aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Jusqu'au samedi 07/11/15 - Cayenne
Exposition Djalma Santos

Djalma Santos
Peinture et sculpture


L'exposition a été
déplacée à l'Eldorado
jusqu'au 7 novembre

"Enigma" ou la
Renaissance de Mitaraka


A  la verticale de l'équateur, Djalma Santos nous mène là où nous allons tous, au Merveilleux.
Ici, le Merveilleux règne en maitre mais aussi l'effroi comme dans nos contes et légendes. C'est notre imaginaire, notre enfance. Ils parlent d'un temps où les animaux, les arbres, les plantes, les humains, pas encore séparés dialoguaient, s'aimaient.
La  Nature est langage et avant tout langage poétique. Nous venons de là et nous y retournerons.
Djalma Santos nous mène là-bas, tout près, jusqu'au massif Mitaraka, au cœur de nous mêmes.
Kailawa nous y attend, les anciens racontent que ce Chaman est un guerrier invincible, il connait le secret ultime qui n'est autre que l'or du Temps. Kailawa parle la langue de la forêt, il sait utiliser les plantes magiques, les hémit, il a le pouvoir de voler d'inselberg en inselberg, ces îles-montagnes, flottant bien au-dessus des arbres angéliques.
A  Pagaret, l'ailleurs est tout proche, Djalma nous y emmène.
Sculpteur du grand totem situé à l'orée de la ville de Kourou, auteur des fresques au pied du chaman, rond point près de l'aéroport Félix Eboué, créateur de la femme amérindienne Kamuyuneh," les habitants du soleil", à l'entrée du village amérindien à Macouria.
Ici, c'est Djalma Santos qui tourne et agite le maraca vers la nacre du ciel.
"Enigma", oui... Déchiffrer l'énigme : entendre, écouter, apprendre le langage de la Nature.
Enigma! Comment ne pas songer à "l'énigme du désir" de Salvador Dali réalisée en 1929, comment ne pas penser  au "Rébus" de Man Ray ou  au "Double secret " du peintre René  Magritte peint en 1927, à la "Jungle" du peintre cubain Vilfredo Lam et ne pas sentir le souffle léger de Gradhiva.
On le voit, on le sait, la Poésie est assassinée tous les jours et pourtant l'eau coule dans la nuit.
"Changer la vie" disait le poète.
Lâchez prise!
Pour que le rêve devienne ici et maintenant réalité.
Et laissez vous porter délicieusement par vos rêves et vos cauchemars.
"Enigma" à Pagaret, septembre octobre 2015.

Texte de Dominique Martin

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire