aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 19/03/06
Les droits des peuples autochtones

Le 19 mars 1946 la Guyane devenait un département d'Outre-mer. Soixante ans après, les droits des peuples autochtones restent les grands oubliés de la France, et même de l'Europe. Sans titre de propriété sur leurs propres terres, envahis - et même parfois empoisonnés - par une civilisation avide de profits immédiats, sans avoir la possibilité d'agir par les voies légales, les peuples Amérindiens de Guyane n'ont pas encore réussi à faire reconnaitre leurs droits collectifs, malgré vingt années d'efforts.

Alexis Tiouka, spécialiste en droit international et en droits des peuples autochtones, analyse la situation : « Les droits collectifs des Peuples autochtones sont considérés comme faisant partie des droits de l'homme et sont de ce fait traités comme tels par les Nations Unies. Pourtant, un certain nombre d'Etats, notamment ceux de l'Union européenne (France, Royaume-Uni et Pays-Bas notamment) continuent de dénier aux Peuples autochtones toute reconnaissance de leurs droits collectifs

Par Alexis Tiouka :

La position régressive de la France et de l'Union Européenne vis-à-vis de la reconnaissance par le droit international des droits des Peuples autochtones. Lire

Infos citoyennes

Communiqués

Viré Gadé


Horaires des marées :
Iles Salut / Cayenne / Les Hattes


Offres et demandes covoiturage

Photothèque

Lancements 2014
Lancements 2014
Soyouz VS09 avec Galileo Sat 5-6

Annonceurs

Tarifs de publicité