aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 27/08/15
Faites encore semblant d'y croire, ou au moins essayez !

Un ministre qui vient en Guyane faire la promotion de l'orpaillage, c'est la quasi certitude d'y être bien reçu, tant la pollution des esprits accompagne celle de l'orpaillage. Et si Harry Hodebourg attendait Macron avec une belle et solide lettre ouverte de Cap 21, le quotidien France Guyane avait sorti de son côté la grosse Bertha de la brosse à reluire : « En Guyane où il vient de passer deux jours, Emmanuel Macron, le ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, laisse l'image d'un homme sympathique et disponible. Bien dans ses pompes et dans son époque ». C'est qu'ils l'ont tous trouvé « franchement sympa », « très accessible », « proche des gens », et même « sincèrement disponible et à l'écoute » ce « beau gosse de Bercy » qui visite deux sites d'orpaillage en 48 heures et qui va même jusqu'à appeller publiquement par son prénom le président de la Fedomg récemment mis en examen...
Pendant que le procureur de la République fait ses valises (pure coïncidence !), Maïouri Nature Guyane intervient en solo après cette invraisemblable débauche de niaiseries orientées autour d'une visite ministérielle, et Ségolène Royal fait enfin parler la poudre sur France-Inter (à écouter à partir de 02:20) : « Les déclarations d'Emmanuel Macron n'engagent que lui... ».
Vlan ! c'est toujours ça...

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol Soyuz VS22

Annonceurs

Tarifs de publicité