aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 27/02/08
Foot en Guyane : un pugilat institutionnalisé ?

On a coutume de dire que lorsqu’on veut qu’une information soit correctement traitée localement il faut qu’elle passe par la presse nationale. Mais dans le même temps la presse nationale ne s’intéresse à la Guyane (et encore…) que lorsque nos infos cadrent avec son agenda, comme ce fut le cas tout récemment avec l’agression de l’arbitre de football à Kourou. Un écho à l’agression verbale et raciste celle-là qui venait d’avoir lieu dans l’hexagone (voir jodla du 22 février). Et le correspondant AFP* à Cayenne, qui avait eu la bonne idée de signaler le lamentable événement de Kourou, s’est vu relayer par la presse nationale. Jusqu’au secrétaire d’Etat aux sports qui est monté au créneau ! Et là, ça redescend et ça devient intéressant. (Voir entre autres sur France-Guyane du 26 février une page entière sur le sujet.) Ceux qui ne fréquentent pas les allées de ce sport privilégié en Guyane** pensaient jusqu’ici que ça ne se passait pas trop mal, et qu’on y était plutôt courtois puisqu’on y avait en charge l’éducation sportive de milliers de jeunes, et que nous étions à des années lumière des violences dans les stades de l’hexagone. Et on tombe des nues ! On s'aperçoit surtout qu'on évitait simplement d'en parler. Les langues se délient et on découvre que la violence ordinaire a pris ici aussi le pouvoir dans les stades.

Instrument de promotion sociale pour nombre de dirigeants de clubs sportifs qui mettent volontiers en avant leur qualité de président de ceci ou de cela pour servir leur carrière politique, le foot en Guyane donne maintenant l’image d’une sorte de pugilat institutionnalisé auquel il convient désormais de s’intéresser sérieusement, malgré le silence assourdissant de nos élus en tous genres, et peut-être même justement à cause de ce silence coupable, forcément coupable.

Blada

* Une nouvelle dépêche AFP, du 26 février (la première sur le sujet datait du dimanche 24), précisait que quatre arbitres avaient été agressés en Guyane en un peu plus d'un mois et que lundi la Ligue de football de Guyane avait « suspendu "à titre conservatoire" cinq joueurs du Sporting Club de Kourou (SCK) ainsi que ses deux entraîneurs, à la suite de l'agression d'un arbitre samedi dernier».

Rien de nouveau pourtant puisque le 12 janvier déjà, au stade bois chaudat de Kourou encore, un arbitre avait déjà été gravement malmené sans qu'on n'en sache rien : insultes et jet d'objets depuis la tribune dans un premier temps, pour finir par une agression physique. Assommé à l'aide d'une bouteille de bière pleine brisée sur sa tête, blessé, plein de sang, l'arbitre a dû être emmené aux urgences de Kourou. Il était accompagné de son fils qui a assisté à la scène. L'agresseur serait un supporter de l'Olympique de Cayenne, ancien dirigeant du club. Parmi les supporters de l'Olympique de Cayenne qui auraient assisté à cette scène de violence sans intervenir : le président du club, qui est aussi le vice-président de la Ligue de Football de Guyane. Du ménage à faire...


** L'objectif de ce jodla n'étant bien évidemment pas de dénigrer ce sport qui nous a souvent donné de grandes joies, vous trouverez ici le dernier bulletin officiel d'informations de la Ligue de Football de Guyane.

Voir aussi le site de la Ligue de Football de Guyane.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 255 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire