aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jodla 01/08/13
Une bombe guyanaise sur Mediapart :
ça tient à si peu de choses...

A 24 heures de la comparution des responsables de la Semaine Guyanaise devant le Tribunal d'Instance* - où le patron des patrons va devoir s'expliquer sur son comportement de voyou vis-à-vis de ses journalistes Frédéric Farine et Jérôme Vallette - Mediapart sort une bombe journalistique au titre presque inoffensif : « Mine d'or en Guyane : le permis Montebourg menacé »**, par Karl Laske. Il faut traverser l'Océan pour pouvoir lire ça. Parce qu'ici, personne ne vous le dira. Trop d'intérêts entremêlés, trop de collusions, trop de profitation. Au détour des méandres aussi boueux qu'instructifs de la genèse du permis Rexma sur la crique Limonade, on y apprend que « selon les informations obtenues par Mediapart, une enquête a été ouverte par le parquet de Cayenne pour " faux et usage de faux " visant une manipulation des documents versés à l’enquête publique qui avait conclu en 2009 à un avis favorable au permis minier.» Et l'on peut lire en toutes lettres le fonctionnement quasi naturel de la censure en Guyane. L'avocat, qui a comme clients la Semaine Guyanaise et Jean-Pierre Casas (pdg de Rexma récemment condamné pour escroquerie, qui a changé d'avocat pour plaider en appel avec le sémillant conseiller régional Boris Chong-Sit), lâche benoîtement l'affaire de la censure à La Semaine Guyanaise : « Ils se sont rencontrés par hasard, confirme Me Christophe Benoit, l’avocat de l’entrepreneur. Casas a dit “c’est peut-être pas le moment de me tomber dessus” et Chaumet a dit “bon ben d’accord”.»***

L'information en Guyane, c'est comme la paix sociale, ça tient à si peu de choses...

OF
 

* Au Conseil des Prud'hommes, avenue De Gaulle à Cayenne, vendredi 2 août à 9h : la séance est publique (seul le cas de Jérôme Vallette devrait traité ce jour-là).
** L'article est payant, mais vous récupérez vite votre mise en cessant d'acheter La Semaine Guyanaise.
*** Patochard avait vu juste.


Lire aussi :

- Suspicion de falsification sur le dossier Limonade (Guyaweb)

- Sous le titre : Guyane: soupçon de falsification du dossier pour un permis minier, les sites du Nouvel Obs et du Monde ont relayé une dépêche AFP. Extrait : « Après s'être procuré le document original auprès du bureau d'étude et l'avoir comparé au document en possession des services préfectoraux de la DEAL (Direction de l'environnement, de l'aménagement et du logement), "nous nous sommes aperçus de changements fondamentaux en faveur de l'implantation de Rexma sur le site" de la crique Limonade, a affirmé le procureur.»

- La Semaine Guyanaise devant les prud’hommes (Politiques publiques)
 

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol Soyuz VS22

Annonceurs

Tarifs de publicité