aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Education

1513 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
10/11/12
Viking

En réponse au message de Cush du 10/11/12

Si le système brésilien est bien meilleur que le système français, on se demande pourquoi ils se précipitent ici. Les brésiliens seraient-ils masochistes ou stupides?

vous pouvez aussi vous pauser la question; pourquoi au bresil ils ne connaissent pas la depression; alors que nous les fancais nous sommes les champions du monde. aussi les bresiliens presents en guyane ont fait moins de kms pour venir que beaucoup d entre nous et sont venus pour les memes choses que nous; le reve de pouvoir un jour ameliorer sa vie et celle des gens qu ils aiment. aucune frontiere ne peut empecher cela.

Répondre

11/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Ella du 09/11/12

M'étonnerait qu'il y ait un sommet de la francophonie à Moscou ou à Pékin...
Moi, perso, ça m'a fait marré mais il est vrai que je suis un peu tordue.
Néanmoins: http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2702p032_036.xml0/

"perso, ça m'a fait marré" j'avais oublié de noter que vous avez été sensible à l'humour de F.Hollande; le microcosme parisien l'a toujours dit, je ne m'en été jamais rendu compte, je m'aperçois que c'est donc vrai, il a de l'humour.
on peut donc faire rire de tout quand on est chef d'état, surtout au dépends

Lire la suite

11/11/12
Nom supprimé sur dde scripteur  (Cayenne)

En réponse au message de Hurleur du 10/11/12

Bonsoir
Si vous dites qu'il y a des aides sociales au Brésil pourquoi viennent ils en Guyane et se retrouvent en forêt vivre dans la misère ? Vous expliquez que le système est meilleur au Brésil donc pourquoi tant de brésilien en Guyane? Sont ils accros aux fromages qui puent?

C'est une minorité qui vient ici ,il y a + de 200 millions d'habitants au Brésil ,la guyane ou la France ils ne savent même pas où cela se trouve.Allez à Fortaleza et demandez où se trouve la Guyane ou`la France vous serez surpris.Prenez une carte et demandez à un Haitien où à un Brésilien qu'il vous montre la France ,vous verrez.

Répondre

11/11/12
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Koro du 10/11/12

Ben évidement ! J'aurais pu écrire la réponse. Comme au lendemain de 1981, personne n'avait voté Mitterand. Mais, au deuxième tour, si vous vous êtes abstenu, suivant la mathématique électorale, vous avez voté pour lui, ne vous en déplaise !

vous avez une notion des maths très personnelle. et peut être de la démocratie?

Répondre

11/11/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Viking du 10/11/12

vous pouvez aussi vous pauser la question; pourquoi au bresil ils ne connaissent pas la depression; alors que nous les fancais nous sommes les champions du monde. aussi les bresiliens presents en guyane ont fait moins de kms pour venir que beaucoup d entre nous et sont venus pour les memes choses que nous; le reve de pouvoir un jour ameliorer sa vie et celle des gens qu ils aiment. aucune frontiere ne peut empecher cela.

-aucune frontière ne peut empêcher cela.-- c'est vrai ;-))) Mais si c'est une réalité que l'on voit peu de français pauvres et sans travail se précipiter en Pologne ou en Afrique, ou en Chine, ainsi qu'au Brésil. On voit également très peu de chômeurs de longue durée métroxagonaux ou guyanais travailler dans les mines d'or. De la même

Lire la suite

11/11/12
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Flo De Kaw du 09/11/12

Tiens ? Tu n''étais pas au courant des 25% de chômage des jeunes ?
Il y a 30 ans on disait au jeunes (au rythme des claques, parfois) "si tu fous rien a l'école tu seras balayeur". Pas vrai ?
Au fait, tu es souvent allé au Brésil ?

"Il y a 30 ans on disait au jeunes (au rythme des claques, parfois) "si tu fous rien a l'école tu seras balayeur". Pas vrai ?" Aujourd'hui, on appelle cela: technicien de surface
Et il y a 30 ans, mes parents me disaient déjà: "il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens".... Il est grand temps qu'on réhabilite enfin les métiers manuels

Lire la suite

12/11/12
Daweb  (Kourou)

En réponse au message de Jb du 11/11/12

"Il y a 30 ans on disait au jeunes (au rythme des claques, parfois) "si tu fous rien a l'école tu seras balayeur". Pas vrai ?"
Aujourd'hui, on appelle cela: technicien de surface
Et il y a 30 ans, mes parents me disaient déjà:
"il n'y a pas de sot métier, il n'y a que de sottes gens"....
Il est grand temps qu'on réhabilite enfin les métiers manuels où plein de jeunes sont capables de s'épanouir plutôt que de s'échiner à empocher un bac général qui ne leur sera d'aucune utilité.
Le salon de l'artisanat a montré qu'il y avait en Guyane un potentiel de production et de création artistique extraordinaire
Qu'attendent nos politiques pour exploiter ces atouts ?

Je ne peux que dire +1
Des politiques ont décidé un jour que tous les enfants étaient fait pour avoir un bac général.
Grossière erreur. Il faut orienter, relancer les filières pro/techniques, voir mieux s'inspirer des pays nordiques. Et laisser tomber ces idioties de considérer que tout le monde doit faire la même chose, que tout le monde a les même compétences dans les mêmes domaines !

Répondre

12/11/12
Laurent  (Kourou)

Aujourd'hui le 12 novembre, j'ai acheté France-Guyane. Ne riez pas, cela m'arrive deux ou trois fois par an... Dès le matin, j'ai voulu savoir ce qu'ils disaient sur les assises de la sécurité à Kourou... Mais mon attention a été attirée par le courrier de Mme Létard, déléguée de la ville de Kourou, qui répondait à Mr Verson, en page 9. Elle reproche à ce monsieur (qui lutte depuis des années pour la scolarisation de tous les enfants en Guyane) son manque de rigueur et parle des classes passerelles de l'école du Village Saramaca de

Lire la suite

14/11/12
Laurent  (Kourou)

Je tiens à apporter une petite précision au jodla du 14/11 concernant la double vacation, tout en précisant tout de suite que je ne représente aucun syndicat. Le SGEN n'est pas majoritaire. Dans le premier degré concerné par la double vacation, de syndicat est extrêmement minoritaire au contraire. Deux syndicats ont, suite aux élections professionnelles, des représentants du personnels dans les instances administratives. Il s'agit, sauf erreur, du SNUIPP et du SE-UNSA. Voilà, c'est dit, par souci d'exactitude.

Blada : c'est noté, et corrigé.

Répondre

15/11/12
Sienne11  (Cayenne)

En réponse au message de Sienne11 du 04/11/12

Je te remercie de ta question.

Lors des lois de décentralisation précédentes l'on a attribué les écoles primaires aux communes,
notamment les locaux et leurs charges, aux départements les collèges les locaux mais aussi les transports ou la cantine et aux régions les lycées. globalement, par le passé le gros de la charge était sur l'Etat. De fait, l'Etat a attribué des compétences mais de fait des charges aux collectivités locales avec des dotations. Toutefois, et c'est singulièrement vrai dans l'Ouest guyanais le choc asymétrique démographique fait que les dotations n'ont pas suivies, d'ailleurs les règles d'indexation ne sont pas toujours adapté à cette situation atypique. Mais de facto, le pouvoir des collectivités est vain. Ils n'ont ni la main sur le compte tenu de l'enseignement ni sur les personnels enseignants. Après, les dotations ou subventions ou marchés publics étant intermédiées aux collectivités locales l'on peut aussi s'interroger sur la qualité, voire la probité des passations sujet qui semble intéressé la justice notamment dans l'Ouest guyanais...
Bref, cette décentralisation éclatée entre collectivités, dont les dépenses sont passés par des gens possiblement délicats ou indélicats et enfin face à des règles d'indexation de l'Etat peut-être non adaptées aux cas de l'ampleur des besoins de l'Ouest guyanais... Je dirais donnons la main à l'Etat au moins l'on pourra faire venir la presse nationale face par exemple aux velleïtés de créer un double service dans le primaire... et j'en passe... Dans l'ouest les enfants sont moins égaux qu'ailleurs dans la République c'est une évidence... L'on peut parler d'une zone éducaticide en terme de la norme académique si prégnance dans notre système français.

Bref, laissons aux élus le choix de la couleur de la peinture des murs, laisonns leur choisir le nom de l'établissement avec inauguration avec une photo dans FG ou/et TV... Nationaliser l'enjeu c'est probablement la solution, mettons la République face à sa réalité... Je citerais un seul exemple à ma connaissance dans toute l'histoire de la Guyane il n'y a jamais eu d'enfant ayant fait toute leur scolarité en Guyane, primaire et secondaire 6 à 18 ans, ayant fait l'ENA. Ceci nous aménerait à de plus larges consdérations... Je discutais avec une personne sexagénaire qui m'affirmait qu'il avait l'impression que l'on était aussi bien informé en Guyane qu'en Métropole... Je dirais sur la Guyane l'on est imbattable... sur la République... l'on est à des années lumières... là, ce serait un sous débat...

Bref, nationaliser l'enjeu est surement plus efficace de pleunicher pour avoir une subvention comme si l'on était des mendiants alors que l'Etat n'est pas capable de garantir l'égalité des chances dans la République, déjà que les ruraux, les provinciaux, les quatiers sont déjà dominées en tant que périphéties il est de dire que l'ultra-périphétie est ultra-dominée... Mieux vaut un interlocuteur crédible et sollvable comme l'Etat des élus sans poouvoir et dépassés par l'onde de choc démographique notamment dans l'Ouest...

Je me réponds à moi-même dès que l'on élargie le débat et que l'on soumet une proposition structurelle à un problème ça n'intéresse pas... Bref, l'on reste à de la doxa épiderme c'est triste... très triste... Voilà, l'on a l'IDH le plus faible des régions françaises si vous en doutiez moi pas malheureusement...

Répondre

16/11/12
Jl97310  (Kourou)

En réponse au message de Sienne11 du 15/11/12

Je me réponds à moi-même dès que l'on élargie le débat et que l'on soumet une proposition structurelle à un problème ça n'intéresse pas... Bref, l'on reste à de la doxa épiderme c'est triste... très triste... Voilà, l'on a l'IDH le plus faible des régions françaises si vous en doutiez moi pas malheureusement...

Peut-être est ce, vous et vos idées qui n'intéressent personne et pas le débat ! Cela ne vous est jamais venu à l'idée ?

Répondre

16/11/12
Sienne11  (Cayenne)

En réponse au message de Jl97310 du 16/11/12

Peut-être est ce, vous et vos idées qui n'intéressent personne et pas le débat ! Cela ne vous est jamais venu à l'idée ?

Je crois que tu te trompes mes idées sur le sujet ( la "ré-étatisation" de l'enseignement primaire et secondaire) intéresse au plus haut niveau évidemment ce n'est pas de type café du commerce, je le conçois et en suis désolé).

Répondre

17/11/12
Jl97310  (Kourou)

En réponse au message de Sienne11 du 16/11/12

Je crois que tu te trompes mes idées sur le sujet ( la "ré-étatisation" de l'enseignement primaire et secondaire) intéresse au plus haut niveau évidemment ce n'est pas de type café du commerce, je le conçois et en suis désolé).

Une seconde fois,je ne vous ai en aucun autorisé à me tutoyer, et je vous prierais de ne plus le faire dorénavant ! Concernant vos idées, ce n'est pas les idées en elles mêmes le problème avec vous mais la manière dont vous les exprimez, le manque d'échange et de dialogue dans vos propos, et votre pédagogie au niveau 0, tellement vous êtes

Lire la suite

22/11/12
Thierry Verson (LDH)  (Kourou)

[Reçu par mail, ce courrier de Thierry Verson, vice-président de la LDH :]
Je ne sais si vous avez suivi le débat avec Line Letard dans le courrier des lecteurs de FG, mais il semble que FG ne veuille pas communiquer ma réponse à Mme Letard qui m’a pourtant saisi nominativement dans les colonnes du journal. Je me fiche bien de Mme Letard et de ses pareils, mais il s’avère que ses propos sont difficiles à supporter tellement ils apparaissent coupés de la réalité et choquants d’inconscience ; je tenais donc à ne pas lui laisser le terrain libre :
France Guyane dans son édition du 9 novembre annonce que les familles soutenues par la LDH dans leur procès contre le maire de Matoury ont été déboutées... lire la suite (pdf)

Répondre

23/11/12
Fleur De Guyane  (Rémire)

je ne veux pas paraitre nostalgique, mais je me souviens que dans le temps où les parents, la famille et les enseignants avaient des droits en France, la jeunesse se tenait et respectait tous les ainés. Et puis, il a été dit vous ne devez plus corriger vos enfants (une bonne volée sur les fesses, un regard, une bonne tape sur le bras...). il faut leur parler, leur éviter un problème psychologique... et voilà ! nous avons été une génération

Lire la suite

23/11/12
Morpho  (Matoury)

En réponse au message de Fleur De Guyane du 23/11/12

je ne veux pas paraitre nostalgique, mais je me souviens que dans le temps où les parents, la famille et les enseignants avaient des droits en France, la jeunesse se tenait et respectait tous les ainés. Et puis, il a été dit vous ne devez plus corriger vos enfants (une bonne volée sur les fesses, un regard, une bonne tape sur le bras...). il faut leur parler, leur éviter un problème psychologique... et voilà ! nous avons été une génération à être corrigée sans séquelles psychologiques (en principe, je ne parlent pas de parents tyrans) mais aujourd'hui des adultes respectueux des règles. Aujourd'hui mieux vaut être voyous qu'honnêtes hommes. un gardien de prison se venge, il n'en a pas le droit, c'est vrai, mais la sanction est inadéquate, alors que le voleur a dû juste prendre quelques mois pour ce vol et bien d'autres. L'autorité ne sera plus crédible si les sanctions ne sont pas à la hauteur des méfaits. Il est vrai qu'il faut aussi protéger le citoyen lambda des abus de pouvoir de ceux qui sont là pour en principe les protéger. une dame m'a dit hier : "mon fils a 18 ans, il est déscolarisé, il ne fait rien de la journée, il ne veut rien faire ! que puis-je faire ? A 18 ans, il est majeur, et je peux toujours parler, il a la loi pour lui...". Je suis restée sans voix...

Vous avez entièrement raison: nous allons tout droit vers une société à la Mad Max!
Bandes organisées de voyous contre bandes organisées de contre-voyous! (milices)
Bien sur que l'enfant a des droits mais il a aussi aussi des devoirs! On dirait que le législateur ne pense qu'au droits! Les parents eux n'ont plus de droits seulement des

Lire la suite

24/11/12
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Morpho du 23/11/12

Vous avez entièrement raison: nous allons tout droit vers une société à la Mad Max!
Bandes organisées de voyous contre bandes organisées de contre-voyous! (milices)
Bien sur que l'enfant a des droits mais il a aussi aussi des devoirs! On dirait que le législateur ne pense qu'au droits! Les parents eux n'ont plus de droits seulement des devoirs! Il aurait fallu faire l'inverse! Comme les légistes sont loin de toute logique mathématique, on en arrive a de telles dérives! Pareil pour les forces de l'ordre. etc...
Cette société sans règles ni lois - ça n'est pas pareil - va tout droit dans le mur car les règles sont fausses et les lois inadaptées!
Je ne suis bien sur pas contre que deux personnes du même sexe décident de passer leur vie ensemble et contractent donc un contrat a cet effet!
Mais que le terme employé ne soit pas celui de "mariage". Car le mariage c'est par définition l'union de deux personnes de sexe opposé, en vue d'avoir une descendance par fécondation!
Qu'on l'appelle autrement "packet" par exemple. Et je crois bien que c'est surtout cette confusion qui gène une majorité de français - et de guyanais!
Il faut bien appeller un chat un chat, actuellement le chat s'appelle le chien!
A bon entendeur!

Dans votre définition du mariage qui se veut exempte de toute confusion, vous précisez: "...en vue d'avoir une descendance par fécondation!"
Pourriez-vous nous indiquer la ou les références du droit civil qui vous permettent une telle extrapolation?

Répondre

24/11/12
Jb  (Cayenne)

Je vous recommande la lecture de ce blog:
http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2012/11/24/vive-linformatique-a-lecole
voila le résultat de notre belle éducation nationale à la française
on y consacre quel pourcentage du budget national ?

Répondre

24/11/12
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Jb du 24/11/12

Je vous recommande la lecture de ce blog:
http://blog.francetvinfo.fr/l-instit-humeurs/2012/11/24/vive-linformatique-a-lecole
voila le résultat de notre belle éducation nationale à la française
on y consacre quel pourcentage du budget national ?

Oui, la triste réalité des choses... mais, c'est de la responsabilité des communes (elles en ont le financement)... et en Guyane, l'éducation n'est pas une priorité! ça fait longtemps qu'on vous le dit...

Répondre

25/11/12
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Laurent du 24/11/12

Oui, la triste réalité des choses... mais, c'est de la responsabilité des communes (elles en ont le financement)... et en Guyane, l'éducation n'est pas une priorité! ça fait longtemps qu'on vous le dit...

Pour qu'elle le devienne, il faudrait que les ressources soient employées à autre chose qu'à accompagner une démographie galopante qui s'apparente en Guyane à la course à l’échalote... Et il serait bon aussi qu'au lieu de mettre l'enfant au centre de l'école, on le mette au centre de la famille !
Peut-être faut-il instaurer une régulation des naissances comme en Inde ?

Répondre

25/11/12
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Jb du 25/11/12

Pour qu'elle le devienne, il faudrait que les ressources soient employées à autre chose qu'à accompagner une démographie galopante qui s'apparente en Guyane à la course à l’échalote... Et il serait bon aussi qu'au lieu de mettre l'enfant au centre de l'école, on le mette au centre de la famille !
Peut-être faut-il instaurer une régulation des naissances comme en Inde ?

Je ne rentrerais pas dans ce débat. Cela n'a rien à voir avec l'absence d'outils informatiques à l'école. Puis, je crois qu'on se donne les moyens d'atteindre les objectifs qu'on veut (ou ne veut pas). Si l'école est la priorité nationale, il va falloir mettre des moyens, sinon ce sera comme toujours un échec.

Répondre

25/11/12
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Laurent du 25/11/12

Je ne rentrerais pas dans ce débat. Cela n'a rien à voir avec l'absence d'outils informatiques à l'école. Puis, je crois qu'on se donne les moyens d'atteindre les objectifs qu'on veut (ou ne veut pas). Si l'école est la priorité nationale, il va falloir mettre des moyens, sinon ce sera comme toujours un échec.

Les moyens y sont déjà, mais comme tout le reste en France, ils sont mal utilisés ou pire détournés

Répondre

04/12/12
Iduna  (Cayenne)

Bonsoir à tous,
J'ai assisté vendredi à la conférence de Mme Geneviève Sabathé. Conférence portant sur le "VAK".
J'y suis allé par curiosité, sans connaître réellement la nature des travaux de Mme Sabathé. La conférence a été assez "houleuse", et depuis j'ai lu ses articles universitaires (sur son site). Le contenu est assez édifiant: Je vous en cite

Lire la suite

08/12/12
Mri  (Cayenne)

En réponse au message de Iduna du 04/12/12

Bonsoir à tous,

J'ai assisté vendredi à la conférence de Mme Geneviève Sabathé. Conférence portant sur le "VAK".

J'y suis allé par curiosité, sans connaître réellement la nature des travaux de Mme Sabathé.

La conférence a été assez "houleuse", et depuis j'ai lu ses articles universitaires (sur son site).
Le contenu est assez édifiant: Je vous en cite quelques passages:

(...) La présence du premier comportement semble confirmer la tendance, prétendument « naturelle » des Guyanais à accepter voir même rechercher une doctrine à suivre, un chemin balisé par une autorité supérieure. On peut ici faire l’hypothèse que la présence d’une forte implication religieuse influence encore les comportements dans ce département français, contrairement à ce que l’on peut percevoir en Métropole où « Dieu recule dans les campagnes ». L’enseignant conserve, en Guyane, à l’instar du curé une aura de mentor ou de guide."
"(...)En réalité, le collégien et le lycéen kinesthésique
laissent l’enseignant les remplir de savoir. Ils agissent en véritable boîte noire ou en
réceptacle. Dans les classes en Guyane, on entend les mouches voler, les apprenants
n’interviennent pas de peur de « perdre quelque chose »"


Mme Sabathé a déclaré n'avoir jamais enseigné en primaire ou secondaire, mais forme les futurs enseignants de l'iufm de Guyane.

Avez-vous assisté à la conférence ?

Personnellement je n'ai pas assisté à la conférence (pas forcément le temps et pas envie de m'énerver). Des échos que j'en ai eu :
- Différences entre le discours radio et celui de la conférence (J'ai fait le questionnaire et il a été réalisé par des scientifiques)
- Dire que 37% est le taux de réussite au BAC alors que c'est celui des

Lire la suite

08/12/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Mri du 08/12/12

Personnellement je n'ai pas assisté à la conférence (pas forcément le temps et pas envie de m'énerver).

Des échos que j'en ai eu :

- Différences entre le discours radio et celui de la conférence (J'ai fait le questionnaire et il a été réalisé par des scientifiques)
- Dire que 37% est le taux de réussite au BAC alors que c'est celui des diplômés d'une tranche d'âge dénote pour moi un manque flagrant de sérieux
- Cette personne n'a visiblement pas enseigné ni pratiqué la psychologie, ce qui me parait personnellement un peu léger pour parler d'un profil psychologique des enfants.
- De plus, sans être statisticien, faire une étude sur moins de 300 personnes et en tirer des conclusions sur une population entière me parait peu probant.
- Ensuite, étant moi même enseignant, je cherche aussi des moyens de faire travailler tous les enfants et de leur faire comprendre ce que je fais. Alors voir quelqu'un qui n'a de surcroît visiblement jamais enseigné à mes niveaux venir me dire plus ou moins que les échecs sont du à mon "coté occidental" (je traduis ce que j'en ai compris) m'agace légèrement.

- Enfin, quand je vois que cette personne propose des stages pour être formateur expert en quelques jours et que je relis ses travaux, je me dis que certains cherchent à se faire de l'argent sur le dos des difficultés éducatives des enfants. J'espère me tromper.

Pour finir, je propose à cette dame de venir dans les classes, y compris auprès de certains collègues avec plusieurs décennies d'ancienneté. Elle pourra y devenir une enseignante modeste qui ne cesse de se remettre en question, comme tous mes collègues.

- De plus, sans être statisticien, faire une étude sur moins de 300 personnes et en tirer des conclusions sur une population entière me parait peu probant.--
Alors que dire d'une étude faite sur un échantillon de 100 personnes ?;-)
http://anthropologiesante.revues.org/1003

Répondre

08/12/12
Mri

En réponse au message de Cush du 08/12/12

- De plus, sans être statisticien, faire une étude sur moins de 300 personnes et en tirer des conclusions sur une population entière me parait peu probant.--
Alors que dire d'une étude faite sur un échantillon de 100 personnes ?;-)
http://anthropologiesante.revues.org/1003

Mea Culpa...
En me relisant, je me suis mal exprimé
: Il a été impossible visiblement de savoir comment l'échantillon a été choisi. Si c'est visiblement aléatoire, ce n'est pas représentatif.
Donc sinon, on est d'accord sur le reste ?

Répondre

10/12/12
Cush  (Cay)

En réponse au message de Mri du 08/12/12

Mea Culpa...
En me relisant, je me suis mal exprimé
: Il a été impossible visiblement de savoir comment l'échantillon a été choisi. Si c'est visiblement aléatoire, ce n'est pas représentatif.
Donc sinon, on est d'accord sur le reste ?

Je ne sais pas, n'étant ni anthropologue, ni statisticien, c'est pour cela que te posais la question. Sans chercher à polémiquer...

Répondre

11/12/12
Kolibri  (Cayenne)

En réponse au message de Cush du 08/12/12

- De plus, sans être statisticien, faire une étude sur moins de 300 personnes et en tirer des conclusions sur une population entière me parait peu probant.--
Alors que dire d'une étude faite sur un échantillon de 100 personnes ?;-)
http://anthropologiesante.revues.org/1003

Tout dépend de la taille du groupe qu'on étudie... 300 000 habitants en Guyane, 50% de jeunes, soit 150 000. La population visée par l'étude est représentée, pour 300 personnes questionnées, à 20%. Je ne crois pas que les sondages (parce qu'il s'agit donc d'un sondage sur un échantillon) dans d'autres domaines soient beaucoup plus représentatifs...

Répondre

11/12/12
Mri

En réponse au message de Kolibri du 11/12/12

Tout dépend de la taille du groupe qu'on étudie... 300 000 habitants en Guyane, 50% de jeunes, soit 150 000. La population visée par l'étude est représentée, pour 300 personnes questionnées, à 20%. Je ne crois pas que les sondages (parce qu'il s'agit donc d'un sondage sur un échantillon) dans d'autres domaines soient beaucoup plus représentatifs...

Le souci pour moi c'est comment a été constitué l'échantillon. Parce que si c'est juste en prenant les gens devant qui se présentaient, c'est tout sauf représentatif.

Répondre

12/12/12
Kolibri  (Cayenne)

En réponse au message de Mri du 11/12/12

Le souci pour moi c'est comment a été constitué l'échantillon. Parce que si c'est juste en prenant les gens devant qui se présentaient, c'est tout sauf représentatif.

Pourtant, "les gens devant qui se présentaient", s'ils étaient là, c'est qu'ils vivent en Guyane, on peut donc les considérer comme représentatifs. Il ne s'agit pas de désigner une élite pour déterminer la représentativité d'une population, mais justement, de prendre le "tout venant", c-à-d M. Tout Le Monde, c-à-d le citoyen Lambda.

Répondre

12/12/12
Iduna  (Cayenne)

En réponse au message de Kolibri du 12/12/12

Pourtant, "les gens devant qui se présentaient", s'ils étaient là, c'est qu'ils vivent en Guyane, on peut donc les considérer comme représentatifs. Il ne s'agit pas de désigner une élite pour déterminer la représentativité d'une population, mais justement, de prendre le "tout venant", c-à-d M. Tout Le Monde, c-à-d le citoyen Lambda.

Oui mais là l'échantillon n'est composé que d'élèves !! (Des "apprenants" si j'ai bien lu !)
Alors pas besoin d'être mathématicien pour comprendre que ça ne représente pas la population guyanaise...comment en tirer des conclusions aussi lapidaires sur la population des "Guyanais de souche"...(c'est qui ça au fait ?)

Répondre

31/12/12
Pikiboy  (Matoury)

Les collégiens de St Georges de l'Oyapock ont réalisé un petit film (3min) afin de participer à un concours sur les inégalités sociales.
Il est en ligne à cette adresse :
http://www.inegalites.fr/spip.php?article1589
Il s'appelle "L'eau maltraitée" (c'est le dernier de la liste).

Lire la suite

18/01/13
Laurent  (Kourou)

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un

Lire la suite

18/01/13
Daweb  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 18/01/13

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un peu ses responsabilités? Piquons la clim du Maire, souvent absent... En plus, le temps que l'achat soit effectué et que la clim soit installée, mon fils aura changé de classe et il faudra recommencer...
Que dans l'école concernée, on ne m'en veuille pas, mais je trouve ça sidérant!
Cela mérite d'être signalé. En rêvant un peu cela fera peut-être bouger la mairie... ça mériterait un article dans la presse locale un truc comme ça.
En plus, bonjour le chantage exercé sur les enfants et les parents: "si tout le monde ne paye pas, il n'y aura pas de clim"... ceux qui auront payé seront-ils remboursés?

Entre le palais régional, le palais départemental, la Mairie... y a de quoi trouver je suis sûr au moins assez de clims qui sont dans des bureaux vides pour toutes les classes de Kourou !

Répondre

18/01/13
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 18/01/13

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un peu ses responsabilités? Piquons la clim du Maire, souvent absent... En plus, le temps que l'achat soit effectué et que la clim soit installée, mon fils aura changé de classe et il faudra recommencer...
Que dans l'école concernée, on ne m'en veuille pas, mais je trouve ça sidérant!
Cela mérite d'être signalé. En rêvant un peu cela fera peut-être bouger la mairie... ça mériterait un article dans la presse locale un truc comme ça.
En plus, bonjour le chantage exercé sur les enfants et les parents: "si tout le monde ne paye pas, il n'y aura pas de clim"... ceux qui auront payé seront-ils remboursés?

C'est une blague j'espère ?? En même temps, je sais bien que non. Quel dommage, pour un premier avril ce serait excellent ... Tout simplement sidérant ...

Répondre

18/01/13
Jb  (Cayenne)

En réponse au message de Daweb du 18/01/13

Entre le palais régional, le palais départemental, la Mairie... y a de quoi trouver je suis sûr au moins assez de clims qui sont dans des bureaux vides pour toutes les classes de Kourou !

J'ai à Kourou un vieux climatiseur "windows" en bon état à la disposition de l'école qui m'en fera la demande
Blada peut relayer

Répondre

18/01/13
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 18/01/13

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un peu ses responsabilités? Piquons la clim du Maire, souvent absent... En plus, le temps que l'achat soit effectué et que la clim soit installée, mon fils aura changé de classe et il faudra recommencer...
Que dans l'école concernée, on ne m'en veuille pas, mais je trouve ça sidérant!
Cela mérite d'être signalé. En rêvant un peu cela fera peut-être bouger la mairie... ça mériterait un article dans la presse locale un truc comme ça.
En plus, bonjour le chantage exercé sur les enfants et les parents: "si tout le monde ne paye pas, il n'y aura pas de clim"... ceux qui auront payé seront-ils remboursés?

Et , en complément de mon précédent post, cerise sur le gâteau : la région a accordé une somme sur le prochain bac- pro GEA ( qui va remplacer les SEC - secrétariat) au LEP Castor . Le coût ?? Cent milles euros.
Excellent .... Je ne compte évidemment plus les dérives liées aux dommages collatéraux en période de carnaval. La Mairie a des ressources. Mais pas pour les écoles, simple question de priorité.

Répondre

18/01/13
Snet  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 18/01/13

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un peu ses responsabilités? Piquons la clim du Maire, souvent absent... En plus, le temps que l'achat soit effectué et que la clim soit installée, mon fils aura changé de classe et il faudra recommencer...
Que dans l'école concernée, on ne m'en veuille pas, mais je trouve ça sidérant!
Cela mérite d'être signalé. En rêvant un peu cela fera peut-être bouger la mairie... ça mériterait un article dans la presse locale un truc comme ça.
En plus, bonjour le chantage exercé sur les enfants et les parents: "si tout le monde ne paye pas, il n'y aura pas de clim"... ceux qui auront payé seront-ils remboursés?

C'est en effet extrêment préoccupant comme demande adressée aux parents des élèves. C'est en même temps très révélateur du désarroi dans lequel se trouvent aujourd'hui certains enseignants à Kourou... toutes écoles confondues !

Répondre

19/01/13
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 18/01/13

Et , en complément de mon précédent post, cerise sur le gâteau : la région a accordé une somme sur le prochain bac- pro GEA ( qui va remplacer les SEC - secrétariat) au LEP Castor . Le coût ?? Cent milles euros.
Excellent .... Je ne compte évidemment plus les dérives liées aux dommages collatéraux en période de carnaval. La Mairie a des ressources. Mais pas pour les écoles, simple question de priorité.

Après avoir payé une coopérative scolaire, des fournitures scolaires (très chères et qui doivent être normalement à la charge de la collectivité), ajouté des sommes pour différentes sorties, il faut maintenant payer un climatiseur!
Moi, je propose que chaque habitant de la ville de Kourou cotise 10€, ainsi

Lire la suite

19/01/13
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Snet du 18/01/13

C'est en effet extrêment préoccupant comme demande adressée aux parents des élèves. C'est en même temps très révélateur du désarroi dans lequel se trouvent aujourd'hui certains enseignants à Kourou... toutes écoles confondues !

C'est aussi révélateur d'une façon de faire assez sidérante! C'est comme si on demandait aux parents de métropole de payer les radiateurs...
Je suis ici depuis longtemps, et je me souviens d'un temps (où l'on devait avoir un peu plus de bon sens) où les fenêtres des classes étaient des jalousies en bois, un

Lire la suite

19/01/13
Weenana  (Kourou)

En réponse au message de Laurent du 19/01/13

Après avoir payé une coopérative scolaire, des fournitures scolaires (très chères et qui doivent être normalement à la charge de la collectivité), ajouté des sommes pour différentes sorties, il faut maintenant payer un climatiseur!
Moi, je propose que chaque habitant de la ville de Kourou cotise 10€, ainsi toutes les classes seraient équipées (pas de jaloux) et ajoute encore un peu d'argent pour acheter des ordinateurs (rappelons que cela fait au moins 10 ans que toutes les écoles devraient être équipées, l'enseignement des TICE étant obligatoire).
Monsieur le maire, l'éducation est-elle votre priorité?
Je me souviens de la dernière campagne électorale pour les municipales (oui, cela fait déjà plusieurs années), pendant laquelle j'entendais mr JEA hurler dans un micro, à côté de chez moi, que toutes les écoles étaient équipées en informatique... paroles et paroles...

"je propose que chaque habitant de la ville de Kourou cotise 10€" t'es certain que ça n'existe pas déjà ? de l'argent que les administrés donnent à leur commune pour la faire tourner ? Les écoles équipées d'ordinateurs ne le sont elles pas aussi parce que des parents ou des entreprises leur confient des ordinateurs déclassés et ce sont souvent les chefs d'établissements qui se décarcassent pour les récupérer. Que veux-tu Laurent, tu ne peux pas entretenir de nombreux ventilateurs humains et équiper les écoles comme elles devraient l'être.

Répondre

19/01/13
Weenana  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 18/01/13

Et , en complément de mon précédent post, cerise sur le gâteau : la région a accordé une somme sur le prochain bac- pro GEA ( qui va remplacer les SEC - secrétariat) au LEP Castor . Le coût ?? Cent milles euros.
Excellent .... Je ne compte évidemment plus les dérives liées aux dommages collatéraux en période de carnaval. La Mairie a des ressources. Mais pas pour les écoles, simple question de priorité.

Normal, ils leur ont fourni des tablettes à la rentrée, vu que les PC portables c'est pas style et que ça se revend très très mal, face à la concurrence des galopins qui viennent se servir dans les maisons de Kourou en matériel hi tech ............ et depuis ils cherchaient les touches, ça coûte bonbon d'acheter les touches à part. Ok je sors !

Répondre

19/01/13
Sienne11  (Cayenne)

En réponse au message de Laurent du 18/01/13

ça ne s'arrange pas l'école en Guyane! Pourtant enseignant, je m'interroge... Mon fils, scolarisé dans une école de Kourou, revient ce jour avec un mot demandant un financement de 10€ pour faire installer une clim dans sa classe! Dans toutes les classes de toutes les écoles de Kourou, il fait très chaud, pour autant, dans une école dite gratuite, les parents devraient payer un climatiseur? Ce n'est pas à la Mairie d'assumer un peu ses responsabilités? Piquons la clim du Maire, souvent absent... En plus, le temps que l'achat soit effectué et que la clim soit installée, mon fils aura changé de classe et il faudra recommencer...
Que dans l'école concernée, on ne m'en veuille pas, mais je trouve ça sidérant!
Cela mérite d'être signalé. En rêvant un peu cela fera peut-être bouger la mairie... ça mériterait un article dans la presse locale un truc comme ça.
En plus, bonjour le chantage exercé sur les enfants et les parents: "si tout le monde ne paye pas, il n'y aura pas de clim"... ceux qui auront payé seront-ils remboursés?

Je trouve de loin qu'à Kourou vous avez une très grande misère. Vous êtes les plus malhueureux de la Guyane. J'ai honte de vos misères qui d'entre vous lucide enverrez ses enfants à Papaïchton, à St-Georges, à Maripasoula ou ailleurs ce qui m'emmerde les mieux nantis sont les plus gros plaignants et si l'on demande quoi que ce soit pour

Lire la suite

20/01/13
Jl97310  (Kourou)

En réponse au message de Sienne11 du 19/01/13

Je trouve de loin qu'à Kourou vous avez une très grande misère. Vous êtes les plus malhueureux de la Guyane. J'ai honte de vos misères qui d'entre vous lucide enverrez ses enfants à Papaïchton, à St-Georges, à Maripasoula ou ailleurs ce qui m'emmerde les mieux nantis sont les plus gros plaignants et si l'on demande quoi que ce soit pour payer, là l'impôt rest toujours trop cher... Je me réjouis que Kourou ne soit pas le centre du monde et je me "peine " que le PIB du Mali souit inférieur aux quelques habitants de Guyane... Les croisades sont des inepties à 10 €... je ne me gausse pas , je me lamente... Dans cette affaire, y-a-t-il eu un ordre juridiquement contraignant à chaque pour recouvrer ses fameux 10 € qui semblent vous passionner. Quel article de loi, quel huissier, quel parent a-t-il été contraint juridiquement de payer cette somme? Je dois méconnaître la loi. J'ai le souvenir d'être de contrées de pauvreté où l'amicale participait et organisait des fêtes pour financer des choses de l'école. Les habitants y adhéraient, et y participaient sans discuter avec jovialité... L'individualiste, l'égoisme et le matérialisme primaire pourrissent tout. Parfois, il faut aussi s'élever de cette médiocrité ambiante! Comme dirait le général "vaste programme"!

Effectivement comme vous le précisez vous même vous voyez Kourou de "loin" et ne savez absolument rien des problèmes ou pas de cette commune ! Alors vous feriez mieux de vous taire une bonne fois pour toute sur ce sujet et d'arrêter d'insulter systématiquement les kourouciens qui osent exprimer un quelconque ras le bol sur quelques sujets

Lire la suite

20/01/13
Claude  (Cayenne)

Il y a quelques années, un certain nombre de messages ont été postés ici sur le cas d'une enseignante qui battait les élèves dans un collège de Kourou.
J'ai absolument besoin que ces personnes entrent en contact avec moi. Cette prof sévit toujours, dans un autre établissement, mais maintenant, elle insulte les élèves de façon répétée et publiquement. Cela doit cesser !
Merci d'avance pour vos messages, ici ou sur ma boite mail.

Répondre

20/01/13
Snet  (Kourou)

En réponse au message de Sienne11 du 19/01/13

Je trouve de loin qu'à Kourou vous avez une très grande misère. Vous êtes les plus malhueureux de la Guyane. J'ai honte de vos misères qui d'entre vous lucide enverrez ses enfants à Papaïchton, à St-Georges, à Maripasoula ou ailleurs ce qui m'emmerde les mieux nantis sont les plus gros plaignants et si l'on demande quoi que ce soit pour payer, là l'impôt rest toujours trop cher... Je me réjouis que Kourou ne soit pas le centre du monde et je me "peine " que le PIB du Mali souit inférieur aux quelques habitants de Guyane... Les croisades sont des inepties à 10 €... je ne me gausse pas , je me lamente... Dans cette affaire, y-a-t-il eu un ordre juridiquement contraignant à chaque pour recouvrer ses fameux 10 € qui semblent vous passionner. Quel article de loi, quel huissier, quel parent a-t-il été contraint juridiquement de payer cette somme? Je dois méconnaître la loi. J'ai le souvenir d'être de contrées de pauvreté où l'amicale participait et organisait des fêtes pour financer des choses de l'école. Les habitants y adhéraient, et y participaient sans discuter avec jovialité... L'individualiste, l'égoisme et le matérialisme primaire pourrissent tout. Parfois, il faut aussi s'élever de cette médiocrité ambiante! Comme dirait le général "vaste programme"!

Mais c'est à la mairie de payer et d'installer un climatiseur dans une école... pas aux parents ni à la coopérative de l'école.

Répondre

21/01/13
Leconte  (Kourou)

J'ai fait partie de l'association FCPE du collège Schoelcher de Kourou de 2000 à 2005 . J'ai pu constater le role majeur qu'y jouait Monsieur Soké comme médiateur . J'invite donc les anciens parents d'élève de Kourou 2 à soutenir l'action de professeurs pour reintégrer Mr Soké dans son poste
JC Leconte

Répondre

21/01/13
Sienne11  (Cayenne)

En réponse au message de Snet du 20/01/13

Mais c'est à la mairie de payer et d'installer un climatiseur dans une école... pas aux parents ni à la coopérative de l'école.

Ecoutes l'on prend à partie les populations des broutilles... Une climatisation n'existait pas y-a 50 ans ni dans certains pays... A Kourou ils semblent un peu en fragile... et tout de suite le Maire est responsable... Qu'ils fassent un écrit officiel par le chef d'établissement pour obtenir gain de cause. C'est pas compliqué, après cela les circonstances de fait etc

Lire la suite

21/01/13
Sienne11  (Cayenne)

En réponse au message de Jl97310 du 20/01/13

Effectivement comme vous le précisez vous même vous voyez Kourou de "loin" et ne savez absolument rien des problèmes ou pas de cette commune ! Alors vous feriez mieux de vous taire une bonne fois pour toute sur ce sujet et d'arrêter d'insulter systématiquement les kourouciens qui osent exprimer un quelconque ras le bol sur quelques sujets que ce soient, en nous traitant de menteurs (voir d'autres messages), d'égoïstes, d'individualistes, de primaires, de matérialistes ou de médiocres !
Si il est normal de demander aux parents de participer à la convivialité de la vie d'une école, il est tout à fait anormal de demander la même chose pour les éléments structurelles de cette école, son matériel pédagogique indispensable ou du matériel informatique obligatoire mais inexistant ! Par contre, nous avons eu de magnifiques nouvelles décorations de Noël dans les rues cette année, cherchez l'erreur !
Je ne sais pas ce que vous avez contre Kourou et ses habitants, mais ça doit sans doute pouvoir se soigner ! Si, si, en Guyane il y a d'excellents médecins et même à Kourou !

C'est une interprétation possible de mon propos... le point de départ est quand même un appel au peuple pour des climatiseurs... ça, cela n'est mentionné dans ton message... Lis ce que j'écris sur Loka qui ne pleure jamais et qui a priori n'a pas de climatiseurs... au Mali non plus, à la fac non plus ayant des brasseurs d'air dans certaines

Lire la suite

22/01/13
Laurent  (Kourou)

En réponse au message de Sienne11 du 21/01/13

C'est une interprétation possible de mon propos... le point de départ est quand même un appel au peuple pour des climatiseurs... ça, cela n'est mentionné dans ton message... Lis ce que j'écris sur Loka qui ne pleure jamais et qui a priori n'a pas de climatiseurs... au Mali non plus, à la fac non plus ayant des brasseurs d'air dans certaines salles etc. ...
Je n'ai rien contre Kourou en soi ce qui m'agasse ce sont des complaintes d'une des parties de la Guyane la mieux nantie... et je le crois... y-a d'autres débats voire un délire sur n'insécurité... alors que Saint-Laurent est autrement plus impacté... quant à l'école les parents lucides savent qu'à Kourou c'est pas loin de ce qui se fait de mieux en Guyane incluant primaire au lycée... A Camopi, à PaPaïchton, St-Goerges et j'en passe... voire certains zones de Cayenne... ou Saint-Laurent... Bref, je constate, à tort ou à raison, une proportionalité inverse entre le sort des kourouciens et leurs doléances et les faits concretes vécus par exemple à Saint-Laurent.... et d'autres endroits... après si Kourou c'est si mal soit l'on contruit pour essayer de faire mieux, soit l'on dégage... personne n'est obligée de rester à Kourou...
Mon propos n'était qu'une réaction par rapport à un sujet manifestement secondaire et qui a sa solution... A Loka personne ne se plaint... allez-y, vous verrez et comparez... aucun texte ne prévoit la climatisation comme un droit et une créance sur une muncipalité... si je me trompes que l'on m'oppose un texte...

Je m'amuse à reprendre tes propos, toi qui critiques si souvent la politique française: "tu n'es pas obligé de rester"

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 20 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire