aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

En Guyane, la transition énergétique est en marche (1)
Par le GENERG

Production centralisée d'eau chaude solaire pour des logements collectifs en Guyane

La transition énergétique, qu'est-ce que c'est ?
(source :
site officiel du Ministère )
La transition énergétique est le passage d’une société fondée sur la consommation abondante d’énergies fossiles, à une société plus sobre et plus écologique.
Concrètement, il faut faire des économies d’énergie, optimiser nos systèmes de production et utiliser le plus possible les énergies renouvelables. Aller vers un modèle énergétique qui permette de satisfaire de manière durable, équitable et sûre, pour les hommes et leur environnement, les besoins en énergie des citoyens et de l’économie française dans une société sobre en énergie et en carbone.
C’est un nouveau modèle à inventer : plus juste, porteur d’emplois et d’activités économiques.

En novembre dernier, le gouvernement a lancé le débat national sur la transition énergétique, un processus ouvert et citoyen voulu par le Président de la République. Cette démarche doit aboutir à une loi d’ici fin 2013 fixant une nouvelle politique énergétique pour la France, plus sobre, efficace et valorisant les énergies renouvelables.
https://www.fournisseur-energie.com/debat-national-transition-energetique/

Depuis quelques années déjà, les entreprises du GENERG se sont mobilisées sur ce thème et leurs efforts ont permis d’améliorer sensiblement la situation énergétique de la Guyane. On constate aujourd’hui que :

  • Le photovoltaïque fournit jusqu'à 30% de l'électricité à midi,
  • La centrale hydraulique au fil de l'eau de Mana comble 2% du réseau,
  • 2% de la production d’électricité est assurée par le bois-énergie à Kourou (biomasse),
    4 000 logements sont équipés de chauffe-eau solaires, soit 12% des ménages.

Au vu des résultats obtenus et confirmés par les données officielles, force est de constater que ces technologies nouvelles fonctionnent et que les filières des Energies Renouvelables (EnR) sont particulièrement dynamiques.

1. La consommation n’augmente pas si vite 
Depuis les dix dernières années, la demande en électricité réelle est inférieure aux prévisions tendancielles. Cela signifie que les besoins augmentent moins que la croissance démographique, preuve que les efforts des usagers pour l'efficacité de leurs équipements (lampes basse conso, appareils de classe A, chauffe-eau solaire, etc…) ont été récompensés.

2.10% de production électrique vertueuse
Les énergies renouvelables décentralisées (photovoltaïque, biomasse, hydraulique au fil de l'eau) montent en puissance : en 2012, elles contribuent à près de 10% de la production totale et compensent intégralement l'augmentation des besoins.

Un bilan encourageant malgré un contexte difficile
Réussir à atteindre 10% de la production par les énergies vertes doit être salué lorsque l’on connaît le contexte difficile qui handicape les projets.

  • A ce jour il n’y a toujours pas de tarif d’achat adapté pour les filières éoliennes, hydrauliques et biomasse ;
  • La filière photovoltaïque - trop subventionnée de 2006 à 2009 - a été brutalement arrêtée en 2010 (suite aux abus constatés, notamment en Guyane) ;
  • L’application de la très récente règlementation technique de la construction neuve dans les DOM (2010), ne permet toujours pas la construction systématique de bâtiments économes en énergie,

Il existe un Plan Régional pour la Guyane (PRERURE) définissant les actions d’économies d’énergies et de promotion des EnR à lancer pour réussir la transition et atteindre l’autonomie énergétique mais il n’est pas mis en œuvre.
Et pourtant les bénéfices apportés par ces filières sont réels, tant pour les entreprises du secteur, porteuses de projets et créatrices d'emplois, que pour la collectivité qui voit infléchir son empreinte environnementale et sa dépendance au pétrole.

La volonté d'une politique ambitieuse
Il reste tant à faire pour que la Guyane s'engage durablement dans la voie de l'autonomie, que ce soit pour la généralisation du chauffe-eau solaire et de l'isolation des bâtiments, le développement du photovoltaïque résidentiel, de la biomasse, de l'éolien…
De plus, les sujets innovants et de haute technologie comme la prédiction et le stockage des énergies intermittentes, l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque ou la gestion économe des bâtiments sont les matières premières de pôles de compétitivité et tireraient la Guyane vers l'excellence.

Les forces vives sont présentes
Le GENERG, c’est 17 entreprises guyanaises et 50 emplois locaux qualifiés. Les compétences sont diverses et couvrent la totalité du domaine des énergies nouvelles, pour les études, la conception, la réalisation et la fourniture de matériel.
Pendant le débat, le GENERG met à profit son expertise pour que la Guyane s’engage en faveur d’une « vraie » transition énergétique, porteuse d’emplois, d’activités économiques et respectueuse de l’environnement.
 

GENERG, 4 mars 2013


Définitions :
Mix énergétique  : Production  utilisant plusieurs sources d’énergie
EnR : Energie Renouvelable : inépuisable à l'échelle humaine ou qui se renouvelle,
PER 2004  : Plan Energétique Régional - document stratégique élaboré en 2004,
PRERURE : Plan Régional des Énergies Renouvelables et de l'Utilisation Rationnelle de l'Énergie - document stratégique signé par la Région et la Préfecture fin 2012.
EnR décentralisées   : Centrales électriques de puissance modérées, utilisant des EnR, réparties le long du littoral, proches des lieux de consommation,
RTAA DOM  : Réglementation thermique Acoustique et Aération des logements neufs

 


Autres chroniques de l'année 2013

Raccourcis  




passer une petite annonce




passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités

La Guyane c’est ici 

Photothèque

Lancements 2017
Lancements 2017
Vol Vega 11

Annonceurs

Tarifs de publicité