aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Montagne d or

22 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
30/01/18
Jodeguyane  (Guyane)

Bonjour à tous, que pensez vous du projet montagne d'or?
Si le projet avait été initié par une (ou des) entreprise(s) locale, le projet aurait peut être été mieux accueilli par la population?!

Répondre

04/02/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Jodeguyane du 30/01/18

Bonjour à tous, que pensez vous du projet montagne d'or?
Si le projet avait été initié par une (ou des) entreprise(s) locale, le projet aurait peut être été mieux accueilli par la population?!

Bonjour Jo je ne connais pas votre avis sur ce projet, pour ma part je suis défavorable,pourquoi n'y a t'il rien sur Blada? Ce n'est peut-être pas la priorité, où attendent-ils le débat public, où est-ce dû au carnaval ?moi qui pensait que c'était un sujet d'actualité,en tout cas ce serait bien de pouvoir lire les avis de chacun concernant ce projet, et en espérant qu'à l'issue du débat public le résultat de ce débat soit utile....

Répondre

05/02/18
Jodeguyane  (Guyane)

En réponse au message de Dan du 04/02/18

Bonjour Jo je ne connais pas votre avis sur ce projet, pour ma part je suis défavorable,pourquoi n'y a t'il rien sur Blada? Ce n'est peut-être pas la priorité, où attendent-ils le débat public, où est-ce dû au carnaval ?moi qui pensait que c'était un sujet d'actualité,en tout cas ce serait bien de pouvoir lire les avis de chacun concernant ce projet, et en espérant qu'à l'issue du débat public le résultat de ce débat soit utile....

Bonjour Dan, je penses personnellement que la Guyane se développera grâce à ce genre de projet industriel. Toute fois, je trouve que les retombées (financières, emploi, développement des communes de l’intérieur,...) sont insignifiantes (comme pour le spatial???) et que la population accompagnée par les élus locaux devraient faire le forcing pour exiger une "part plus importante du gâteau" dans l’intérêt du Pays.

Répondre

05/02/18
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Jodeguyane du 05/02/18

Bonjour Dan, je penses personnellement que la Guyane se développera grâce à ce genre de projet industriel. Toute fois, je trouve que les retombées (financières, emploi, développement des communes de l’intérieur,...) sont insignifiantes (comme pour le spatial???) et que la population accompagnée par les élus locaux devraient faire le forcing pour exiger une "part plus importante du gâteau" dans l’intérêt du Pays.

"je trouve que les retombées (financières, emploi, développement des communes de l’intérieur,...) sont insignifiantes (comme pour le spatial???)"
Des retombées "insignifiantes" qui représentent tout de même 30% de la masse salariale et 15 % du PIB de la Guyane pour le spatial ... Que ces retombées financières servent (ou pas) au développement des communes de l'intérieur, c'est un choix politique de la Région.

Répondre

10/02/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Jodeguyane du 05/02/18

Bonjour Dan, je penses personnellement que la Guyane se développera grâce à ce genre de projet industriel. Toute fois, je trouve que les retombées (financières, emploi, développement des communes de l’intérieur,...) sont insignifiantes (comme pour le spatial???) et que la population accompagnée par les élus locaux devraient faire le forcing pour exiger une "part plus importante du gâteau" dans l’intérêt du Pays.

Et pour les risques écologiques vous en pensez quoi ?

Répondre

10/02/18
Jodeguyane  (Guyane)

En réponse au message de Dan du 10/02/18

Et pour les risques écologiques vous en pensez quoi ?

Je penses qu'il est aujourd'hui possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir. Je penses aussi que la pollution incessante au mercure des orpailleurs clandestins, et cela depuis des années, est bien plus catastrophique sur les populations de l'intérieure, car cette polution est ingérable.

Lire la suite

10/02/18
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Jodeguyane du 10/02/18

Je penses qu'il est aujourd'hui possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir. Je penses aussi que la pollution incessante au mercure des orpailleurs clandestins, et cela depuis des années, est bien plus catastrophique sur les populations de l'intérieure, car cette polution est ingérable.
SI un projet industriel de ce type assure des retombées financières, un développement de l'intérieur et un recul de l'orpaillage clandestin, alors pourquoi pas?
Le risque écologique est effectivement présent, mais la catastrophe a déjà débutée depuis longtemps....
https://la1ere.francetvinfo.fr/fortes-contaminations-au-plomb-au-mercure-guyane-552063.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/enfants-amerindiens-empoisonnes-mercure-535505.html

Vous avez mal pensé les deux fois et vous vous trompez sur tout le reste.

Répondre

10/02/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Jodeguyane du 10/02/18

Je penses qu'il est aujourd'hui possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir. Je penses aussi que la pollution incessante au mercure des orpailleurs clandestins, et cela depuis des années, est bien plus catastrophique sur les populations de l'intérieure, car cette polution est ingérable.
SI un projet industriel de ce type assure des retombées financières, un développement de l'intérieur et un recul de l'orpaillage clandestin, alors pourquoi pas?
Le risque écologique est effectivement présent, mais la catastrophe a déjà débutée depuis longtemps....
https://la1ere.francetvinfo.fr/fortes-contaminations-au-plomb-au-mercure-guyane-552063.html

https://la1ere.francetvinfo.fr/guyane/enfants-amerindiens-empoisonnes-mercure-535505.html

Concernant l'orpaillage illégal et tout le mercure utilisé c'est un désastre c'est certain, il serait peut-être temps d'agir d'une manière plus radicale avec les orpailleurs clandestins, car eux n'ont aucun scrupule à polluer et empoisonner voir tuer si cela s'avère nécessaire, ce qui ce passe en Guyane Française depuis trop longtemps déjà est inadmissible

Lire la suite

11/02/18
Jodeguyane  (Guyane)

En réponse au message de Gyz du 10/02/18

Vous avez mal pensé les deux fois et vous vous trompez sur tout le reste.

?? drôle de réponse... arguments?

Répondre

11/02/18
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Dan du 10/02/18

Concernant l'orpaillage illégal et tout le mercure utilisé c'est un désastre c'est certain, il serait peut-être temps d'agir d'une manière plus radicale avec les orpailleurs clandestins, car eux n'ont aucun scrupule à polluer et empoisonner voir tuer si cela s'avère nécessaire, ce qui ce passe en Guyane Française depuis trop longtemps déjà est inadmissible et il serait grand temps d'arrêter ce manège de prendre les identités des quelques garimpeiros attrapés pour les reconduire à la frontière enfin concernant la montagne d'or,c'est certain que ce projet minier sera une manne pour Norgold et Colombus gold,mais pour la Guyane je pense que c'est guerre mieux qu'anciennement avec le projet cambior,iamgold sur la montagne de kaw, retombées à l'époque 52€ reversé à la Guyane/kg d'or extrait, spoliation du peuple Palikur,... je ne dénigre pas les porteurs de projets pour cette région qui en à bien besoin mais 75 tonnes d'or extrait/1500 emplois sur 10 où 15 ans sans rentrer dans les détails,pour qui seront les retombés dans ce projet ?

Pour qui sont les retombées dans ce projet ? Pour l'entreprise qui porte ce projet ! Ce n'est pas Mère Thérésa qui vient exploiter cet or.
Les contraintes (écologiques par exemple) ont été définies et il incombera à chacun (services de l'Etat et de la Région) de vérifier qu'elles seront respectées (ou pas).

Lire la suite

11/02/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Bonpom du 11/02/18

Pour qui sont les retombées dans ce projet ? Pour l'entreprise qui porte ce projet ! Ce n'est pas Mère Thérésa qui vient exploiter cet or.
Les contraintes (écologiques par exemple) ont été définies et il incombera à chacun (services de l'Etat et de la Région) de vérifier qu'elles seront respectées (ou pas). Les taxes et impôts divers remplieront quelques caisses plus ou moins percées et quelques emplois profiteront à quelques uns en Guyane. Dans tous les cas, ce ne serait tout au plus qu'une (grande) entreprise qui s'installerait en Guyane, certainement pas le sauveur économique de la Région.
De plus, notre voisin Surinam, nous rappelle comme une économie dépendant d'une matière première est tributaire de son cours international. L'exploitation de la bauxite, de l'or et du pétrole représentant 30% du PIB du Surinam entraîne ce pays dans une récession économique quand leur cours chutent. Et l'exemple catastrophique du Venezuela et de son pétrole n'est pas plus rassurant.

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/dossiers-pays/suriname/presentation-du-suriname/

http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/11/14/l-effondrement-de-l-economie-du-venezuela-en-6-chiffres_5214803_3234.html

Merci pour le lien, pour ma part je suis contre ce projet,mais mon avis ne changera pas grand chose...

Répondre

14/02/18
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Jodeguyane du 11/02/18

?? drôle de réponse... arguments?

Vous comprenez pourquoi les posteurs deviennent si rares ici, ne récoltant que réponses lapidaires basées sur un jugement de leur personne ou autres posts disant de se débrouiller seul !

Répondre

14/02/18
Jodeguyane  (Guyane)

En réponse au message de Gyz du 10/02/18

Vous avez mal pensé les deux fois et vous vous trompez sur tout le reste.

Bonjour Gyz, il serait intéressant d'avoir votre point de vue concernant ce projet.

Répondre

15/02/18
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Jodeguyane du 14/02/18

Bonjour Gyz, il serait intéressant d'avoir votre point de vue concernant ce projet.

Bonsoir Jo. Vous demandez bcp. d'autant plus que l'os a déjà été largement rongé sur Guyaweb. Mais vous êtes sympa, rare.
Concrètement, vous dites "possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir".
Bien sûr que "possible", et ? Tentative ne garantit rien.

Lire la suite

16/02/18
Jodeguyane  (Guyane)

En réponse au message de Gyz du 15/02/18

Bonsoir Jo. Vous demandez bcp. d'autant plus que l'os a déjà été largement rongé sur Guyaweb. Mais vous êtes sympa, rare.

Concrètement, vous dites "possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir".
Bien sûr que "possible", et ? Tentative ne garantit rien.
Une mine CN dans un tel environnement, quasi sacré, avec des risques potentiels et avec ses dégâts collatéraux assurés d'avance (occupation des bords de la route, destruction de la forêt). Le côté nord-ouest du massif sera définitivement entamé. Si cela ne vous dit rien, c'est qu'il est inutile de discuter. C'est une question de vision de ce qu'est la Guyane, de ce qu'elle devrait devenir, de l'activité humaine ("dvpt") désirable. C'est un métier, mon ami.

Vous avancez la pollution des klandos pour relativiser la mine à venir, vous relativisez le risque par "la catastrophe débutée depuis longtemps"
Très mauvaise argumentation, car vous ne pouvez justifier un mal par l'existence d'un autre mal.

Vous dites que "si projet industriel de ce type assure des retombées financières, un développement de l'intérieur et un recul de l'orpaillage clandestin, alors pourquoi pas ?" Là, c'est une rafale :

1. C'est une activité extractive et non pas industrielle. Permettez-moi de ne pas m'étaler sur la diff, déjà faite et heureusement reprise par bcp ci et là.

2. La réglementation limite très fortement les retombées financières directes. (Un peu partout dans le monde) La retombée sera essentiellement le millier (?) d'emplois pour une dizaine d'années (car extractive et non pas industrielle... Et après ? on ouvre une autre mine à Saul?)

3. Si, pour vous, une telle activité somme toute provisoire, avec une nouvelle route dans les conditions actuelles de la Guyane représente un "développement de l'intérieur", alors encore une fois, pas de quoi discuter...

Ecoutez, l'idée omniprésente en Guyane selon laquelle le "dvpt" doit être l'ouverture des voies vers l'intérieur, le "désenclavement" des communes etc ...n'est qu'une putréfaction cérébrale, un certificat de médiocrité, la preuve de l'indignité pour occuper un tel lieu. Une telle débilité qu'il manque de mots pour la décrire et provoque la colère.
Voilà vos élus...

4. "un recul de l'orpaillage clandestin" ? Il a déjà été observé et dénoncé maintes fois que non seulement l'orp légal ne diminue en rien l'activité klando (pourquoi la diminuerait-il ?), mais plutôt le contraire... Ne soyez pas comme les Bourbon qui n'apprennent rien et oublient tout...

Enfin, la représentativité politik guyanaise (essentiellement au sein de la CTG), les conflits d'intérêts et l'incompétence hilarante ne présagent rien de bon. Même abstraction faite de tous les dégâts parfaitement prévisibles, les défauts bien locaux interdisent la confiance dans la conduite annoncée de ce projet. Je me méfie infiniment plus des élus/fonctionnaires que de la compagnie minière dont je connais les intérêts : minimiser les coûts. Ceux des "décideurs" : maximaliser les enveloppes...
Ce projet n'est qu'une fuite en avant. Agriculture locale est insulte à l'intelligence, industrie néant, économie de comptoir, pb sociaux, pays vautré dans les conflits d'intérêt et la corruption correspondante, vol, arnaque et pillage comme actes administratifs. Dans un pays avec autant d'atouts... Après avoir tout raté, quasi tout détourné et rien compris (veulent-ils ?), "on" se lance dans cette affaire la présentant comme LA solution. Ils ne savent pas faire une simple addition mais s'attaquent à une intégrale double.

Ceterum censeo, les soucis de la Guyane ne sont pas financiers mais purement politiques, issus de son statut invraisemblable.

Bonjour Gyz. En effet, tout cela dépend de la "vision" que nous avons de l'avenir de la Guyane. Perso je trouve aberrant de se concentrer médiocrement sur cette petite bande côtière et de laisser tout le reste du territoire, appartenant à l'état, à l'état de "no man's land" gangréné par tout ce que nous connaissons déjà.

Lire la suite

16/02/18
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Jodeguyane du 16/02/18

Bonjour Gyz. En effet, tout cela dépend de la "vision" que nous avons de l'avenir de la Guyane.
Perso je trouve aberrant de se concentrer médiocrement sur cette petite bande côtière et de laisser tout le reste du territoire, appartenant à l'état, à l'état de "no man's land" gangréné par tout ce que nous connaissons déjà.
Je suis de ceux qui pense que le désenclavement serait bénéfique au territoire, libérant des terres pour l'agriculture, pour des projets immobiliers, simplement pour peut -être permettre à certains jeunes (ou moins jeunes) d'avoir la possibilité d'être propriétaire de leur lopin de terre et de leur habitation au lieu de s'entasser dans des HLM en attendant les allocs. Une zone désenclavée par une route permet la circulation des véhicules, notamment ceux de la gendarmerie pour sécuriser la dite zone (si les moyens sont mis par le gvrmnt).
Concernant les retombée financières, je penses (comme précisé dans un précédent courrier) qu'elles sont très insuffisantes, et qu'il est du devoir de nos élus (ou à l'état?) de s'imposer pour exiger le maximum. même si comme vous l'indiquer très justement : "la représentativité politik guyanaise (essentiellement au sein de la CTG), les conflits d'intérêts et l'incompétence hilarante ne présagent rien de bon..."
Je ne peux pas me résigner à laisser la Guyane à l'état de "musée" ou de "réserve naturelle" "intouchable" par les Guyanais eux mêmes, hypocritement, car accessible et gangrénée par les illégaux, sans actions à la mesure de l'état. à se demander si cela n'est pas fait sciemment...

Bonsoir Jo. Vous confondez les causalités.
1. La gangrène de l'intérieur par l'orp klando est un pb indépendant de la mainmise étatique sur le foncier, c'est un pb de capacité de faire respecter l'intégrité territoriale dans un cadre qui se veut européen aux renoncements habituels de surcroît (pb institutionnel, de statut) 

Lire la suite

13/03/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Gyz du 15/02/18

Bonsoir Jo. Vous demandez bcp. d'autant plus que l'os a déjà été largement rongé sur Guyaweb. Mais vous êtes sympa, rare.

Concrètement, vous dites "possible de gérer ces risques, ou tout du moins de les prévenir".
Bien sûr que "possible", et ? Tentative ne garantit rien.
Une mine CN dans un tel environnement, quasi sacré, avec des risques potentiels et avec ses dégâts collatéraux assurés d'avance (occupation des bords de la route, destruction de la forêt). Le côté nord-ouest du massif sera définitivement entamé. Si cela ne vous dit rien, c'est qu'il est inutile de discuter. C'est une question de vision de ce qu'est la Guyane, de ce qu'elle devrait devenir, de l'activité humaine ("dvpt") désirable. C'est un métier, mon ami.

Vous avancez la pollution des klandos pour relativiser la mine à venir, vous relativisez le risque par "la catastrophe débutée depuis longtemps"
Très mauvaise argumentation, car vous ne pouvez justifier un mal par l'existence d'un autre mal.

Vous dites que "si projet industriel de ce type assure des retombées financières, un développement de l'intérieur et un recul de l'orpaillage clandestin, alors pourquoi pas ?" Là, c'est une rafale :

1. C'est une activité extractive et non pas industrielle. Permettez-moi de ne pas m'étaler sur la diff, déjà faite et heureusement reprise par bcp ci et là.

2. La réglementation limite très fortement les retombées financières directes. (Un peu partout dans le monde) La retombée sera essentiellement le millier (?) d'emplois pour une dizaine d'années (car extractive et non pas industrielle... Et après ? on ouvre une autre mine à Saul?)

3. Si, pour vous, une telle activité somme toute provisoire, avec une nouvelle route dans les conditions actuelles de la Guyane représente un "développement de l'intérieur", alors encore une fois, pas de quoi discuter...

Ecoutez, l'idée omniprésente en Guyane selon laquelle le "dvpt" doit être l'ouverture des voies vers l'intérieur, le "désenclavement" des communes etc ...n'est qu'une putréfaction cérébrale, un certificat de médiocrité, la preuve de l'indignité pour occuper un tel lieu. Une telle débilité qu'il manque de mots pour la décrire et provoque la colère.
Voilà vos élus...

4. "un recul de l'orpaillage clandestin" ? Il a déjà été observé et dénoncé maintes fois que non seulement l'orp légal ne diminue en rien l'activité klando (pourquoi la diminuerait-il ?), mais plutôt le contraire... Ne soyez pas comme les Bourbon qui n'apprennent rien et oublient tout...

Enfin, la représentativité politik guyanaise (essentiellement au sein de la CTG), les conflits d'intérêts et l'incompétence hilarante ne présagent rien de bon. Même abstraction faite de tous les dégâts parfaitement prévisibles, les défauts bien locaux interdisent la confiance dans la conduite annoncée de ce projet. Je me méfie infiniment plus des élus/fonctionnaires que de la compagnie minière dont je connais les intérêts : minimiser les coûts. Ceux des "décideurs" : maximaliser les enveloppes...
Ce projet n'est qu'une fuite en avant. Agriculture locale est insulte à l'intelligence, industrie néant, économie de comptoir, pb sociaux, pays vautré dans les conflits d'intérêt et la corruption correspondante, vol, arnaque et pillage comme actes administratifs. Dans un pays avec autant d'atouts... Après avoir tout raté, quasi tout détourné et rien compris (veulent-ils ?), "on" se lance dans cette affaire la présentant comme LA solution. Ils ne savent pas faire une simple addition mais s'attaquent à une intégrale double.

Ceterum censeo, les soucis de la Guyane ne sont pas financiers mais purement politiques, issus de son statut invraisemblable.

Entièrement d'accord avec vous !!!

Répondre

16/03/18
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Dan du 13/03/18

Entièrement d'accord avec vous !!!

Merci

Répondre

19/03/18
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Gyz du 16/03/18

Merci

"Dans un pays avec autant d'atouts..", dites-vous. Vous pouvez développer ?
Je constate que dans ce pays il y a nettement moins de projets que d'accompagnateurs de projets !

Répondre

26/03/18
Dan  (Lourdes)

En réponse au message de Gyz du 16/03/18

Merci

C'est normal la richesse que représente cette forêt en terme de biodiversité est inestimable, j'espère sincèrement que ce projet minier n'aboutira pas,mais que naisse un engouement mondial pour la protection de ce sanctuaire et des peuples autochtones,et que l'on éradique l'orpaillage illégal une bonne fois pour toutes.

Répondre

26/03/18
Jcb  (Cayenne)

En réponse au message de Dan du 26/03/18

C'est normal la richesse que représente cette forêt en terme de biodiversité est inestimable, j'espère sincèrement que ce projet minier n'aboutira pas,mais que naisse un engouement mondial pour la protection de ce sanctuaire et des peuples autochtones,et que l'on éradique l'orpaillage illégal une bonne fois pour toutes.

Ce sera beaucoup plus facile de dégommer le projet légal de Montagne d'Or, que l'orpaillage illégal. Quant aux populations autochtones, c'est ce dernier qu'elles redoutent et pas l'autre. Surtout s'il pouvait apporter un début de développement économique dont bénéficieraient toutes les population de Guyane, autochtones ou pas
Car ce n'est pas sa mise sous cloche qui supprimera son chômage

Répondre

03/04/18
Artemisia  (Metropole)

en metropole on nous parle d'une mine d'or vers Saint Laurent du Maroni, avec accord de Macron, benefices pour la russie et le canada, travail pour les jeunes, ne nous faites pas croire que vous allez marcher dans la combine, rien pour la Guyane, que de la pollution, et encore plus de corruption, allez ,vous êtes responsables, ne vous laissez pas embobiner...

Répondre