aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 01/10/09
Un premier procès de l'orpaillage illégal

« Saint-Elie : la toile d'araignée de l'or », titre Frédéric Farine qui a enquêté sur le « premier procès en Guyane visant à faire la lumière sur une présumée "organisation" liée à l’orpaillage illégal avec des liens directs entre le Brésil et la Guyane », programmé les 14,15 et 16 décembre, avec 21 personnes renvoyées en correctionnelle. Combien d'années aura-t-il fallu pour en arriver à ce premier résultat ? La justice se serait-elle enfin décidée (ou en aurait-elle reçu les moyens ?) à mettre la main dans le panier de crabes de l'orpaillage illégal en Guyane ? Il y a quelques années de cela, un magistrat - qui a depuis quitté la Guyane - confiait à des militants écologistes (nous citons de mémoire) : donnez-moi 5 OPJ, et je vous fais tomber 10 grosses têtes. Mais les années ont passé dans la quiétude la plus absolue pour les trafiquants. Pendant ce temps, le western s'est installé, à Saint-Elie comme ailleurs*. Et la toile d'araignée de l'or que décrit Frédéric Farine a continué de tisser son infect réseau. Jusqu'à Oyapoque, en passant par Kourou, où le village brésilien installé au Pk6 sert de « jalon, halte et base arrière sur la route de Saint-Elie ». (Nul n'en doutait d'ailleurs depuis qu'un décès par palu dans ce village a été le point de départ d'une épidémie de paludisme qui sévit encore sur Kourou. C'est ce qu'il est convenu d'appeller les dégâts collatéraux. On attend d'ailleurs que la préfecture mettre à jour sa carte du paludisme qui date encore de septembre 2008.)
A l'occasion réservoir de main d'oeuvre, ce village du pk6 abrite de bons gars, des travailleurs, selon certains employeurs de Kourou. Oui mais, à côté d'eux, il y a aussi ceux qui sont bien organisés et qui n'ont pas besoin d'aller trimer sur les chantiers... Un couple de résidents en situation régulière y serait « "au centre d’une nébuleuse d’activités toutes plus illicites les unes que les autres", cette "organisation très active" étant destinée "à fournir la logistique voyages vers le Brésil" afin de "sortir l’or du territoire français en le cachant dans le moteur de son véhicule" ».

Dans un encadré intitulé « Saint-Elie sans Etat... »
, Frédéric Farine fait état de terribles constats : ce village qui s'étend sur 5 680 km2 de forêt amazonienne, complètement isolé, et qui compte jusqu'à 800 habitants en majorité clandestins, n'a pas d'école, pas de dispensaire, et l'eau courante quelques heures par jour. Il ajoute : « dès 2004, un rapport de la Direction
nationale des Enquêtes fiscales, remis au procureur de Cayenne, présentait Saint-Elie comme « une plaque tournante » de l’orpaillage illégal. Ce rapport mettait en évidence des fuites de capitaux dans divers pays étrangers, à partir d’une société basée dans un paradis fiscal, via un comptoir d’or de Cayenne. « Il n’y a pas de trace de ce dossier ni au Parquet, ni à l’instruction » vient de nous répondre, le procureur François Schneider.» Impressionnant !

« La justice sans la force est impuissante, la force sans la justice est tyrannique », disait Pascal, et l'état de délabrement de notre justice - qui arrange à n'en pas douter beaucoup de monde - ne risque pas d'être à l'origine d'une paralysie de la Guyane : elle n'entre dans aucun de ces réservoirs** si pratiques pour faire oublier l'essentiel.

Mais, dans cette saga de l'or en Guyane qui ravage la société et la forêt en empoisonnant les hommes au passage, il serait sans doute plus judicieux de citer Martin Luther King : « Une injustice commise quelque part est une menace pour la justice dans le monde entier


* voir jodla du 19/01/09 : C'est bien de Justice que nous avons besoin.
** un litre d'essence coûte 4 € à Saint-Elie.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 26 Soyuz ST-B

Annonceurs

Régie publicitaire