aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Courrier des lecteurs

Nouveau courrier   
12/07/20
Carbet  (Forêt )      Les bladas mènent l enquête

En réponse au message de Barbapapa du 11/07/20

La situation actuelle concernant le gaz est lié au manque total d'investissements des sociétés qui le distribue. La SARA n'est en rien responsable. Une bouteille de gaz a une durée de vie connue, il est obligatoire qu'elle repasse à l'épreuve régulièrement, afin de garantir un bon niveau de sécurité aux utilisateurs. Les sociétés de distribution vivent sur leurs monopoles sans vergogne, aidées en cela par une administration pas trop tatillonne, il est vrai. D'un coup, le Covid a réveillé un lot de bouteilles vides qui végétaient sagement sous des éviers, dans des placards ou dans débarras...
Une arrivée massive de bouteilles dégradées a réveillé des consciences qui se sont enfin rappelées qu'elles auraient à pâtir d'accidents potentiels. Bon gré mal gré, les sociétés distributrices ont été contraintes d'accepter de revenir à une bonne pratique, c'est à dire de revenir aux règles de fonctionnement normal de toute activité traitant de matières dangereuses. Pas plus, pas moins.

Bonjour Barbapapa --- Heureux de vous "revoir" ! Et heureux aussi que vous donniez les tenants et aboutissants que je n'avais pas mis dans mon post du 07/07/2020 sur ces mêmes bouteilles ......

Lire la suite

11/07/20
Barbapapa  (St laurent)      Les bladas mènent l enquête

En réponse au message de Jleads du 08/07/20

Cette situation est un vrai scandale pour diverses causes et conséquences cumulées.
La rétention du gaz par manque de distribution suscite les filières parallèles de la fripouillerie.
La pénurie est une fois de plus un symbole de la Guyane qui roupille alors que là aussi il fallait anticiper le stock et la maintenance. Le Kovis28 ne fait pas consommer plus de gaz; c'est le flux de fret à la parisienne qui nous relègue encore à moins que ce ne soit le sécessionnisme "Antilles Guyane" qui sévissent une fois de plus via le monopole SARA.
Les 3 couleurs bleu beige rouge, c'est le drapeau de quel territoire de la connerie gonflé par le même systus? Le lundi 06 juillet ni chez Total ni chez Vito une livraison n'avait été faite dans "la Ville Capitale"!
En outre, les imbéciles ne sont pas forcément dotés des qualités de cochons et donc les porcs qui nous livrent sont priés d'équiper leur usine d'un poste de nettoyage systématique et de remise en peinture quand nécessaire parce que l’oxydation de l'acier participe à sa fragilisation.
J'enfonce encore ce clou pourri en signalant qu'il y a un format de bouteille plus moderne et plus ergonomique qui empêcherait de se péter les vertèbres.
Pas de bol, vous avez à faire à des vertébrés non décérébrés...

La situation actuelle concernant le gaz est lié au manque total d'investissements des sociétés qui le distribue. La SARA n'est en rien responsable. Une bouteille de gaz a une durée de vie connue, il est obligatoire qu'elle repasse à l'épreuve régulièrement, afin de garantir un bon niveau de sécurité aux utilisateurs.

Lire la suite

10/07/20
Carbet  (Forêt )      Les bladas mènent l enquête

En réponse au message de Jleads du 08/07/20

Cette situation est un vrai scandale pour diverses causes et conséquences cumulées.
La rétention du gaz par manque de distribution suscite les filières parallèles de la fripouillerie.
La pénurie est une fois de plus un symbole de la Guyane qui roupille alors que là aussi il fallait anticiper le stock et la maintenance. Le Kovis28 ne fait pas consommer plus de gaz; c'est le flux de fret à la parisienne qui nous relègue encore à moins que ce ne soit le sécessionnisme "Antilles Guyane" qui sévissent une fois de plus via le monopole SARA.
Les 3 couleurs bleu beige rouge, c'est le drapeau de quel territoire de la connerie gonflé par le même systus? Le lundi 06 juillet ni chez Total ni chez Vito une livraison n'avait été faite dans "la Ville Capitale"!
En outre, les imbéciles ne sont pas forcément dotés des qualités de cochons et donc les porcs qui nous livrent sont priés d'équiper leur usine d'un poste de nettoyage systématique et de remise en peinture quand nécessaire parce que l’oxydation de l'acier participe à sa fragilisation.
J'enfonce encore ce clou pourri en signalant qu'il y a un format de bouteille plus moderne et plus ergonomique qui empêcherait de se péter les vertèbres.
Pas de bol, vous avez à faire à des vertébrés non décérébrés...

Bonjour Jleads --- Avec les bouteilles de gaz vous vous attaquez à l'art guyanais et ses traditions ! Certaines bouteilles sont très anciennes et comparables à des œuvres d'art culinaire sur lesquelles subsiste des traces de friture de la plupart des poissons de la région et même des traces d'anciens bouillons d'awara très rares .

Lire la suite

08/07/20
Carbet  (Forêt )      Covid 19

En réponse au message de Jleads du 08/07/20

Bon, "Carbet", je ne connais pas la raison qui fait qu'on vole 4 heures avec seulement 2 grappes pour malade sévère.
Par contre, je sais que si j'étais personnel médical civil, j'aurais chopé une méga hypertrophie des lucioles parce que les Guyanais font la fine gueule en demandant "pourquoi ils héritent d'un hôpital jaune et rouge alors qu'ils le voulaient kaki comme en Alsace"
Mais c'est quoi ces comportements d'enfants trop gâtés qui ne savent même pas où ils créchent!
Allez vous faire soigner à Cuba, en Colombie, au Venezuela, au Brésil ou en Patagonie si çà vous plaît pas. Mais peut-être que çà vous fatiguerait encore plus.

J'en profite pour faire la distribution à la CTG: que vient faire dans nos oreilles le "refus catégorique" du Président de notre participation aux recherches plasma. "On est pas des cobayes"!
Même bordel. La Guyane aurait eu plus de fierté à être élue du fait de la période décalée plus propice à entreprendre ces investigations sous un climat différent de celui de Gennevilliers que de fricoter avec le cow-boy du chlore qui sait où est la Guyane...Il y a erreur d'aiguillage et abus de prérogatives!

Bonjour Jleads et à tous --- Comme j'ai mauvais esprit je dirai que la raison principale de l'utilisation en dépit du bon sens d'un Airbus A400M à une fraction de sa capacité  opérationnelle est à but de pub politique pour pouvoir nous dire :
Ne râlez pas pour votre sous équipement , regardez ce que l'on fait pour vous .......
 

Lire la suite

08/07/20
Jleads  (Kourou)      Covid 19

En réponse au message de Carbet du 03/07/20

Bien le bonjour à vous Apatou973 et à tous --- Je suis entièrement d'accord sur ce que vous écrivez avec seulement une "petite" réserve sur la responsabilité du type de con-finement pratiqué dans "les quartiers" en groupes compactes une bière à la main ........
Le rhum à plus de75° serait plus adapté pour tuer le coronavirus 2 . Ceci sous le regard "bienveillant" des Zautorités . Surtout pas de vagues étant la ligne politique !

En regardant les infos du soir de Guyane Dernière j'ai appris que l'Airbus A400M de l'armée de l'air envoyé dans la région rapatrie les malades gravement atteints par le COVID-19 sur les Antilles à raison de 2 patients par vol et par 24 heures .

A la fin du reportage un officier a annoncé que en réalité , compte tenu de la maintenance de l'appareil et de sa désinfection complète , il fallait compter sur plus d'heures que cela pour une rotation .
On est donc sauvés !! Si les choses s'aggravent encore et qu'il y ait beaucoup plus de patients en détresse respiratoire on pourra les évacuer "lentement" !!

L'Airbus A400M est capable de transporter 37 tonnes sur 4500 km et on le charge de "seulement" deux lits médicalisés et d'une équipe de soignants ........ De qui se moque t-on ??

Une bien mauvaise utilisation des moyens disponibles !
Les gestionnaires à la petite semaine en charge des opérations n'ont-ils pas pensé à faire venir un hôpital de campagne?

Ha oui ! C'était envisagé , mais cela coutant trop cher de faire venir celui rapatrié de Mayotte en métropole , "on" a préféré cette solution à la con ........
Et puis les guyanais sont habitués à manquer de structures hospitalières et de médecins au point "d'importer" des médecins "spécialistes" de rebut sans aucune compétence venant d'Haïti ou de Roumanie....... Cas vécu durement récemment !

Par contre les médecins cubains reconnus mondialement pour leur haute compétence sont reçus au compte gouttes pour un temps limité .
On est vraiment "dirigés" par des nuls , de métropole ou lokaux .

Il est vrai que l'oligarchie se méfie de ces "communistes" ......
Qu'elle poursuivent comme cela et il n'y aura pas besoin de communistes cubains pour qu'elle ait des problèmes.......

Meilleures salutations

PS: La France ne dispose t-elle que d'un hôpital de campagne ????
On est les champions du "guère" en cas de guerre !
 

Bon, "Carbet", je ne connais pas la raison qui fait qu'on vole 4 heures avec seulement 2 grappes pour malade sévère. Par contre, je sais que si j'étais personnel médical civil, j'aurais chopé une méga hypertrophie des lucioles parce que les Guyanais font la fine gueule

Lire la suite

08/07/20
Jleads  (Kourou)      Les bladas mènent l enquête

En réponse au message de Carbet du 07/07/20

Bonjour à tous --- Dans la série "on nous prend pour des imbéciles" je viens de lire dans France Guyane qu'au moment où il n'était remis une bouteille de gaz pleine que pour une vide rendue , il y avait 10 000 bouteilles de gaz bloquées pour causes de tests de solidité et d'échanges de robinets à faire .......
Il est certain que ces bouteilles auraient explosées sans la ré-épreuve et le remplacement du robinet !!!
On est dirigé par des technocrates sans couilles justes bons à appliquer à la lettre et à la minute les règlements qui dans ce cas sont appliqués "à la con".
Mais cela , dans leur médiocrité , ils sont bien incapables de le comprendre .
L'esprit et la lettre d'un règlement sont totalement inaccessibles à ces robots zélés et décérébrés .

Peu leur importent si des milliers de personnes , surtout des femmes , courent vainement depuis des mois à la recherche d'une bouteille de gaz d'un bout à l'autre de leur ville . Ne parlons pas du temps perdu !

https://www.franceguyane.fr/actualite/societe-social-emploi/reapprovisionnement-de-gaz-en-vue-470190.php

C'est bien représentatif de la Guyane !
Salutations
 

Cette situation est un vrai scandale pour diverses causes et conséquences cumulées.
La rétention du gaz par manque de distribution suscite les filières parallèles de la fripouillerie.

Lire la suite

07/07/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Jleads du 07/07/20

Merci une fois de plus « Carbet » pour ces généreux et concrets commentaires.
Une led par pingouin pendant un petit stage de découverte de quelques jours mais pas devant la télé, en vrai, histoire de bien imprimer les valeurs naturelles biodiverses qu’on a bien éloignées de nous au point de tomber plus bas que toutes les bêtes qui s’adaptent en permanence au « milieu ».
Cette sinistre humanité qui n’en a que le nom fait régulièrement des découvertes et des progrès dans toutes les directions au point de se faire en permanence peur. L’avènement de l’électricité, de la vapeur, de la vitesse, du paquebot, de l’avion… Tout çà n’est que mortel mais finalement domestiqué. Seule ombre au tableau, l’instabilité non pas des centrales nucléaires mais des pouvoirs centraux qui pourrissent tout ce qu’ils touchent et ne savent plus comment trier les développements civils et ceux militaires.
La poudre, un autre truc dangereux qui attire néanmoins la foule à la fête nationale et les jours de lancement de fusée.
Le nucléaire qui nous permet d’abreuver 72% de notre consommation a aussi connu des épisodes dangereux aux USA, au Japon et chez les soviets parce que les conceptions ou les plans d’opérations étaient défaillants. La France connaît elle aussi des incidents d’exploitation atteignant un niveau 4 sur une gravité maxi de 7. Elle a en contrepartie une richesse de connaissance des divers procédés de production qui sont dûs à une importante dynamique de recherche. Cette dernière, dans tous les domaines apporte le progrès mais celui-ci doit être en permanence conforté par une maintenance assidue ne serait-ce que pour assurer la sécurité.
La politique écologiste veut qu’on déboulonne tout çà. Cà fait joli dans le tableau, j’adhère, mais concrètement, chaque jour, on fait cuire la poule au pot avec quoi ?? Du charbon de bois comme à Haïti… Du charbon de terre comme en Allemagne, en Pologne…
Alors notre bon dieu de centrale passée ou future hors d’âge, on la fait pédaler comment et où ?
La photovoltaïque que je proposais à DDC, c’était pour compléter et renforcer le vernis vert du projet.
Au final, au plan national, si on continue à ne rien décider et à laisser pourrir la filière nucléaire, on va mettre le pays par terre pour défaut d’énergie comme on l’a fait indirectement pour défaut de tout contre le Kovis28.

Bonjour Jleads et à tous --- Il ne faut pas voir les choses trop sombrement pour le future énergétique du monde et de la Guyane , les renouvelables représentent aujourd'hui de l'ordre de 20% de l'énergie mondiale avec l'hydroélectricité et la biomasse sous divers formes .
 

Lire la suite

07/07/20
Carbet  (Forêt )      Les bladas mènent l enquête

Bonjour à tous --- Dans la série "on nous prend pour des imbéciles" je viens de lire dans France Guyane qu'au moment où il n'était remis une bouteille de gaz pleine que pour une vide rendue , il y avait 10 000 bouteilles de gaz bloquées pour causes de tests de solidité et d'échanges de robinets à faire ....... Il est certain que ces bouteilles auraient explosées sans la ré-épreuve et le remplacement du robinet !!!
 

Lire la suite

07/07/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 03/07/20

Bonjour Jleads --- Sur le site ci-dessous vous avez le plan en déroulant la page jusqu'à la fin .

https://www.centraledularivot.com/

Et aussi sur Géoportail pour pouvoir "naviguer": Demandez "Le Larivot"
Parcelle n° 1 . Au Sud du carrefour sur la nationale 1

https://www.geoportail.gouv.fr/donnees/parcelles-cadastrales-trait-orange

De toutes façons ce n'est pas en recouvrant le site de la centrale de Dégrad des Cannes avec des panneaux solaires que cela donnera de l'électricité à la Guyane !
Tout au plus j'estime de quoi alimenter une lampe LED de 10W par habitation de toute la Guyane pendant 24 heures SI on stockait pour "la nuit électro-solaire" qui dure depuis autour de 16 heures jusqu'à après 8 heures le lendemain .......
Le soleil étant bas sur l'horizon la production est faible .

Sur une journée il n'y a au mieux que 7 à 8 heures de production d'électricité possible.....
SI il n'y avait pas de nuages ! Cela ne se voit JAMAIS !!!!

La production n'est pas toujours au maximum de la puissance contractuelle , bien souvent la puissance est réduite par des aérosols ( poussières sahariennes ++ ) , par une forte humidité des couches d'air , par des alto stratus et cirrus ...... qui sont redoutables pour leur absorption .
Avec tout cela mélangé on arrive souvent à perdre de 1/4 à 50% de l'énergie solaire incidente .

Choses qui ne sont jamais dites par les vendeurs de "centrales solaires" !

Se rappeler aussi que les panneaux solaires sont vendus pour une puissance théorique :
Par exemple 200 W
Si on multiplie la puissance d'un panneau par le nombre de panneaux de la centrale on aura aussi une puissance théorique ! Ce sera la puissance "vendue" par le vendeur de la centrale .

La puissance réelle est seulement de l'ordre de 60% de cette puissance , en sortie des panneaux solaires . Ceci sans tenir compte des pertes dans les câbles des connexions et des pertes dans les nombreux convertisseurs nécessaires pour faire du 220Volt alternatif 50 Hertz .

Si une centrale solaire "sort" en 220V 50Hz la moitié de la puissance annoncée c'est déjà bien !!!

Donc "les mauvais jours" avec du soleil , il est possible d'avoir une production électrique de seulement un quart de la puissance annoncée .

Et dernière chose gardée pour la fin , le meilleur !!
A cause des nuages le temps de production d'un panneau solaire moyenné sur 1 an est de seulement de l'ordre de 4 heures par jour en Guyane .
Cela va de "pas de production" pendant plusieurs jours , jusqu'à "pleine puissance" en passant par des hauts et des bas suivant les passages nuageux....... Facile à utiliser sans batteries !

Donc c'est fastoche l'énergie solaire ! .......
Et cela coute la peau du cul en installation et en maintenance !

L'indépendance obtenue par une centrale solaire est totalement illusoire : On est dépendant des fabricants de panneaux solaires .
Les panneaux solaires , pratiquement tous chinois , ont souvent des pannes et les convertisseurs statiques associés ont une vie courte de quelques années , surtout en Guyane !

Il faut tabler sur une durée de vie de la centrale électrique solaire de l'ordre de 20 à 25 ans au mieux, avec une perte plus ou moins importante de la production électrique de l'ordre de 20% en fin de vie......!!
Rien n'est éternel .

Meilleures salutations

Merci une fois de plus « Carbet » pour ces généreux et concrets commentaires.
Une led par pingouin pendant un petit stage de découverte de quelques jours mais pas devant la télé, en vrai, histoire de bien imprimer les valeurs naturelles biodiverses qu’on a bien éloignées de nous au point de tomber plus bas que toutes les bêtes qui s’adaptent en permanence au « milieu ».

Lire la suite

03/07/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Jleads du 29/06/20

Pour débusquer les habitants premiers de cette verdoyante parcelle gavée d’eau, j’ai musardé autour de la parcelle déjà matérialisée par une clôture depuis quelques temps.
On ne voit qu’un embryon de bidonville à la pointe sud entre RN1 & CD191 et rien d’autre. Ces habitats ne sont même pas dans l’emprise industrielle prévue. Donc village, où ? Les autres habitations jouxtant les locaux du port au Nord-Ouest sont encore plus loin.

Pour revenir au pauvre dispositif photovoltaïque, garant du vernis éco de la chose, pourquoi ne pas faire un jumeau voire plus sur le terrain libéré de DDC où les lignes arrivent déjà ?

Bonjour Jleads --- Sur le site ci-dessous vous avez le plan en déroulant la page jusqu'à la fin . https://www.centraledularivot.com/
Et aussi sur Géoportail pour pouvoir "naviguer": Demandez "Le Larivot"
Parcelle n° 1 . Au Sud du carrefour sur la nationale 1

Lire la suite

03/07/20
Carbet  (Forêt )      Covid 19

En réponse au message de Apatou973 du 01/07/20

COVID 19 GUYANE. TOUS RESPONSABLES?

Aux yeux des autorités tout a été bien fait. La faute de cette catastrophe sanitaire vient de cette population, la plus indisciplinée du monde, qui ne respecte rien, qui fait la fête sur les carbets du fleuve la Comté et dans quartiers populaires de Guyane. Il pourrait-être opposé à cette explication simpliste de l’explosion du COVID19 en Guyane, que partout dans le monde, il y a toujours une fraction de la population qui ne respecte pas les règles. C’est de la responsabilité des autorités de prendre des mesures coercitives pour limiter ces écarts. La réponse de l’Etat a-t-elle été à la hauteur des enjeux ? Le doute est permis. Car, nulle part en France, les excès de certains ont entrainé une explosion des contaminations pendant le confinement dans les régions concernées.

Et puis, après l’argument de cette population la plus indisciplinée du monde, il y a celui de cette frontière complètement incontrôlable de plus de 600 km avec nos voisins brésilien et surinamien
Les faits sont têtus et souvent viennent contredire des vérités fausses. Le virus circule avec les Hommes et ceux-ci ne sont pas entrés en Guyane par la forêt, le long des 600 km de frontière dans la tradition des chercheurs d’or clandestins brésiliens, ils sont passés par d’autres point plus connus.

Ces arrivants sont entrés par l’aéroport Félix EBOUE en vol privé, en provenance de MACAPA et en plein confinement sans avoir été testés avec tous les risques de contamination pour leurs contacts.

Ces arrivants sont aussi passés par le pont de l’OYAPOCK. Ce n’est que le jeudi 24 juin 2020 lors du passage de la Secrétaire d’état Annick GIRADIN que la décision est prise de fermer totalement ce point de passage.

Quant à la circulation des personnes par le fleuve Oyapock, là encore la réponse des autorités a été tardive, les militaires ont été positionnés pour stopper le trafic des pirogues que lorsque les cas de contamination COVID ont explosé dans la commune frontalière.
A l’Ouest, le Surinam a fermé rapidement ses frontières, cela a limité la circulation entre les deux pays et pendant un certain temps cette partie du territoire est restée la bonne élève. Les élections ont entrainé un relâchement au SURINAM et les populations du fleuve, originaire de ce pays, sont partis voter à PARAMARIBO et sont revenus principalement par Albina, ville frontière avec la Guyane là encore sans aucun contrôle des autorités française.
La directrice de l’ARS et le Préfet ont plongé la Guyane dans une crise sanitaire évitable. Cette situation n’est pas la faute à pas de chance, mais c’est le résultat de l’arrogance, la suffisance et l’incompétence de ce binôme.
La situation aujourd’hui est hors contrôle, les autorités veulent absolument éviter d’être pointé du doigt et de porter la responsabilité de cette catastrophe. Le gouvernement a choisi de neutraliser les élus qui, à l’exception de Gabriel SERVILLE, David RICHE et marginalement quelques maires, sont restés jusqu’au 29 juin 2020 silencieux et comme de bons élèves de la république, ont relayé avec zèle la doctrine des autorités dans la lutte contre le COVID19.
Neutraliser les élus pour éviter la critique populaire devient un jeu d’enfant si vous leurs donnez l’illusion de participer aux décisions pour juguler la crise ou encore si vous leurs donnez de l’argent.
C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre la création de cet organe de Gestion Collaborative de la crise (COGED) associant nos élus, créé par la Ministre et présidé par le Préfet.
C’est aussi dans cette perspective qu’il faut comprendre, la seule annonce d’aide financière annoncée par Annick GIRADIN lors de son passage en GUYANE est celle relative au soutien des collectivités de Guyane.

Jean-Christophe BOUBOULE

Bien le bonjour à vous Apatou973 et à tous --- Je suis entièrement d'accord sur ce que vous écrivez avec seulement une "petite" réserve sur la responsabilité du type de con-finement pratiqué dans "les quartiers" en groupes compactes une bière à la main ........
Le rhum à plus de75° serait plus adapté pour tuer le coronavirus 2 . Ceci sous le regard "bienveillant" des Zautorités . Surtout pas de vagues étant la ligne politique !
 

Lire la suite

01/07/20
Gyz  (Kourou)      Covid 19

En réponse au message de Apatou973 du 01/07/20

COVID 19 GUYANE. TOUS RESPONSABLES?

Aux yeux des autorités tout a été bien fait. La faute de cette catastrophe sanitaire vient de cette population, la plus indisciplinée du monde, qui ne respecte rien, qui fait la fête sur les carbets du fleuve la Comté et dans quartiers populaires de Guyane. Il pourrait-être opposé à cette explication simpliste de l’explosion du COVID19 en Guyane, que partout dans le monde, il y a toujours une fraction de la population qui ne respecte pas les règles. C’est de la responsabilité des autorités de prendre des mesures coercitives pour limiter ces écarts. La réponse de l’Etat a-t-elle été à la hauteur des enjeux ? Le doute est permis. Car, nulle part en France, les excès de certains ont entrainé une explosion des contaminations pendant le confinement dans les régions concernées.

Et puis, après l’argument de cette population la plus indisciplinée du monde, il y a celui de cette frontière complètement incontrôlable de plus de 600 km avec nos voisins brésilien et surinamien
Les faits sont têtus et souvent viennent contredire des vérités fausses. Le virus circule avec les Hommes et ceux-ci ne sont pas entrés en Guyane par la forêt, le long des 600 km de frontière dans la tradition des chercheurs d’or clandestins brésiliens, ils sont passés par d’autres point plus connus.

Ces arrivants sont entrés par l’aéroport Félix EBOUE en vol privé, en provenance de MACAPA et en plein confinement sans avoir été testés avec tous les risques de contamination pour leurs contacts.

Ces arrivants sont aussi passés par le pont de l’OYAPOCK. Ce n’est que le jeudi 24 juin 2020 lors du passage de la Secrétaire d’état Annick GIRADIN que la décision est prise de fermer totalement ce point de passage.

Quant à la circulation des personnes par le fleuve Oyapock, là encore la réponse des autorités a été tardive, les militaires ont été positionnés pour stopper le trafic des pirogues que lorsque les cas de contamination COVID ont explosé dans la commune frontalière.
A l’Ouest, le Surinam a fermé rapidement ses frontières, cela a limité la circulation entre les deux pays et pendant un certain temps cette partie du territoire est restée la bonne élève. Les élections ont entrainé un relâchement au SURINAM et les populations du fleuve, originaire de ce pays, sont partis voter à PARAMARIBO et sont revenus principalement par Albina, ville frontière avec la Guyane là encore sans aucun contrôle des autorités française.
La directrice de l’ARS et le Préfet ont plongé la Guyane dans une crise sanitaire évitable. Cette situation n’est pas la faute à pas de chance, mais c’est le résultat de l’arrogance, la suffisance et l’incompétence de ce binôme.
La situation aujourd’hui est hors contrôle, les autorités veulent absolument éviter d’être pointé du doigt et de porter la responsabilité de cette catastrophe. Le gouvernement a choisi de neutraliser les élus qui, à l’exception de Gabriel SERVILLE, David RICHE et marginalement quelques maires, sont restés jusqu’au 29 juin 2020 silencieux et comme de bons élèves de la république, ont relayé avec zèle la doctrine des autorités dans la lutte contre le COVID19.
Neutraliser les élus pour éviter la critique populaire devient un jeu d’enfant si vous leurs donnez l’illusion de participer aux décisions pour juguler la crise ou encore si vous leurs donnez de l’argent.
C’est dans cette perspective qu’il faut comprendre la création de cet organe de Gestion Collaborative de la crise (COGED) associant nos élus, créé par la Ministre et présidé par le Préfet.
C’est aussi dans cette perspective qu’il faut comprendre, la seule annonce d’aide financière annoncée par Annick GIRADIN lors de son passage en GUYANE est celle relative au soutien des collectivités de Guyane.

Jean-Christophe BOUBOULE

Bravo. C'est la même chose sur Gweb : lé zélu... une noblesse élue, partenaire de et soumis à la noblesse étatique avec qui elle partages bien plus qu’avec les gueux minables. Notamment la même posture, la même façon de fonctionner...
Des traîtres pour la plupart, et par effet mécanique.

Répondre

01/07/20
Apatou973  (Cayenne)      Covid 19

COVID 19 GUYANE. TOUS RESPONSABLES? Aux yeux des autorités tout a été bien fait. La faute de cette catastrophe sanitaire vient de cette population, la plus indisciplinée du monde, qui ne respecte rien, qui fait la fête sur les carbets du fleuve la Comté et dans quartiers populaires de Guyane.

Lire la suite

29/06/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 17/06/20

Bonjour à tous ---- Il y a un "petit problème" pour implanter la nouvelle centrale EDF au Larivot : Il y a déjà un petit village amérindien implanté sur le terrain depuis 50 ans ..... excusez du peu .

Pour résoudre le "problème" il y a deux solutions : "Éjecter" de chez eux les amérindiens par la force brutale ou celle de la loi , il y a une longue tradition pour faire cela par ici .

La deuxième solution qui semble retenir tous les suffrages est de les laisser là et de leur construire quelques équipements pour faire passer la pilule amer du bruit et des fumées de gasoil qui vont polluer les lieux .

Malgré leur temps de présence sur les lieux ils n'ont toujours pas l'électricité , la mairie de Matoury semble découvrir "cet habitat spontané" de 50 ans ........
EDF va t-elle faire un geste pour les connecter gratuitement au réseau électrique ? Pas certain !
Ce ne sont que des indiens !!

Autrefois pour exproprier une tribu amérindienne cela coutait quelques boites de verroterie , aujourd'hui pour les enfumer aux fumées de gasoil et les rendre malades chez eux , on leurs construit un carbet et un terrain de foot .....
Les temps ont changés mais les saloperies sont toujours là !

Les traditions lokales ont la vie dure !
Salutations
 

Pour débusquer les habitants premiers de cette verdoyante parcelle gavée d’eau, j’ai musardé autour de la parcelle déjà matérialisée par une clôture depuis quelques temps.
On ne voit qu’un embryon de bidonville à la pointe sud entre RN1 & CD191 et rien d’autre.

Lire la suite

28/06/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 19/06/20

re Bonjour à tous ! --- On ne parle pas en bien dans Mediapart du projet de centrale au Larivot .

https://www.mediapart.fr/journal/france/190620/en-guyane-edf-veut-construire-une-centrale-au-fioul-d-un-autre-temps

Salutations
 

Il est curieux de découvrir sur blada ou Médiapart que l’expression de la désapprobation fleurit davantage alors que le droit d’intervention par enquête sur le projet s’est éteint.

Lire la suite

26/06/20
Gyz  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 25/06/20

C'est la logique locale largement partagée (Pref/ctg/mairie/utg) du tout, même le scandaleux, et ce même si encore une fois n'en n'ont pas grand chose à péter de l'écologie…plutôt que rien du tout. Inutile d'y voir comme le fait Carbet, du népotisme systématique là oú il y a surtout une fuite en avant collective au nom de l'urgence du développement… Et dans leur esprit, c'est bien aussi au nom de l'intérret général (emplois, pérénité de la production d'énergie)… Cette logique est la même que celle qui a court depuis des décénies et qui perdure encore en métropole… C'est un mode de pensée développement-croissance-emplois-activité des plus banals, encore prédominant. Aucune surprise. La seule différence c'est qu'en métropole il y a un minimum d'antagonisme politicien émergent en face…et ecore faut le dire vite. En Guyane c'est le désert… Aucun écolo officiel présent aux dernières élections territoriales…Aucune opposition politique clairement affichée contre le projet du Larivot… Ne reste plus que la logique incertaine de l'opposition citoyenne sporadique, plus ou moins coordonnée… Le désert politique pro-écologie en face d'eux, c'est pas la faute à Roro ou Rimane… C'est d'abord la faute à tartampion l'écolo, qui ne se lance pas dans l'arène politique à cause que c'est verrouillé, parce qu'il y'a un méchant clan en face qui favorise sa soi-disant famille. C'est ensuite la faute à la populace, qui fera en sorte, au cas où tartampion se présenterait, qu'il fasse un score pourrave aux élections… L'intérret général c'est forcément à double sens. Servir l'intérret général mais aussi bénéficier de l'intérrêt général qui valide un positionnement. En Guyane, tartampion l'élu écolo en puissance est un tire-aux-flancs, et son éléctorat l'est tout autant… Partant, c'en est presque génant de dénoncer l'incurie en face, qui elle a au moins l'intelligence politique d'accaparer le pouvoir… Quand le clan vertueux qui condamne est aussi passif et impottent en dépit de toutes ses dénonciations tout à fait fondées, c'est forcément qu'il y trouve globalement son compte… Tant que le frigo ou la climatisation ronronne… Pas d'autres explications. Perso, lorque je m'observe, ainsi que mes proches, c'est ce que je constate. Et par conséquent, ça m'ennuie toujours un peu de toucher totalement le fond en prenant prétexte de la vilainie politicienne environnante, pour excuser ma propre paresse politique…

Je pense que la réclamation des réalisations à hue et dia n'est pas une logique locale, ni même une logique nationale. Ce n'est pas une logique, tout simplement. C'est une fuite en avant, la fuite devant leur propre incompétence.

Lire la suite

25/06/20
X-men  (Matoury)      Covid 19

En réponse au message de Apatou973 du 25/05/20

COVID 19 EN GUYANE : UN SCANDALE A TOUS LES ETAGES.
Dès le début du confinement, il est apparu que les organisateurs de la riposte en l’occurrence l’ARS et le Préfet appliquaient mécaniquement la doctrine hexagonale sans prendre en compte les particularités du territoire.

En métropole il est dit que le port du masque est déconseillé, la directrice de l’ARS avec zèle vient expliquer que le port du masque est dangereux, celle-là même qui dit que le test ne sert à rien, s’il n’existe pas de symptôme probant de la maladie. Pourtant il y aurait sur le territoire une capacité de tests sous exploitée et convoitée par les Antilles. L’OMS dit en même temps : testez, testez, testez.
Le Préfet et la Directrice de l’ARS ont oublié que la Guyane est en Amérique du sud et qu’elle partage une frontière avec le Brésil de BOLSONARO dont la gestion de la crise sanitaire est catastrophique. L’épicentre de la pandémie c’est déplacé progressivement de l’Asie à l’Europe puis à l’Amérique du nord et maintenant à l’Amérique latine et du Sud.

La double appartenance de la Guyane à l’Europe et à l’Amérique du sud exposait donc la Guyane, avec un décalage, à deux sources d’importation du virus.
Les premiers cas en Guyane sont importés de métropole. Il semble clair qu’à ce moment faute de fermeture des frontières, une quatorzaine stricte aurait dû-être imposée à tout nouvel arrivant. Cette mesure n’a jamais été prise en Guyane contrairement aux Antilles où les voyageurs arrivant sur ces Iles ont été contraints de séjourner à l’hôtel quatorze jours. L’hôtel de Sinnamary a été accessoirement utilisé, lors de découvertes de foyers de contaminations locales.

La frontière Ouest a été fermée rapidement par le Surinam. A l’EST la frontière avec le Brésil est restée suffisamment ouverte pour que les. Originaires du Brésil aillent jusqu’à Macapa en présentant leur passeport brésilien, aux autorités de leur pays, à l’aller. Au retour en Guyane, c’est la carte de résident guyanais qui est utilisée. Les trajets se font par la route ou en avion privé pendant toute la période de confinement.

La circulation n’a donc jamais cessé jusqu’à ce que la ville de St Georges de l’Oyapock observe l’explosion du nombre de contaminations COVID19 aux alentours de la mi-mai.
Sur le plan intérieur, Les mesures d’explication et de prévention ne sont pas accompagnées d’une présence suffisamment forte des forces de l’ordre. Pendant la période de confinement la circulation des personnes s’est poursuivie à un niveau très élevé pour le contexte.
Du 17 mars au 11 mai il n’y a jamais eu un fléchissement du nombre journalier de contaminations, contrairement à la Guadeloupe ou la Martinique. Le 12 Avril, dans ces deux régions, on recense plus de 143 et 157 contaminés respectivement en Guadeloupe et en Martinique, en Guyane 84 cas confirmés. La Guyane compte le 24 mai 328 cas et les Antilles sont autour des 161 et 197 contaminés COVID 19

L’autosatisfaction et l’incompétence des autorités locales dans la gestion de cette crise est à l’origine des problèmes d’aujourd’hui.
Pendant longtemps le nombre d’hospitalisations, le nombre de cas en réanimation et le nombre de décès ont laissé penser que les autorités contrôlaient la situation. Pourtant une série de signaux pouvait avertir un observateur un peu attentif que le pire était en route.
La jeunesse de la population est peut-être un facteur qui explique la faible admission en réanimation et a caché l’absence d’une stratégie adaptée au contexte local.
En réalité le préfet et la Directrice de l’ARS n’ont jamais été dans l’action mais dans la réaction, de même qu’ils n’ont jamais été dans l’anticipation mais dans l’improvisation. Appliquer sans réfléchir la doctrine nationale en Guyane c’est la ligne suivie par ces deux hauts fonctionnaires.
Saint Georges brule, les patrouilles de militaires vont bloquer la circulation sur le fleuve, la population va être dépistée sans restriction et à grand renfort de communication, 11 réserves sanitaires de métropole arrivent parce que bien sur cette compétence rare ne peut être soit disant trouvée en Guyane. L’urgence de la situation, n’a pas nécessité la quatorzaine pour ces réservistes puisqu’ils ont fait un test COVID 19 négatif avant leur départ pour la Guyane.
La directrice de l’ARS déclarait le 23 mai sur Guyane première que nous étions au début de l’épidémie, qu’il fallait casser la chaine de contamination à Saint Georges et ensuite s’attaquer au reste, à Cayenne pour éviter la circulation du virus. Manifestement elle ne voit pas ce qui est vu de tous : le virus n’a jamais cessé de circuler, pire la situation s’est dégradé pendant le confinement.
Comment expliquer aux enfants qui auront été privé d’école surtout à ceux d’origine modeste qui dès le début de la crise ont disparu des radars de l’éducation nationale, que cela n’a pas servi à casser la dynamique de propagation du virus.
Que dire des entreprises qui auront fait faillite ou redémarrent après le confinement au bord du dépôt de bilan entrainant des conséquences dramatiques pour les familles.
La directrice de l’ARS et le Préfet sont en représentation. Ils doivent, face à l’ampleur de la crise déposer leurs habits de gala, c’est-à-dire déposer le sourire marketing pour l’une et le costume cravate pour l’autre. Ces hauts fonctionnaires ont plongé la Guyane dans une crise sanitaire évitable.

Alors se pose la question des contre-pouvoirs
Les médias, la première d’entre eux Guyane 1ère c’est le néant. Elle ne fait pas d’investigation, elle n’interpelle pas le pouvoir politique et administratif, elle n’organise pas le débat entre des acteurs qui auraient des éléments à apporter sur cette crise et sa gestion, elle ne recueille pas l’avis des acteurs terrain. Chaque soir elle donne les informations qui lui parviennent sans faire de vagues. Tout ça s’apparente plus à de l’animation qu’à du journalisme.
Les parlementaires, à l’exception de Gabriel SERVILLE, sont silencieux. S’il n’y a rien à attendre de Lénaïck ADAM on pourrait espérer un peu de risques et d’engagement de nos deux Sénateurs KARAM et PATIENT qui tous deux ont plus de 70 ans et sont des professionnels de la politique depuis des décennies. Leur retraite étant donc assurée, ils pourraient prendre la parole.
Le président de la CTG, c’est l’homme fort du territoire, il est élu, le Préfet non ! Pourtant il est à la remorque. Alors effectivement il prend des initiatives d’un certain intérêt mais souvent teinté d’une bonne dose de clientélisme et d’électoralisme. L’administration d’Etat a échoué, le pouvoir local avait toute sa place pour proposer, agir et pousser le Préfet et la directrice de l’ARS à modifier leur plan pour la Guyane.

Les Maires, la décision de fermer les écoles jusqu’à septembre sans proposer de solutions pour tous ces jeunes ayant décrochés depuis l’arrêt de l’école au mois de mars, est leur seul fait d’armes notable. Ils auraient pu au moins recommander le port du masque obligatoire dans l’espace public.
Les partis politiques sont absents du débat depuis le début, il ne reste plus que TROP VIOLANCE, les GRANDS FRERES et les associations pour demander des comptes aux autorités….

Christian OBIA-ANATO

Un mois plus tard, cher Apatou973, force est de constater que vous aviez raison sur (presque) toute la ligne.
Merci pour ce commentaire visionnaire et juste dans son analyse, selon mon opinion, bien sûr.

Lire la suite

25/06/20
Gyz  (Kourou)      Les bladas mènent l enquête
25/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Gyz du 23/06/20

Pression pour que qqchose se réalise, oui.. Larivot, par exemple.

C'est la logique locale largement partagée (Pref/ctg/mairie/utg) du tout, même le scandaleux, et ce même si encore une fois n'en n'ont pas grand chose à péter de l'écologie…plutôt que rien du tout. Inutile d'y voir comme le fait Carbet, du népotisme systématique là oú il y a surtout une fuite en avant collective au nom de l'urgence du développement…

Lire la suite

25/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 23/06/20

Bonjour à vous 4wap et à tous --- Ce qui m'a fait classer cette famille dans les "guyanais" est la possession du terrain même si c'est par entreprise interposée ...... et c'est surtout le soutien inconditionnel et massif de la nomenklatura lokale .
Un soutien clanique pour le moins !
Il est vrai que la nomenklatura n'est pas très regardante sur les dégradations à l'environnement quand il y a des bénéfices à faire . C'est une constance chez ces gens là !

Il est vrai que c'est au nom du Peuple guyanais que des bénéfices bien privés seront engrangés .....
Et comme il est de tradition , les pertes sur l'environnement et sur les gros investissements de "La Région" , seront supportées par le Peuple ..... Les pertes étant toujours publiques .
Salutations

Ben justement, ça ne colle pas, la logique clanique aurait voulue que ce soit le terrain pourrave d'un copain qui soit favorisé, plutôt que celui d'inconnus vivant à Paris… C'est donc tout l'inverse du népotisme cette affaire…

Répondre

23/06/20
Gyz  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 23/06/20

Pression pour que qqchose se réalise, oui.. Larivot, par exemple.

Répondre

23/06/20
Carbet  (Forêt )      Covid 19

Bonjour à tous --- Il y a une quinzaine de jours en arrivant à la poste de Kourou j'ai pensé m'être trompé d'adresse : Un magnifique corral digne de "OK Corral" ou une copie des usines à viande de Chicago , était en train d'être monté pour canaliser la file des clients .
Vu la hauteur des grillages cela aurait pu être aussi une copie de certains camps du passé ......
 

Lire la suite

23/06/20
Gyz  (Kourou)      Transition écologique

En réponse au message de Jebouffedoncjevis du 23/06/20

Convention citoyenne sur le climat
https://www.dna.fr/politique/2020/06/21/au-dela-des-conventions?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=la-matinale-sur-dna.fr
Le contraste de l'éditorial avec les commentaires est saisissant.

C'est une opération de com destinée à répondre aux GJ. Ils ont réuni 150 comme ça https://www.youtube.com/watch?v=vpGA8eCZrVw, avec derrière eux le CESE (pareils), les ont encadrés avec des gens comme Thierry Pech ( de chez Terra Nova), et voualou des conneries incommensurables, à coucher dehors. Lisez-les bien, c'est historique.

Répondre

23/06/20
Carbet  (Forêt )      La 5G

En réponse au message de Jebouffedoncjevis du 23/06/20

STOP À LA 5G. La 5G est dangereuse, car elle va développer des flux d'énergie (en Joules) démesurés. Le rayonnement électromagnétique n'est pas impactant dans les conditions normales d'utilisation. Bizarrement, l'humain est effrayé par les rayonnements (invisibles) et est non réactif (aujourd'hui ?) au colossal gaspillage de notre minerai énergétique. Nous, Antrôpos aboutis, inégalement fortunés, tétons comme des damnés notre drogue fossile. Cette consommation nous donne une autorité sans égale sur les autres vivants (*), elle fait le bonheur et le malheur du Sapiens (transformations diverses, vie belle, surpopulation... et CO2). L'humain est non réactif à la cause des dérèglements de notre écosystème. Notre société capitaliste est bâtie sur la propriété privée et nous n'avons aucune empathie pour notre maison collective qui brule. Aux rêves de gamer avec la 5G, j'oppose scientifiquement l'effet Jevons.
C'EST ANORMAL D'ÊTRE INCAPABLE DE RÉDUIRE NOS ÉMISSIONS DE CO2. C'est à pleurer et j'ai honte d'appartenir à cette espèce de gamer.
* : Le Covid qui a quelques milliards d'années (2 000 000 000 an) d'adaptation derrière lui, bouscule les certitudes du jeune Sapiens (200 000 an), mais patience, on va trouver un vaccin provisoire. Le collapse est en marche.

Bonjour jebouffedoncjesuis --- La 5G est très importante pour que les entreprises de télécommunication fassent plus de bénéfices , le nombre de photos et de vidéos débiles transmises augmentant constamment , les clients sont freinés dans leur désirs d'en transmettre plus , leurs terminaux étant bloqués pendant quelques secondes en utilisant la 4G .
 

Lire la suite

23/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 21/06/20

Je corrigeais juste l'affirmation de Carbet au sujet d'une magouille en faveur d'une famille du cru…
Le sujet c'est en effet celui du scandale écologique cautionné par certains élus locaux et un bon nombre de leurs électeurs. Mais on ne va pas découvrir aujourd'hui la sensibilité pro-or et pro-pétrole, et donc anti-écologie, d'une grande partie de l'écosystème politique local. A part ça, dans certaines contrées sauvages, ils arrivent bien à faire barrage à la construction d'un projet d'aéroport…soutenu par les élus locaux et le gouvernement. Donc en principe, pas si difficile à faire capoter ce projet de centrale.

Bonjour à vous 4wap et à tous --- Ce qui m'a fait classer cette famille dans les "guyanais" est la possession du terrain même si c'est par entreprise interposée ...... et c'est surtout le soutien inconditionnel et massif de la nomenklatura lokale .

Lire la suite

23/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Gyz du 22/06/20

La "sensibilité" de l'essentiel de la faune politique se résume à son intérêt pécuniaire perso et accessoirement au brassage de vent faute de capacités. La capotasyon serait encore plus facile si l'achat du terrain était déjà conclu... est-ce le cas ?
Ceci dit, le site est moins symbolique et le peuple est rivé sur le virus. Cette histoire serait pourtant une belle occasion à faire ressortir le lien entre corruption et destruction de l'environnement. Espérons que les assoc Mayouri et cie y porteront attention...
Sinon, petite santé ?
 

23/06/20
Jebouffedoncjevis  (Kourou)      Transition écologique

Convention citoyenne sur le climat
https://www.dna.fr/politique/2020/06/21/au-dela-des-conventions?utm_source=direct&utm_medium=newsletter&utm_campaign=la-matinale-sur-dna.fr
Le contraste de l'éditorial avec les commentaires est saisissant.

Répondre

23/06/20
Jebouffedoncjevis  (Kourou)      La 5G

STOP À LA 5G. La 5G est dangereuse, car elle va développer des flux d'énergie (en Joules) démesurés. Le rayonnement électromagnétique n'est pas impactant dans les conditions normales d'utilisation.

Lire la suite

23/06/20
Jebouffedoncjevis  (Kourou)      Transition écologique

Je vous invite à vous intéresser à la Convention citoyenne pour le climat.
https://propositions.conventioncitoyennepourleclimat.fr/
Comment les médias vont-ils déformer les propositions? Quelle est votre opinion aujourd'hui? Pensez-vous évoluer?

Répondre

22/06/20
Gyz  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 22/06/20

Si EDF n'a pas pensé à mettre une clause d'annulation de la vente en cas de non réalisation… Le genre de bévue improbable qui donnerait d'ailleurs quelques indices quant aux potentiels niveaux d'acoquinement dans les cercles affairistes parisiens, à propos de cette transaction. Perso je serais un peu plus circonspect vis-à-vis du peuple… Pouvu qu'il ne fasse pas majoritairement passer la survie de son climatiseur ou de son micro-onde, malmenés par les coupures intempestives, avant l'intérret écologique collectif… Va savoir. Mais bon, pas besoin de tout le peuble, une centaine de troubles-fêtes motivés, plus l'indécision populaire latente… Dans le cas contraire il faudra bien admettre que le peuple consent… Sinon, on fait aller.
 

Ouh, une telle clause m'étonnerait bcp... l'intérêt premier étant manifestement et justement la transaction, vu que le choix du site est farfelu, au point de mettre en danger la sécurité des clim et frigos...
Espérons les meilleurs. Garde la santé, ça pue de plus en plus.

Répondre

22/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Gyz du 22/06/20

La "sensibilité" de l'essentiel de la faune politique se résume à son intérêt pécuniaire perso et accessoirement au brassage de vent faute de capacités. La capotasyon serait encore plus facile si l'achat du terrain était déjà conclu... est-ce le cas ?
Ceci dit, le site est moins symbolique et le peuple est rivé sur le virus. Cette histoire serait pourtant une belle occasion à faire ressortir le lien entre corruption et destruction de l'environnement. Espérons que les assoc Mayouri et cie y porteront attention...
Sinon, petite santé ?
 

Si EDF n'a pas pensé à mettre une clause d'annulation de la vente en cas de non réalisation… Le genre de bévue improbable qui donnerait d'ailleurs quelques indices quant aux potentiels niveaux d'acoquinement dans les cercles affairistes parisiens, à propos de cette transaction.
 

Lire la suite

22/06/20
Gyz  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 21/06/20

Je corrigeais juste l'affirmation de Carbet au sujet d'une magouille en faveur d'une famille du cru…
Le sujet c'est en effet celui du scandale écologique cautionné par certains élus locaux et un bon nombre de leurs électeurs. Mais on ne va pas découvrir aujourd'hui la sensibilité pro-or et pro-pétrole, et donc anti-écologie, d'une grande partie de l'écosystème politique local. A part ça, dans certaines contrées sauvages, ils arrivent bien à faire barrage à la construction d'un projet d'aéroport…soutenu par les élus locaux et le gouvernement. Donc en principe, pas si difficile à faire capoter ce projet de centrale.

La "sensibilité" de l'essentiel de la faune politique se résume à son intérêt pécuniaire perso et accessoirement au brassage de vent faute de capacités. La capotasyon serait encore plus facile si l'achat du terrain était déjà conclu... est-ce le cas ?
 

Lire la suite

21/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Gyz du 21/06/20

Salut Wap. Cette famille n'appartient certainement pas au panier de crabes local sur le plan physique, elle n'est "que" l'héritière d'une époque dont l'esprit s'est épanoui dans la post-colonialité, assurant les mêmes inégalités et d'autres avantages pour les crocos, sous couvert d'une égalité de façade.
Son désir de monnayer sa parcelle n'a rien de répréhensible s'agissant d'acteurs privés, c'est le comportement de la "nomenklatura" lokal qui est hautement condamnable, vu qu'elle prétend de porter "l'intérêt général" .

Je corrigeais juste l'affirmation de Carbet au sujet d'une magouille en faveur d'une famille du cru… Le sujet c'est en effet celui du scandale écologique cautionné par certains élus locaux et un bon nombre de leurs électeurs.

Lire la suite

21/06/20
Gyz  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 18/06/20

Bonjour Carbet. Un peu naïf que de n'y voir qu'une tradition locale…

https://www.lepoint.fr/economie/a-kouaoua-en-nouvelle-caledonie-des-kanak-ecolos-defient-l-industrie-du-nickel-22-09-2018-2253382_28.php

Quant à supputer une appartenance de la famille Seban à la nomenclatura locale… Au-delà des infos de l'enquête publique, vous devriez aussi lire l'excellent article qu'a fait Guyaweb au sujet de cette transaction.

"En 1930, le grand-père Seban, René, devient le président du conseil d’administration de la société sucrière. Il est alors aussi présent au “Congo Belge” et dans le secteur minier ibérique, canadien et du sud-ouest de la France." (source Guyaweb)

https://www.guyaweb.com/actualites/news/economie/15-me-la-transaction-entre-edf-pei-et-la-famille-seban/

Les héritiers-actionnaires de cette ancienne entreprise coloniale (société sucrière) qui possèdent donc ce terrain aujourd'hui, n'ont probablement jamais vécu en Guyane. Et vus les multiples intérêts internationaux du grand-père, lui-même n'a sans doute jamais vécu en Guyane… Donc, en quoi cette famille appartiendrait-elle à la nomenclatura locale?

Salut Wap. Cette famille n'appartient certainement pas au panier de crabes local sur le plan physique, elle n'est "que" l'héritière d'une époque dont l'esprit s'est épanoui dans la post-colonialité, assurant les mêmes inégalités et d'autres avantages pour les crocos, sous couvert d'une égalité de façade.

Lire la suite

19/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

re Bonjour à tous ! --- On ne parle pas en bien dans Mediapart du projet de centrale au Larivot .
 

Lire la suite

19/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Jleads du 19/06/20

Finalement pourquoi aller entraver les rase-mottes des piafs avec une usine à énergie alors qu’il y en a tant (enfin de deux intervenants seulement ; faudrait pas pousser…) dans ces derniers échanges sur la cote du mètre carré de marigot au Larivot !??
J’avais étudié un complément d’intervention environnementale à travers une filière non évoquée, la marée motrice.
J’ai finalement renoncé parce qu’avec cette alternative, le compte n’y est pas non plus.
LES PIAFS
On s’autorise de façon très littéraire et péremptoire pour « Motifs d’intérêt public majeur » à déroger aux règles de protection de 17 oiseaux « dont les nids pourraient être détruits ».
Ceci via des « mesures de compensation » grâce à un couloir écologique.
LA MAREE
Il a fallu aller observer toute cette vie à l’aide d’une équipe de 5 scientifiques.
On aurait pu tout aussi bien se mobiliser pour étudier une installation maréemotrice qui aurait permis de faire d’une pierre deux coups en utilisant le génie civil correspondant pour établir le fameux second pont vers Cayenne.
Les volumes d’eaux doivent bien être aussi efficaces que ceux de la Rance mais ils ne permettent de produire que 57MW pour 240 installés sur 750m de digue.

A qui appartient l’estuaire de la Cayenne ?...
Merci pour le punch.

Bonjour Jleads --- Bien vue l'usine électrique marémotrice !
Malheureusement pour la mangrove cela risque d'être bien pire que ce qui lui pend au nez avec la pollution par la centrale du Larivot si elle est construite .....
 

Lire la suite

19/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de 4wap du 18/06/20

Bonjour Carbet. Un peu naïf que de n'y voir qu'une tradition locale…

https://www.lepoint.fr/economie/a-kouaoua-en-nouvelle-caledonie-des-kanak-ecolos-defient-l-industrie-du-nickel-22-09-2018-2253382_28.php

Quant à supputer une appartenance de la famille Seban à la nomenclatura locale… Au-delà des infos de l'enquête publique, vous devriez aussi lire l'excellent article qu'a fait Guyaweb au sujet de cette transaction.

"En 1930, le grand-père Seban, René, devient le président du conseil d’administration de la société sucrière. Il est alors aussi présent au “Congo Belge” et dans le secteur minier ibérique, canadien et du sud-ouest de la France." (source Guyaweb)

https://www.guyaweb.com/actualites/news/economie/15-me-la-transaction-entre-edf-pei-et-la-famille-seban/

Les héritiers-actionnaires de cette ancienne entreprise coloniale (société sucrière) qui possèdent donc ce terrain aujourd'hui, n'ont probablement jamais vécu en Guyane. Et vus les multiples intérêts internationaux du grand-père, lui-même n'a sans doute jamais vécu en Guyane… Donc, en quoi cette famille appartiendrait-elle à la nomenclatura locale?

Le bonjour à vous 4wap et à tous --- Rassurez vous , loin de moi la naïveté de croire que ces magouilles , pardon , ces grandes manœuvres , au profit d'EDF et d'une pauvre famille "guyanaise" sont seulement lokales ......
La nomenklatura lokale ayant déjà eu "des gages" ou espérant des retombées personnelles de l'opération , la soutient à cent pour cent pour le bien de "Sa Guyane" , pas celle du Peuple !

Lire la suite

19/06/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 16/06/20

Bonjour Jleads --- Depuis ma réponse à votre post j'ai appris grâce aux observations de l'enquête publique que les terrains totalement inconstructibles destinés à la réalisation de la centrale du Larivot appartiennent à la famille Sedan , ce qui change totalement la donne !!!!

Par la grâce de l'entregent ..... un terrain sans valeur prend une "plus-value" importante :
Le jack pot !

Ceci explique le soutient de la nomenklatura lokale qui ne peut que soutenir les leurs , et en tirer avantage(s) si possible , même au prix d'arrangements avec la protection de la nature dont ils nous rabattent les oreilles .
La nature n'étant qu'une chose comme une autre avec laquelle on peut faire de gros bénéfices ...... Et vogue la galère !

Ceci explique aussi selon moi le soutien "en hauts lieux" de métropole , aux copains de Guyane et à EDF à qui on va octroyer des subventions d’État pour rendre l'opération financièrement neutre pour elle . Et certainement bénéficiaire en cachant aux yeux de l'Europe des aides interdites par les règlements européens .

D'où la partie "centrale solaire" ridicule , pour justifier des aides sous couvert d'écologie .......
Marrant !

Pas de problème : Vous allez payer plus de taxes sur votre facture EDF pour rembourser ce surcout ainsi que celui de l'éolien dont vous ne "bénéficiez" pas .

Il est mis en avant pour la réalisation de cette centrale du Larivot l'autonomie énergétique de la Guyane !
De qui se moque t-on ?
La partie solaire ne représentera que quelques poussières de % de la consommation de la Guyane.....
Garder en mémoire que malgré les sommes très importantes investies en métropole la production des centrale solaires n'y représentent que quelques % de la production d'électricité et que les kilowatts heure produits coutent de l'ordre de cinq fois plus cher ......

La Guyane ne produisant pas de pétrole ni de gaz , il faudra bien en importer ...... Où est l'indépendance énergétique promise ?
La conversion au gaz est envisagée dans le futur quand le pétrole sera en voie d'épuisement et/ou trop cher .

La production d'électricité par la biomasse est un leurre , l'importante énergie grise mise dans la production et le transport venant du pétrole ....... La reconversion au gazogène est impossible et est non envisagée .

Les hydroliennes ont étés un échec cuisant : voir celle de Camopi dont on a plus aucune nouvelle .
Ils ont honte à EDF ?
Les hydroliennes marines sont de la race des serpents de mer ...... Une catastrophe !

Les micro centrales hydrauliques sont plus ou moins un fiasco en Guyane ...... Plus aucune communication d'EDF sur le sujet .

La production d'électricité solaire n'est valable que pour des sites isolés et des puissances
réduites: Il faut être économe !
De toutes façons le kWh coute la peau du cul et il faut avoir des revenus suffisamment importants pour faire entretenir le système . Ou avoir une compétence technique certaine !

Les éoliennes sont une catastrophe économique , ne produisant que au mieux 20% du temps + les pales qui ne sont pas recyclables .....

Il y a bien les dynamos à pédales ....... Si non ??

Comme je l'ai déjà écrit , si la nouvelle centrale voit le jour dans la zone du Larivot celle-ci sera obligatoirement polluée un jour , malgré les soit disant précautions de récupérations des eaux de ruissellements polluées et des débordements ou fuites d'huile et de carburant .

L'homme n'apprenant pas beaucoup de ses erreurs et l'incurie restant la même à EDF Guyane , une pollution majeure aura lieu au Larivot comme cela c'est déjà passé à Dégrad des Cannes ..... ET dans une moindre mesure sur les autres sites d'EDF en Guyane .

Faute d'entretien et de contrôles , il y a eu des fuites sur l'oléoduc de 500 m allant de la centrale EDF de Kourou à la zone portuaire ....... Et vous pensez qu'un oléoduc construit en bordure de routes sur 15 km , reliant le port de Dégrad des Cannes au Larivot sera mieux entretenu et surveillé par ceux qui ont déjà failli ......? Rire crispé !

Une pensée émue pour toutes les pelleteuses qui vont travailler dans le futur le long de ces 15 km de routes .....
Là ce ne seront pas les mêmes conséquences que de couper un câble téléphonique ......

J'aurai mon habitation située le long du tracé prévu , je commencerai tout de suite à monter une association de protection des riverains ...... !

Vous écrivez "" Ce projet est la convergence de diverses obligations d’exploitation et de réglementation. (s)""

Il n'y a aucune obligation pour EDF de construire cette centrale électrique sur le site envisagé , seulement l'attraction forte des aides de L’État qui "rentabilisent" l'opération et l'achat d'un terrain inconstructible bon marché reclassé constructible grâce à des "arrangements" par copinage à haut niveau , au plus grand bénéfice de la famille Seban si mes infos sont exactes .

Avec pour résultat de massacrer une zone naturelle qui est "en principe" protégée par des règlementations nationales et des engagements internationaux pour la protection des zones humides et dans ce cas spécialement des mangroves qui ont une importance presque vitale pour l'avenir de l'humanité ...... à moins que l'on mette une croix sur les protéines issues de la mer pour alimenter une population mondiale (et guyanaise) en expansion avec une tendance exponentielle .
Type d'expansion qui se termine toujours mal .......

Si vous croyez encore à cette fable des ""compensations"" de zones naturelles détruites par la création de pseudos zones naturelles reconstituées ...... il faut remettre à jour votre logiciel de toute urgence ! Renseignez vous !

Ces "compensations" ne sont qu'une comptabilité de surfaces naturelles perdues avec leurs biodiversités qui sont remplacées par un ersatz de nature sans biodiversité du genre de celui qui est installé sur les terrain dévastés par les mines d'or ..... ou d'autres minéraux "intéressants" .

J'adore les soit disant "couloirs écologiques" des bobos écologistes pour se donner une bonne conscience et rester "verts" .
Les années passant on est plutôt dans le domaine de "la peau de chagrin" . Les zones protégées et les "couloirs" de connexion rétrécissants pour disparaitre in fine .

L'indépendance énergétique de la Guyane est un phantasme inatteignable sans une remise en cause de la notion de "confort" qui passe par la climatisation à outrance et une débauche d'appareils électroménagers énergivores .
Le "toujours plus" a le vent en poupe !

Les chauffes eau électriques sont remarquables avec un rendement de l'ordre de 20% , 80% de l'énergie primaire partant en chaleur dans l'air ........ Ils devraient être interdits !!!
Un simple chauffe eau solaire thermique peut faire le job beaucoup mieux !
Oublions l' aberration des sèches linges électriques ...... Plébiscités pour leur rapidité et le peu d'espace disponible dans des logements cages à lapins .
Ce sont des exemples , ce n'est pas limitatif !

Ce n'est pas avec des "fermes solaires" ne produisant de l'électricité que pendant seulement quatre heures par jour en moyenne annuelle que vous allez pouvoir fournir de l'électricité à toute la population , oublions le cout élevé du kWh produit !

Une centrale thermique produit de l'électricité à sa puissance nominale au moins 90% du temps , moyenné sur un an .
Une ferme solaire ne produit à sa puissance nominale que au mieux 16% du temps moyenné sur un an ...... Sans tenir compte des pannes !
Pour ne pas se fâcher ne parlons pas des semaines sans soleil à la saison des pluies .

Pour ce qui est de stocker dans des batteries cela relève du rêve éveillé en raison du cout d'installation et de maintenance .
Les batteries ayant des possibilités de stockage et une vie limitées pour un cout très élevé .
Ne pas oublier le nombre important de convertisseurs statiques au MTBF limité équipant ces installations ...... Ce qui les rendent fragiles .

Je ne vais pas écrire sur l'énergie grise mise dans ces installations pour ne pas alourdir un post déjà "lourd" que beaucoup n'ont pas lu jusqu'ici !!

Produire de l'électricité renouvelable en quantité ce n'est pas facile et c'est très cher !
Pour le moment il y a quelques installations en fonctionnement seulement grâce aux subventions !
Question :Si les subventions sont supprimées , que se passe t-il ? ....... GROS RIRE !

Salutations
 

Finalement pourquoi aller entraver les rase-mottes des piafs avec une usine à énergie alors qu’il y en a tant (enfin de deux intervenants seulement ; faudrait pas pousser…) dans ces derniers échanges sur la cote du mètre carré de marigot au Larivot !??

Lire la suite

18/06/20
4wap  (Montjo)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 17/06/20

Bonjour à tous ---- Il y a un "petit problème" pour implanter la nouvelle centrale EDF au Larivot : Il y a déjà un petit village amérindien implanté sur le terrain depuis 50 ans ..... excusez du peu .

Pour résoudre le "problème" il y a deux solutions : "Éjecter" de chez eux les amérindiens par la force brutale ou celle de la loi , il y a une longue tradition pour faire cela par ici .

La deuxième solution qui semble retenir tous les suffrages est de les laisser là et de leur construire quelques équipements pour faire passer la pilule amer du bruit et des fumées de gasoil qui vont polluer les lieux .

Malgré leur temps de présence sur les lieux ils n'ont toujours pas l'électricité , la mairie de Matoury semble découvrir "cet habitat spontané" de 50 ans ........
EDF va t-elle faire un geste pour les connecter gratuitement au réseau électrique ? Pas certain !
Ce ne sont que des indiens !!

Autrefois pour exproprier une tribu amérindienne cela coutait quelques boites de verroterie , aujourd'hui pour les enfumer aux fumées de gasoil et les rendre malades chez eux , on leurs construit un carbet et un terrain de foot .....
Les temps ont changés mais les saloperies sont toujours là !

Les traditions lokales ont la vie dure !
Salutations
 

Bonjour Carbet. Un peu naïf que de n'y voir qu'une tradition locale…
https://www.lepoint.fr/economie/a-kouaoua-en-nouvelle-caledonie-des-kanak-ecolos-defient-l-industrie-du-nickel-22-09-2018-2253382_28.php
Quant à supputer une appartenance de la famille Seban à la nomenclatura locale…

Lire la suite

17/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

Bonjour à tous ---- Il y a un "petit problème" pour implanter la nouvelle centrale EDF au Larivot : Il y a déjà un petit village amérindien implanté sur le terrain depuis 50 ans ..... excusez du peu .
 

Lire la suite

16/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Jleads du 14/06/20

Ce projet est la convergence de diverses obligations d’exploitation et de réglementation.
On est effectivement pas très aidés par le bio et la photo, seulement 7% qui ne sont pas en plus constants et pas moins désagréables que l’éolien. L’évolution démographique ne va pas dans le sens d’une diminution de la consommation et les toits en tôle non isolée et sans panneaux de chauffage non plus.

En bref voici ma projection et de nouvelles questions sur ce projet fait d’étroitesse.

AUTONOMIE énergétique de la Guyane
On passe d’une production de 107 à DDC à 120MW au Larivot pour le thermique soit 12% d’augmentation alors que l’aléa de la production hydraulique de BPS est de 17% entre les niveaux haut et bas du réservoir.
On est d’emblée dans un concept de raté du dimensionnement vers l’autonomie alors que l’on sait que l’on triche déjà grâce à l’usage des moyens du CSG en cas de pointe non assumée.
Il faut donc prévoir une superficie destinée à mettre en place une production conforme complémentaire à DDC sur le site à démanteler .

ENVIRONNEMENT
Mise à jour des générateurs thermiques quant aux fumées
Maîtrise des risques Seveso qui passent pour le nouveau site de seuil haut à seuil bas
Quid du stockage d’hydrocarbures de DDC ?
Quid du trajet et risques associés du nouvel oléoduc ?

Extrait de l’Avis délibéré Autorité environnementale n° 2019-106 du 18 décembre 2019

« Les impacts sur les milieux naturels et les zones humides sont très forts. Les mesures de compensation proposées ne remplissent pas les conditions requises »...
« protection et une gestion cohérentes du corridor écologique entre la réserve naturelle nationale du mont Grand Matoury et la mangrove Leblond et à des mesures de compensation effectives pour les espèces pour lesquels les impacts résiduels restent significatifs. »
« Les mesures de compensation devraient également concerner spécifiquement les zones humides et les espaces boisés classés »…
« Les mesures proposées pour l’oléoduc apparaissent encore incomplètes pour réduire les risques dans la traversée des secteurs habités »…

Bonjour Jleads --- Depuis ma réponse à votre post j'ai appris grâce aux observations de l'enquête publique que les terrains totalement inconstructibles destinés à la réalisation de la centrale du Larivot appartiennent à la famille Sedan , ce qui change totalement la donne !!!!
 

Lire la suite

14/06/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Carbet du 02/06/20

Bonjour Jleads ---- Permettez moi de ne pas me lancer dans l'analyse et la critique point par point de ce projet très contestable dans sa globalité et dans sa localisation .

La construction d'une centrale électrique au Larivot est la chronique d'une catastrophe annoncée pour le milieu naturel ( cf : cela est déjà arrivé (s) au Dégrad des Cannes .... )

Vue par EDF cette centrale et son implantation sont irréprochables car ils répondent à tous les critères technicofinanciers du maitre d'oeuvre et futur exploitant pour faire l'investissement donnant le plus de profits .
Des "aides" de l'Etat étant les bienvenues pour utiliser un terrain totalement inconstructible sans une débauche de technologies de construction couteuses
La durabilité , le cout écologique , le cout réel , n'ont pas d'importances pour eux .

Le terrain étant marécageux , obligatoirement il faudra en passer par une multitude de pieux forés avec de possibles défaillances à terme comme le "pont d'à coté" .

On doit dire un grand Merci aux Autorités Supérieures de condescendre à demander l'avis de la population , c'est légal et obligatoire ...... mais son avis sera t-il pris en compte ?

Ce n'est pas certain si on se réfère à de nombreuses enquêtes public dont l'avis majoritairement opposé du Peuple est passé à la trappe .

Faisons le point :
La centrale de Dégrad des Cannes est dans un état de délabrement avancé par la faute d'une maintenance qui n'est pas à la hauteur des standards .... C'est le moins que l'on puisse dire !

La société EDF a t-elle pensé à sa réhabilitation ? Éventuellement par tranches ?
Certainement non !

L'intérêt financier d'EDF et de ses entreprises contractantes étant de faire "du neuf" !

Par contre le bien des finances publiques va dans le sens d'une réhabilitation de la centrale actuelle pour un cout inférieur , les terrains étant déjà directement constructibles .
Ce qui n'est pas le cas du Larivot qui nécessitera des remblais importants et de nombreux pieux forés pour supporter les installations sur un sol marécageux .

Le site envisagé au Larivot pour la nouvelle centrale est en partie une mangrove , lieu d'une grande importance biologique qu'il est primordial de protéger pour le futur de la Guyane , mangrove qui est "en principe" protégée par des accords internationaux .

Tout ce site est une partie de la forêt "amazonienne" qui doit être protégée ......
Enfin c'est ce qu'il nous est dit !!

Le site de la centrale de Dégrad des Cannes est déjà pollué suite à l'incurie de l'exploitant EDF , pourquoi dégrader d'une manière irréversible une zone de mangrove d'une grande importance (ressources halieutiques par exemple) ??

Il est certain que à terme le site prévu au Larivot sera aussi fortement pollué qu'à la centrale de Dégrad des Cannes , les mêmes acteurs donnant les mêmes résultats !!
( Tous les sites EDF en Guyane sont fortement pollués !)

Pour une bonne gestion écologique du territoire la réutilisation du site EDF de Dégrad des Cannes est primordiale pour la construction de la nouvelle centrale électrique si la réhabilitation de l'actuelle centrale n'est pas possible financièrement .

La partie "solaire" de la nouvelle centrale prévue est du "greenwashing" pour faire bien voir EDF par les écologistes .

Concernant cette partie solaire , pour impressionner la population il est toujours parlé de puissance crête pour les panneaux solaires sans préciser que le temps de production d'électricité des panneaux solaires en Guyane est de seulement 4 heures par jour en moyenne annuelle .

Une puissance électrique ridicule est produite pour un investissement élevé , qui est seulement "rentabilisé" grâce à des subventions très élevées de L’État qui prélève une taxe sur les factures des clients EDF .

Contrairement à ce qui nous est "vendu" cette partie "solaire" de la future centrale ne viendra jamais en appuis de la centrale thermique , les heures de pointes de production "solaire" n'étant pas calquées sur les heures de pointes de consommation du réseau .

Ne pas parler de stockage par batteries qui est très couteux et non rentable ..... A moins d'augmenter très fortement les taxes payées par les consommateurs .

Par contre faire diminuer fortement la consommation électrique des usagers est une voie prometteuse !
Diminution qui ne va pas dans le sens des intérêts de EDF qui cherche à faire toujours plus de profits en vendant toujours plus de kilowatts heure sans se préoccuper d'écologie et d'économies énergétiques .

L'avenir énergétique est à la frugalité et à l'économie .

Salutations

Ce projet est la convergence de diverses obligations d’exploitation et de réglementation. On est effectivement pas très aidés par le bio et la photo, seulement 7% qui ne sont pas en plus constants et pas moins désagréables que l’éolien.

Lire la suite

02/06/20
Carbet  (Forêt )      Le projet de la centrale du Larivot

En réponse au message de Jleads du 31/05/20

Il semble que le projet de nouvelle centrale de production électrique soit irréprochable puisque je ne trouve aucun post. Voici mon analyse certes incomplète mais qui contient au moins un point inacceptable.

Il y a aussi un aspect écologique qui rejoint les observations 53 dans l'enquête publique.

COMPATIBILITE AVEC LE PLU
LOCALISATION DU PROJET
Page 8
1/* Cette zone est excessivement marécageuse, une campagne de mesure de résistance à la pression des sols a-t-elle été menée préalablement à l’étude technique et financière ?
Où seront prélevés les remblais ?
2/* Répercussion du trafic routier pour l’apport correspondant sur le pont RN1 ?
3/* Une étude acoustique a-t-elle été menée sur la nuisance vis à vis du lotissement « La Persévérence » à 600m à l’Est ?
4/* circulation des fumées vis à vis de ce même périmètre d’habitation

Page 10
LOCALISATION DU REJET
Des contrôles sont prévus en amont mais y aura-t-il une mesure qualitative avant relâche des ruissellements en zone orange puisqu’elle est en corridor écologique ?

Page 27
11.1 Compatiilité avec LA ZONE Aus1
DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE AUS
Erreur dans le tableau qui cite la RN2 au lieu de la RN1

ETUDE DE DANGERS
Pages 16 et suivantes
Cartographie des effets
Zones de danger vis à vis de la voie passant à l’EST/SUD-EST du site

COMMENTAIRE
Voie D191 publique : il n’est pas admissible qu’elle soit sécante des zones et doit être retracée en conséquence voire merlonnée à l’Ouest pour dévier les effets ou l’unité doit être repositionnée.
De plus cette route représente sans doute l’accès le plus rapide pour les interventions.

CONCLUSIONS
Page 26

SUJET
combustible liquide déversé
confinement du combustible liquide épandu.
En cas de surverse sur les voieries, celles-ci sont connectées au réseau de collecte des eaux pluviales.
■ La récupération des eaux pluviales propres et des effluents traités (conformes pour un rejet dans le milieu naturel) est réalisé dans le bassin d’orage du site. Celui-ci est également équipé d’un organe de contrôle de la qualité des eaux en amont de tout rejet ;
■ Le confinement des effluents huileux traités et non conformes pour un rejet dans le milieu naturel est réalisé dans le bassin de confinement du site. Celui-ci est complètement isolé du milieu naturel (vanne fermée).

COMMENTAIRE
N’y a-t-il pas contradiction entre ces deux affirmations ?
Quelles sont les installations in situ destinées à traiter les eaux pluviales souillées avant leur relâchement du périmètre complet du site ?
 

Bonjour Jleads ---- Permettez moi de ne pas me lancer dans l'analyse et la critique point par point de ce projet très contestable dans sa globalité et dans sa localisation .
 

Lire la suite

31/05/20
Jleads  (Kourou)      Le projet de la centrale du Larivot

Il semble que le projet de nouvelle centrale de production électrique soit irréprochable puisque je ne trouve aucun post. Voici mon analyse certes incomplète mais qui contient au moins un point inacceptable.
 

Lire la suite

29/05/20
Gyz  (Kourou)      Covid 19

En réponse au message de Gyz du 28/05/20

Je lui ai souhaité bon courage face à la réalité. Face à la médiocrité mise en exergue par ce fait divers et qui semble le frapper comme une découverte. Or, c'est juste le business as usual, version gestion d'une épidémie.
Et un double courage pour demander des comptes aux autorités républicaines...

Ne vous plaignez pas de ce micro-confinement, vous n'avez pas encore vu les plages dynamiques en vogue en Métropole. Là, vous allez chouiner.
Les klandos se baladent en ville comme vous, sans qu'un virus aie besoin d'eux pour se répandre.

A ma connaissance des hôpitaux européens, le "traitement" est symptomatique ou simplement inexistant. Avec une mortalité digne de la peste chez les entubés - ce qui justifie la préconisation de DRaoult.

Tenez, dans certains pays le plasma sanguin des guéris (anticorps) est utilisé avec succès dans les cas graves. Est-ce qu'il existe en France (en Guyane...) un programme de collecte national du plasma des individus guéris, comme cela se fait ailleurs ?

Répondre

28/05/20
Gyz  (Kourou)      Covid 19

En réponse au message de Barbapapa du 28/05/20

Courage de quoi ? On nous a confiné deux mois comme des cons pour rien, juste par la lubie de deux bras cassés. Ils avaient espéré que les 8000 kms de la métropole feraient de leurs places une sinécure, soi-disant responsables qu'on nous attribue parce qu'on ne sait pas où les poser ailleurs. Donc, on nous a inclus sans réflexion dans cette prison inutile et imbécile, et maintenant on vient nous mettre en orange, en attendant en rouge d'ici deux semaines au plus, avec les conneries du même tabac qui vont avec. Ce qu'on a subi du 17 mars au 11 mai pour rien, on va nous en offrir une seconde volée, pas plus utile et pas plus efficace, mais autant ruineuse pour ceux qui travaillent avec leurs mains, pour ceux qui assurent et paient les gras revenus de ces hauts fonctionnaires sans envergure et sans talent.
Il y a quand même beaucoup de question sur la provenance des malades de ces derniers jours.
J'écris provenance et non origine... Orpaillage clandestin ? Sans papiers en liberté sur le territoire ? En tous cas, cette vague soudaine n'aura pas été maitrisée par l'envoi de ce renfort de 7 gendarmes dont on se glorifie...
Sinon, dites-moi donc comment sont soignées les personnes en "traitement" à l'hôpital ?

Je lui ai souhaité bon courage face à la réalité. Face à la médiocrité mise en exergue par ce fait divers et qui semble le frapper comme une découverte. Or, c'est juste le business as usual, version gestion d'une épidémie.

Lire la suite

28/05/20
Barbapapa  (St laurent)      Covid 19

En réponse au message de Gyz du 28/05/20

Bon courage. La prise de conscience en demande.

Courage de quoi ? On nous a confiné deux mois comme des cons pour rien, juste par la lubie de deux bras cassés. Ils avaient espéré que les 8000 kms de la métropole feraient de leurs places une sinécure, soi-disant responsables qu'on nous attribue parce qu'on ne sait pas où les poser ailleurs.

Lire la suite

28/05/20
Gyz  (Kourou)      Covid 19

En réponse au message de Apatou973 du 25/05/20

COVID 19 EN GUYANE : UN SCANDALE A TOUS LES ETAGES.
Dès le début du confinement, il est apparu que les organisateurs de la riposte en l’occurrence l’ARS et le Préfet appliquaient mécaniquement la doctrine hexagonale sans prendre en compte les particularités du territoire.

En métropole il est dit que le port du masque est déconseillé, la directrice de l’ARS avec zèle vient expliquer que le port du masque est dangereux, celle-là même qui dit que le test ne sert à rien, s’il n’existe pas de symptôme probant de la maladie. Pourtant il y aurait sur le territoire une capacité de tests sous exploitée et convoitée par les Antilles. L’OMS dit en même temps : testez, testez, testez.
Le Préfet et la Directrice de l’ARS ont oublié que la Guyane est en Amérique du sud et qu’elle partage une frontière avec le Brésil de BOLSONARO dont la gestion de la crise sanitaire est catastrophique. L’épicentre de la pandémie c’est déplacé progressivement de l’Asie à l’Europe puis à l’Amérique du nord et maintenant à l’Amérique latine et du Sud.

La double appartenance de la Guyane à l’Europe et à l’Amérique du sud exposait donc la Guyane, avec un décalage, à deux sources d’importation du virus.
Les premiers cas en Guyane sont importés de métropole. Il semble clair qu’à ce moment faute de fermeture des frontières, une quatorzaine stricte aurait dû-être imposée à tout nouvel arrivant. Cette mesure n’a jamais été prise en Guyane contrairement aux Antilles où les voyageurs arrivant sur ces Iles ont été contraints de séjourner à l’hôtel quatorze jours. L’hôtel de Sinnamary a été accessoirement utilisé, lors de découvertes de foyers de contaminations locales.

La frontière Ouest a été fermée rapidement par le Surinam. A l’EST la frontière avec le Brésil est restée suffisamment ouverte pour que les. Originaires du Brésil aillent jusqu’à Macapa en présentant leur passeport brésilien, aux autorités de leur pays, à l’aller. Au retour en Guyane, c’est la carte de résident guyanais qui est utilisée. Les trajets se font par la route ou en avion privé pendant toute la période de confinement.

La circulation n’a donc jamais cessé jusqu’à ce que la ville de St Georges de l’Oyapock observe l’explosion du nombre de contaminations COVID19 aux alentours de la mi-mai.
Sur le plan intérieur, Les mesures d’explication et de prévention ne sont pas accompagnées d’une présence suffisamment forte des forces de l’ordre. Pendant la période de confinement la circulation des personnes s’est poursuivie à un niveau très élevé pour le contexte.
Du 17 mars au 11 mai il n’y a jamais eu un fléchissement du nombre journalier de contaminations, contrairement à la Guadeloupe ou la Martinique. Le 12 Avril, dans ces deux régions, on recense plus de 143 et 157 contaminés respectivement en Guadeloupe et en Martinique, en Guyane 84 cas confirmés. La Guyane compte le 24 mai 328 cas et les Antilles sont autour des 161 et 197 contaminés COVID 19

L’autosatisfaction et l’incompétence des autorités locales dans la gestion de cette crise est à l’origine des problèmes d’aujourd’hui.
Pendant longtemps le nombre d’hospitalisations, le nombre de cas en réanimation et le nombre de décès ont laissé penser que les autorités contrôlaient la situation. Pourtant une série de signaux pouvait avertir un observateur un peu attentif que le pire était en route.
La jeunesse de la population est peut-être un facteur qui explique la faible admission en réanimation et a caché l’absence d’une stratégie adaptée au contexte local.
En réalité le préfet et la Directrice de l’ARS n’ont jamais été dans l’action mais dans la réaction, de même qu’ils n’ont jamais été dans l’anticipation mais dans l’improvisation. Appliquer sans réfléchir la doctrine nationale en Guyane c’est la ligne suivie par ces deux hauts fonctionnaires.
Saint Georges brule, les patrouilles de militaires vont bloquer la circulation sur le fleuve, la population va être dépistée sans restriction et à grand renfort de communication, 11 réserves sanitaires de métropole arrivent parce que bien sur cette compétence rare ne peut être soit disant trouvée en Guyane. L’urgence de la situation, n’a pas nécessité la quatorzaine pour ces réservistes puisqu’ils ont fait un test COVID 19 négatif avant leur départ pour la Guyane.
La directrice de l’ARS déclarait le 23 mai sur Guyane première que nous étions au début de l’épidémie, qu’il fallait casser la chaine de contamination à Saint Georges et ensuite s’attaquer au reste, à Cayenne pour éviter la circulation du virus. Manifestement elle ne voit pas ce qui est vu de tous : le virus n’a jamais cessé de circuler, pire la situation s’est dégradé pendant le confinement.
Comment expliquer aux enfants qui auront été privé d’école surtout à ceux d’origine modeste qui dès le début de la crise ont disparu des radars de l’éducation nationale, que cela n’a pas servi à casser la dynamique de propagation du virus.
Que dire des entreprises qui auront fait faillite ou redémarrent après le confinement au bord du dépôt de bilan entrainant des conséquences dramatiques pour les familles.
La directrice de l’ARS et le Préfet sont en représentation. Ils doivent, face à l’ampleur de la crise déposer leurs habits de gala, c’est-à-dire déposer le sourire marketing pour l’une et le costume cravate pour l’autre. Ces hauts fonctionnaires ont plongé la Guyane dans une crise sanitaire évitable.

Alors se pose la question des contre-pouvoirs
Les médias, la première d’entre eux Guyane 1ère c’est le néant. Elle ne fait pas d’investigation, elle n’interpelle pas le pouvoir politique et administratif, elle n’organise pas le débat entre des acteurs qui auraient des éléments à apporter sur cette crise et sa gestion, elle ne recueille pas l’avis des acteurs terrain. Chaque soir elle donne les informations qui lui parviennent sans faire de vagues. Tout ça s’apparente plus à de l’animation qu’à du journalisme.
Les parlementaires, à l’exception de Gabriel SERVILLE, sont silencieux. S’il n’y a rien à attendre de Lénaïck ADAM on pourrait espérer un peu de risques et d’engagement de nos deux Sénateurs KARAM et PATIENT qui tous deux ont plus de 70 ans et sont des professionnels de la politique depuis des décennies. Leur retraite étant donc assurée, ils pourraient prendre la parole.
Le président de la CTG, c’est l’homme fort du territoire, il est élu, le Préfet non ! Pourtant il est à la remorque. Alors effectivement il prend des initiatives d’un certain intérêt mais souvent teinté d’une bonne dose de clientélisme et d’électoralisme. L’administration d’Etat a échoué, le pouvoir local avait toute sa place pour proposer, agir et pousser le Préfet et la directrice de l’ARS à modifier leur plan pour la Guyane.

Les Maires, la décision de fermer les écoles jusqu’à septembre sans proposer de solutions pour tous ces jeunes ayant décrochés depuis l’arrêt de l’école au mois de mars, est leur seul fait d’armes notable. Ils auraient pu au moins recommander le port du masque obligatoire dans l’espace public.
Les partis politiques sont absents du débat depuis le début, il ne reste plus que TROP VIOLANCE, les GRANDS FRERES et les associations pour demander des comptes aux autorités….

Christian OBIA-ANATO

Bon courage. La prise de conscience en demande.

Répondre

25/05/20
Apatou973  (Cayenne )      Covid 19

COVID 19 EN GUYANE : UN SCANDALE A TOUS LES ETAGES.
Dès le début du confinement, il est apparu que les organisateurs de la riposte en l’occurrence l’ARS et le Préfet appliquaient mécaniquement la doctrine hexagonale sans prendre en compte les particularités du territoire.

Lire la suite

18/05/20
Karbey  (Nature)      Parlons Santé

En réponse au message de Stroumph du 16/05/20

Bonjour Karbey, Tout comme vous, je suis de retour en Métropole depuis quelques mois, après avoir passé 33 ans dans ce département; je loue une petite maison à la campagne, et comme vous j'ai découvert le compteur Linky. En plus, celui-ci est à l'intérieur de la maison; et tous les soirs, à partir de 22h06 jusqu'à 08h06((c'est précis !), j'entends un ronronnement émis par ce compteur : cela signifie le passage en heures creuses; à ce jour, je n'ai pas ressenti de problèmes sérieux , ni ma compagne ( à part quelques maux de tête au début ), et j'espère que cela perdurera; et que pour vous,ces désagréments disparaîtront. Il est vrai que par moments, la nostalgie de la Guyane ma rattrape, mais je me dits que bientôt, je reviendrais revoir cette contrée lointaine.
Amicalement.
stroumph

Merci Stroumph de votre réponse. Oui, c’est la surprise de découvrir que cet appareil est partout. Il est censé permettre des économies d’énergies. Je reste critique car tous les moyens mis à la construction, sa diffusion et son remplacement qui sera nécessaire selon sa durée de vie (10 ans?) m’interrogent sur le bien-fondé écologique.
 

Lire la suite

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité