aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 10/12/12
Lydie Caristan n'est plus

C'est vraiment une belle personne qui vient de partir prématurément et que l'on aurait dû retrouver au plus niveau de la politique si ce monde était moins cruel. Mais à Lydie Caristan, qui semblait avoir tout reçu de la vie, intelligence, humanisme et beauté, rien n'aura été épargné. C'est le jour même de l'anniversaire de l'adoption de la Déclaration universelle des droits de l'homme que nous apprenons son décès. Cela lui va si bien.
Les témoignages qui arrivent dépassent les simples conventions : José Gaillou, Chantal Berthelot, Rodolphe Alexandre, le Parti Socialiste Guyanais, Daniel Mangal, Georges Patient, François Ringuet, Alain Tien-Liong, Denis Labbé...

José Gaillou, Conseiller régional :
C'est avec stupeur et tristesse que j'apprends le décès brutal de Lydie CARISTAN, ce jour.
Cette nouvelle, ce départ prématuré est difficile à accepter tant, Lydie, par son engagement dans la vie guyanaise va nous manquer.
Engagée dans le monde machiste du football, elle avait réussi à imposer son style, ses motivations à son club le FC Spatial qu'elle présidait et à la ligue de football de la Guyane où elle a occupé le poste de 1ère vice présidente, à mes côtés, le temps d'un mandat. Elle avait la responsabilité des sélections.
Nous avons poursuivi ensemble notre route au Conseil Régional de la Guyane jusqu'en 2010. Elle s'était engagée dans la formation en présidant le CNAM.
Fière, elle nous a montré son courage pendant les moments très durs de l'assassinat de sa fille Amélie. La vie ne l'a pas épargnée et son courage n'a pas suffi.
Femme digne, engagée et responsable, la Guyane et Kourou perdent une grande dame, une femme Djok.
Lydie était une engagée permanente de la cause guyanaise, tant au niveau professionnel, associatif, politique que dans sa vie de femme, de maman. Son dévouement n'était plus à démontrer. Elle a pleinement rempli sa vie terrestre en se donnant sans compter.
Que Dieu bénisse son âme et protège ses enfants.
Je présente mes sincères condoléances à sa famille et à ses proches.
C'est une amie très chère que nous perdons.

Chantal Berthelot, députée de la Guyane :
Bouleversée par la dispartition subite de Mme Lydie CARISTAN HERMAN, je veux saluer la femme politique qu'elle fut : impliquée dans la vie associative sportive et surtout dans tout ce qui concernait la jeunesse.
Je garde en mémoire la femme battante, solide face aux épreuves de la vie tant privée que politique.
Devant cet événement si brutal et douloureux, j'apporte tout mon soutien à ses enfants, son mari, toute sa famille et à l'ensemble de ses collègues.

Rodolphe Alexandre, président de Région :
Le Président de Région se dit profondément bouleversé par la disparition aussi brutale que tragique de Lydie Caristan.
Il se souvient d’une femme volontaire et déterminée ; d’une personnalité hors-norme qui, par
son implication dans le monde sportif, social, associatif, et politique, a su faire montre, tout au long de sa vie, d’une envie d’aider son prochain et de servir son pays absolument incomparable.
Femme de cœur, femme d’engagement, elle l’avait particulièrement ému comme tous les Guyanais lors de la terrible épreuve qu’elle avait su traverser avec courage et dignité en 2010, quand sa fille, Amélie Gaillard, disparaissait tragiquement, atteinte d’une balle perdue lors d’un sound system à Balata. L’ironie du sort aura donc voulu qu’elle décède le jour d’un nouveau meurtre dans ce même quartier de la ville de Matoury…   
A ses proches, à sa famille, au Conseil municipal de la Ville de Kourou, et à sa famille politique, Rodolphe Alexandre tient à adresser ses plus sincères condoléances.

Parti Socialiste Guyanais :
Nous avons pris connaissance, avec une profonde douleur, du décès brutal de Mme Lydie CARISTAN, membre du Parti  ocialiste guyanais, conseillère municipale de la Ville de Kourou et ancienne conseillère régionale.
Notre pensée va à la militante, à la patriote, à la femme de cœur et d’engagement, qu’elle n’aura cessé d’être tout au long de sa vie.
La Guyane perd une de ses femmes, dont l’engagement politique et au service de la société civile, et les combats qu’elle a menés au service du peuple guyanais, doivent demeurer un exemple pour la jeunesse guyanaise et les générations futures. 
En ces circonstances douloureuses, le Parti socialiste guyanais adresse ses condoléances attristées à sa famille.

Marie-Josée Lalsie, secrétaire générale

Daniel Mangal, Maire et Conseiller général d'Iracoubo :
Daniel Mangal, Maire Conseiller General d' Iracoubo, exprime toute sa sympathie et son soutien à la famille de Mme Lydie Caristan. Il salue son engagement politique au service des citoyens et rappelle son travail au sein de la CCDS aux cotés de qui il siegeait toujours avec plaisir car Mme Caristan apportait son expérience et sa vision du territoire avec beaucoup de conviction. Il présente ses plus sincères condoleances aux proches.

Georges Patient, Sénateur de la Guyane :
Le sénateur de Guyane, Georges Patient, exprime sa plus profonde tristesse à l’annonce du 
décès de Lydie Caristan, une amie qui avait consacré sa vie à la Guyane. Ancienne conseillère 
régionale et actuelle conseillère municipal de Kourou, elle s’était mise au service de ses concitoyens, et avait agi avec conviction entre autre pour  la  formation  professionnelle. 
Montrant un grand dévouement, elle s’était investie également dans les domaines culturels 
et sportifs. 
La vie ne l’avait pas épargnée et elle avait su faire face avec beaucoup de dignité à la 
tragédie qui avait touché sa famille il y a quelques années. 
Le sénateur Georges Patient présente ses sincères condoléances à sa famille et à ses proches, les assurant de son soutien indéfectible. C’est une grande dame que la Guyane vient de perdre.

François Ringuet, Conseil général de Kourou :
Très touché par la perte tragique d'une très bonne amie, le Conseiller général de Kourou, François Ringuet, adresse ses condoléances les plus sincères aux membres de la famille de Madame Lydie Caristan, Conseillère municipale de Kourou et ancienne Conseillère régionale.
Une femme très investie pour la commune de Kourou, je témoigne ma profonde affection, ma sympathie.


Alain Tien-Liong, président du Conseil général :
Le Président du Conseil général et les élus de la collectivité départementale, adressent leurs sincères condoléances à la famille, aux amis et aux proches de Lydie Caristan, ancienne conseillère régionale et conseillère municipale de Kourou.
Nous avons tous en mémoire ses combats pour lutter contre l’insécurité qui frappe notre jeunesse. Nous saluons la femme politique mais également la femme d’action qui a œuvré pour le développement et le bien-être de ses concitoyens.

Denis Labbé, préfet de la Région Guyane :
Ayant appris la disparition brutale de Lydie CARISTAN survenue le 9 décembre, Monsieur Denis Labbé, préfet de la région Guyane, adresse ses plus sincères condoléances à la famille et au sénateur maire de Kourou.
Lydie CARISTAN était une femme convaincue, ancienne conseillère régionale et conseillère municipale de Kourou, elle s’est pleinement engagée au profit de la formation professionnelle, de la culture et du sport.
C'est une grande dame qui vient de nous quitter.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire