aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 08/03/14
Un cadeau pour France-Guyane
à l'occasion de la Journée de la femme

Quand on veut être sectaire ou raciste (et misogyne ?), il vaut mieux confier les commentaires à quelqu'un d'intelligent et de cultivé. Ce n'est pourtant pas ce qu'a choisi de faire France-Guyane en cette journée internationale de la femme. Ainsi donc, pour critiquer un texte paru sur blada depuis plus de 15 jours (l'auteur a pourtant eu le temps de méditer sa réponse !), voilà que l'on a droit à des comparaisons d'une imbécilité crasse, mettant sur le même registre des éléments de patrimoine culturel (le gwo-ka guadeloupéen et les chants polyphoniques corses) et un objet bien réel, un gros tas de ferraille nommé camion du vidé de Kourou. Et si des connaisseurs ont cru reconnaitre dans cette confusion mentale les écrits d'un certain K.A., d'autres s'exerceront peut-être à analyser l'étrange transfert digne de la nouvelle citroën de Roland Barthes.
Et sur l'esprit de tolérance dont l'auteur croit pouvoir se targuer, là encore la stupidité et l'ignorance sont en première ligne. Parce que si le carnaval est bien un patrimoine culturel partagé par les populations noires et blanches de ce département, il indiffère profondément les populations autochtones, que l'on devrait, là encore, penser à respecter.

(Notre texte du 17/02 à l'origine de ce A pa mo ki di, ou comment vivre avec des oeillères et cultiver la médiocrité.)


Jodla 08/03/14
Retour sur la Parade du Littoral
avec 346 images d'Alain Llamas



La parade de Kourou vue par un Kouroucien de très longue date donne une saveur particulière à ces photos où de nombreux visages bien connus ne sont pas passés inaperçus sous le travestissememt.


Jodla 06/03/14
Biodiversité, maitrise et partage des avantages :
une veille citoyenne d'Alexis Tiouka

Lorsque se pose dans le débat public la question récurrente de la biodiversité, l'indigence des réflexions menées en Région trouve difficilement écho dans la société. Et pourtant, l'enjeu est d'importance puisque l'appropriation simpliste de dispositifs élaborés se présente comme la redoutable résultante d'une non-réflexion pénalisante pour les peuples autochtones. Alexis Tiouka ne laissera pas sans suite les propos de la conseillère régionale Hélène Sirder, tenus sur France-Guyane le 26 février, en plein carnaval. Avec un discours affûté qui force le respect et qui invite à la compréhension, Alexis propose de vraies pistes de réflexion sur l'accès aux ressources naturelles et au partage des avantages, avec la participation des peuples eux-mêmes, dans un consentement libre et informé. « On sait très bien que la notion de bassins de vie dans le cas de ces communautés ne peut pas être pensée selon un modèle occidental. L'ensemble du territoire est leur bassin de vie. Enfin, tant le Parc que l'Etat et la Région continuent d'agir comme si le principe de la terra nullius qui a "justifié" la colonisation des terres et des ressources naturelles des Amériques était encore valide. »
« Les communautés autochtones et locales veulent maîtriser leur biodiversité »
par Alexis Tiouka


Jodla 06/03/14
Municipales : encore des listes à inscrire

A quelques heures de l'expiration du délai de déclaration des candidatures (clôture du dépôt des candidatures jeudi 6 mars à 18h), nous sommes encore loin du compte. La journée de demain sera chargée au service des élections. La préfecture communique les listes déposées, jusqu'au 5 mars inclus (pdf) pour les différentes communes de Guyane.

Article modifié le 6 mars


Jodla 04/03/14
L'événement du mois de mars... c'est le Dance'n Style Festival

Un festival tout en originalité pour la Journée de la Femme à Kourou : le programme du festival

Infos citoyennes

Communiqués

Viré Gadé


Horaires des marées :
Iles Salut / Cayenne / Les Hattes


Offres et demandes covoiturage

Photothèque

Lancements 2014
Lancements 2014
Soyouz VS07

Annonceurs

Tarifs de publicité