aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 11/02/08
Parc amazonien : les mots qui fâchent

Première étape de la visite du staff gouvernemental en Guyane : Camopi, fief UMP, et commune du parc amazonien de Guyane (voir communiqué du Parc). Le staff sera reçu par une importante délégation dont Hermann Charlotte (maire de Saül et président du conseil d'administration du parc) et Frédéric Mortier (directeur du parc), mais il ne faut pas trop s'attendre à ce qu'une voix s'élève pour porter la revendication des Amérindiens du haut-Maroni (d'être intégrés dans les contours du parc pour tenter de se protéger des ravages de l'orpaillage). Une demande forte pourtant, mais faite par des gens sans voix et sans pouvoir économique, seulement portée par des associations (Collectif de soutien aux amérindiens du Haut Maroni, Oka.Mag, LDH, Solidarité GuyaneKwata-Gepog-Sepanguy - que ceux que nous aurions oubliés nous excusent) et superbement ignorée de nos policitiens.
L'esprit du jeune Khumalé Pleike pourrait bien venir hanter cette visite.

Sur le site du Monde, un article de Laurent Marot
(Reuters) sous forme de tour d'horizon de la situation en Guyane : « Les Guyanais attendent de Sarkozy "sécurité et développement"» et sur le JDD, un article de Frédéric Farine : Une armada contre l'orpaillage.
- Selon le blog de Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération et spécialiste des questions militaires, un détachement du GIGN serait déjà présent en Guyane (?) : lire.
- Une déclaration aux Français sur l'Europe juste avant le départ pour la Guyane : sur le site de France 3.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 256 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire