aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 12/08/06
Suite aux événements de Kourou

L'occasion était belle pour les extrémistes de tous bords qui y ont trouvé prétexte à distiller leur venin. Depuis Paris, une lectrice nous invite à davantage de réflexion sur les effets pervers de la bêtise humaine, du mépris et de l'intolérance, qui malheureusement ne s'arrêtent pas aux frontières de la Guyane : Un courrier de Pomkanel

Un article dans Afrik.com : De 4 blessés (rappelons que deux ont été soignés aux urgences et en sont ressortis aussitôt et que deux autres ont été hospitalisés jusqu'au lendemain), on est passé à « 15 blessés dont 5 graves » (alors pourquoi seulement 4 plaintes ?), et d'un légionnaire tué en 1985 lors des événements au bourg de Kourou, on est passé à « deux morts et de nombreux blessés ». Un "ancien" de Kourou se souvient encore avoir vu à l'époque ces (légionnaires) blessés arriver aux urgences (« des Anglais de retour de la guerre des Malouines qui avaient pris goût à la castagne », selon l'expression de notre témoin) tout "mouchetés" de billes de plomb de chasse.
L'Article de Afrik.com : Guyane : expédition punitive des légionnaires à Kourou.

Sous la plume de Thomas Fretot qui est venu mener l'enquête à Kourou, parait aujourd'hui un article dans France-Guyane : « L'équipée des légionnaires déchaîne les passions ». On y lit un témoignage pour le moins surprenant d'un des quatre jeunes blessés qui se sont fait tabasser dimanche dernier : « Franchement, ils ont eu raison de faire ce qu'ils ont fait. Il y a tellement d'agressions ici. Mais ils ont frappé n'importe qui, et ça, ça n'est pas bien. »

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire