aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Politique guyanaise

1773 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
10/11/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 10/11/16

En faisant cette inversion de l'histoire, à l'insu de mon plein gré, j'ai au moins réussi à réveiller tous les historiens en herbe de Wikipédia de leur léthargie ! Mais il est vrai que la Guyane n'est pas encore construite, mais, qui l'est ? Et certains se chargent de la déconstruire en pensant faire le contraire en protégeant leurs intérêts.

Non. La chronologie n'est pas « peux importe », comme vous l'affirmez à Carbet.
La chronologie est fondamentale. Sans elle, vous ne pouvez pas structurer vos connaissances, comprendre les suites. Ca fait du désordre dans la tête... Il est donc impératif de tenir compte de la chronologie. Votre prétention de parfaitement connaître l'histoire de la Guyane ne vous

Lire la suite

10/11/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 10/11/16

L'erreur, c'est de répondre à l'emporte pièce sur une histoire de la Guyane que je connais parfaitement, sans Wikipédia ! Mais, les Amérindiens ne sont pas plus Guyanais que vous et moi, puisque venant de Sibérie ! Peux importe la chronologie ! Vous cherchez quoi ? La provocation ? Revenons au sujet et aux Français feignants qui n'ont jamais rien fait pour leur pays, construit par des étrangers !

Bonjour Koro
Oui en effet je me suis rendu compte , comme de nombreux autres
, que vous connaissiez parfaitement , à l'emporte pièce , l'histoire du peuplement de la Guyane , qui mesuré avec une grosse louche scientifique remonte "seulement" à plusieurs dizaines de millénaires . Vous allez certainement nous dire que comme tout le reste de l'humanité les amérindiens

Lire la suite

10/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Gyz du 09/11/16

Non. Le bagne a été créé qq années APRES l'abolition de l'esclavage.
L'esclavage des Noirs n'a construit rien de notable. Il n'en reste que les commémorations.
L'esclavage des bagnards a réalisé Ramolli et qq bribes de chemins. Cf A. Londres.
La Guyane a été construite ? Koro amuse la compagnie...

En faisant cette inversion de l'histoire, à l'insu de mon plein gré, j'ai au moins réussi à réveiller tous les historiens en herbe de Wikipédia de leur léthargie ! Mais il est vrai que la Guyane n'est pas encore construite, mais, qui l'est ? Et certains se chargent de la déconstruire en pensant faire le contraire en protégeant leurs intérêts.

Répondre

10/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Carbet du 09/11/16

Bonjour Koro

Sans vouloir vous contredire la Guyane existait déjà bien avant l'arrivée des françai
s , peuplée par une importante population amérindienne qui cultivait le sol ( voir les fameuses terres noires ) . Ils étaient auto suffisant .
Puis sont venus les " contractuels " français que l'on a mis au travail " appuyés " par les amérindiens réduits en esclavage par les riches . A la vérité les "contractuels" français et les amérindiens étaient esclaves des riches , ce qui est toujours le cas aujourd'hui pour tout le monde sous une forme différente .

Comme la "productivité " des esclaves amérindiens n'était pas bonne et qui en plus n'avaient pas une bonne " fiabilité " car mourant facilement des maladies importées par les blancs , ils ont étés remplacés par des esclaves noirs " plus solides " achetés en Afrique aux arabes et au roitelets locaux .

Ce n'est qu'après tout cela que sont arrivés les bagnards .......
Juste une "petite" histoire de chronologie .
Mon voisin qui est maçon sans grande éducation me dit que Napoléon 1er à été sacré empereur en 1901......On ne va pas se fâcher pour si peu !

Résumé écrit sans l'aide de Wikipédia . J'espère qu'il n'y a pas d'erreur (s) !!

Salutations

L'erreur, c'est de répondre à l'emporte pièce sur une histoire de la Guyane que je connais parfaitement, sans Wikipédia ! Mais, les Amérindiens ne sont pas plus Guyanais que vous et moi, puisque venant de Sibérie ! Peux importe la chronologie ! Vous cherchez quoi ? La provocation ? Revenons au sujet et aux Français feignants qui n'ont jamais rien fait pour leur pays, construit par des étrangers !

Répondre

10/11/16
Jcb  ( cayenne)

En réponse au message de 3wap du 10/11/16

Et bien justement, rendre la main tendue que l'on vous a tendue, ouvrir la porte que l'on vous a ouverte (à vous ou vos ancêtres)... C'est fort heureusement le conseil que vous donneraient la plupart des curés. Mais il a fallu que vous tombiez sous le charme de l'un de ces très rares prélats aux idées courtes. Et cela vous rend hargneux en plus, vous en venez à vouloir l'étouffement de votre prochain. Que vont en penser vos aïeux, lorsque vous les retrouverez au terme de votre dernière migration, là où finissent toutes les âmes voyageuses?

A l'époque de mon ancêtre, il fallait faire ses preuves avant d'acquérir la nationalité française Et si les immigrés arrivaient en France attirés par les idéaux de liberté, d'égalité et de fraternité, ce n'était certainement pas pour profiter d'avantages sociaux qui n'existaient pas pour les Français et encore moins pour eux
Mais quand on leur délivrait enfin ce brevet de nationalité, ils en éprouvaient une immense fierté et gratitude envers la France. Vous ne croyez pas que les temps ont bien changé ?

Répondre

10/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 09/11/16

Elle n'y a sans doute pas plus participé que votre voisin. L'allusion à la part prise (1/3) par la population immigrée dans l'activité de notre société, ayant pour but de vous faire méditer sur la légitimité qu'aurait cette frange de la population, à bénéficier, autant qu'elle y participe, des bienfaits de notre système social. Posez-vous au moins la question de la viabilité d'un système qui discriminerait un tiers de sa population active...

En l'occurrence, il ne s'agit que de la partie de la population non active !

Répondre

10/11/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Jcb du 08/11/16

Continuez à pouffer en avalant vos couleuvres
C'est un arrière petit fils d'immigré qui vous souhaite de vous étouffer avec.

Et bien justement, rendre la main tendue que l'on vous a tendue, ouvrir la porte que l'on vous a ouverte (à vous ou vos ancêtres)... C'est fort heureusement le conseil que vous donneraient la plupart des curés. Mais il a fallu que vous tombiez sous le charme de l'un de ces très rares prélats aux idées courtes. Et cela vous rend hargneux en plus, vous en venez à

Lire la suite

10/11/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 09/11/16

Vous oubliez que la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage. Il est vrai que cinquante ans de bâtiment ne m'autorise pas à parler de la vraie vie ! Cliché ou chiquet ?

" la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage."
Pour ma part j'aurais naïvement misé sur la chronologie inverse, mais je me fie donc à votre expérience de cinquante ans de bâtiment...

Répondre

09/11/16
Cacahouette  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 09/11/16

Vous oubliez que la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage. Il est vrai que cinquante ans de bâtiment ne m'autorise pas à parler de la vraie vie ! Cliché ou chiquet ?

Et bien c'est simple qui achète des matériaux ,qui fait le boulot ,le guyanais c'est l'histoire du serpent qui se mord la queue depuis belle lurette ,un bon saramaca,une bonne haitienne ,un bon brésilien ,et qui leurs dit tu devrais étre content je te donne du travail ,j'ai pas d'argent de suite mais je te donne plus tard ,idem celui qui paye les femmes de joies en ticket restaurent. Celui qui revendique sa descendance d'esclave la pratique sans états d'âmes

Répondre

09/11/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 09/11/16

Vous oubliez que la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage. Il est vrai que cinquante ans de bâtiment ne m'autorise pas à parler de la vraie vie ! Cliché ou chiquet ?

Non. Le bagne a été créé qq années APRES l'abolition de l'esclavage.
L'esclavage des Noirs n'a construit rien de notable. Il n'en reste que les commémorations.
L'esclavage des bagnards a réalisé Ramolli et qq bribes de chemins. Cf A. Londres.
La Guyane a été construite ? Koro amuse la compagnie...

Répondre

09/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 08/11/16

En guise de photographie:
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/guyane/themes/etudes_detaillees/atlas_immig
Données sur l'emploi à partir de la page 22. En Guyane un actif sur trois est un immigré. Le secteur du btp étant le premier pourvoyeur d'emploi. Et en effet pas beaucoup de français aux postes les plus pénibles et les moins bien rémunérés. Pour quelqu'un qui prétend connaître la vraie vie... la chose vous aurez donc à ce point échappée que vous n'y verriez qu'un cliché?

C'est vrai que l'on ne voit principalement que des Brésiliens et des Haïtiens sur les chantiers. Généralement, l'encadrement est fait par des immigrés qui viennent de Métropole.
Dommage pour les entreprises locales, qui font partie de l'Europe, que l'on ne puisse appliquer le principe des ouvriers détachés, avec des salaires du pays d'origine, comme la Pologne !
Cela ferait du bien aux finances de ces entreprises !

Répondre

09/11/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 09/11/16

Revenons à la "vieille dame" de 86 ans, arrivée en Guyane à 70 ans. En quoi a-t-elle participé a la construction de son futur logement, que vous voulez lui donner, au détriment d'un Guyanais ?
S'agit-il de la vraie vie ou d'un cliché ?

Elle n'y a sans doute pas plus participé que votre voisin. L'allusion à la part prise (1/3) par la population immigrée dans l'activité de notre société, ayant pour but de vous faire méditer sur la légitimité qu'aurait cette frange de la population, à bénéficier, autant qu'elle y participe, des bienfaits de notre système social. Posez-vous au moins la question de la viabilité d'un système qui discriminerait un tiers de sa population active...

Répondre

09/11/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Koro du 09/11/16

Vous oubliez que la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage. Il est vrai que cinquante ans de bâtiment ne m'autorise pas à parler de la vraie vie ! Cliché ou chiquet ?

Bonjour Koro
Sans vouloir vous contredire la Guyane existait déjà bien avant l'arrivée des françai
s , peuplée par une importante population amérindienne qui cultivait le sol ( voir les fameuses terres noires ) . Ils étaient auto suffisant .Puis sont venus les " contractuels " français que l'on a mis au travail " appuyés " par les amérindiens réduits en esclavage par les riches . A la

Lire la suite

09/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 08/11/16

En guise de photographie:
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/guyane/themes/etudes_detaillees/atlas_immig
Données sur l'emploi à partir de la page 22. En Guyane un actif sur trois est un immigré. Le secteur du btp étant le premier pourvoyeur d'emploi. Et en effet pas beaucoup de français aux postes les plus pénibles et les moins bien rémunérés. Pour quelqu'un qui prétend connaître la vraie vie... la chose vous aurez donc à ce point échappée que vous n'y verriez qu'un cliché?

Vous oubliez que la Guyane a été construite uniquement par des français......bagnards, au début de son histoire, puis par l'esclavage. Il est vrai que cinquante ans de bâtiment ne m'autorise pas à parler de la vraie vie ! Cliché ou chiquet ?

Répondre

09/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 08/11/16

En guise de photographie:
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/guyane/themes/etudes_detaillees/atlas_immig
Données sur l'emploi à partir de la page 22. En Guyane un actif sur trois est un immigré. Le secteur du btp étant le premier pourvoyeur d'emploi. Et en effet pas beaucoup de français aux postes les plus pénibles et les moins bien rémunérés. Pour quelqu'un qui prétend connaître la vraie vie... la chose vous aurez donc à ce point échappée que vous n'y verriez qu'un cliché?

Revenons à la "vieille dame" de 86 ans, arrivée en Guyane à 70 ans. En quoi a-t-elle participé a la construction de son futur logement, que vous voulez lui donner, au détriment d'un Guyanais ?
S'agit-il de la vraie vie ou d'un cliché ?

Répondre

08/11/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 08/11/16

Tout le monde sait que depuis cinquante ans, quelques milliers de clandestins construisent la France, pendant que quelques millions de Français les regardent faire ! Faignants de Français qui doivent laisser leur logement à ceux qui l'on construit au rabais, payés comme des esclaves ! Ha ha ha ! Les vieux clichés ont la vie dure !

En guise de photographie:
http://www.insee.fr/fr/insee_regions/guyane/themes/etudes_detaillees/atlas_immig
Données sur l'emploi à partir de la page 22. En Guyane un actif sur trois est un immigré. Le secteur du btp étant le premier pourvoyeur d'emploi. Et en effet pas beaucoup de français aux postes les plus pénibles et les moins bien rémunérés. Pour quelqu'un qui prétend connaître la vraie vie... la chose vous aurez donc à ce point échappée que vous n'y verriez qu'un cliché?

Répondre

08/11/16
Jcb  ( cayenne)

En réponse au message de 3wap du 08/11/16

Ça ne vole pas très haut comme bourrage de mou... Il nous a épargné le cliché de l'étranger qui vient vous prendre le pain dans la bouche, mais c'était à deux doigts. Mais bon sérieusement, si vous croyez que je vais vraiment gober que vous avez un jour offert l'hospitalité deux nuits de suite, à un étranger. Permettez que je pouffe. Et on a bien saisi l'idée, que ces immigrés triment des dizaines d'années sur les chantiers pour construire les logements sociaux de la famille et des voisins, on supporte. Mais qu'ils en viennent à vouloir bénéficier à leur tour, de la possibilité d'accès à un logement plus décent...Ah là non, il y a un seuil de tolérance qui est franchi!

Continuez à pouffer en avalant vos couleuvres
C'est un arrière petit fils d'immigré qui vous souhaite de vous étouffer avec.

Répondre

08/11/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 08/11/16

Ça ne vole pas très haut comme bourrage de mou... Il nous a épargné le cliché de l'étranger qui vient vous prendre le pain dans la bouche, mais c'était à deux doigts. Mais bon sérieusement, si vous croyez que je vais vraiment gober que vous avez un jour offert l'hospitalité deux nuits de suite, à un étranger. Permettez que je pouffe. Et on a bien saisi l'idée, que ces immigrés triment des dizaines d'années sur les chantiers pour construire les logements sociaux de la famille et des voisins, on supporte. Mais qu'ils en viennent à vouloir bénéficier à leur tour, de la possibilité d'accès à un logement plus décent...Ah là non, il y a un seuil de tolérance qui est franchi!

Tout le monde sait que depuis cinquante ans, quelques milliers de clandestins construisent la France, pendant que quelques millions de Français les regardent faire ! Faignants de Français qui doivent laisser leur logement à ceux qui l'on construit au rabais, payés comme des esclaves ! Ha ha ha ! Les vieux clichés ont la vie dure !

Répondre

08/11/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Jcb du 07/11/16

Charité bien ordonnée commence par soi-même
et quand la politique du baiser sur la bouche ne marche pas, il faut savoir montrer les dents:
https://gloria.tv/video/qLKt32Xy8Pi446UzXDSyd4YpD
vous aurez de quoi méditer

Ça ne vole pas très haut comme bourrage de mou... Il nous a épargné le cliché de l'étranger qui vient vous prendre le pain dans la bouche, mais c'était à deux doigts. Mais bon sérieusement, si vous croyez que je vais vraiment gober que vous avez un jour offert l'hospitalité deux nuits de suite, à un étranger. Permettez que je pouffe. Et on a bien saisi

Lire la suite

07/11/16
Jcb  ( cayenne)

En réponse au message de 3wap du 30/10/16

Dans le cas d'espèce ce ne devrait pourtant pas être le lien familial qui compte, mais plutôt les conditions de ressources avec tout ce que cela sous-entend en termes d'éligibilité. Beaucoup de nos "compatriotes" comme vous dites, occupent un logement social auxquels ils ne devraient pas ou plus avoir droit...Le fait qu'ils passent malgré tout avant cette dame (et sa famille) en situation d'extrême précarité, pose question quant à la moralité et l'équité du système. Et de fait, c'est bien votre logique qui a hélas souvent cours au sein des commissions d'attribution...D'abord la famille, les copains, les voisins... et le reste ensuite.

Charité bien ordonnée commence par soi-même
et quand la politique du baiser sur la bouche ne marche pas, il faut savoir montrer les dents:
https://gloria.tv/video/qLKt32Xy8Pi446UzXDSyd4YpD
vous aurez de quoi méditer

Répondre

30/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 29/10/16

Si vous suivez la logique, vous comprendrez que j'ai beaucoup à faire avec ma famille, avant d'arriver à cette "voisine" qui n'a sans doute pas besoin d'un logement social. Mais, je veux bien aider cette "étrangère", également ma voisine lointaine, a trouver un logement social, dès que nos compatriotes dans le besoin seront tous pourvus !

Dans le cas d'espèce ce ne devrait pourtant pas être le lien familial qui compte, mais plutôt les conditions de ressources avec tout ce que cela sous-entend en termes d'éligibilité. Beaucoup de nos "compatriotes" comme vous dites, occupent un logement social auxquels ils ne devraient pas ou plus avoir droit...Le fait qu'ils passent malgré tout avant cette dame (et sa

Lire la suite

29/10/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 29/10/16

La pauvre, prise la main dans le sac à main Gucci...elle risque d'avoir des ennuis, voire même de se retrouver à la rue. Mais vu que c'est aussi votre "voisine", vous me confirmez que quoi qu'il arrive vous la ferez toujours passer devant cette vieille dame "étrangère" de 86 ans, sur les listes d'attribution de logements sociaux? C'est bien cela votre logique?

Si vous suivez la logique, vous comprendrez que j'ai beaucoup à faire avec ma famille, avant d'arriver à cette "voisine" qui n'a sans doute pas besoin d'un logement social. Mais, je veux bien aider cette "étrangère", également ma voisine lointaine, a trouver un logement social, dès que nos compatriotes dans le besoin seront tous pourvus !

Répondre

29/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 29/10/16

Mission locale ! comment peut-on critiquer les dirigeants qui soit disant abusent des crédits qui leur sont attribués ! Pourquoi la direction, et sans doute une partie du personnel, ne pourraient pas voyager avec des billets à 3907 € ? C'est inadmissible !
http://www.franceguyane.fr/actualite/education-sante-environnement/la-mission-locale

La pauvre, prise la main dans le sac à main Gucci...elle risque d'avoir des ennuis, voire même de se retrouver à la rue. Mais vu que c'est aussi votre "voisine", vous me confirmez que quoi qu'il arrive vous la ferez toujours passer devant cette vieille dame "étrangère" de 86 ans, sur les listes d'attribution de logements sociaux? C'est bien cela votre logique?

Répondre

29/10/16
Koro  (Koromombo)

Mission locale ! comment peut-on critiquer les dirigeants qui soit disant abusent des crédits qui leur sont attribués ! Pourquoi la direction, et sans doute une partie du personnel, ne pourraient pas voyager avec des billets à 3907 € ? C'est inadmissible !
http://www.franceguyane.fr/actualite/education-sante-environnement/la-mission-locale

Répondre

19/10/16
Fazer973  (La foret)

BONJOUR a tous
quelqu'un pourrait me donner le programme de nouvelle force de guyane, pas des promesses des choses concrétés,
car j'ai la vague impression que c'est encore un énième partie pour siphonner des euros....par ce que des projets et des choses a changer en guyane j'en ai et je suis pas le seul.
A commencer par la gestion des déchets qui est pour moi une catastrophe et qui en ai le

Lire la suite

13/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 12/10/16

Vous êtes pessimiste en croyant qu'il y a besoin, en Guyane de conflits personnels pour accoucher des signes de probité...

Il n'y a pas qu'en Guyane que l'entre-soi (nou mèm ké nou mèm) est nuisible à la transparence. Et il n'y a pas qu'en Guyane que les antagonismes de personnes font souvent émerger les affaires.

Répondre

12/10/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 3wap du 11/10/16

Quand la liste sera dans le journal..., là vous pourrez esquisser quelques débuts de célébration. Prenons cependant acte du fait que la notion de conflit d'intérêt soit désormais une notion (nouvelle) qui semble mieux effleurer l'esprit de nos dirigeants. Vous voyez, un simple changement d'échelle de la structure institutionnelle et la hausse du niveau de transparence et de probité commence déjà à frétiller un peu, indépendamment de toute bonification des agents. J'ai bien dit un peu...Espérons donc que les conflits personnels perdurent, afin que l'auto-contrôle puisse s'installer et faire tâche d'huile. J'ai bien dit espérons...

Vous êtes pessimiste en croyant qu'il y a besoin, en Guyane de conflits personnels pour accoucher des signes de probité...

Répondre

11/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 11/10/16

Alors c'est un événement historique. Une étape cruciale dans l'histoire de la Guyane. Les Guyanais devraient y consacrer une manif de commémoration.

Sinon, quelle insinuation ? L'avis de R Alexandre ou la liste débordante des titres et occupations de l'intéressée ?
L'agriculture en Guyane est un conflit d'intérêts en soi, sans avoir besoin de l'auto-sacrifice de XX qui incarne le secteur entier à elle toute seule, au détriment de sa santé, de sa famille, de son exploitation etc.
R Alexandre n'a voulu que préserver la santé de la dame qui se donne trop et depuis de longues années. Il faut voir les choses positivement, mon cher Wap.

Quand la liste sera dans le journal..., là vous pourrez esquisser quelques débuts de célébration. Prenons cependant acte du fait que la notion de conflit d'intérêt soit désormais une notion (nouvelle) qui semble mieux effleurer l'esprit de nos dirigeants. Vous voyez, un simple changement d'échelle de la structure institutionnelle et la hausse du niveau de transparence

Lire la suite

11/10/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 3wap du 11/10/16

Oui sans doute une première, mais l'on reste tout de même plus de l'insinuation plutôt que de l'information vérifiée...

Alors c'est un événement historique. Une étape cruciale dans l'histoire de la Guyane. Les Guyanais devraient y consacrer une manif de commémoration.
Sinon, quelle insinuation ? L'avis de R Alexandre ou la liste débordante des titres et occupations de l'intéressée ? L'agriculture en Guyane est un conflit d'intérêts en soi, sans avoir besoin de

Lire la suite

11/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 09/10/16

C'est la liberté de la presse :-)
Reconnaissons tout de même une avancée inattendue dans la vie politique locale :
rectifiez-moi si je me trompe, mais est-ce bien la première fois qu'un conflit d'intérêt soit relevé et même sanctionné en Guyane ? Bon bon, le conflit d'intérêt présent était de l'échelle cosmique mais quand même : c'était bel et bien pour la première fois ?

Oui sans doute une première, mais l'on reste tout de même plus de l'insinuation plutôt que de l'information vérifiée...

Répondre

11/10/16
Philippe2  (Matoury)

lorsque monsieur Lafontaine n'a été réélu à Cayenne, la nouvelle municipalité a insufflé un dynamisme dans les écoles. les agents municipaux ont été priés de faire leur boulot;
aujourd'hui qu'ils n'ont plus la bride sur le dos, les directeurs d'école se lamentent, sans pouvoir agir puisqu'ils n'ont aucun pouvoir sur ces agents, pas plus que sur les professeurs d'ailleurs:
concernant l'encadrement des élèves qui ont besoin d'aller aux toilettes durant la récréation

Lire la suite

11/10/16
Philippe2  (Matoury)

le président R Alexandre, visionnaire.....
il a eu six ans pour préparer la ctg et qu'à t-il fait pour cela?
rien! jusqu'à ce que le ralbol des agents explose et qu'il a du céder au bout de quelques jours de grève.
on l'a vu parader au prog lors de la semaine bleue, consacrée aux gangans; des manifestation en leur honneur avaient été prévues dans toutes les communes de Guyane, des agents

Lire la suite

11/10/16
Philippe2  (Matoury)

hier soir ont débattu à la télé des responsables de "Guyane base avancée"
40 millions d'euros dépensés, pour un résultat si maigre ...

non seulement ils n'ont pas honte, mais ils en redemandent! évidemment ils ne sont pas bénévoles! je suppose que la paie est bonne.

Répondre

09/10/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 3wap du 09/10/16

Je me disais aussi que la photo de l'article semblait bien trop évocatrice pour ne pas avoir été choisie à dessein.

C'est la liberté de la presse :-)
Reconnaissons tout de même une avancée inattendue dans la vie politique locale :
rectifiez-moi si je me trompe, mais est-ce bien la première fois qu'un conflit d'intérêt soit relevé et même sanctionné en Guyane ? Bon bon, le conflit d'intérêt présent était de l'échelle cosmique mais quand même : c'était bel et bien pour la première fois ?

Répondre

09/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 09/10/16

Les cinq lignes de FG sont plus que suffisantes, ne le pensez-vous pas ?
Sans parler des cinq autres lignes manquantes qui seraient superflues.
C'est la Guyane face à elle-même.

Je me disais aussi que la photo de l'article semblait bien trop évocatrice pour ne pas avoir été choisie à dessein.

Répondre

09/10/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 3wap du 08/10/16

Si vous consentez à être plus loquace, est-ce cette élue qui a manqué de mesure? Un conflit d'intérêt dont ni la presse, ni l'unique, n'auraient parlé?

Les cinq lignes de FG sont plus que suffisantes, ne le pensez-vous pas ?
Sans parler des cinq autres lignes manquantes qui seraient superflues.
C'est la Guyane face à elle-même.

Répondre

08/10/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gyz du 08/10/16

La mesure.

Si vous consentez à être plus loquace, est-ce cette élue qui a manqué de mesure? Un conflit d'intérêt dont ni la presse, ni l'unique, n'auraient parlé?

Répondre

08/10/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de 3wap du 08/10/16

Rigorisme et prudence à la carte à la tête de la CTG?
http://www.franceguyane.fr/actualite/politique/elections-de-la-collectivite-territoriale-de-guyane
Quelle différence fondamentale entre cette élue agricultrice et d'autres élus chefs d'entreprise?

La mesure.

Répondre

08/10/16
3wap  (Montjo)

Rigorisme et prudence à la carte à la tête de la CTG?
http://www.franceguyane.fr/actualite/politique/elections-de-la-collectivite-territoriale-de-guyane
Quelle différence fondamentale entre cette élue agricultrice et d'autres élus chefs d'entreprise?

Répondre

14/09/16
Thibault Lv  (Cayenne)

En réponse au message de Sirius du 06/08/16

L'humanisme xénophobe : le dernier concept du Parti socialiste guyanais.

Le jeudi 4 août 2016, en pleines vacances d'été, le PSG a réuni ses apparatchiks pour voter une motion d'une importance capitale, afin d'adapter le droit d'asile aux réalités locales, c'est-à-dire à la Guyane.

On aimerait déjà leur dire qu'après l'heure, ce n'est plus l'heure. Les deux parlementaires PSG, Antoine Karam (sénateur) et Gabriel Serville (député), présents à cette réunion au sommet, et membres de l'actuelle majorité présidentielle à Paris, ont eu tout le loisir de voir passer le projet de loi à l'Assemblée nationale et au Sénat (loi du 29 juillet 2015 sur la réforme du droit d'asile). Pour Gabriel Serville, dont l'absentéisme parlementaire atteint des records, on sait qu'il n'a voté ni pour, ni contre et ne s'est pas abstenu : visiblement il n'a pas du tout pris part au vote...

Quant au sénateur Karam, on ne sait s'il a émis un vote lors du passage du texte au sénat (le site du Sénat de donne pas ces informations), mais on sait qu'il n'a fait aucune intervention sur ce texte, et n'a proposé aucun amendement pour la Guyane.
La loi est donc votée dans sa forme définitive depuis le 29 juillet 2015 (il y plus d'un an!!), et le décret n°2015-1329 relatif à l'allocation pour demandeur d'asile a été pris le 21 octobre 2015. Quelle réactivité politique !

Alors justement, le PSG demande maintenant que la Guyane (c'est l'Etat qui verse) soit exonérée de l'allocation pour demandeur d'asile (ADA), et Antoine Karam d'ajouter, avec beaucoup de noblesse de pensée : "Nous sommes socialistes, nous sommes des hommes humanistes. C'est pour cela que nous prenons en charge cette question".

Donc, les élus PSG demandent à l'Etat qu'en Guyane, les demandeurs d'asile ne perçoivent pas l'ADA, qui n'est pourtant (cf. décret d'application) que de 6,80 € / jour pour un foyer d'une seule personne (204 € / mois) avec un tarif dégressif, par exemple 4,08 € / jour et par personne pour un foyer de 5 personnes. Et si notre réfugié politique demandeur d'asile n'est pas logé dans un dispositif de l'Etat, on lui verse un montant additionnel de 4,20 € par nuitée. Quel luxe !!!

La xénophobie est mauvaise conseillère, et prendre une motion à peine digne du Front national fera peut-être gagner au PSG quelques voix auprès d'électeurs fragilisés, désorientés ou racistes. Mais quelle médiocrité dans les moyens utilisés !

Une telle indécence dans les propos n'est en tout cas ni "socialiste", ni "humaniste", et encore moins chrétienne. Elle ne fait pas honneur à la classe politique locale, qui devrait pourtant se souvenir qu'à l'instar de la société guyanaise actuelle, elle est en grande partie issue de parents ou grands-parents venus d'ailleurs, et qui eux-mêmes furent des migrants.

Chacun ses opinions et vous avez le droit de ne pas être d'accord avec le PSG mais ce serait bien de ne pas raconter des bêtises. D'abord parce que contrairement à ce que vous affirmez Gabriel Serville est le 3e député le + présent des Outre-mer et constamment classé dans le 1/3 de députés les plus actifs de l'Assemblée mais surtout parce qu'il se trouve que sur la réforme du droit d'asile il était tout simplement porte parole du groupe de la gauche

Lire la suite

14/09/16
Philippe2  (Matoury)

le président Alexandre, à l'instar de son homologue français découvre qu'il y a urgence à traiter certains problèmes !
d'où le colloque sur le plan d'avenir pour la Guyane, qu'il avait reçu il y a trois ans (eh oui, en 2013) du gouvernement français! celui ci doit sans doute demander des conclusions...

Répondre

10/09/16
Philippe2  (Matoury)

le président R Alexandre imite de plus en plus le président Hollande (hormis son débit oral); lorsque quelque chose va bien, il claironne son savoir faire, son génie, mais lorsque ça ne va pas, c'est toujours la faute des autres!
cela fait pourtant six ans que la ctg a été votée en Guyane, je me souviens encore des jérémiades pour repousser la fusion, ils avaient besoin de temps pour harmoniser les choses ! depuis rien n'a été fait ! on l'a entendu dire avoir régler le problème des tickets restaurant ,

Lire la suite

02/09/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Cush du 01/09/16

J'étais prêt à te répondre. Mais soudain j'ai vu la lumière, je me suis dit que je n'allais pas continuer sur ta voie, non, décidément, je ne suis pas attiré par l'anus des mouches...

Tu as raison, il faut toujours se tourner vers la lumière. Garde bien en mémoire toutefois que la lumière n'est qu'une petite partie du spectre...

Répondre

02/09/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Carbet du 01/09/16

Bonjour Gyz

En effet les aberrations de la gestion de la Guyane sont patentes
et peuvent pousser certains à l'indépendantisme plutôt que de vouloir forcer l’État à changer sa gestion pour le moins bricolée , profitant surtout au "monde" de l'importation et à une coterie bobo bien locale .

Si les " idiots utiles " sont pour " la cause " sans voir plus loin que le bout de leur nez , il n'en est pas de même pour la plupart des chefs indépendantistes . Il faut regarder à qui profiterait l'indépendance , comme cela c'est passé lors de TOUTES les indépendances : Aux fonctionnaires en place , surtout si ils sont petits chefs de l'administration coloniale abhorrée !

Le clerc devenant chef de service ou ministre . Le gardien de la paix devenant capitaine ou général. Avec des salaires en conséquence payés par une population obligatoirement très appauvrie . C'est toujours les mêmes les couillons de l'histoire , avec petit ou grand H .

Meilleures salutations

Bonjour Construction
L'idée de forcer « l'Etat » à quoi que ce soit est d'emblée farfelue.

Normalement, « l'Etat » (= les fonctionnaires de l'exécutif) n'a pas à être forcé pour travailler correctement. S'il y a besoin de le faire, c'est qu'il ne fonctionne pas. (K-bis, foncier, émeutes de 1996 etc) S'il ne fonctionne pas, c'est qu'il peut se le permettre. (comportement de

Lire la suite

02/09/16
Piacaka  (Cayenne)

La préfecture de Guyane ferme le bureau d'immigration et pour cause 4000 Haïtiens demandent l'asil politique venus du Brésil les chantiers olympiques de Rio terminés et sont en Guyane. 4000 x 40 € = 160000€ soit 57 600 000€ par an . Qui paiera cette ardoise ?
Sans compter les Vénézuéliens qui déboulent par le Guyana et le Suriname.
Quant à notre très cher voisin, la compagnie de Bauxite à fermer depuis décembre 2015,

Lire la suite

01/09/16
Cush  (Cay)

En réponse au message de Gyz du 01/09/16

Tu es entièrement d'accord avec le constat d'une situation ubuesque de la Guyane sur tous les plans.

Les indépendantistes proposent l'indépendance, ce que tu leur reproches.
Pourtant, une telle idée leur fait plutôt honneur, vu qu'ils perdraient leurs postes de fonctionnaire français, 40 % compris. Leur proposition a l'allure d'une abnégation au regard de ce qui les attendrait dans une Guyane devenue indépendante sur des bases aussi amochées. Une telle proposition est de ceux qui acceptent des risques, qui sont prêts aux défis. Indépendamment de leurs capacités qui ne regardent qu'eux.
Sur ce point de conscience,, note que le seul élu régional qui ait voté contre la subvention Monlouis-Deva fut l'élu MDES, M. Monthieux. Le seul et unique. Pas par hasard.

Puis, je ne vois pas où est-ce qu'ils voudraient ou pourraient être « à la fois dehors et dedans », comme tu l'affirmes.
Une séparation est ce que l'on en fait, yaka la faire intelligemment, comme les Anglais l'ont fait après 1945. Rien n'oblige à se lancer dans des guerres coloniales, façon Vietnam et Algérie, perdues d'avance. Rien n'oblige à accueillir sans retenu les habitants des anciennes colonies, séparés précisément parce que trop différents ou parce qu'ils ne trouvent pas leurs places aux confins de l'empire... pour en arriver à une décomposition de l'identité nationale, totolader sur le burkini... Rien n'y oblige.

Ton autre phrase insensée doit être réparée : les révolutionnaires voulaient changer l'état, non pas changer de (état) PAYS. Vois-tu, tu confonds l'état avec le pays... Typique, petit jacobin, va...

La Guyane était une colonie il y a peu. Repeint en département, toujours sous lois spécifiques qui sapent le fondement démocratique. Ca fonctionne plutôt très mal. Et là, tu arrives et exiges des habitants de la Guyane leur adhésion à quelque chose qui est à l'origine de leur mécontentement... C'est de les traiter comme des sous-produits.
Ca ne va pas du tout.
Tu ne peux assimiler les gens malgré eux, sinon c'est la colonisation sournoise, intellectuelle. Tu ne peux leur dire ce qu'ils sont. Nier oui, au prix des crispations toujours grandissantes. On a changé d'époque, mon vieux.
La seule chose que tu puisse faire, c'est de faire en sorte qu'ils adhèrent à ce que tu désires... Parce que tu es un démocrate, un républicain exemplaire et moderne, non pas un Staline ni Robespierre, n'est-ce pas.

La question, la vraie, ne devrait pas être la légitimité de leur idée, mais de savoir pourquoi ces gens aucunement autochtones mais descendants récents des colonisateurs et de leurs esclaves, issues de l'école française, en arrivent à l'idée de l'indépendance alors qu'ils n'ont aucune honte de leur passeport. Pitet parce qu'ils n'en peuvent plus de ce marécage répugnant et constamment recouvert, ils n'ont plus d'illusions.. T'en as des illusions, toi ?
Qu'est-ce qui a changé depuis www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports.pdf, ou depuis l'épatant rapport de l'Inspection du travail en Guyane de 2003 ?
Je vais te le dire : plus la réalité se dérobe sous les pieds de « l'Etat », plus ils serrent. Suicidaires.
Ah, faudrait pitet questionner la qualité voire la finalité de l'action publique, « étatique » mais aussi lokal, se poser la question si, au fond et avant tout un tel modèle, dénoncé par des ministres en exercice, pourrait-il être capable de faire mieux ?
Mais non, quels idiots ces indépendantistes, hein ?

J'étais prêt à te répondre. Mais soudain j'ai vu la lumière, je me suis dit que je n'allais pas continuer sur ta voie, non, décidément, je ne suis pas attiré par l'anus des mouches...

Répondre

01/09/16
Carbet  (Kourou)

En réponse au message de Gyz du 01/09/16

Tu es entièrement d'accord avec le constat d'une situation ubuesque de la Guyane sur tous les plans.

Les indépendantistes proposent l'indépendance, ce que tu leur reproches.
Pourtant, une telle idée leur fait plutôt honneur, vu qu'ils perdraient leurs postes de fonctionnaire français, 40 % compris. Leur proposition a l'allure d'une abnégation au regard de ce qui les attendrait dans une Guyane devenue indépendante sur des bases aussi amochées. Une telle proposition est de ceux qui acceptent des risques, qui sont prêts aux défis. Indépendamment de leurs capacités qui ne regardent qu'eux.
Sur ce point de conscience,, note que le seul élu régional qui ait voté contre la subvention Monlouis-Deva fut l'élu MDES, M. Monthieux. Le seul et unique. Pas par hasard.

Puis, je ne vois pas où est-ce qu'ils voudraient ou pourraient être « à la fois dehors et dedans », comme tu l'affirmes.
Une séparation est ce que l'on en fait, yaka la faire intelligemment, comme les Anglais l'ont fait après 1945. Rien n'oblige à se lancer dans des guerres coloniales, façon Vietnam et Algérie, perdues d'avance. Rien n'oblige à accueillir sans retenu les habitants des anciennes colonies, séparés précisément parce que trop différents ou parce qu'ils ne trouvent pas leurs places aux confins de l'empire... pour en arriver à une décomposition de l'identité nationale, totolader sur le burkini... Rien n'y oblige.

Ton autre phrase insensée doit être réparée : les révolutionnaires voulaient changer l'état, non pas changer de (état) PAYS. Vois-tu, tu confonds l'état avec le pays... Typique, petit jacobin, va...

La Guyane était une colonie il y a peu. Repeint en département, toujours sous lois spécifiques qui sapent le fondement démocratique. Ca fonctionne plutôt très mal. Et là, tu arrives et exiges des habitants de la Guyane leur adhésion à quelque chose qui est à l'origine de leur mécontentement... C'est de les traiter comme des sous-produits.
Ca ne va pas du tout.
Tu ne peux assimiler les gens malgré eux, sinon c'est la colonisation sournoise, intellectuelle. Tu ne peux leur dire ce qu'ils sont. Nier oui, au prix des crispations toujours grandissantes. On a changé d'époque, mon vieux.
La seule chose que tu puisse faire, c'est de faire en sorte qu'ils adhèrent à ce que tu désires... Parce que tu es un démocrate, un républicain exemplaire et moderne, non pas un Staline ni Robespierre, n'est-ce pas.

La question, la vraie, ne devrait pas être la légitimité de leur idée, mais de savoir pourquoi ces gens aucunement autochtones mais descendants récents des colonisateurs et de leurs esclaves, issues de l'école française, en arrivent à l'idée de l'indépendance alors qu'ils n'ont aucune honte de leur passeport. Pitet parce qu'ils n'en peuvent plus de ce marécage répugnant et constamment recouvert, ils n'ont plus d'illusions.. T'en as des illusions, toi ?
Qu'est-ce qui a changé depuis www.ladocumentationfrancaise.fr/var/storage/rapports.pdf, ou depuis l'épatant rapport de l'Inspection du travail en Guyane de 2003 ?
Je vais te le dire : plus la réalité se dérobe sous les pieds de « l'Etat », plus ils serrent. Suicidaires.
Ah, faudrait pitet questionner la qualité voire la finalité de l'action publique, « étatique » mais aussi lokal, se poser la question si, au fond et avant tout un tel modèle, dénoncé par des ministres en exercice, pourrait-il être capable de faire mieux ?
Mais non, quels idiots ces indépendantistes, hein ?

Bonjour Gyz
En effet les aberrations de la gestion de la Guyane sont patentes
et peuvent pousser certains à l'indépendantisme plutôt que de vouloir forcer l’État à changer sa gestion pour le moins bricolée , profitant surtout au "monde" de l'importation et à une coterie bobo bien locale .
Si les " idiots utiles " sont pour " la cause " sans voir plus loin que le bout de leur nez , il n'en

Lire la suite

01/09/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Cush du 31/08/16

Cette approche erronée est la même que celle de beaucoup d'intervenants qui bloquent toute réflexion en sapant la légitimité d'un Philippe2 et d'autres MDES ...--
Tu fais erreur dans ton analyse sur ce point. Ce qui enlève toute légitimité à ce genre de critique, ce n'est pas le fait qu'elle soit "révolutionnaire" mais que LA solution soit l'Indépendance. Je pourrais même être d'accord sur certains constats. Pour moi, on ne peut pas à la fois être dehors et dedans. Les révolutionnaires voulaient changer l'état, non pas changer d'état. Ceux qui étaient "honnêtes" sont partis voire ailleurs, ou se sont fait raccourcir...

Tu es entièrement d'accord avec le constat d'une situation ubuesque de la Guyane sur tous les plans. Les indépendantistes proposent l'indépendance, ce que tu leur reproches.
Pourtant, une telle idée leur fait plutôt honneur, vu qu'ils perdraient leurs postes de fonctionnaire français, 40 % compris. Leur proposition a l'allure d'une abnégation au regard

Lire la suite

23/08/16
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Gilles Slm du 22/08/16

Notre brave Léon Bertrand, toujours maire par la grâce de la justice, un temps en collusion avec Alain Tien Liong lors des élections de la CTG, souhaite maintenant que Rodolphe Alexandre convoque le congrès, afin de...
Afin de quoi, d'ailleurs ? De promouvoir l'article 74 ?
En effet, M. Bertrand souhaite (entre autres) que les allocations familiales soient revues à la baisse. C'est vrai que ça coûte cher, mais c'est une contribution nationale.
Nous, nous aurions souhaité que notre contribution locale n'aille pas remplir les poches des avocats chargés de défendre M. Bertrand, dans les différents procès en cours ou à venir, surtout depuis le message de la cour de cassation : elle ne casse en effet pas la culpabilité de Léon Bertrand (pour favoritisme corruption passive), elle lui donne simplement deux années de plus pour profiter de la situation...
Cher M. Bertrand, dont la commune a par ailleurs le meilleur personnel du département, le plus assidu, le plus combatif, le plus efficace, rien à voir avec ces fonctionnaires venus d'ailleurs juste pour vivre aux crochets de la communauté guyanaise...

vivre aux crochets ... seule préoccupation semble t-il de ces gens (à l'exception de Tien Liong (contrairement à ce que vous croyez, c'est un des rares qui ne fait pas partie de la bande; il a ses défauts mais pas celui là)

Répondre

22/08/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 22/08/16

Notre brave Léon Bertrand, toujours maire par la grâce de la justice, un temps en collusion avec Alain Tien Liong lors des élections de la CTG, souhaite maintenant que Rodolphe Alexandre convoque le congrès, afin de...
Afin de quoi, d'ailleurs ? De promouvoir l'article 74 ?
En effet, M. Bertrand souhaite (entre autres) que les allocations familiales soient revues à la baisse. C'est vrai que ça coûte cher, mais c'est une contribution nationale.
Nous, nous aurions souhaité que notre contribution locale n'aille pas remplir les poches des avocats chargés de défendre M. Bertrand, dans les différents procès en cours ou à venir, surtout depuis le message de la cour de cassation : elle ne casse en effet pas la culpabilité de Léon Bertrand (pour favoritisme corruption passive), elle lui donne simplement deux années de plus pour profiter de la situation...
Cher M. Bertrand, dont la commune a par ailleurs le meilleur personnel du département, le plus assidu, le plus combatif, le plus efficace, rien à voir avec ces fonctionnaires venus d'ailleurs juste pour vivre aux crochets de la communauté guyanaise...

Afin de quoi, le demandez-vous ? C'est une manifestation existentielle d'un élu guyanais. Un cas d'école. Tout a commencé avec l'interview de Monsieur Lavielle qui a mentionné le peu d'écoute dont bénéficient les élus guyanais, sans les charger d'aucune manière. On en a parlé ici. Monsieur Lavielle a énormément aidé la Guyane avec ces propos

Lire la suite