aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription


En dehors des curieux et des organisateurs, ils étaient 62 concurrents ce matin sur la plage de l’Anse, pour les 24 heures de surf casting organisées par le Tarpon Club de Kourou. Tous les dix mètres, un pêcheur... et un dormeur. La nuit a été longue. Maxime, 11 ans, passionné de pêche, a fait équipe avec son père et il vient de passer la première nuit blanche de sa vie. Il a bien tenu le coup, commente sa maman. Pas beaucoup de poissons, surtout des raies qui ont été remises à l’eau après la pesée. Mais est-on vraiment venu pour ça ? Côté organisateurs, on estime que plus de deux cents kilos de poissons auront été pêchés à la fin du concours, principalement des raies et des congres.

Jean-François est venu de la Réunion pour ce concours, enfin pas directement, ajoute-t-il, puisque je travaille à Kourou. Pour Jean-François, passer la nuit sur la plage, c’est pas grand-chose quand on a l’habitude de passer la nuit en boîte, sauf que le matin on a vraiment très froid. Et le poisson ? Bah ! j’ai même pas bougé quand j’ai entendu la sonnette. Parce que l’équipement du parfait surfcaster comporte une petite clochette accrochée au sommet de la canne, et quand le poisson vient taquiner l’appât elle sonne pour bien montrer qu’il est là. Et ce seul plaisir peut vous faire tenir les 24 heures !     Plus d’images

Au final, 896 kilos de poissons auront été pêchés, dont 271 par le vainqueur de l'épreuve.

Autres chroniques de l'année 2005/photos