aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 15/01/11
Vous reprendrez bien une petite taxe ?

Une taxe comme nouvel exercice démagogique. C'est devenu une véritable obsession de la part de notre sécateur-maire : une taxe comme remède universel. Pour financer un fantôme d'office de tourisme, une taxe a été instaurée à Kourou sur les nuitées d'hôtellerie et de gîtes. Pour calmer les jeunes de Kourou et se faire mousser à l'occasion pendant les barrages de 2008 contre le prix du carburant, le sécateur-maire leur avait promis qu'il ferait taxer les satellites qui entraient en Guyane. Et depuis il agite régulièrement son hochet dans tous les lieux où on l'écoute encore (pour la dernière fois sur Télé Guyane le 31 décembre 2010), en oubliant que les satellites repartent aussitôt dans l'espace et qu'il va donc falloir les détaxer à leur sortie de territoire. Peu importe la réalité, seul l'effet produit par les paroles compte. Comme dirait André Paradis dans sa dernière (et très drôle) chronique de La Semaine Guyanaise à propos des avions qui ont failli se percuter à Rochambeau : « A aucun moment il n'y a eu le moindre danger. Croyez-le, idiots. » 

Alors, pourquoi pas une taxe sur les activités du parc amazonien pour sauver les Amérindiens du suicide ? A défaut d'être intelligents, les propos ont fait la une de France-Guyane, qui ne se permet pas la moindre critique. Et bien entendu, on ne sait rien de la redistribution envisagée de la taxe en question. On oublie aussi que l'auteur de cette grotesque suggestion, proposée au chef du gouvernement sans aucune consultation préalable, est aussi de ceux qui folklorisent systématiquement les Amérindiens dans sa propre ville, en guise de reconnaissance de leur identité. Il est aussi celui qui est à l'origine d'un désordre sans nom dans la communauté Kali'na de Kourou suite à la construction de logements sociaux en propriété privée dans le village amérindien, provoquant une scission dramatique au sein de la communauté déjà livrée aux sectes en tous genres, comme le reste de la ville.

Suggérons donc au roi de la taxe de balayer devant sa porte. Il y a du boulot !

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 255 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire