aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 19/02/12
Sénégal-Guyane : un itinéraire très romanesque

Ils sont encore 17 à ramer pour rejoindre les côtes de Guyane. Sur cet itinéraire autrefois emprunté par les bateaux négriers pour livrer leurs cargaisons d'esclaves aux planteurs des Amériques se sont depuis succédés des pionniers qui ont laissé de beaux souvenirs. Ainsi, JB, un "itinérant" de la Guyane, qui résidait à Kourou en 1982 raconte :
(illustration : vidéo Bouvet-Guyane du 18.02)

Dakar-Cayenne : Première en planche à voile sur l'Atlantique, un exploit de Christian Marty, celui-là même qui a trouvé la mort aux commandes du dernier vol du Concorde le 25 juillet 2000 (Libération, Futura-sciences, et vidéo en hommage à Christian Marty) :

« Parti de Dakar le 12 décembre, Christian Marty a touché terre le 18 janvier 1982 à Kourou, en Guyane, après avoir couvert les 2280 milles de traversée en 37 jours 6 heures et 53 minutes sur une planche à voile classique (une Sodim Oversea de 22 kg munie d'accessoires spécialement étudiés). Suivi en permanence par un voilier qui le ravitaillait et lui fournissait, au besoin, du matériel de rechange, Marty, 36 ans, pilote de ligne, a effectué la totalité du parcours sans quitter sa planche : le soir, il installait autour de son flotteur des boudins gonflables qui lui permettaient de s'allonger et de se reposer à peu près à l'abri.
Les "vieux Kourouciens" se souviennent de cet atterrissage à la plage des Roches », ajoute JB « le 18 janvier 1982. C'était en milieu de journée et l'événement, annoncé sur l'unique station de radio guyanaise, avait provoqué un mémorable embouteillage de 4L du CSG à la Pointe des Roches... Le jeune Patrick Hoyau (20 ans) était parti dans la nuit sur sa planche à la rencontre du navigateur (mais l'avait raté).»

Vingt-sept ans plus tard, en 2009, ce même Patrick Hoyau empruntera à son tour l'itinéraire Dakar-Cayenne en solitaire, à bord d'un petit bateau à rames, sans escale ni assistance, pour arriver en vainqueur de la course Rames-Guyane (vidéo de son arrivée). Son état de maigreur à l'arrivée arrachera des larmes à sa famille.

Trois ans plus tard, après avoir racheté le bateau du vainqueur Patrick Hoyau, Jean Emmanuel Alein prend le départ de Rames-Guyane, rebaptisée Bouvet-Guyane, en compagnie de quatre autres Guyanais : Pascal Vaudé, Henri-Georges Hidair, Pierre Verdu et Julien Besson. Sur les dix-sept rameurs encore dans la course, Pascal Vaudé et Henri-Georges Hidair sont en tête, et Jean Emmanuel Alein s'aligne à ce jour à la quatrième place, après avoir connu des problèmes récurrents de dessalinisateur. Après réparation de cet appareil indispensable à sa survie, Jean-Emmanuel Alein témoigne auprès des organisateurs de la course : « J'en aurai pleuré de joie tellement j'étais dépité de devoir abandonner pour une stupide question d'eau douce après deux ans d'efforts et d'acharnement pour monter toute cette opération. »

Le 21 février, une jeune Bretonne de 27 ans, Sarah Hébert, championne de France et vice-championne du monde de windsurf, partira en planche à voile de Dakar sur les traces de Christian Marty en direction de la Guadeloupe (Le Monde). JB, qui a attiré notre attention sur l'événement, apporte ici une précision intéressante : « Il y a 30 ans, Christian Marty visait lui aussi les Antilles francaises mais les courants l'avaient fait dériver vers la Guyane. Vous allez donc peut-être receptionner la jolie Bretonne chez vous dans un mois.»

Un roman, un film, une fiction... qui s'y colle ?

 

Infos citoyennes

Communiqués

Viré Gadé


Horaires des marées :
Iles Salut / Cayenne / Les Hattes


Offres et demandes covoiturage

Photothèque

Lancements 2014
Lancements 2014
Soyouz VS07

Annonceurs

Tarifs de publicité