aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 27/10/06
Kourou : une ville sans oreilles

Kourou ville morte.
3000 selon les manifestants, 50 selon la police.

Pour être plus sérieux, plus de 750 personnes ont signé ce matin la pétition présentée devant la mairie, et environ 400 ou 500 personnes ont pris le départ de la marche pour la paix à Kourou, pour arriver à une bonne centaine, peut-être 200. C'est que le soleil tapait dur et qu'il ne fait pas toujours bon se montrer dans une foule qui ne veut plus entendre la langue de bois qu'on lui sert constamment sur un plateau, surtout quand on a un petit quelque chose à demander aux détenteurs des pouvoirs. Langue de bois à la mairie, langue de bois à la gendarmerie, pas de langue du tout à la permanence de la député, absente (elle a reçu une délégation plus tard, à 16 heures), et rideau fermé à l'antenne de justice où personne n'a daigné se déplacer bien que les manifestants aient prévenu de leur passage. Par contre, les RG étaient descendus de Cayenne...



La solidarité n'a pas joué, ou si peu. Les commerçants avaient pourtant majoritairement joué le jeu et baissé leur rideau. Pas une défection chez les commerçants asiatiques, présents et solidaires, pendant que Match engrangeait leur manque à gagner.

La motion du Collectif des Habitants de Kourou, signée ce matin par 750 personnes.

Une longue marche au soleil, histoire de dire qu'il y en a toujours quelques uns qui y croient encore. De moins en moins nombreux. Selon toutes probabilités, la population s'abandonne à la réaction primitive puisqu'elle ne croit plus au pouvoir de la protestation publique et pacifique.

Les tenants du pouvoir devront intégrer ce constat pour la suite des événements. Ce ne sera pas faute d'avoir prévenu.

Devant la gendarmerie, le commandant de la brigade a reconnu publiquement 11 plaintes de femmes agressées dans les rues de Kourou depuis le début du mois d'octobre, dont une tentative de viol. Les coupables courent toujours. Pas un seul n'a été arrêté. Pourquoi personne n'en parle ? Pourquoi 11 femmes ? Parce que désormais on s'en prend aux plus faibles - et pas forcément aux plus riches puisqu'ils sont tous armés - et qu'on agresse même les enfants.
Un détail sans doute, autrement moins important qu'une apparence de paix sociale.

Une vidéo de la manifestation, à lire avec Real Player (si votre ADSL veut bien vous délivrer du 512 k, ça devrait fonctionner).

Infos citoyennes

Communiqués

Viré Gadé


Horaires des marées :
Iles Salut / Cayenne / Les Hattes


Offres et demandes covoiturage

Photothèque

Lancements 2014
Lancements 2014
Vol 218 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité