aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Remire-Montjoly
Maïouri Nature Guyane
Protection de l’Environnement

Maïouri Nature Guyane
97354 Rémire-Montjoly
Courriel : maiouri.nature@gmail.com

Siret : 498 518 893 000 17

L'association Maiouri Nature Guyane a été créée en février 2007.

Elle a vu le jour durant les évènements et la mobilisation générée contre l'implantation d'une multinationale aurifère sur la Montagne de Kaw.

Cette association a pour vocation la défense de l’Environnement et de l'Homme, de la biocénose, des milieux naturels terrestres, aquatiques et marins de la Guyane.

Ses membres fondateurs sont issus d'associations activistes et militantes de tous horizons. Ils œuvrent au sein de l'association bénévolement. Les seules ressources de l'association sont issues des dons des particuliers. Maiouri Nature Guyane ne perçoit aucune subvention publique.

Maïouri Nature Guyane s'attache à intervenir en fonction de ses moyens humains et financiers sur les atteintes à notre environnement et à la santé publique qui nécessitent une action ou une réaction urgente (enquête publique, pollution ponctuelle, droit non respecté, atteinte directe au patrimoine faunistique et floristique...).

Ainsi, elle peut signaler l'absence de garanties en terme d’Environnement d’un projet industriel ou révéler un non respect manifeste du code de l'Environnement de la part du secteur public ou privé.
A l'instar d'une grande association guyanaise disparue : "Le Pou d'Agouti", les champs d’actions de Maïouri Nature Guyane sont très larges et s'attacheront à dénoncer en particulier les atteintes à l'environnement qui ne seront ou ne pourront pas être poursuivis par les associations locales déjà existantes.

Depuis sa création, l'association Maiouri Nature est intervenue sur le dossier Iamgold, en adhérant activement au collectif  "Non à Iamgold à Kaw" qui regroupe 33 organisations citoyennes, politiques, environnementales, syndicales et humanitaires.

Elle avait entre autres alerté les autorités sur un dépot illégal de carburant (15 000 litres ! ) sur le bord de la route de Kaw, à près de 50 mètres de l'entrée d'un site touristique.

Maiouri Nature
a relayé en Guyane dans un communiqué de presse pour la parution de l'ouvrage de Gilles Labarthe "L'or africain" qui dénonce les agissements des multinationales aurifères en Afrique. Un chapitre entier est d'ailleurs consacré à Iamgold qui envisage toujours d'implanter une mine d'or à ciel ouvert en Guyane.

Maiouri Nature a soutenu et médiatisé en Guyane la campagne de la section canadienne francophone d'Amnistie international sous le titre "Exploitez sans exploiter ! : l'industrie minière canadienne en terrain miné".

A l'initiative de Maïouri Nature et en partenariat avec le réseau d’organisation OECD Watch, l’association Sherpa a diligenté une mission de recherche qui a eu lieu en Guyane de mai à juin 2007. Le but de ce travail était de statuer sur la qualité de la gouvernance des institutions en charge du secteur minier aurifère.
Confrontés au silence des services administratifs locaux (Drire, Diren, Préfecture,…) Sherpa a dû faire appel à la Commission d'Accès aux Documents Administratifs (CADA www.cada.fr). Cette instance a rendu son rapport début 2008.

Maiouri Nature a médiatisé la discrète enquête publique (sept 07) concernant le prélèvement de près de 2 tonnes de salade Coumarou, sur le saut Takari Tanté (fleuve Sinnamary) pour le compte d'un laboratoire pharmaceutique (Cognis).
La salade coumarou est cette belle plante violacée qui pousse dans les sauts des criques et qui joue un rôle important au regard de la faune piscicole et des invertébrés aquatiques.
Dans sa contribution, Maiouri Nature exige un complément d'étude scientifique et sérieuse avant toute exploitation de la salade Coumarou. Maiouri Nature ne s'oppose pas par principe aux prélèvements d'une espèce floristique en milieu naturel car cela peut même s'apparenter à une activité durable si cela est géré d'une manière raisonnable et scientifique.

Maiouri Nature, inquiet par la mortalité des tortues marines venant pondre sur nos côtes, a édité et installé durant la saison de pontes 2007 des panneaux aux entrées de plage de l’île de Cayenne.

Ces affichettes rappelaient que la pose de filets en mer est interdite à quiconque et en tout temps, à moins de 300m de la plage. Au delà, elle est réservée aux professionnels de la pêche ou soumise à autorisation. Les filets laissés en bord de plage (la nuit de surcroît) sont non seulement des pièges mortels pour les tortues marines mais aussi d’un grand danger pour les usagers (baigneurs, kite-surfeurs,…).

Restez informé !

Pour rester en contact avec toutes les problématiques de l'orpaillage en Guyane, vous pouvez vous inscrire sans engagement au forum du collectif Or, modéré désormais par l'équipe de Maiouri Nature Guyane. Ce "YahooGroupe" diffuse depuis 2005 une à deux fois par semaine, la revue de presse locale et les actualités liées à l'activité aurifère et ses impacts sur l'environnement en Guyane.
S’inscrire au collectif : envoyez simplement un e-mail à :
collectif-or-subscribe@yahoogroupes.fr


Maïouri Nature Guyane

maiouri.nature@gmail.com

 


Actualités - Maïouri Nature Guyane

05/06/16
Projet minier Colombus / Nordgold

L’association Maiouri Nature Guyane vous prie de bien vouloir trouver ci-joint son Communiqué de Presse et/ou Lettre Ouverte sur la problématique du projet minier Nordgold, secteur de Saint Laurent du Maroni, en Guyane Française
A découvrir sur ce lien
https://sites.google.com/site/maiourinature/le-projet-minier-nordgold


13/04/11
Communiqué Maïouri Nature Guyane

Chantal Berthelot, députée de Guyane, dénonçait en avril 2010, une Commission Départementale des Mines (CDM) «inadaptée aux nouvelles structures de gestion dont dispose la Guyane». Quelques mois plus tard... lire la suite dans les infos citoyennes.


10/02/11
Maïouri Nature Guyane écrit au préfet

MORATOIRE SUR LE DÉMARRAGE DU FORAGE PÉTROLIER
LETTRE OUVERTE AU PREFET DE GUYANE  - 10 FEVRIER 2011

Monsieur le Préfet,
Malgré plusieurs courriers alarmants en provenance d'associations environnementales comme Greenpeace ou Guyane Nature Environnement (1) , vous n'avez pas jugé bon de surseoir à l'autorisation d'exploration pétrolière au large du littoral guyanais.
Ces associations ont pourtant mis en avant des anomalies extrêmement inquiétantes, à savoir :
- la similitude du procédé de forage profond avec celui utilisé en... lire la suite (pdf)


08/10/10
Catastrophes écologiques et industrie minière

La Chine et la Hongrie viennent de subir récemment deux catastrophes écologiques majeures, liées à des ruptures de digues censées contenir d'énormes volumes de déchets miniers chargés en métaux lourds. La Guyane peut se féliciter d'avoir rejeté le projet aurifère de la montagne de Kaw qui aurait utilisé ce type de digues pour retenir des boues cyanurées, en sous-évaluant la pluviométrie locale. Lire la suite...


23/09/10
Biodiversité :
Lʼévolution des mentalités doit aussi sʼappliquer en Guyane !

En cette Année de la Biodiversité, MAIOURI-NATURE se félicite de l'arrêté préfectoral du 26 août rejetant la demande d'ouverture de travaux miniers (OTM) de la multinationale Cambior/ IAMGOLD, sur la Montagne de Kaw en Guyane française. lire le communiqué


22/07/10
Communiqué Maïouri Nature

Jeudi 22 juillet : Journée mondiale contre les mines à ciel ouvert
Sur tous les continents, les multinationales exploitant des mines à ciel ouvert provoquent pollutions, contamination des nappes phréatiques, épuisement des écosystèmes.
Régulièrement, les médias se font l’écho de ruptures de digues, provoquant de véritables catastrophes écologiques avec son déferlement de destructions et de drames humains (1). Les faits sont connus, indéniables, souvent encouragés par la mondialisation financière et son cortège de dérégulations. Lire la suite (pdf)


24/06/10
Le cyanure bientôt banni de Guyane

Maiouri Nature se félicite de l'initiative du Parlement européen qui a adopté par 488 voix (82% de l'hémicycle) une résolution sur l'interdiction générale (1) de l'utilisation du cyanure dans l'industrie minière de l'U.E. Le parlement invite la commission à mettre en place cette interdiction avant la fin 2011 et demande aux pays membres "de ne pas soutenir directement ou indirectement, de projets miniers mettant en oeuvre des technologies à base de cyanure". Une fois transposée en droit français, cette directive s'appliquerait, de fait, à la Guyane. Cette nouvelle garantie sanitaire devrait ainsi préserver le département des insidieuses implantations à grande échelle des

Lire l'actualité complète


04/03/10
Maïouri Nature communique : Berthelot contre le projet Newmont

Par l'envoi d'un Communiqué le 12 fevrier 2010 concernant l'attribution préoccupante d'un permis de recherche minière de 100.000 hectares à la multinationale Newmont, l'association Maiouri nature Guyane avait alerté les deux Députées et les deux Sénateurs de Guyane en leur demandant leurs avis sur ce projet, aux conséquences prévisibles d'une importance capitale pour la Guyane.

Lire l'actualité complète


12/02/10
Communiqué Maïouri Nature : BRGM / Newmont...

BRGM / Newmont : Masochisme avéré ou cynisme affairiste ?
Quelles raisons poussent la France à offrir lʼor de la Guyane à une multinationale américaine qui, par le passé, lui a fait perdre des milliards dʼeuros ? En 2009, trois permis de recherches (PER) totalisant près de 100.000 ha ont été attribués à la société minière Newmont, en Guyane française. Ces permis, contraires à l'esprit du Grenelle de l'Environnement et à la volonté de la majorité des Guyanais, ont été accordés avant même que ne soient connues les conclusions du  Schéma départemental d'orientation minière (SDOM) pour la Guyane... lire la suite...


04/02/10
Enquête publique sur la Société minière Yaou Dorlin

Contribution de Maïouri Nature dans le cadre de l'Enquête publique à effet de régularisation de l'autorisation d'exploiter de la Société Minière Yaou Dorlin.
Au nom de la transparence et du Droit des citoyens, Maïouri Nature proteste contre l'absence - en 2010 - de la mise en ligne internet de ces enquêtes publiques.


08/12/09
Communiqué transmis aux médias

Lundi 7 décembre 2009, couvert par des centaines de journalistes et d'ONG, s'ouvre à Copenhague le Sommet Mondial sur le réchauffement climatique, lié à l'activité humaine.
Ce même jour, RFO radio reçoit le Sénateur-Maire Georges Patient.
Le Public s'attend à quelques propositions mettant la Guyane à contribution de l' effort nécessaire pour assurer ce qui devient un problème de survie de l'Humanité. Au lieu de cela, l'édile profite

Lire l'actualité complète


25/11/09
La biodiversité vaut de l'or

"Investir 45 milliards de dollars par an dans le développement des zones protégées sur terre et en mer permettrait d'assurer des bénéfices de l'ordre de 4 à 5.000 milliards de dollars par an après quelques dizaines d'années".
Telle est la conclusion du rapport TEEB publié sous l'égide de l'ONU, le 13 novembre, démontrant qu'il peut être très rentable

Lire l'actualité complète


07/11/09
Maïouri Nature écrit au préfet

Veuillez trouver ci-joint copie du courrier que nous adressons au Préfet de Guyane au sujet d’un « oubli » administratif favorisant le blanchiment d’argent et l’orpaillage clandestin sur ce département d’Outre-mer.

« Il est aberrant que la réglementation soit applicable partout où il n'y a pas de ressources aurifères, sauf dans

Lire l'actualité complète


17/09/09
Communiqué : Citoyens en or

Citoyens « en or » - pour une filière minière sans avenir
Profitant de la mise en examen d'un fonctionnaire soupçonné de corruption, une poignée d'orpailleurs (dont certains ont largement bénéficié pendant des années du laxisme de l'Etat (1) ), bloquant l'accès de la DRIRE obtiennent en moins de 48H un accord de principe sur la plupart de leurs revendications (France Guyane du

Lire l'actualité complète


28/08/09
Commentaires sur les Etats généraux

Commentaires de l'association Maïouri Nature sur le rapport des états généraux de l'Outre-mer (envoyés à la préfecture de Cayenne).


13/07/09
Contribution au Grenelle de la Mer

La Guyane française possède une importante Zone Economique Exclusive (ZEE) qui totalise environ 13 800 000 d’hectares.Cette ZEE qui s’étend jusqu'à 200 milles nautiques des côtes se décompose ainsi :
- Le plateau continental, (env. 44 000 km2)
- Le talus continental, (env. 38 500 km2)
- La zone océanique (plaines abyssales atteignant 4,5 km), (env. 55 500 km2)
Jusqu’à présent, une seule réserve marine existe. Elle protège les eaux entourant les ilets du Petit et Grand connétable. Lire la suite (pdf).


23/06/09
Enquête publique sur la Rexma

L'association Maiouri Nature Guyane vous prie de bien vouloir trouver ci-joint sa contribution dans le cadre de l'enquête publique concernant la société Rexma et sa demande de permis de recherche sur la commune de Saül. Le projet Rexma sur la crique Limonade doit tout simplement être retiré, au regard des enjeux écologiques et environnementaux, sociétaux, démocratiques, et même économiques... lire la suite


07/06/09
L'Or ou la Vie, il faut choisir !!!

Depuis quelques mois, la vitrine de la Guyane, notre aéroport international, expose dans son hall une statue faisant l'apologie de l'activité aurifère. Sur son socle est gravé une phrase contraire à tout bon sens : « L'or c'est la vie, mais la vie c'est de l'or. Protégeons notre environnement ! ». Ce slogan est une hérésie tant au niveau linguistique que scientifique, parfait exemple d’oxymore.
Qu’en pensent les populations du Haut-Maroni ou de Camopi ? Les souffrances quotidiennes liées à l'orpaillage (insécurité, paludisme, turbidité des eaux, intoxication au mercure…) sont une réalité. Lire la suite...


03/06/09
Yves Jégo interpellé sur les huiles usagées

Huiles usagées : Maïouri Nature interpelle le secrétaire d'Etat Yves Jégo sur sa prise de position et lui demande des explications : lettre de Maïouri Nature du 15 mai 2009.


10/02/09
La crique Campi fortement polluée

La crique Campi se jetant dans le fleuve Kourou à quelques dizaines de mètres en amont du Camp touristique de Saut Léodate est fortement polluée par des matières en suspension issues de l'orpaillage. Les photos prises ce week-end montrent que la pollution attaque gravement le fleuve Kourou.

D'aprés les témoignages recueillis, cette situation n'est pas nouvelle et pénalise les efforts déployés par les structures touristiques installées sur ce cours d'eau. Qui

Lire l'actualité complète


13/10/08
Le schéma d'orientation minière en question

Contribution de l'association Maiouri Nature aux débats sur le schéma d'orientation minière : (pdf 1 mo) La Guyane Française doit devenir une fenêtre d’excellence environnementale ! 


05/09/08
Lettre ouverte au Président de la République

Monsieur le Président,
La Guyane, par la voix de ses élus, de ses partis politiques, de ses associations a, depuis longtemps et souvent, réclamé de l'Etat qu'il assume son devoir régalien
en assurant la sécurité de ce département Français d'Outre-Mer.
Ce pays recouvert d'une forêt tropicale unique en Europe est en train d'être détruit et pillé par une armée d'orpailleurs clandestins venue d'un pays voisin et ami mais qui ne fait rien pour en endiguer le flot. Lire la suite (pdf)


05/09/08
Rappel : voir aussi chronique de juin 2008

Boulanger : Agonie d'une crique, naissance d'un scandale
A tous ceux qui croient encore qu'orpaillage légal et illégal sont fondamentalement différents du point de vue des dégâts infligés à la nature,
A tous ceux qui croient encore, naïvement, que les orpailleurs "légaux" sont par conséquent respectueux de l'environnement guyanais... lire la suite dans les Chroniques.