aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 03/05/10
Journée mondiale de la liberté de la presse
Un prédateur de la liberté de la presse : Super U

Voilà un moment que nous entendions dire que La Semaine Guyanaise était interdite de vente au Super U de Kourou, après avoir subi le même sort au Super U de Saint-Laurent depuis le mois de décembre. 

En cette journée mondiale de la liberté de la presse (voir Reporters sans frontières qui recense à l'occasion les 40 prédateurs de la liberté de la presse), nous sommes allés vérifier ce qu'il en était au Super U de Kourou. Et il nous a bien été confirmé que depuis la reprise de Match par la nouvelle direction de Super U, La Semaine Guyanaise avait été retirée de la vente. 
La raison : le nom du patron de Super U, Jan Du, a été cité dans un article de Frédéric Farine sur « l'Affaire Bertrand and co » dans La Semaine Guyanaise. Et pour cette simple et toute personnelle raison, le seul et unique hebdomadaire d'information de la Guyane n'est plus proposé au public dans les Super U. Les citoyens apprécieront !

Ainsi fonctionne la démocratie en Guyane. 

(A la suite de la parution de cet article, les responsables d'Oka'mag, le magazine des actualités amérindiennes, nous ont fait savoir que cette revue guyanaise n'était plus diffusée non plus par Super U à Kourou depuis la reprise par ce dernier de l'enseigne Match.)

Les consommateurs sont invités à prendre les mesures qui s'imposent tout le temps que la raison n'aura pas regagné les rayons de Super U.

La France, d'ailleurs, n'est pas un modèle, puisqu'elle a été classée en 2009 en 43e position dans les pays de liberté de la presse... juste derrière le Suriname...


Dans La Semaine Guyanaise du 21 janvier 2010, Frédéric Farine avait déjà alerté les lecteurs de LSG sur le traitement subi par l'hebdomadaire à Saint-Laurent. Extrait de l'article :

« La Semaine Guyanaise indésirable au Super U de Saint-Laurent
Notre numéro 1355, paru le 9 décembre 2009 avec une couverture à la SAS pour illustrer « l’affaire Bertrand and co » et diverses révélations stupéfiantes, a fait un tabac en Guyane et à Saint-Laurent du Maroni. Sauf… à l’hypermarché Super U de la sous-préfecture où il a fait un flop absolu : 40 numéros distribués, 40 invendus ! Et pour cause, le dirigeant de la SARL Fordis, Jan Du n’a pas mis en vente notre numéro cette semaine là dans le magasin Super U. Renseignement pris, l’intéressé n’a que très modérément apprécié que l’on y parle de lui notamment d’un lien entre sa société commerciale et la CCOG. Un tel lien contractuel avait d’ailleurs fait l’objet d’une demande d’éclaircissements, en 2009, de la part d’un administré de Saint-Laurent, au président de la CCOG Léon Bertrand, écrivions-nous dans ce numéro indésirable qui citait, entre autres, un extrait de délibération de cette collectivité, donc un document public. »

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire