aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

 
Jeunes = impuissants -> votez !
 
Le 5 mai, tirez la chasse !
 
 
Le Pen dehors, la Guyane pa lé to !
1er mai 2002 à Kourou

Ils étaient près de 300 manifestants selon la police, et plus de 5 000 selon les organisateurs (soit 5740 inscrits, moins 350 votes Le Pen, moins 41 votes Mégret, moins la moitié des votes Arlette = 5 308), et deux ratons laveurs selon un inventaire à la Prévert, enfin presque...

Aux urnes citoyens !

Pas très fiers d’avoir le record guyanais des votes FN dans leur ville (10,86 %), même s’ils ont le record de la participation au vote du 21 avril dernier, des citoyens de Kourou se sont rassemblés ce matin du 1er mai devant leur mairie. Une opération un peu improvisée, sans l’appui d’aucune organisation officielle mais qui a réuni un public aussi spontané que multicolore.

A 10h30, une petite foule digne et bruyante décidait de se mettre en marche jusqu’à Monnerville en passant par l’avenue de France et retour par l’avenue Léopold Héder.
Une petite halte à Monnerville pour rappeler à tous de ne pas oublier d’aller voter dimanche : «Votez pour faire barrage à Le Pen, pas de vote blanc !»
Plus de deux heures de marche pendant lesquelles le soleil et la pluie, complices, se sont soigneusement cachés.
On a chanté, rigolé, braillé... "black, blanc, beur, la France a mille couleurs".
Aux fenêtres, regards surpris ou encourageants. Il faut dire qu’à Kourou, à part les vidés du carnaval, on n’a pas trop l’habitude de voir les gens s’exprimer dans la rue.
Dans une des voitures bleues qui surveillaient discrètement ce défilé impromptu, un gendarme à barbichette regardait passer la manif avec une expression inaltérable de ravissement.

Le Pen, t’es foutu, le peuple est dans la rue !

Blada







Autres chroniques de l'année 2002