aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Gestion municipale - Kourou

612 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
28/11/16
Cacahouette  (Kourou)

Jeudi 24/11/2016 FG nous informait , la ville en alerte maximale pour les feux de végétation ,il y a quelque temps j'avais informé mon nouveau voisin ,pas de problème j'ai des copains pompiers me disait il ,et bien ce samedi 26 il a fait un chouette cadeau a ces copains ,15 hectare en feu. Pourquoi il n'y a pas d'arrêté municipale ,
Merci au pompiers qui ont fait deux voyages de camion citerne. Mais que dit la loi beaucoup de chose enfin sur le papier. La Guyane avance ben oui mais a reculent

Répondre

27/11/16
Bipbip17  (Fine de claire)

En réponse au message de Cacahouette du 25/11/16

Par courrier je suis invité a la sainte Catherine ,et c"est pas demain l'invitation du skatepark ,un gouffre financier ,enfin un Maire qui fait de la gestion en bon père de famille,viva,viva

"c'est pas demain l'invitation du skatepark, un gouffre financier".
Pour info seulement, en métropole, un skatepark en béton de 356 m2 comprenant 1 lanceur, 1 funbox, des trottoirs, 2 rails métallique haut et une table suat, revient au prix 2014 à 67509 Euros. C'est pas une paille, mais très bien utilisé par les jeunes. Le spot a été financé par le conseil régional, le conseil général,la communauté d'agglomération et la ville.
Il sera intéressant de connaître l' écart de prix avec de celui de Kourou lorsqu'il sera terminé, sachant que le matériel arrivera par bateau donc un coût plus élevé bien évidemment.

Répondre

27/11/16
Fazer973  (La foret)

En réponse au message de Boiskaka du 25/11/16

Le brûlis et nettoyage de la ville..... Est-il normal de nettoyer que les abords de la mairie????
Demandons au maire combien d'employés municipaux et les jeunes puni par la justice? ?? Mr le maire faite les travailler!!!!

Demandez a koro il a les solutions

Répondre

25/11/16
Boiskaka  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 25/11/16

Je ne peux que confirmer vos dires ..... Je n'ai depuis 13 ans en Guyane jamais vu autant de moustiques en saison sèche . La Baygonneuse ? Depuis que le malathion a été interdit (et ce n'est pas une mauvaise chose !) , aucune autre solution n'a été trouvée. Cela fait plus d'un an que plus rien ne se passe vers chez moi , côté village amérindien, la mer monte , les moustiques sont présents et le quartier plongé dans le noir .... Et l'on veut nous faire croire que la Guyane va avancer comme cela ?

Le brûlis et nettoyage de la ville..... Est-il normal de nettoyer que les abords de la mairie????
Demandons au maire combien d'employés municipaux et les jeunes puni par la justice? ?? Mr le maire faite les travailler!!!!

Répondre

25/11/16
Cacahouette  (Kourou)

Par courrier je suis invité a la sainte Catherine ,et c"est pas demain l'invitation du skatepark ,un gouffre financier ,enfin un Maire qui fait de la gestion en bon père de famille,viva,viva

Répondre

25/11/16
Fenix  (Guyane)

En réponse au message de Boiskaka du 25/11/16

Mr le maire de kourou, très beau de faire la fête sainte Catherine le 25 nov 2016 !!!!
Le canal Leroy est bouché, les odeurs d'égouts remontent et on y trouve une prolifération de moustiques! !!! Quand est-il prévu le curage des canaux? ?? En bonne intelligence cela devraient être fait avant la saison des pluies et périodiquement minimum 1 fois par trimestre! !!!
A j'oubliais pourquoi la baigonneuse ne passe pas car hier soir a 19 h en allant récupérer nos enfants au cours de piscine on s'est fait dévorer par les moustiques! !!!! Demander à votre équipe de maîtres nageurs, il vous le confirmeront. ....

Bonjour,
Mais depuis quand les moustiques, les canaux, les déchets sont une priorité pour le maire?
Son rôle premier est de figurer, de communiquer et faire croire qu'il bosse. Je croyais la ville en faillite mais de toute évidence il y a de l'argent pour la fête et autres petits plaisir de la majorité. Il est temps de s'insurger ce monsieur et son équipe se doivent de travailler pour l'intérêt général quoi que je me demande s'ils savent qu'est ce que ce.

Répondre

25/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Boiskaka du 25/11/16

Mr le maire de kourou, très beau de faire la fête sainte Catherine le 25 nov 2016 !!!!
Le canal Leroy est bouché, les odeurs d'égouts remontent et on y trouve une prolifération de moustiques! !!! Quand est-il prévu le curage des canaux? ?? En bonne intelligence cela devraient être fait avant la saison des pluies et périodiquement minimum 1 fois par trimestre! !!!
A j'oubliais pourquoi la baigonneuse ne passe pas car hier soir a 19 h en allant récupérer nos enfants au cours de piscine on s'est fait dévorer par les moustiques! !!!! Demander à votre équipe de maîtres nageurs, il vous le confirmeront. ....

Je ne peux que confirmer vos dires ..... Je n'ai depuis 13 ans en Guyane jamais vu autant de moustiques en saison sèche . La Baygonneuse ? Depuis que le malathion a été interdit (et ce n'est pas une mauvaise chose !) , aucune autre solution n'a été trouvée. Cela fait plus d'un an que plus rien ne se passe vers chez moi , côté village amérindien, la mer monte , les moustiques sont présents et le quartier plongé dans le noir .... Et l'on veut nous faire croire que la Guyane va avancer comme cela ?

Répondre

25/11/16
Boiskaka  (Kourou)

Mr le maire de kourou, très beau de faire la fête sainte Catherine le 25 nov 2016 !!!!
Le canal Leroy est bouché, les odeurs d'égouts remontent et on y trouve une prolifération de moustiques! !!! Quand est-il prévu le curage des canaux? ?? En bonne intelligence cela devraient être fait avant la saison des pluies et périodiquement minimum 1 fois par trimestre! !!!
A j'oubliais pourquoi la baigonneuse ne passe pas car hier soir a 19 h en allant récupérer nos enfants au cours de piscine on s'est fait dévorer par les moustiques! !!!! Demander à votre équipe de maîtres nageurs, il vous le confirmeront. ....

Répondre

19/11/16
Fenix  (Guyane)

En réponse au message de Carbet du 18/11/16

Bonjour Jcb

Merci pour cette info d'avis défavorable de ce bon Yves Dejean concernant la construction dans la zone de l'Anse
, chose que j'ignorai .
Mais que peut valoir un avis défavorable mis en balance avec tous les bénéfices qui sont possibles pour beaucoup.......en utilisant un terrain sans valeur vendu au prix du marché une fois viabilisé .

Plus tard , bien plus tard ce sont les acheteurs qui payent le prix fort du manque de conscience ou pour le moins " grande légèreté " du promoteur et le manque de jugement , bien aux acheteurs lui ! Et qu'ils s'estiment heureux de ne pas y perdre la vie comme cela c'est passé dans la ville bien nommée "La Faute sur Mer" en Vendée ......

Meilleures salutations

Bonjour,
À Kourou il y a une pénurie de terrains constructibles, une forte demande de attributions au PK et il n y a pas une politique foncière.
Les moyens allués pour protéger le front de mer sont insuficents mais surtout il n y a pas de volonté politique pour trouver des solutions pérennes. Il est trop facile de dire que État est toujours responsable mais le maire et les élus

Lire la suite

18/11/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Jcb du 17/11/16

Bonjour Carbet
vous avez raison: je me souviens très bien qu'en 1977 on ne pouvait déjà plus aller jusqu'à l'anse de Sinnamary par la piste de côte
, quelques ponts avaient déjà été arrachés
Quand il a été question de construire en bord de mer vers le village indien, Yves Dejean qui était adjoint au maire Eustase Rimane avait émis un avis défavorable...

Bonjour Jcb
Merci pour cette info d'avis défavorable de ce bon Yves Dejean concernant la construction dans la zone de l'Anse
, chose que j'ignorai .
Mais que peut valoir un avis défavorable mis en balance avec tous les bénéfices qui sont possibles pour beaucoup.......en utilisant un terrain sans valeur vendu au prix du marché une

Lire la suite

17/11/16
Jcb  ( cayenne)

En réponse au message de Carbet du 16/11/16

Bonjour Cire El Trev

La notion de "terrain inondable" n'était pas de mise au moment de la construction dans cette zone
qui était semi marécageuse pratiquement au niveau de la haute mer . Cette zone basse débute immédiatement après la dernière maison du village amérindien et se poursuit vers la pointe Charlotte et au delà .
L'ancienne "RN1" qui n'était pas loin de la plage à sa construction avait déjà presque complètement disparue , tout au plus il restait les piles des ponts et quelques tronçons de chaussée .

Une personne normalement intelligente aurait du se poser des question à la SIMKO .... Non ????

La construction dans cette Zone est due au non sens des ingénieux ingénieurs de la SIMKO et à la mise a disposition de terrain presque gratuits à la viabilisation près .

Si les gens qui ont acheté terrains et maisons dans cette zone avaient réfléchi cinq secondes , pas plus , ils ne seraient pas dans la merde aujourd'hui .
Au moment de la viabilisation " les anciens " étaient très dubitatifs sur son bien fondé et le village amérindien avait déjà subit les assauts de la mer ...... Quand on est c.....

Salutations

Bonjour Carbet
vous avez raison: je me souviens très bien qu'en 1977 on ne pouvait déjà plus aller jusqu'à l'anse de Sinnamary par la piste de côte
, quelques ponts avaient déjà été arrachés
Quand il a été question de construire en bord de mer vers le village indien, Yves Dejean qui était adjoint au maire Eustase Rimane avait émis un avis défavorable...

Répondre

17/11/16
Fazer973  (La foret)

En réponse au message de Cire El Trev du 17/11/16

Tout à fait d'accord avec vous. En réfléchissant effectivement , et avec mon expérience de La Réunion , de Mada, et en étant conscient de la montée des Océans, je n'aurais jamais acheté en front de mer. Ce qui ne m'empêche pas , étant résident du quartier de l'Anse mais quelques rues plus haut, de montrer ma solidarité envers les autres voisins plus mal lotis ....

Mais comment ont fait les autres pays qui sont confrontés à cette même problématique qui est les fortes marée, cela fait des décennies que ce phénomène se répétés et nos chers élus se réveillent!!!! tant que cela ne touche pas le csg et leurs habitation tout va bien quoi que le csg a des habitation près de l'anse, ils vont surement trouver une solution!!

Répondre

17/11/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 17/11/16

Tout à fait d'accord avec vous. En réfléchissant effectivement , et avec mon expérience de La Réunion , de Mada, et en étant conscient de la montée des Océans, je n'aurais jamais acheté en front de mer. Ce qui ne m'empêche pas , étant résident du quartier de l'Anse mais quelques rues plus haut, de montrer ma solidarité envers les autres voisins plus mal lotis ....

Bonjour Cire El Trev
J'espère que vous êtes dans une zone épargnée . Mais il n'est pas certain qu'en cas de très fortes pluies
en conjonction avec de fortes marées cela ne baigne pas pour vous ....... Je vous souhaite bon courage avec la saison des pluies qui arrive ! Une remarque : c'est un non sens dans ce pays de fortes pluies de construire de plein pied......... Salutations

Répondre

17/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 16/11/16

Bonjour Cire El Trev

La notion de "terrain inondable" n'était pas de mise au moment de la construction dans cette zone
qui était semi marécageuse pratiquement au niveau de la haute mer . Cette zone basse débute immédiatement après la dernière maison du village amérindien et se poursuit vers la pointe Charlotte et au delà .
L'ancienne "RN1" qui n'était pas loin de la plage à sa construction avait déjà presque complètement disparue , tout au plus il restait les piles des ponts et quelques tronçons de chaussée .

Une personne normalement intelligente aurait du se poser des question à la SIMKO .... Non ????

La construction dans cette Zone est due au non sens des ingénieux ingénieurs de la SIMKO et à la mise a disposition de terrain presque gratuits à la viabilisation près .

Si les gens qui ont acheté terrains et maisons dans cette zone avaient réfléchi cinq secondes , pas plus , ils ne seraient pas dans la merde aujourd'hui .
Au moment de la viabilisation " les anciens " étaient très dubitatifs sur son bien fondé et le village amérindien avait déjà subit les assauts de la mer ...... Quand on est c.....

Salutations

Tout à fait d'accord avec vous. En réfléchissant effectivement , et avec mon expérience de La Réunion , de Mada, et en étant conscient de la montée des Océans, je n'aurais jamais acheté en front de mer. Ce qui ne m'empêche pas , étant résident du quartier de l'Anse mais quelques rues plus haut, de montrer ma solidarité envers les autres voisins plus mal lotis ....

Répondre

16/11/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 16/11/16

Certes, votre question est pertinente et légitime. Mais il y a 20 ou 30 ans , ces terrains (achetés en grande partie par la Simko) étaient en zone "non inondable" . La donne a changé aujourd'hui. Pour les locataires, pas de soucis, il suffit "juste" de déménager. Pour les propriétaires la question est toute autre ..... Il faut commencer à parler d'indemnisations, assurances , etc .... Là cela devient plus complexe.

Bonjour Cire El Trev
La notion de "terrain inondable" n'était pas de mise au moment de la construction dans cette zone
qui était semi marécageuse pratiquement au niveau de la haute mer . Cette zone basse débute immédiatement après la dernière maison du village amérindien et se poursuit vers la pointe Charlotte et au delà .L'ancienne "RN1" qui n'était pas loin de la plage

Lire la suite

16/11/16
Weenana  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 16/11/16

Et si nous commencions par nous poser la question: Pourquoi ces logements ont été construits là où il ne fallait pas ? Qui va payer ces enrochements pour réparer les conneries des autres ? Comme dans toutes les régions qui ont subit des inondations là où il ne fallait pas construire !

Pourquoi ? Parce qu'il fallait bétonner la ville avec la bénédiction des traceurs de trait de côte. Parce qu'eux (à l'époque) continuaient à fonctionner avec des schémas éculés . Le fameux cycle d’envasement de 20 ans. Ils n'avaient pas intégrer le réchauffement climatique et son pendant : la montée des océans. Le réchauffement de la planète provoque aussi une

Lire la suite

16/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 16/11/16

Il y a cinquante ans, cette zone était libre de tout, et l'on parlait déjà des mouvements de sable.
Quand la boite de nuit Pim Pam Poum je crois, a été construite, il était dit qu'elle finirait à la mer !

Oulah, oui peut être . Mais il y a 50 ans ..... Je n'étais pas né :))

Répondre

16/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Cire El Trev du 16/11/16

Certes, votre question est pertinente et légitime. Mais il y a 20 ou 30 ans , ces terrains (achetés en grande partie par la Simko) étaient en zone "non inondable" . La donne a changé aujourd'hui. Pour les locataires, pas de soucis, il suffit "juste" de déménager. Pour les propriétaires la question est toute autre ..... Il faut commencer à parler d'indemnisations, assurances , etc .... Là cela devient plus complexe.

Il y a cinquante ans, cette zone était libre de tout, et l'on parlait déjà des mouvements de sable.
Quand la boite de nuit Pim Pam Poum je crois, a été construite, il était dit qu'elle finirait à la mer !

Répondre

16/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 16/11/16

Et si nous commencions par nous poser la question: Pourquoi ces logements ont été construits là où il ne fallait pas ? Qui va payer ces enrochements pour réparer les conneries des autres ? Comme dans toutes les régions qui ont subit des inondations là où il ne fallait pas construire !

Certes, votre question est pertinente et légitime. Mais il y a 20 ou 30 ans , ces terrains (achetés en grande partie par la Simko) étaient en zone "non inondable" . La donne a changé aujourd'hui. Pour les locataires, pas de soucis, il suffit "juste" de déménager. Pour les propriétaires la question est toute autre ..... Il faut commencer à parler d'indemnisations, assurances , etc .... Là cela devient plus complexe.

Répondre

16/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Cire El Trev du 15/11/16

Ce midi, j'ai jeté un oeuil sur le journal télévisé de "Guyane 1ère " . (Oui,j'ai parfois du temps à perdre).
Un reportage qui m'a scandalisé, enfin, si l'on peut parler de "reportage" , concernant les fortes marées actuelles et la situation de détresse dans laquelle se trouvent quelques riverains du quartier de l'Anse, à Kourou. Je suis frontalier du village Amérindien, et la situation est véritablement catastrophique .... La route n'existe plus, des dunes de sable sont montées à la hâte et en dépit du bon sens (du sable contre l'Océan !!) , le quartier dans le noir depuis plus d'un an .... De multiples alertes ont été lancées , notamment par l' Association AALK ( Association d'Action pour le Littoral de Kourou) que je félicite au passage.. Les réponses de la Mairie seraient risibles si la situation s'y prêtait. " Manque de moyens financiers". De l'argent est trouvé pour la réfection du rond point "café " (Vous savez, la pirogue avec les couleurs de la Gay Pride), pour l'installation des lampadaires le long de la route qui mène au CSG (afin que les pauvres petits ingénieurs soient rassurés à la nuit tombée), du skate parc de la cocoteraie ..... Pour le reste .... Il a été conseillé aux riverains d'envisager un déménagement. Et oui. Plutôt que de penser à des solutions pérennes comme à La Réunion ou en Guadeloupe (enrochement du littoral) , l'on préfère communiquer " l'Océan monte , dommage, déménagez" . Bravo.

Et si nous commencions par nous poser la question: Pourquoi ces logements ont été construits là où il ne fallait pas ? Qui va payer ces enrochements pour réparer les conneries des autres ? Comme dans toutes les régions qui ont subit des inondations là où il ne fallait pas construire !

Répondre

16/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Snet du 15/11/16

il finira tout seul sur sa plage... bientôt l'heure du bilan pour lui et son équipe de choc

Oui ..... J'aurais également pu rajouter dans mon post précédent que les éboueurs ne passaient plus .... Nous faisons quoi de nos ordures ménagères avec mes voisins ? Des sculptures ?

Répondre

16/11/16
Fazer973  (La foret)

En réponse au message de Paquita du 15/11/16

Prenons exemple sur le Guyana qui à partir de 1855 a un construit un "sea wall" de 470 kms le long de son littoral et qui jusqu'à aujourd'hui le protège de l'érosion. C'est peut -être pas un si bon exemple ... puisque c'était sous la colonie anglaise et je ne sais pas quels ont été les vrais artisans de cet ouvrage...

Eh oui c'est exactement le même problème que pour la plage de l'APCAT à rémire montjoly et aucune solution pérenne n'est mise en place alors que comme vous dites cela s'est fait en 1855 au suriname je crois rêver enfin non je sais que nos élus s'en battent les couilles et ne mettent pas la pression sur le gouvernement tant qu'ils mangent bien par contre

Lire la suite

15/11/16
Snet  (Kourou)

En réponse au message de Cire El Trev du 15/11/16

Pour info, démission d'Anne SAUNIER -FRANÇOIS, déléguée à l'environnement pour la Mairie de Kourou. Décidément, l'équipe de " Fanfan" a du mal à tenir la route .... (surtout celle du Village Amérindien face à l'assaut des grandes marées). Lol.

il finira tout seul sur sa plage... bientôt l'heure du bilan pour lui et son équipe de choc

Répondre

15/11/16
Paquita  (Cayenne)

En réponse au message de Cire El Trev du 15/11/16

Ce midi, j'ai jeté un oeuil sur le journal télévisé de "Guyane 1ère " . (Oui,j'ai parfois du temps à perdre).
Un reportage qui m'a scandalisé, enfin, si l'on peut parler de "reportage" , concernant les fortes marées actuelles et la situation de détresse dans laquelle se trouvent quelques riverains du quartier de l'Anse, à Kourou. Je suis frontalier du village Amérindien, et la situation est véritablement catastrophique .... La route n'existe plus, des dunes de sable sont montées à la hâte et en dépit du bon sens (du sable contre l'Océan !!) , le quartier dans le noir depuis plus d'un an .... De multiples alertes ont été lancées , notamment par l' Association AALK ( Association d'Action pour le Littoral de Kourou) que je félicite au passage.. Les réponses de la Mairie seraient risibles si la situation s'y prêtait. " Manque de moyens financiers". De l'argent est trouvé pour la réfection du rond point "café " (Vous savez, la pirogue avec les couleurs de la Gay Pride), pour l'installation des lampadaires le long de la route qui mène au CSG (afin que les pauvres petits ingénieurs soient rassurés à la nuit tombée), du skate parc de la cocoteraie ..... Pour le reste .... Il a été conseillé aux riverains d'envisager un déménagement. Et oui. Plutôt que de penser à des solutions pérennes comme à La Réunion ou en Guadeloupe (enrochement du littoral) , l'on préfère communiquer " l'Océan monte , dommage, déménagez" . Bravo.

Prenons exemple sur le Guyana qui à partir de 1855 a un construit un "sea wall" de 470 kms le long de son littoral et qui jusqu'à aujourd'hui le protège de l'érosion. C'est peut -être pas un si bon exemple ... puisque c'était sous la colonie anglaise et je ne sais pas quels ont été les vrais artisans de cet ouvrage...

Répondre

15/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

Ce midi, j'ai jeté un oeuil sur le journal télévisé de "Guyane 1ère " . (Oui,j'ai parfois du temps à perdre). Un reportage qui m'a scandalisé, enfin, si l'on peut parler de "reportage" , concernant les fortes marées actuelles et la situation de détresse dans laquelle se trouvent quelques riverains du quartier de l'Anse, à Kourou. Je suis frontalier du village Amérindien, et la situation est véritablement catastrophique .... La route n'existe plus, des dunes de sable sont montées à la hâte et en dépit du bon sens (du sable contre l'Océan !!) , le quartier dans le noir

Lire la suite

15/11/16
Cire El Trev  (Kourou)

Pour info, démission d'Anne SAUNIER -FRANÇOIS, déléguée à l'environnement pour la Mairie de Kourou. Décidément, l'équipe de " Fanfan" a du mal à tenir la route .... (surtout celle du Village Amérindien face à l'assaut des grandes marées). Lol.

Répondre

02/11/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de Carbet du 01/11/16

Bonjour Tagada de Beurck/mer

Avec vous la "discutions" a tendance à tourner au monologue et à déraper
faute d'une bonne vision de la route de votre part . Il est vrai que vous n'êtes pas la seule personne dans ce cas !
L'age aidant beaucoup de gens se transformes en murs avec lesquels on monologue .

Au minimum une seule réponse sensée aux questions posées ferait avancer les choses !
Vous me questionnez : "Ne vous sentez vous pas coupable de polluer l’atmosphère de la Guyane avec votre automobile hors d'age ?" : C'est pertinent avec les gommes crayons ..... Rire

C'est bien une question d'écolo bobo , qui roule en ville en 4X4 et reproche aux autres de polluer!..... GROS RIRE
Pour être poli je vous répondrai que mon tacot a passé le contrôle technique sans faillir et consomme toujours 5,5 litres aux cent kilomètres en usage route/ville comme lors de son achat en 1994 . Ce qui est la conso réelle d'une voiture actuelle de même cylindrée soit disant économe .
Et votre 4X4 ? ( je n'aurai pas de réponse)

Vous écrivez " Votre diatribe vous emmène bien loin de Kourou, de ses écoles, des crayons, des gommes et des cahiers" ...... et vous avec votre question sur ma voiture ?????
Votre philosophie est : Faites ce que je dis pas ce que je fais .
Profitez bien . Si j'étais vous je me poserai la question qui taraudait la maman de Napoléon 1er .

Salutations

Êtes vous tellement en manque d'arguments pertinents que vous essayez de noyer le poisson, ce qui vous conduit à attraire la discussion sur un autre sujet ???
Il me semble que votre mémoire devient défaillante :
- dans son message initial du 22/10/16, Vanessa97310 écrivait : "On demande juste aux parents de fournir une trousse.Sur Kourou, rien, rien, rien, pas un crayon, pas un stylo, pas

Lire la suite

01/11/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de Carbet du 30/10/16

Bonjour Tagada

La lecture de vos posts me confirme une chose : C'est qu'il y a les beaux quartiers
avec une population argentée , dont vous , et de l'autre coté la plèbe .
Votre réponse à mon test/piège sur les 4X4 a bien fonctionné : vous êtes plus au fait du prix des 4X4 que des conditions de vie d'une grande partie de la population ce qui montre votre centre d'intérêt .

Ce que j'écris ci dessous , plutôt que je répète , a déjà été écrit bien mieux par d'autres que moi .
Le tout n'est pas de savoir lire mais de vouloir comprendre , d'ouvrir son esprit , et là ce n'est pas gagné !!!

Je suis désolé d'insister que tout est lié , études et délinquance , le 1/2 crayon pour aller à l'école , le petit déjeuné fait d'une tranche de pain sec les bons jours , une école délabrée avec des enseignants sous pression , sous formés pour ne pas dire pas formés pour certains , mis devant des classes surchargées dont une bonne part des élèves ne maitrise même pas le français et sautent les cours allègrement .
Leurs soirées sont joyeuses car bien souvent pas de père à la maison ( physiquement ou psychiquement ) quand ce n'est pas la mère qui est aussi absente ......
Le couché est tôt quand il se fait avant minuit !!!
Je n'ai pas oublié de parler des devoirs car ils ne sont pas fait en général .

Une chance dans cette merde , certains arrivent à en sortir et font de bonne études . Une chance pour l'avenir , mais pas suffisante vue la masse en friche .

Ils sortiront de l'école pour beaucoup sans savoir lire et comptant sur les doigts .
Bien sur oubliez les diplômes et formations .
Pardon ! J'oublie la formation du soir avec cursus : comment voler et/ou vendre de la drogue .
Le viol ils sont très tôt en auto formation .

Si vous n'avez aucune formation et donc travail licite , comment vous procurer le "booster" pour parader devant les potes , le nouveau i téléphone à la mode , la télé super grand écran ....+ + +
J'oubliai les fringues et croquenots "de marque" à pas de prix .......

Alors oui comme vous le dites j'aboie comme un roquet ( en compagnie d'autres heureusement ) contre tous les grands chiens bien gras qui s'en foutent plein les poches et ne font pas le travail pour lequel ils ont étés élus ou pour lequel ils sont payés par l'administration .

Il suis bien conscient que j'aboie comme un roquet devant l'eau qui monte dans un bateau qui a été sabordé par toute une bande d'irresponsables ayant les manettes en main mais qui n'ont rien fait d'autre que de penser à leurs carrières et comptes en banques .
Ce sont les mêmes qui viennent donner des leçons du haut du pactole amassé sur le dos des pauvres qu'ils ont exploités et/ou couillonnés.

Gilles Slm se demande à juste raison dans son post du 28/10/16 où est le bien fondé de la politique nataliste de L’État , pour mon compte je la rapprocherai du laxisme criminel concernant les immigrés clandestins :
Le but est d'avoir un volant de main d’œuvre pas regardante sur ses salaires et conditions de travail ! Ceci avec en prime une pression à la baisse sur les salaires des travailleurs en règle de tous bords .

Au profit de qui ? : Des "utilisateurs" d'emplois au rabais , dont le BTP qui est bien introduit en cours , de la grosse industrie , de la restauration qui devait se mettre en règle et créer des emplois moyennant une baisse de la TVA ......... Au moment du bilan j'ai failli m'étouffer de rire à la lecture de ce foutu bilan .
Tout le monde a été couillonné et ça a couté un max aux contribuables , comme dab !

Des mots clés pour que vous fassiez des recherches : Pauvres en France , salaire moyen en France , Pisa 2016 , avec ce lien pour un journal qui vous est certainement proche : http://www.leconomiste.com/-enquete-pisa-2016-un-eleve-sur-quatre-sous-le-seuil-de-competences .

A la vérité 50% des français ne comprennent pas correctement un texte simple genre mode d'emploi bien rédigé en français ........
L'étude n'a pas été faite ici en Guyane ...... Une chance !
Pas de problème il n'y en a pas , que vous dites !

J'imagine que dans votre entourage cela ne vous concerne pas , il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre .

Salutations

PS : J'aime bien ma mise en accusation implicite , qu'avez vous fait pour changer les choses me dites vous et vous donc ? Vous vous déplacez en 4X4 dans les quartiers "difficiles" pour aider "vos pauvres" à faire leurs devoirs ??? Si oui vous avez du courage et chapeau !!

PPS : Avec un grand rire je vous répondrai que je n'ai pas de frustration de ne pas avoir un véhicule 4X4 pour monter sur les trottoirs , ce que je fais très bien avec mon véhicule "de pauvre" qui a 22 ans d'age et qui est en parfaites conditions .
Ce que je vous imagine totalement incapable de comprendre .

Votre diatribe vous emmène bien loin de Kourou, de ses écoles, des crayons, des gommes et des cahiers.
Ne vous sentez vous pas coupable de polluer l’atmosphère de la Guyane avec votre automobile hors d'age ?

Répondre

31/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gilles Slm du 29/10/16

Admettons, financement par FEDER sur une école, (mais on en a 28, je crois, sur St Laurent)
Terrain d'assise : à fournir par la commune. Voies d'accès : qui paye ? Entretien, fonctionnement, sur la durée de vie de l'école : qui paye ? Personnel dédié à l'entretien (ATSEM) : qui paye ? Service de ramassage scolaire : qui paye ? Équipements sportifs : qui paye ? Activités péri scolaires : qui paye ?
Non, sincèrement, la politique nataliste de la France est le plus gros handicap de ce département, plombant les finances des communes et de la collectivité locale.
D'autant que les débouchés sont inexistants.

De quelle politique nataliste parlez-vous précisément? Si une telle politique existait (disons qu'elle correspondrait aux différents dispositifs d'aides aux familles nombreuses) elle aboutirait finalement à un taux national de 2 enfants par femme en moyenne. Le fait que ce taux soit plus que doublé (entre 4 et 5) à Saint-Laurent, ne s'expliquerait donc pas mécaniquement par les

Lire la suite

30/10/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Tagada du 28/10/16

Bonjour Carbet

"Il s'agit de jeunes enfants ! Avez vous bien compris cela ?" Avez vous songé de demander à la CAF de verser ses allocations postnatales en nature,c'est à dire en crayons,gommes, etc???

Si je comprends bien vos écrits, les parents de vos "jeunes enfants" doivent donc tout attendre de la collectivité, et faire leur affaire personnelle de l'utilisation des différentes allocations qui leurs sont distribuées par les pouvoirs publics !!

DURA LEX, SED LEX ! Il est vain d'aboyer comme un roquet si l'on ne s'engage pas personnellement pour faire changer la société qui nous déplait ! Pouvez vous nous narrer ici les actions que vous n'avez pas manqué d’entreprendre pour faire changer les choses dans ce domaine, et de nous faire un compte rendu du résultat obtenu ???

Vous écrivez :
"Pour votre gouverne , beaucoup de gamin ne prennent pas de petit déjeuné digne de ce nom faute d'argent à la maison .
Et si en plus il faut choisir entre "crayon" et "petite tranche de pain" .... Dur dur."
Mais, mon cher Carbet, je vais vous faire une réponse présidentielle : "VOUS N'AVEZ PAS LE MONOPOLE DU CŒUR " !
A la lecture de vos différents messages, j'ai le sentiment de m'adresser à une cousette, à Mimi qui meurt dans sa mansarde, à Rémi vendu par ses parents adoptifs à un saltimbanque.

Non, vous ne me ferez pas avaler que l'achat d'un crayon,d'une gomme, d'un cahier prive un enfant de son petit déjeuner... Nombre de parents savent que,bien souvent, les écoles, les enseignants donnent un petit déjeuner aux enfants et profitent de la situation pour se décharger de leurs obligations - que dis-je - de leurs devoirs parentaux sur l'école et lrs collectivités publiques !

Pour compléter votre information,je vous signale que le seul 4x4 hybride de la gamme Toyota est le RAV4 dont le coût en métropole se situe de 29000 € pour la version de base à 42000€ pour la version la plus luxueuse(source "4x4 magazine" aout-septembre 2016). A l'autre bout de l’échelle, vous trouverez, pour combler vos frustrations, le Range Rover sport hybride autobiography dynamic dont le prix métropolitain, dans la version le plus onéreuse, s'élève à 100800€ (source "LandMagazine" n°17) - Je sais, j'ai des lectures de riche, mais j'ai travaillé pour ça !

Cdt

Bonjour Tagada
La lecture de vos posts me confirme une chose : C'est qu'il y a les beaux quartiers
avec une population argentée , dont vous , et de l'autre coté la plèbe .
Votre réponse à mon test/piège sur les 4X4 a bien fonctionné : vous êtes plus au fait du prix des 4X4 que des conditions de vie d'une grande partie de la population ce qui montre votre

Lire la suite

29/10/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de 3wap du 29/10/16

Tu as raison, la part communale du financement est même la plus faible (12%).
En plus des fonds européens (FEDER 44% du financement ) la Guyane bénéfice d'une subvention spécifique de l'Etat (plan Guyane 30% du financement )
http://www.guyane.pref.gouv.fr/content/download/7978/43514
(Répartition du financement à l'article 3)

Admettons, financement par FEDER sur une école, (mais on en a 28, je crois, sur St Laurent) Terrain d'assise : à fournir par la commune. Voies d'accès : qui paye ? Entretien, fonctionnement, sur la durée de vie de l'école : qui paye ? Personnel dédié à l'entretien (ATSEM) : qui paye ? Service de ramassage scolaire : qui paye ? Équipements sportifs :

Lire la suite

29/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Tagada du 29/10/16

Merci pour ce lien!
Finalement,la participation de la commune s'élève à un peu plus de 10 %. Mais est-ce qu ceci comprends les frais de fonctionnement ?
Cdt

Non, seulement le financement de la construction.

Répondre

29/10/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de 3wap du 29/10/16

Tu as raison, la part communale du financement est même la plus faible (12%).
En plus des fonds européens (FEDER 44% du financement ) la Guyane bénéfice d'une subvention spécifique de l'Etat (plan Guyane 30% du financement )
http://www.guyane.pref.gouv.fr/content/download/7978/43514
(Répartition du financement à l'article 3)

Merci pour ce lien!
Finalement,la participation de la commune s'élève à un peu plus de 10 %. Mais est-ce qu ceci comprends les frais de fonctionnement ?
Cdt

Répondre

29/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Ella du 28/10/16

Euh, je ne suis pas certaine qu'ici les constructions scolaires (écoles maternelles et élémentaires) ne soient financées que par les mairies...

Tu as raison, la part communale du financement est même la plus faible (12%).
En plus des fonds européens (FEDER 44% du financement ) la Guyane bénéfice d'une subvention spécifique de l'Etat (plan Guyane 30% du financement )
http://www.guyane.pref.gouv.fr/content/download/7978/43514
(Répartition du financement à l'article 3)

Répondre

28/10/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Ella du 28/10/16

Euh, je ne suis pas certaine qu'ici les constructions scolaires (écoles maternelles et élémentaires) ne soient financées que par les mairies...

Ah, et donc financées comment, la construction, l'entretien ?
Financé par qui, le personnel ATSEM ?

Répondre

28/10/16
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Tagada du 27/10/16

Bonjour,

Je suis terrifié d'apprendre que le manque de crayons et de gommes dans une école de Kourou va engendrer des générations de délinquants !


Mettez donc les choses à leur juste place ; le message initial de cette discussion portait sur les manques de moyens dans une école (laquelle ?) et non sur le chômage en Guyane ! Si cela vous chante d'ouvrir un débat sur ce thème, allez y, mais ne mélangez pas éducation, chômage, visites ministérielles et vos éventuelles rancœurs personnelles.

Bonne journée...

"laquelle": difficile de faire une liste exhaustive des écoles de Guyane manquant de moyens...malheureusement.

Répondre

28/10/16
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Gilles Slm du 28/10/16

Il me semble qu'il faudrait d'abord et avant tout clarifier la situation.
j'ai donc deux question pour vous :
- Est-il admissible que la construction des écoles, leur entretien et leur fonctionnement soit de la responsabilité des communes, quand l'état mène une politique nataliste envahissante ?
- A quoi sert la prime de rentrée scolaire ?

Euh, je ne suis pas certaine qu'ici les constructions scolaires (écoles maternelles et élémentaires) ne soient financées que par les mairies...

Répondre

28/10/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de Carbet du 27/10/16

Bonjour Tagada

Il s'agit de jeunes enfants ! Avez vous bien compris cela ?

Mon post découle du fait que si on n'a même pas de fournitures pour travailler en classe , il me semble à moi ( mais pas du tout à vous ) que le départ dans les études est très mal pris !

Il est vrai que les sommes en jeu sont astronomiques ! Le prix du crayon n'ayant jamais été aussi élevé ....... Que dire de la dernière Toyota 4X4 hybride !

Si on y rajoute la constatation de la faillite de l'éducation nationale , le résultat est bien visible ici et en métropole avec le nombre d'élèves sortant sans diplôme et même sans savoir lire correctement , oublions compter , est phénoménal et cela devrait vous interpeler....Non?
Mais j'imagine que ce n'est pas le cas dans votre quartier .

Pour votre gouverne , beaucoup de gamin ne prennent pas de petit déjeuné digne de ce nom faute d'argent à la maison .
Et si en plus il faut choisir entre "crayon" et "petite tranche de pain" .... Dur dur.

Mais en voyant la teneur de vos réponses , une chance pour vous , vous n'avez pas la malchance de faire partie des Gueux de la république .

Vous semblez avoir oublié quelques beaux mots du dictionnaire et de l'éducation républicaine :
compassion , égalité , fraternité ....par exemple .
Je me répète : Il s'agit de jeunes d'enfants ! vous avez bien compris cela ? Je crois que non !

Sur que vous n'avez jamais vu couper les crayons en deux faute d'argent ......

Salutations

Bonjour Carbet
"Il s'agit de jeunes enfants ! Avez vous bien compris cela ?" Avez vous songé de demander à la CAF de verser ses allocations postnatales en nature,c'est à dire en crayons,gommes, etc??? Si je comprends bien vos écrits, les parents de vos "jeunes enfants" doivent donc tout attendre de la collectivité, et faire leur affaire personnelle de l'utilisation des différentes

Lire la suite

28/10/16
Ricky  (Macouria)

En réponse au message de Cire El Trev du 27/10/16

Bonjour Vanessa,
D'accord avec toi sur le principe. Mais il serait bon aussi , si je pousse le bouchon un peu plus loin, que les allocations de rentrée scolaire servent à minima à acheter quelques babioles (trousse, cartable ....) plutôt que de financer les belles robes de Madame et les traites du beau 4x4 de Monsieur .... Non ?

D'ailleurs il y a une chose que je ne comprend toujours pas, pourquoi les primes de rentrée scolaire ne sont-elles pas attribuée au moyen de bons d'achats valables uniquement pour les fournitures scolaires et vêtements pour enfants… Simple et efficace pour empêcher les parents "malhonnêtes" d'acheter autre chose…

Répondre

28/10/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Vanessa97310 du 22/10/16

Bonjour à tous,
Personne ne semble s'offusquer du fait que zéro matos n'ait été livré dans les écoles.
L'école est gratuite, en principe.
On demande juste aux parents de fournir une trousse.
Sur Kourou, rien, rien, rien, pas un crayon, pas un stylo, pas une gomme, pas un cahier.
Honte à la commune !!! C'est minable.
Parents, rapprochez-vous de la mairie pour demander des comptes. Un budget est alloué à la commune pour le matériel scolaire.
Mais on se fout de votre gueule, comme de la mienne (instit) !!!! L'argent est là mais personne n'en voit la couleur, montez au créneau !!!!

Il me semble qu'il faudrait d'abord et avant tout clarifier la situation.
j'ai donc deux question pour vous :
- Est-il admissible que la construction des écoles, leur entretien et leur fonctionnement soit de la responsabilité des communes, quand l'état mène une politique nataliste envahissante ?
- A quoi sert la prime de rentrée scolaire ?

Répondre

27/10/16
Fenix  (Guyane)

En réponse au message de Carbet du 25/10/16

Bonjour Tagada

Merci pour cette réponse bien argumentée , c'est une réponse parisienne de riche
, se plaçant , comme toujours uniquement sur le plan comptable sans se préoccuper du coté humain .

Notre monde est en train d'en crever , vous ne le voyez pas , ou ne voulez surtout pas le voir !!

On en a plus rien à foutre de ces gueux sans dents , expression mise en valeur par notre Président Socialiste sensibilité CAC40 .

Dans ce cas se sont les enfants les plus vulnérables qui sont touchés et plus tard on s'étonnera de trouver dans la rue des glandeurs professionnels qui au besoin vous attaquerons .
J'espère qu'ils attaquerons en priorité les comptables qui leurs avaient refusés des crayons ......

Je viens de lire dans : http://www.guyaweb.com/
Que la population de demandeurs d'emplois en Guyane est de 24.970 personnes .
Oui ! Ce sont des personnes pas un nombre sans entrailles dans un livre de comptes .
Sur une population " active " de 81.000 personnes cela représente 30,8 % de la population qui est au chômage , ça ne fait jamais que presque 1/3 de la population de la Guyane au chômage ! Pour enfoncer le clou , si vous avez des problèmes de compréhension : 1 personne sur 3 est au chômage ici .

ET ON REFUSE DES FOURNITURES SCOLAIRES A DES ENFANTS POUR LEURS ENLEVER LEUR CHANCE !!!!!!

C'est mesquin quand on voit le mésusage des fonds publics , voyage à Tahiti .....par exemple local.

Comme vous semblez avoir une âme de comptable je ne vais pas vous faire l'affront de vous parler de toutes les dépenses somptuaires et gaspillages que se permettent tout notre monde politique , depuis les mairies où des bus inutiles tournent à vide ici , jusqu'à l'Élysée ......

Tout ce beau monde dans des palais et des enfants n'ont pas de crayons ! C'est ballot ......

Ce n'est pas réservé à la Guyane cette approche comptable , vous avez quelques ...... disons points noir "sur le nez" avec le 93 .... Grigny , Corbeille Essonne , La Grande borne et bien d'autres qui pour des raisons "budgétaires risque de vous péter à la gueule .

Pour info c'était déjà la m...... dans les années 70 quand je suis venu m'installer en Guyane ..... et les "comptables" n'ont rien fait .
Préparez vous il est déjà trop tard ......... ( ce n'est pas de moi mais c'est un très bon résumé )

Salutations désabusées

PS : Miryam El Khomri est venue parader en Guyane . Cela va résoudre le problème du chômage en Guyane ...... Méthode Coué

Bonjour Carbet,
Il me semble que les enseignants doivent faire une liste de fournitures au mois de mars ou avril et que le service de la commande publique prépare l'appel d'offre
pour soumettre aux élus lors de une commission spécifique. Mais nous sommes à Kourou...et ici les choses ne fonctionnent pas normalement, que font les élus concernés? tant de silence est inquiétant.

Lire la suite

27/10/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Tagada du 27/10/16

Bonjour,

Je suis terrifié d'apprendre que le manque de crayons et de gommes dans une école de Kourou va engendrer des générations de délinquants !


Mettez donc les choses à leur juste place ; le message initial de cette discussion portait sur les manques de moyens dans une école (laquelle ?) et non sur le chômage en Guyane ! Si cela vous chante d'ouvrir un débat sur ce thème, allez y, mais ne mélangez pas éducation, chômage, visites ministérielles et vos éventuelles rancœurs personnelles.

Bonne journée...

Bonjour Tagada
Il s'agit de jeunes enfants ! Avez vous bien compris cela ?

Mon post découle du fait que si on n'a même pas de fournitures pour travailler en classe , il me semble à moi ( mais pas du tout à vous ) que le départ dans les études est très mal pris !
Il est vrai que les sommes en jeu sont astronomiques ! Le prix du crayon n'ayant jamais été

Lire la suite

27/10/16
Cire El Trev  (Kourou)

En réponse au message de Vanessa97310 du 22/10/16

Bonjour à tous,
Personne ne semble s'offusquer du fait que zéro matos n'ait été livré dans les écoles.
L'école est gratuite, en principe.
On demande juste aux parents de fournir une trousse.
Sur Kourou, rien, rien, rien, pas un crayon, pas un stylo, pas une gomme, pas un cahier.
Honte à la commune !!! C'est minable.
Parents, rapprochez-vous de la mairie pour demander des comptes. Un budget est alloué à la commune pour le matériel scolaire.
Mais on se fout de votre gueule, comme de la mienne (instit) !!!! L'argent est là mais personne n'en voit la couleur, montez au créneau !!!!

Bonjour Vanessa,
D'accord avec toi sur le principe. Mais il serait bon aussi , si je pousse le bouchon un peu plus loin, que les allocations de rentrée scolaire servent à minima à acheter quelques babioles (trousse, cartable ....) plutôt que de financer les belles robes de Madame et les traites du beau 4x4 de Monsieur .... Non ?

Répondre

27/10/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de Ella du 26/10/16

"sinon pourquoi ne pas demander la prise ne charge des chaussures neuves du petit dernier pour la rentée des classes ???":
parce que ce ne sont pas des fournitures scolaires...

il en est de même pour les dépenses autres que celles visées dans les textes réglementaires. Je suppose sue cette circulaire n'a pas été rédigée à l'attention de la commune de Kourou uniquement .

Répondre

27/10/16
Tagada  (Berck sur mer)

En réponse au message de Carbet du 25/10/16

Bonjour Tagada

Merci pour cette réponse bien argumentée , c'est une réponse parisienne de riche
, se plaçant , comme toujours uniquement sur le plan comptable sans se préoccuper du coté humain .

Notre monde est en train d'en crever , vous ne le voyez pas , ou ne voulez surtout pas le voir !!

On en a plus rien à foutre de ces gueux sans dents , expression mise en valeur par notre Président Socialiste sensibilité CAC40 .

Dans ce cas se sont les enfants les plus vulnérables qui sont touchés et plus tard on s'étonnera de trouver dans la rue des glandeurs professionnels qui au besoin vous attaquerons .
J'espère qu'ils attaquerons en priorité les comptables qui leurs avaient refusés des crayons ......

Je viens de lire dans : http://www.guyaweb.com/
Que la population de demandeurs d'emplois en Guyane est de 24.970 personnes .
Oui ! Ce sont des personnes pas un nombre sans entrailles dans un livre de comptes .
Sur une population " active " de 81.000 personnes cela représente 30,8 % de la population qui est au chômage , ça ne fait jamais que presque 1/3 de la population de la Guyane au chômage ! Pour enfoncer le clou , si vous avez des problèmes de compréhension : 1 personne sur 3 est au chômage ici .

ET ON REFUSE DES FOURNITURES SCOLAIRES A DES ENFANTS POUR LEURS ENLEVER LEUR CHANCE !!!!!!

C'est mesquin quand on voit le mésusage des fonds publics , voyage à Tahiti .....par exemple local.

Comme vous semblez avoir une âme de comptable je ne vais pas vous faire l'affront de vous parler de toutes les dépenses somptuaires et gaspillages que se permettent tout notre monde politique , depuis les mairies où des bus inutiles tournent à vide ici , jusqu'à l'Élysée ......

Tout ce beau monde dans des palais et des enfants n'ont pas de crayons ! C'est ballot ......

Ce n'est pas réservé à la Guyane cette approche comptable , vous avez quelques ...... disons points noir "sur le nez" avec le 93 .... Grigny , Corbeille Essonne , La Grande borne et bien d'autres qui pour des raisons "budgétaires risque de vous péter à la gueule .

Pour info c'était déjà la m...... dans les années 70 quand je suis venu m'installer en Guyane ..... et les "comptables" n'ont rien fait .
Préparez vous il est déjà trop tard ......... ( ce n'est pas de moi mais c'est un très bon résumé )

Salutations désabusées

PS : Miryam El Khomri est venue parader en Guyane . Cela va résoudre le problème du chômage en Guyane ...... Méthode Coué

Bonjour,
Je suis terrifié d'apprendre que le manque de crayons et de gommes dans une école de Kourou va engendrer des générations de délinquants !

Mettez donc les choses à leur juste place ; le message initial de cette discussion portait sur les manques de moyens dans une école (laquelle ?) et non sur le chômage en Guyane ! Si cela

Lire la suite

26/10/16
Ella  (Cayenne)

En réponse au message de Tagada du 25/10/16

Bonjour Carbet,
"Alors 10 ou 15 euros ( pas centimes !) de fournitures"... Je ne suis pas un adepte de nos politiciens qui ignorent le prix du pain au chocolat,
du ticket de métro (du moins à Paris), de la baguette de pain et de bien d'autres choses encore !
Dans le lien indiqué par Ella (que je remercie pour cette information), il est écrit "La commune a la charge des écoles publiques. Elle est propriétaire des locaux et en assure la construction, la reconstruction, l'extension, les grosses réparations, l'équipement et le fonctionnement." . Reste donc à déterminer quelles sont les dépenses de fonctionnement à la charge de la commune !

La circulaire n° 2012-025 du 15-2-2012 relative aux règles de prise en charge par les communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat a pour objet principal de préciser les conditions tendant à garantir la parité de financement entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat d'association lorsqu'elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence . Cette circulaire rappelle également les principales règles de la participation des communes aux dépenses de fonctionnement des établissements privés sous contrat avec l'État.

La liste des dépenses de fonctionnement à prendre en compte pour le calcul de la contribution communale, telle qu'elle résulte de l'article L. 442-5 du code de l'éducation et conformément à l'interprétation qu'en a donnée le Conseil d'État, est annexée à cette circulaire.Il en ressort que :
-"Les dépenses de fonctionnement d'une classe élémentaire sous contrat d'association constituent une dépense obligatoire à la charge de la commune ou de l'EPCI compétent.
Le montant de la contribution communale s'évalue à partir des dépenses de fonctionnement relatives à l'externat des écoles publiques correspondantes inscrites dans les comptes de la commune ou de l'EPCI et qui correspondent notamment (cette liste n'est pas exhaustive) :
- à l'entretien des locaux liés aux activités d'enseignement, ce qui inclut outre la classe et des accessoires, les aires de récréation, les locaux sportifs, culturels ou administratifs, etc. ;
- à l'ensemble des dépenses de fonctionnement des locaux désignés ci-dessus telles que chauffage, eau, électricité, nettoyage, produits d'entretien ménager, fournitures de petit équipement, autres matières et fournitures, fournitures pour l'entretien des bâtiments, contrats de maintenance, assurances, etc. ;
- à l'entretien et, s'il y a lieu, le remplacement du mobilier scolaire et du matériel collectif d'enseignement ;
- à la location et la maintenance de matériels informatiques pédagogiques ainsi que les frais de connexion et d'utilisation de réseaux afférents ;
- aux fournitures scolaires, aux dépenses pédagogiques et administratives nécessaires au fonctionnement des écoles publiques ;
- à la rémunération des intervenants extérieurs, recrutés par la commune, chargés d'assister les enseignants pendant les heures d'enseignement prévues dans les programmes officiels de l'éducation nationale ;
- à la quote-part des services généraux de l'administration communale ou intercommunale nécessaire au fonctionnement des écoles publiques ;
- au coût des transports pour amener les élèves de leur école aux différents sites pour les activités scolaires (piscine, gymnase...) ainsi que le coût d'utilisation de ces équipements ;
- au coût des ATSEM, pour les classes pré-élémentaires pour lesquelles la commune a donné un avis favorable à la conclusion du contrat d'association ou s'est engagée ultérieurement à les financer."

Il m'apparait donc que les frais de crayons,stylos,gommes, cahiers, etc. évoqués par Vanassa dans son message du 22 octobre ne sont pas visés au titre des dépenses obligatoires à la charge des communes et il ne eut être fait grief à une collectivité de ne pas assurer la prise en charge de ces dépenses, sinon pourquoi ne pas demander la prise ne charge des chaussures neuves du petit dernier pour la rentée des classes ???

Je n’entrerai pas dans la polémique consistant à savoir si telle ou telle dépense de la commune est opportune ou non... En raison de mon éloignement géographique,je ne dispose pas des éléments qui peuvent me permettre de me forger une opinion.

Merci pour avoir eu la patience de me lire jusqu'au terme de ce message.

Cordialement

"sinon pourquoi ne pas demander la prise ne charge des chaussures neuves du petit dernier pour la rentée des classes ???":
parce que ce ne sont pas des fournitures scolaires...

Répondre

25/10/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Tagada du 25/10/16

Bonjour Carbet,
"Alors 10 ou 15 euros ( pas centimes !) de fournitures"... Je ne suis pas un adepte de nos politiciens qui ignorent le prix du pain au chocolat,
du ticket de métro (du moins à Paris), de la baguette de pain et de bien d'autres choses encore !
Dans le lien indiqué par Ella (que je remercie pour cette information), il est écrit "La commune a la charge des écoles publiques. Elle est propriétaire des locaux et en assure la construction, la reconstruction, l'extension, les grosses réparations, l'équipement et le fonctionnement." . Reste donc à déterminer quelles sont les dépenses de fonctionnement à la charge de la commune !

La circulaire n° 2012-025 du 15-2-2012 relative aux règles de prise en charge par les communes des dépenses de fonctionnement des écoles privées sous contrat a pour objet principal de préciser les conditions tendant à garantir la parité de financement entre les écoles élémentaires publiques et privées sous contrat d'association lorsqu'elles accueillent des élèves scolarisés hors de leur commune de résidence . Cette circulaire rappelle également les principales règles de la participation des communes aux dépenses de fonctionnement des établissements privés sous contrat avec l'État.

La liste des dépenses de fonctionnement à prendre en compte pour le calcul de la contribution communale, telle qu'elle résulte de l'article L. 442-5 du code de l'éducation et conformément à l'interprétation qu'en a donnée le Conseil d'État, est annexée à cette circulaire.Il en ressort que :
-"Les dépenses de fonctionnement d'une classe élémentaire sous contrat d'association constituent une dépense obligatoire à la charge de la commune ou de l'EPCI compétent.
Le montant de la contribution communale s'évalue à partir des dépenses de fonctionnement relatives à l'externat des écoles publiques correspondantes inscrites dans les comptes de la commune ou de l'EPCI et qui correspondent notamment (cette liste n'est pas exhaustive) :
- à l'entretien des locaux liés aux activités d'enseignement, ce qui inclut outre la classe et des accessoires, les aires de récréation, les locaux sportifs, culturels ou administratifs, etc. ;
- à l'ensemble des dépenses de fonctionnement des locaux désignés ci-dessus telles que chauffage, eau, électricité, nettoyage, produits d'entretien ménager, fournitures de petit équipement, autres matières et fournitures, fournitures pour l'entretien des bâtiments, contrats de maintenance, assurances, etc. ;
- à l'entretien et, s'il y a lieu, le remplacement du mobilier scolaire et du matériel collectif d'enseignement ;
- à la location et la maintenance de matériels informatiques pédagogiques ainsi que les frais de connexion et d'utilisation de réseaux afférents ;
- aux fournitures scolaires, aux dépenses pédagogiques et administratives nécessaires au fonctionnement des écoles publiques ;
- à la rémunération des intervenants extérieurs, recrutés par la commune, chargés d'assister les enseignants pendant les heures d'enseignement prévues dans les programmes officiels de l'éducation nationale ;
- à la quote-part des services généraux de l'administration communale ou intercommunale nécessaire au fonctionnement des écoles publiques ;
- au coût des transports pour amener les élèves de leur école aux différents sites pour les activités scolaires (piscine, gymnase...) ainsi que le coût d'utilisation de ces équipements ;
- au coût des ATSEM, pour les classes pré-élémentaires pour lesquelles la commune a donné un avis favorable à la conclusion du contrat d'association ou s'est engagée ultérieurement à les financer."

Il m'apparait donc que les frais de crayons,stylos,gommes, cahiers, etc. évoqués par Vanassa dans son message du 22 octobre ne sont pas visés au titre des dépenses obligatoires à la charge des communes et il ne eut être fait grief à une collectivité de ne pas assurer la prise en charge de ces dépenses, sinon pourquoi ne pas demander la prise ne charge des chaussures neuves du petit dernier pour la rentée des classes ???

Je n’entrerai pas dans la polémique consistant à savoir si telle ou telle dépense de la commune est opportune ou non... En raison de mon éloignement géographique,je ne dispose pas des éléments qui peuvent me permettre de me forger une opinion.

Merci pour avoir eu la patience de me lire jusqu'au terme de ce message.

Cordialement

Bonjour Tagada
Merci pour cette réponse bien argumentée , c'est une réponse parisienne de riche
, se plaçant , comme toujours uniquement sur le plan comptable sans se préoccuper du coté humain .Notre monde est en train d'en crever , vous ne le voyez pas , ou ne voulez surtout pas le voir !! On en a plus rien à foutre de ces gueux sans dents , expression mise en valeur

Lire la suite

25/10/16
Tagada  (Paris)

En réponse au message de Carbet du 24/10/16

Bonjour Tagada

Je suis d'accord sur le fond de ce que vous écrivez : "Il faut cesser d'attendre tout de la collectivité"
mais dans ce cas , comme toujours , ce sont les enfants des plus pauvres qui sont pénalisés . Déjà que ce sont les "moins aidés" par leur milieu ce n'est pas la peine de rajouter un handicape !

Dans beaucoup de foyers la fin du mois débute le 20 ....... Alors 10 ou 15 euros ( pas centimes !) de fournitures , multipliée par le nombre de gamins de la famille c'est une lourde charge........
Mais comme dab ceux qui ont "égaré" l'allocation fournitures scolaires ne sont pas concernés ayant de bons salaires sans risque de chômage . C'est aux "petits" de supporter leur incurie .

Le cout du "voyage d'étude" inutile à Tahiti de nos édiles aurait été bien mieux investi dans les fournitures scolaires , vous ne pensez pas ?

Meilleures salutations

Bonjour Carbet,
"Alors 10 ou 15 euros ( pas centimes !) de fournitures"... Je ne suis pas un adepte de nos politiciens qui ignorent le prix du pain au chocolat,
du ticket de métro (du moins à Paris), de la baguette de pain et de bien d'autres choses encore !
Dans le lien indiqué par Ella (que je remercie pour cette information), il est écrit "La commune

Lire la suite

24/10/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Tagada du 24/10/16

Bonjour,
J'ai souvenir que, dans les années 50-60, l’instituteur demandait à mes parents de m'acheter des plumes "sergent major"
; des crayons "HB", une ardoise avec son éponge, et autres petites fournitures dont je n'ai plus le souvenir. Il faut cesser d'attendre tout de la collectivité et les parents peuvent investir quelques centimes dans l'achat d'un stylo à bille (puisque l'on ne trouve plus de plumes sergent major).
Cordialement

Bonjour Tagada
Je suis d'accord sur le fond de ce que vous écrivez : "Il faut cesser d'attendre tout de la collectivité"
mais dans ce cas , comme toujours , ce sont les enfants des plus pauvres qui sont pénalisés . Déjà que ce sont les "moins aidés" par leur milieu ce n'est pas la peine de rajouter un handicape ! Dans beaucoup de foyers la fin du mois débute le 20 ....... Alors 10 ou 15

Lire la suite

24/10/16
Tagada  (Paris)

En réponse au message de Ella du 23/10/16

"Un budget est alloué à la commune pour le matériel scolaire.":
par qui ?
Financement et gestion des écoles
http://eduscol.education.fr/cid48590/financement-et-gestion-des-ecoles.html

Bonjour,
J'ai souvenir que, dans les années 50-60, l’instituteur demandait à mes parents de m'acheter des plumes "sergent major"
; des crayons "HB", une ardoise avec son éponge, et autres petites fournitures dont je n'ai plus le souvenir. Il faut cesser d'attendre tout de la collectivité et les parents peuvent investir quelques centimes dans l'achat d'un stylo à bille (puisque l'on ne trouve plus de plumes sergent major).
Cordialement

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce




passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités

La Guyane c’est ici 

Photothèque

Lancements 2017
Lancements 2017
Vol Vega 11

Annonceurs

Tarifs de publicité