aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

De la justice en Guyane

427 messages - Inverser l'ordre

Nouveau courrier   
10/08/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 08/08/16

Dans France Guyane de ce jour, le Président du Tribunal de Grande Instance, en partance pour d'autres cieux plus cléments, nous fait le bilan des trois années qu'il a passé en Guyane. Un constat sans détour, titre FG... Ce brave Président "pense que les (élus locaux) défendent maladroitement leur département" ; (...) Ce département a été sans doute négligé par les autorités centrales(...)" Bigre, je ne me rappelle plus qui était Ministre de la Justice, à cette époque-là...
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/le-constat-sans-detour-de-bruno-lavielle

Dommage que vous soyez seul à le remarquer. Que le niveau de développement des différents départements (tous les départements confondus) ne soit pas le même est normal. Ce qui est anormal, c'est la différence sur le plan de l'institution régalienne comme il le dit, sur le plan légal et administratif, figeant le pays sous le niveau d'une colonie. Les propos de

Lire la suite

10/08/16
Ricky  (Macouria)

En réponse au message de 3wap du 09/08/16

Compte tenu des besoins colossaux partout en France en matière de justice, vous estimez qu'elle aurait dû faire preuve de favoritisme?

lorsqu'on voit le nombre d'assassinats en Guyane, ce n'est pas faire preuve de favoritisme, c'est faire preuve de bon sens !

Répondre

09/08/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Gilles Slm du 08/08/16

Dans France Guyane de ce jour, le Président du Tribunal de Grande Instance, en partance pour d'autres cieux plus cléments, nous fait le bilan des trois années qu'il a passé en Guyane. Un constat sans détour, titre FG... Ce brave Président "pense que les (élus locaux) défendent maladroitement leur département" ; (...) Ce département a été sans doute négligé par les autorités centrales(...)" Bigre, je ne me rappelle plus qui était Ministre de la Justice, à cette époque-là...
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/le-constat-sans-detour-de-bruno-lavielle

Compte tenu des besoins colossaux partout en France en matière de justice, vous estimez qu'elle aurait dû faire preuve de favoritisme?

Répondre

08/08/16
Gilles Slm  (St laurent)

Dans France Guyane de ce jour, le Président du Tribunal de Grande Instance, en partance pour d'autres cieux plus cléments, nous fait le bilan des trois années qu'il a passé en Guyane. Un constat sans détour, titre FG... Ce brave Président "pense que les (élus locaux) défendent maladroitement leur département" ; (...) Ce département a été sans doute négligé par les autorités centrales(...)" Bigre, je ne me rappelle plus qui était Ministre de la Justice, à cette époque-là...
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/le-constat-sans-detour-de-bruno-lavielle

Répondre

18/07/16
Emman  (Cayenne )

En réponse au message de Philippe2 du 17/07/16

la justice est indépendante, juste et respectueuse des lois ...
Galmot, Dreyfus pouvaient en témoigner, même le doux r^veur qu'était jean de la fontaine s'en était aperçu, pas vous ? diantre !

beaucoup de choses ont changé depuis Jean de La Fontaine,Dreyfus et Galmot. Il n'y a qu'en Guyane où la situation reste la même que dans l'ancienne Indochine.

Répondre

17/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Philippe2 du 17/07/16

la justice est indépendante, juste et respectueuse des lois ...
Galmot, Dreyfus pouvaient en témoigner, même le doux r^veur qu'était jean de la fontaine s'en était aperçu, pas vous ? diantre !

La justice est injuste. A l'inverse, les "doux dingues" sont là pour rétablir la vérité sur l'attitude "menaçante" des "blanc-bec de l'ONF", à coups d'insultes et de coups de poing s'il le faut. Et avec des déclarations toujours aussi "sereines" :
"La substitut du procureur m'a envoyé chez le psychiatre pour voir si son bon nègre n'avait

Lire la suite

17/07/16
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Bonpom du 15/07/16

Il est dommage que vous n'ayez pas témoigné au procès de cette attitude "menaçante" des "blanc-bec de l'ONF" à l'encontre de ces occupants "sereins" de leur carbet.
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/les-militants-du-mir-condamnes-a-des-amendes

la justice est indépendante, juste et respectueuse des lois ...
Galmot, Dreyfus pouvaient en témoigner, même le doux r^veur qu'était jean de la fontaine s'en était aperçu, pas vous ? diantre !

Répondre

15/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Philippe2 du 15/07/16

je suppose que quand vous êtes chez vous, en famille ou avec des amis, vous devez être sereins; je suppose que si quelqu'un s'introduisait chez vous, menaçant, vous lui serviriez un tafia, lui dérouleriez le tapis rouge, lui feriez même un massage ayurvédique!

Il suffit simplement de savoir qui est chez lui et qui ne l'est pas ?

Répondre

15/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Cush du 14/07/16

Tout le monde sait que le MIR comme le FN ne sont pas des partis racistes ;-)))

Vous pouvez y ajouter Walwari et le MDES ! Sachant qu'il n'y a pas de racisme en Guyane. Demandez donc à Mme Montlouis Deva.

Répondre

15/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Philippe2 du 15/07/16

je suppose que quand vous êtes chez vous, en famille ou avec des amis, vous devez être sereins; je suppose que si quelqu'un s'introduisait chez vous, menaçant, vous lui serviriez un tafia, lui dérouleriez le tapis rouge, lui feriez même un massage ayurvédique!

Il est dommage que vous n'ayez pas témoigné au procès de cette attitude "menaçante" des "blanc-bec de l'ONF" à l'encontre de ces occupants "sereins" de leur carbet.
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/les-militants-du-mir-condamnes-a-des-amendes

Répondre

15/07/16
Boiskaka  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 12/07/16

Bonsoir Gyz.
On est en plein accord, mais on est que DEUX !!! Merci pour le lien, que je ne serai pas aller chercher
, mais que j'ai lu avec délectation, seulement il faut de l'âge pour bien comprendre...
Encore, Mana a de la chance. Ce n'est pas notre Léon qui pourrait ramener la tranquillité dans la ville de St Laurent, puisqu'il est le premier participant de "soirées décibels", et en est même le promoteur, par des arrêtés municipaux qu'il promulgue dans son seul intérêt.
(Tout le monde suit ?)

POURRIEZ VOUS ME DIRE quand est ce que l’état français va appliquer la loi et foutre en tôle Léon Bertrand???

Répondre

15/07/16
Philippe2  (Matoury)

En réponse au message de Bonpom du 13/07/16

Un "blanc-bec de l'ONF" poussé «sur 200 m» et qui reçoit «des coups de poing» : il y a plus doux. Une "bande de doux dingues" qui reconnaissent leur "rébellion" et pour leur défense, fustigent la "suprématie blanche" et auraient déclaré :« Vous n'êtes plus chez vous, sales blancs.» : il y a plus modéré.
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/les-militants-du-mir-condamnes-

je suppose que quand vous êtes chez vous, en famille ou avec des amis, vous devez être sereins; je suppose que si quelqu'un s'introduisait chez vous, menaçant, vous lui serviriez un tafia, lui dérouleriez le tapis rouge, lui feriez même un massage ayurvédique!

Répondre

14/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 14/07/16

Pas exactement une même faute. Dans le cas du conteur relaxé, point d'agression physique il me semble. Vous auriez (pas Serge, vous) plutôt fait un juge du farwest très potable avec un tel sens de la nuance.

Bien vu ! Je le f^us dans une autre vie, et je serai dans quinze jours à Cody. Je pourrai sans doute y améliorer mon sens de la nuance, réputé sur Blada.

Répondre

14/07/16
Cush  (Cay)

En réponse au message de Robespierre du 13/07/16

J'aurais bien vu Benoït BECHET alias Apa Mumia Akeba dans le rôle du gourou dans la forêt dans le film "LA LOI DE LA JUNGLE". J'ai cru dans un premier temps que c'était lui mais le gros plan m'a montré que non.

Tout le monde sait que le MIR comme le FN ne sont pas des partis racistes ;-)))

Répondre

14/07/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 12/07/16

Bonsoir Gyz.
On est en plein accord, mais on est que DEUX !!! Merci pour le lien, que je ne serai pas aller chercher
, mais que j'ai lu avec délectation, seulement il faut de l'âge pour bien comprendre...
Encore, Mana a de la chance. Ce n'est pas notre Léon qui pourrait ramener la tranquillité dans la ville de St Laurent, puisqu'il est le premier participant de "soirées décibels", et en est même le promoteur, par des arrêtés municipaux qu'il promulgue dans son seul intérêt.
(Tout le monde suit ?)

Bonsoir Gilles
Honneur de partager les mêmes idées avec vous. Etre deux, c'est déjà très bien
dans le contexte lokal, ça m'arrive rarement.
Et puis la quantité ne fait pas qualité (https://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_normale), s'il est commode d'être au milieu, la place n'est pas intéressante du tout. Suivre quoi ? Si vous songez à la

Lire la suite

14/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 13/07/16

Sans doute faudrait-il demander à Rémy Aubert de payer moitié de l'amande du MIR ! Il fût un temps où une proposition de loi prévoyait, pour une même faute selon la région, de moduler en plus ou en moins afin que la punition soit la même dans toute la France. Je ne sais pas ce que cela a donné.

Pas exactement une même faute. Dans le cas du conteur relaxé, point d'agression physique il me semble. Vous auriez (pas Serge, vous) plutôt fait un juge du farwest très potable avec un tel sens de la nuance.

Répondre

13/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 13/07/16

Alors? Votre avis d'expert. S'agit-il encore une fois d'une condamnation par une justice "aux ordres"? Êtes-vous rassuré, ou le juge a-t-il fait "semblant de condamner"?

Sans doute faudrait-il demander à Rémy Aubert de payer moitié de l'amande du MIR ! Il fût un temps où une proposition de loi prévoyait, pour une même faute selon la région, de moduler en plus ou en moins afin que la punition soit la même dans toute la France. Je ne sais pas ce que cela a donné.

Répondre

13/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Philippe2 du 12/07/16

encore un exploit émérite de deux blanc-becs de l'ONF
jamais ils ne vont dresser procès verbal aux milliers de squatteurs en Guyane, jamais ils ne se rendent sur un site d'orpaillage clandestin, mais à Matoury, c'est dans leurs moyens;
ces gens qui ne savent pas lire un relevé du cadastre, se sont permis d'entrer sur un carbet privé, bien entendu le propriétaire n'avait pas cloturé ni ériger de mur d'enceinte;
ils poursuivent une bande de doux dingues qui font une cérémonie aux ancètres, avec versement de tafia à la terre mère etc; un réel danger pour la forêt !
puis ils requiert les forces de l'ordre, un dangereux individu ayant un sabre à moitié dissimulé dans son sac de sport! quoi, un sabre au carbet? les gendarmes arrivent rapidement, mettent en garde à vue l'individu, veulent procéder à l'arrestation de son fils, coupable de résistance qui aurait été emmené si sa maman , une vraie tigresse n'avait vivement protesté pour que son fils , sous traitement médical ...etc!
ça me fait penser à cette histoire que racontait la semaine dernière un autre individu louche ayant une maison un peu éloignée sur la route de l'est; deux cambrioleurs s'introduisent chez lui, il était présent! il saisit sa carabine de chasse, les met en joue, téléphone à la gendarmerie qui arrive trois heures plus tard, demandent aux deux malfrats si le boug les avait malmené et leur demandent si ils veulent porter plainte pour arrestation arbitraire et détention illégale!
ne trouvez vous pas que certains marchent sur la tête?
je constate que de nombreux citoyens en ont ras la casquette et l'exaspération est toujours mauvaise conseillère; j'en veut pour preuve cette dame (par nature non violente comme le sont les femmes) de plus sinnamaryenne (donc très, trop tolérante) commentant les évènements aux Etats Unis, qui a dit tout haut que si elle vivait là bas, elle n'hésiterait pas à en abattre quelques uns! je n'en n'ai pas cru mes oreilles...

Un "blanc-bec de l'ONF" poussé «sur 200 m» et qui reçoit «des coups de poing» : il y a plus doux. Une "bande de doux dingues" qui reconnaissent leur "rébellion" et pour leur défense, fustigent la "suprématie blanche" et auraient déclaré :« Vous n'êtes plus chez vous, sales blancs.» : il y a plus modéré.
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/les-militants-du-mir-condamnes-

Répondre

13/07/16
Robespierre  (Kourou)

En réponse au message de Cush du 12/07/16

Les gens du Mir ne sont pas si doux, ni si dingues que ça mais c'est vrai qu'on ne voit pas beaucoup l'Onf ou l'Oncfs sur ou autour des sites d'orpillage...

J'aurais bien vu Benoït BECHET alias Apa Mumia Akeba dans le rôle du gourou dans la forêt dans le film "LA LOI DE LA JUNGLE". J'ai cru dans un premier temps que c'était lui mais le gros plan m'a montré que non.

Répondre

13/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Cush du 12/07/16

Les gens du Mir ne sont pas si doux, ni si dingues que ça mais c'est vrai qu'on ne voit pas beaucoup l'Onf ou l'Oncfs sur ou autour des sites d'orpillage...

Un agent de l'ONF peut verbaliser. Certes, armé d'un PV, il peut effrayer l'orpailleur clandestin.
Mais ce dernier est davantage sensible aux arguments des militaires ou de la PAF.

Répondre

13/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 13/07/16

Une fois de plus, votre volonté délibérée de faire des "non dit", afin de clarifier les choses et ramener ce non évènement à sa juste valeur, parlez nous donc de la responsabilité, s'il y a lieu, de vos amis du MIR dans cette affaire !

Alors? Votre avis d'expert. S'agit-il encore une fois d'une condamnation par une justice "aux ordres"? Êtes-vous rassuré, ou le juge a-t-il fait "semblant de condamner"?

Répondre

13/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Philippe2 du 12/07/16

encore un exploit émérite de deux blanc-becs de l'ONF
jamais ils ne vont dresser procès verbal aux milliers de squatteurs en Guyane, jamais ils ne se rendent sur un site d'orpaillage clandestin, mais à Matoury, c'est dans leurs moyens;
ces gens qui ne savent pas lire un relevé du cadastre, se sont permis d'entrer sur un carbet privé, bien entendu le propriétaire n'avait pas cloturé ni ériger de mur d'enceinte;
ils poursuivent une bande de doux dingues qui font une cérémonie aux ancètres, avec versement de tafia à la terre mère etc; un réel danger pour la forêt !
puis ils requiert les forces de l'ordre, un dangereux individu ayant un sabre à moitié dissimulé dans son sac de sport! quoi, un sabre au carbet? les gendarmes arrivent rapidement, mettent en garde à vue l'individu, veulent procéder à l'arrestation de son fils, coupable de résistance qui aurait été emmené si sa maman , une vraie tigresse n'avait vivement protesté pour que son fils , sous traitement médical ...etc!
ça me fait penser à cette histoire que racontait la semaine dernière un autre individu louche ayant une maison un peu éloignée sur la route de l'est; deux cambrioleurs s'introduisent chez lui, il était présent! il saisit sa carabine de chasse, les met en joue, téléphone à la gendarmerie qui arrive trois heures plus tard, demandent aux deux malfrats si le boug les avait malmené et leur demandent si ils veulent porter plainte pour arrestation arbitraire et détention illégale!
ne trouvez vous pas que certains marchent sur la tête?
je constate que de nombreux citoyens en ont ras la casquette et l'exaspération est toujours mauvaise conseillère; j'en veut pour preuve cette dame (par nature non violente comme le sont les femmes) de plus sinnamaryenne (donc très, trop tolérante) commentant les évènements aux Etats Unis, qui a dit tout haut que si elle vivait là bas, elle n'hésiterait pas à en abattre quelques uns! je n'en n'ai pas cru mes oreilles...

Une fois de plus, votre volonté délibérée de faire des "non dit", afin de clarifier les choses et ramener ce non évènement à sa juste valeur, parlez nous donc de la responsabilité, s'il y a lieu, de vos amis du MIR dans cette affaire !

Répondre

12/07/16
Cush  (Cay)

En réponse au message de Philippe2 du 12/07/16

encore un exploit émérite de deux blanc-becs de l'ONF
jamais ils ne vont dresser procès verbal aux milliers de squatteurs en Guyane, jamais ils ne se rendent sur un site d'orpaillage clandestin, mais à Matoury, c'est dans leurs moyens;
ces gens qui ne savent pas lire un relevé du cadastre, se sont permis d'entrer sur un carbet privé, bien entendu le propriétaire n'avait pas cloturé ni ériger de mur d'enceinte;
ils poursuivent une bande de doux dingues qui font une cérémonie aux ancètres, avec versement de tafia à la terre mère etc; un réel danger pour la forêt !
puis ils requiert les forces de l'ordre, un dangereux individu ayant un sabre à moitié dissimulé dans son sac de sport! quoi, un sabre au carbet? les gendarmes arrivent rapidement, mettent en garde à vue l'individu, veulent procéder à l'arrestation de son fils, coupable de résistance qui aurait été emmené si sa maman , une vraie tigresse n'avait vivement protesté pour que son fils , sous traitement médical ...etc!
ça me fait penser à cette histoire que racontait la semaine dernière un autre individu louche ayant une maison un peu éloignée sur la route de l'est; deux cambrioleurs s'introduisent chez lui, il était présent! il saisit sa carabine de chasse, les met en joue, téléphone à la gendarmerie qui arrive trois heures plus tard, demandent aux deux malfrats si le boug les avait malmené et leur demandent si ils veulent porter plainte pour arrestation arbitraire et détention illégale!
ne trouvez vous pas que certains marchent sur la tête?
je constate que de nombreux citoyens en ont ras la casquette et l'exaspération est toujours mauvaise conseillère; j'en veut pour preuve cette dame (par nature non violente comme le sont les femmes) de plus sinnamaryenne (donc très, trop tolérante) commentant les évènements aux Etats Unis, qui a dit tout haut que si elle vivait là bas, elle n'hésiterait pas à en abattre quelques uns! je n'en n'ai pas cru mes oreilles...

Les gens du Mir ne sont pas si doux, ni si dingues que ça mais c'est vrai qu'on ne voit pas beaucoup l'Onf ou l'Oncfs sur ou autour des sites d'orpillage...

Répondre

12/07/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Gyz du 12/07/16

Bonjour Gilles
Beaucoup pensent que la Guyane souffre d'une politique voulue de non-développement. C'est une idée très répandue.

Cette politique signifierait une volonté constante et un succès époustouflant depuis l'époque d'Albert Londres au moins. Les tenants de cette théorie anti-développement surestiment les compétences des politiciens et de l'administration...
La situation est bien pire : les « décideurs » de tous bords travaillent réellement pour la Guyane et en sont convaincus. (Comme n'importe quels « décideurs », tyrans compris Staline, Mao, 1789)
Les lois d'exception ont été réellement faites pour le développement de la Guyane et non pas pour la figer, ce qui indique que la difficulté frappe tout aussi bien le législateur comme les exécutants. L'esprit de ces lois est le collectivisme, source de corruption, de brigandage public au nom d'un intérêt public fumeux que personne n'arrive à définir, au nom d'un « Etat » dont ils ont perverti la consistance (comme en a averti F. Hollande)
C'est devenu un souci d'ordre anthropologique à peu près impossible à faire comprendre. Allez, il l'a essayé :
http://www.lepoint.fr/invites-du-point/francois-kersaudy/kersaudy-l-immaturite-economique

Un sénateur-maire devrait combattre les lois d'exception au lieu de les pérenniser comme il le fait, et bien avant d'éduquer ses administrés comme vous le proposez. Mais il y a des préalables..

Bonsoir Gyz.
On est en plein accord, mais on est que DEUX !!! Merci pour le lien, que je ne serai pas aller chercher
, mais que j'ai lu avec délectation, seulement il faut de l'âge pour bien comprendre... Encore, Mana a de la chance. Ce n'est pas notre Léon qui pourrait ramener la tranquillité dans la ville de St Laurent, puisqu'il est le premier participant de "soirées

Lire la suite

12/07/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 08/07/16

Bonjour Gyz.
J'avais bien compris que la Guyane bénéficie depuis longtemps de lois d'exception, et qu'il y était mené une volonté politique de non-développement
.
Revenons à un bourg genre Mana. Tous le monde se connait, on sait qui fait quoi, et comment...
Il serait aisé pour le maire de la commune de faire quelques rappels à la loi, sans passer par le procureur, juste en convoquant les trublions hebdomadaires dans son bureau municipal. Mais pour cela, il faudrait que Mana ait un maire...

Bonjour Gilles
Beaucoup pensent que la Guyane souffre d'une politique voulue de non-développement. C'est une idée très répandue.

Cette politique signifierait une volonté constante et un succès époustouflant depuis l'époque d'Albert Londres au moins. Les tenants de cette théorie anti-développement surestiment les

Lire la suite

12/07/16
Philippe2  (Matoury)

encore un exploit émérite de deux blanc-becs de l'ONF
jamais ils ne vont dresser procès verbal aux milliers de squatteurs en Guyane, jamais ils ne se rendent sur un site d'orpaillage clandestin, mais à Matoury, c'est dans leurs moyens;
ces gens qui ne savent pas lire un relevé du cadastre, se sont permis d'entrer sur un carbet privé, bien entendu le propriétaire n'avait pas cloturé ni ériger de mur d'enceinte;
ils poursuivent une bande de doux dingues qui font une cérémonie aux ancètres, avec

Lire la suite

09/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 08/07/16

Si vous croyez encore à l'indépendance des juges, c'est que vous croyez encore au père Noël !
Suite au prochain numéro.

Continuer à croire au père noël ou constamment à la théorie du complot...À chacun ses errances. Ceci-dit, puisque vous m'y faites penser, une petite idée de cadeau de noël pour notre brigade mananaise, qui apparement semble avoir affaire à quelques "fauteurs de troubles" un peu trop habiles et volubiles devant monsieur le juge. http://www.procams.eu/applications/

Lire la suite

08/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 08/07/16

Tout à fait, et le juge échape en principe à toute pression hiérarchique politique (misticric) ou administrative, contrairement au procureur qui y est davantage exposé. Cet argument d'une justice aux ordres à propos de cette décision de relaxe est plutôt craquelant (misticrac) puisque elle a bien été prononcée par un juge réputé indépendant (est-ce que la cour dort?). Et vous voyez bien qu'en fin de compte, et alors même que vous aviez plutôt à cœur de le dénoncer, suite à l'appel du procureur, (non la cour ne dort pas) c'est vous qui semblez maintenant soutenir et applaudir l'action d'une justice potentiellement aux ordres...

A moins évidement que vous ne supputassiez dés le départ (sa zandolinka poté) que ce jugement trop relaxant à votre goût, ait été prononcé sur l'ordre ou sous la pression (faux col) de l'une de ces obscures phalanges crypto-créolocentristes, ne reculant on le sait devant rien, pas même à user de quelques vilains grigris mananais pour envouter le magistrat... Allez donc savoir en effet!

Si vous croyez encore à l'indépendance des juges, c'est que vous croyez encore au père Noël !
Suite au prochain numéro.

Répondre

08/07/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Gyz du 07/07/16

Bonjour Gilles

Il ne s'agit pas de soutenir les propos de M. Aubert. Je ne vous en accuse pas et ne le fais pas moi-même.

Il s'agit du recul nécessaire devant ce fait divers très intéressant qui mérite plus qu'une réaction viscérale aux yeux fermés. Il est facile de hurler sa condamnation mais ça fait bière à la main devant le chinois. C'est tout de même la manifestation éclatante du malaise sociétal déjà mentionné sur notre forum et perspicacement repris pas Monsieur le procureur, couplée avec une procédure judiciaire.
Vous avez fait le premier pas du recul nécessaire en comprenant la singularité de l'administration dont jouit la Guyane (vous avez parlé de cuvette de toilette) et vous confirmez votre clairvoyance avec cet article sur Mayotte, toute comparaison étant inévitable et obligatoire..
Dès lors, vous êtes armé pour faire un pas en arrière et distinguer les deux volets des propos incriminés.

D'abord, l'insulte « sale blanc » mérite en soi une considération, rien qu'en la sortant de son contexte. Ce « sale blanc » est intéressant car la personne qui l'a prononcé est métis (en non pas « créole »). Le « sale blanc » s'apparente à de l'injure raciale. (En tout cas, un « sale nègre » serait considéré comme tel et sans aucun doute.) Ce qui veut dire qu'il a insulté une partie de ses propres ancêtres, car la population métissée est née, jusqu'à preuve du contraire, d'un arrière-grand-père blanc, régulièrement esclavagiste qui a enfreint l'ordonnance royale interdisant les rapports sexuels avec les esclaves. (Puis, la joie légitimée a pris le relais.)
Nous voilà dans la difficulté identitaire habituelle qui vire à la schizophrénie chez certain(e)s qui font de leur victimisation leur gagne-pain, se prenant pour des descendant(e)s et ayant-droits d'esclaves, alors qu'ils (elles) portent le patronyme du Papy esclavagiste. Qu'à faire une recherche généalogique sur les patronymes en vue au peyi.
Il ne me semble pas que le patronyme Aubert soit d'origine béninoise...

Alors, que saurait dire la justice à une personne qui insulte ses propres ancêtres:-) ? Et comme le raisonnement vaut dans les deux sens, on pourrait dire aussi que le « sale nègre » n'est pas un insulte non plus, car nous venons tous d'Afrique (officiellement du moins)
C'était juste pour disserter sur la difficulté identitaire de certains Guyanais et pour souligner la légalisation du « sale blanc/noir » , mais il y a plus intéressant :

Le hic, c'est que le « sale blanc » a été accompagné de qualificatifs explicites comme « esclavagiste » et « colonialiste ». Le blanc est insulté en tant qu'esclavagiste et colonialiste. Ça change tout, à condition de poser la bière...

La personne s'en défend, disant qu'il a parlé du passé. Soit, mais d'autres le voient autrement, procureur compris. En outre, cette ligne de défense a légitimé le « sale blanc/noir » : dorénavant il suffira de prétendre que l'on a songé au passé en le prononçant les yeux dans les yeux...

Cette défense étant peu convaincante pour un certain nombre de personnes, la procédure continue.

Très bien, mais si l'on accuse cet homme d'avoir traité les blancs d'aujourd'hui (à travers les représentants des forces de l'ordre) d'esclavagistes et colonialistes, alors l'avocate sera poussée au bout et risquera de changer de défense. Il lui restera l'exception de vérité : elle prétendra que son client a l'impression d'avoir affaire à des colonialistes et d'autres esclavagistes ressurgis du passé qu'il convient d'insulter (quitte à insulter ses propres ancêtres tout aussi esclavagistes en leur temps... - ce qui relève de l'abnégation.)
Vous qui penchez dans le sens de l'article sur Mayotte et vers la guyanaise cuvette des toilettes, comment pourrez-vous contredire une telle « impression » d'un natif de la Guyane ? En toute honnêteté ?

Et un bon avocat risque d'être plus précis que vous, ami Gilles.

Savez-vous que la Guyane « jouit » des lois spécifiques en matière économique, annihilant toute possibilité de développement ?

Que ces lois iniques et cyniques sont, en outre, mal appliquées par des fonctionnaires essentiellement originaires – oh horrible dictus – de la Métropole ?

Savez-vous que les lois charnières des droits du citoyen ne sont pas appliquées en Guyane, telle l'obligation de motivation des actes administratifs ?

J'ai vu préfet se plaindre du « caractère trop libéral » ( ?!!) de la loi qui prévoit la communication des documents administratifs. (C'est la seule et unique loi française, minuscule et timide, qui prévoit un droit de regard subatomique sur le fonctionnement des administrations par le citoyen. Comparez à la Déclaration des Droits de l'Homme qui prévoit les « comptes à rendre » de la part des agents publics...)
Préfet se plaindre de l'avis de la CADA devant le tribunal, critiquer une loi de la République (!!) alors qu'il est le gardien de son exécution... C'est de la sci-fi franco-tropicale, au lieu et en place d'une sanction administrative exemplaire.. n'y songez même pas ...

Savez-vous que la Servitude (= Esclavage...) a été récemment réintroduite dans la législation française via l'application erronée d'une loi spécifique à la Guyane, loi en elle-même aberrante ?
Qu'en conséquence, la propriété privée n'est pas respectée en Guyane ? Que la Guyane connaît déjà le « titre de propriété révocable », révocable sans justification aucune ? Qu'en conséquence, le Guyanais n'a qu'à se prosterner devant les Seigneurs ?
Savez-vous que cela signifie la violations des droits les plus élémentaires de l'homme ?

Qu'est-ce qu'il a dit déjà ? Indépendamment de la médiocrité d'un tapage nocturne...

Bonjour Gyz.
J'avais bien compris que la Guyane bénéficie depuis longtemps de lois d'exception, et qu'il y était mené une volonté politique de non-développement
.
Revenons à un bourg genre Mana. Tous le monde se connait, on sait qui fait quoi, et comment...
Il serait aisé pour le maire de la commune de faire quelques rappels à la loi, sans passer

Lire la suite

08/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 06/07/16

Sans doute, cela reste à voir.mais le Procureur n'est pas le juge !

Tout à fait, et le juge échape en principe à toute pression hiérarchique politique (misticric) ou administrative, contrairement au procureur qui y est davantage exposé. Cet argument d'une justice aux ordres à propos de cette décision de relaxe est plutôt craquelant (misticrac) puisque elle a bien été prononcée par un juge réputé indépendant (est-ce que la

Lire la suite

07/07/16
Blada  (Kourou)

En réponse au message de Gyz du 07/07/16

Bonjour Gilles

Il ne s'agit pas de soutenir les propos de M. Aubert. Je ne vous en accuse pas et ne le fais pas moi-même.

Il s'agit du recul nécessaire devant ce fait divers très intéressant qui mérite plus qu'une réaction viscérale aux yeux fermés. Il est facile de hurler sa condamnation mais ça fait bière à la main devant le chinois. C'est tout de même la manifestation éclatante du malaise sociétal déjà mentionné sur notre forum et perspicacement repris pas Monsieur le procureur, couplée avec une procédure judiciaire.
Vous avez fait le premier pas du recul nécessaire en comprenant la singularité de l'administration dont jouit la Guyane (vous avez parlé de cuvette de toilette) et vous confirmez votre clairvoyance avec cet article sur Mayotte, toute comparaison étant inévitable et obligatoire..
Dès lors, vous êtes armé pour faire un pas en arrière et distinguer les deux volets des propos incriminés.

D'abord, l'insulte « sale blanc » mérite en soi une considération, rien qu'en la sortant de son contexte. Ce « sale blanc » est intéressant car la personne qui l'a prononcé est métis (en non pas « créole »). Le « sale blanc » s'apparente à de l'injure raciale. (En tout cas, un « sale nègre » serait considéré comme tel et sans aucun doute.) Ce qui veut dire qu'il a insulté une partie de ses propres ancêtres, car la population métissée est née, jusqu'à preuve du contraire, d'un arrière-grand-père blanc, régulièrement esclavagiste qui a enfreint l'ordonnance royale interdisant les rapports sexuels avec les esclaves. (Puis, la joie légitimée a pris le relais.)
Nous voilà dans la difficulté identitaire habituelle qui vire à la schizophrénie chez certain(e)s qui font de leur victimisation leur gagne-pain, se prenant pour des descendant(e)s et ayant-droits d'esclaves, alors qu'ils (elles) portent le patronyme du Papy esclavagiste. Qu'à faire une recherche généalogique sur les patronymes en vue au peyi.
Il ne me semble pas que le patronyme Aubert soit d'origine béninoise...

Alors, que saurait dire la justice à une personne qui insulte ses propres ancêtres:-) ? Et comme le raisonnement vaut dans les deux sens, on pourrait dire aussi que le « sale nègre » n'est pas un insulte non plus, car nous venons tous d'Afrique (officiellement du moins)
C'était juste pour disserter sur la difficulté identitaire de certains Guyanais et pour souligner la légalisation du « sale blanc/noir » , mais il y a plus intéressant :

Le hic, c'est que le « sale blanc » a été accompagné de qualificatifs explicites comme « esclavagiste » et « colonialiste ». Le blanc est insulté en tant qu'esclavagiste et colonialiste. Ça change tout, à condition de poser la bière...

La personne s'en défend, disant qu'il a parlé du passé. Soit, mais d'autres le voient autrement, procureur compris. En outre, cette ligne de défense a légitimé le « sale blanc/noir » : dorénavant il suffira de prétendre que l'on a songé au passé en le prononçant les yeux dans les yeux...

Cette défense étant peu convaincante pour un certain nombre de personnes, la procédure continue.

Très bien, mais si l'on accuse cet homme d'avoir traité les blancs d'aujourd'hui (à travers les représentants des forces de l'ordre) d'esclavagistes et colonialistes, alors l'avocate sera poussée au bout et risquera de changer de défense. Il lui restera l'exception de vérité : elle prétendra que son client a l'impression d'avoir affaire à des colonialistes et d'autres esclavagistes ressurgis du passé qu'il convient d'insulter (quitte à insulter ses propres ancêtres tout aussi esclavagistes en leur temps... - ce qui relève de l'abnégation.)
Vous qui penchez dans le sens de l'article sur Mayotte et vers la guyanaise cuvette des toilettes, comment pourrez-vous contredire une telle « impression » d'un natif de la Guyane ? En toute honnêteté ?

Et un bon avocat risque d'être plus précis que vous, ami Gilles.

Savez-vous que la Guyane « jouit » des lois spécifiques en matière économique, annihilant toute possibilité de développement ?

Que ces lois iniques et cyniques sont, en outre, mal appliquées par des fonctionnaires essentiellement originaires – oh horrible dictus – de la Métropole ?

Savez-vous que les lois charnières des droits du citoyen ne sont pas appliquées en Guyane, telle l'obligation de motivation des actes administratifs ?

J'ai vu préfet se plaindre du « caractère trop libéral » ( ?!!) de la loi qui prévoit la communication des documents administratifs. (C'est la seule et unique loi française, minuscule et timide, qui prévoit un droit de regard subatomique sur le fonctionnement des administrations par le citoyen. Comparez à la Déclaration des Droits de l'Homme qui prévoit les « comptes à rendre » de la part des agents publics...)
Préfet se plaindre de l'avis de la CADA devant le tribunal, critiquer une loi de la République (!!) alors qu'il est le gardien de son exécution... C'est de la sci-fi franco-tropicale, au lieu et en place d'une sanction administrative exemplaire.. n'y songez même pas ...

Savez-vous que la Servitude (= Esclavage...) a été récemment réintroduite dans la législation française via l'application erronée d'une loi spécifique à la Guyane, loi en elle-même aberrante ?
Qu'en conséquence, la propriété privée n'est pas respectée en Guyane ? Que la Guyane connaît déjà le « titre de propriété révocable », révocable sans justification aucune ? Qu'en conséquence, le Guyanais n'a qu'à se prosterner devant les Seigneurs ?
Savez-vous que cela signifie la violations des droits les plus élémentaires de l'homme ?

Qu'est-ce qu'il a dit déjà ? Indépendamment de la médiocrité d'un tapage nocturne...

Pour information :
Rémy Aubert nous a transmis sa lettre ouverte (pdf), en réponse à l'article de France-Guyane du 1er juillet 2016, intitulé : Sales blancs, colonialistes, esclavagistes.

Répondre

07/07/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 05/07/16

Eh bien non, je ne soutiens pas les propos de M. Aubert, qui n'a que le courage de crier en meute, alcool aidant, qui plus est. De manière générale, je ne soutiens aucunement tous ces prétendus indépendantistes qui vivent au crochet d'une administration et n'ont jamais rien fait de leurs dix doigts.
En ce qui concerne ce qui s'est passé à Mana, il y avait, il y a encore un recours.
L'état major de la gendarmerie pourrait, devrait dare-dare rapatrier les effectifs du bourg, pour une raison valable ou une raison pourrie, peu importe, et laisser ainsi les grandes gueules de la commune dans le bordel qu'elles mettent mais qu'elles sont incapables d'assumer.

Bonjour Gilles
Il ne s'agit pas de soutenir les propos de M. Aubert. Je ne vous en accuse pas et ne le fais pas moi-même.
Il s'agit du recul nécessaire devant ce fait divers très intéressant qui mérite plus qu'une réaction viscérale aux yeux fermés. Il est facile de hurler sa condamnation mais ça fait bière à la main devant le chinois. C'est tout de même la manifestation éclatante

Lire la suite

06/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 06/07/16

Et qui plus est, cette persévérance émane bien de la composante réputée "aux ordres" (le parquet) de notre justice. Vous voyez-bien que vous lui faites un mauvais procés...

Sans doute, cela reste à voir.mais le Procureur n'est pas le juge !

Répondre

06/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 05/07/16

Peut-être y aura-t-il tout de même une justice, le Procureur a fait appel contre Rémy Aubert.

Et qui plus est, cette persévérance émane bien de la composante réputée "aux ordres" (le parquet) de notre justice. Vous voyez-bien que vous lui faites un mauvais procés...

Répondre

05/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Lematourien du 01/07/16

Edifiant l'article de France Guyane sur la relaxe de Rémy Aubert donc effectivement le personnage a bien tenu des paroles racistes "sales blancs, colonialiste..", mais selon son avocate, il faisait référence au contexte de l'époque..Donc je ne vois pas pourquoi je vais me retenir de dire "sale nègre..", je fais juste référence au contexte de l'époque...
Après l'avocate qui parle en tant que représante des guyanais créole en disant qu'il ya des codes et que l'on ne cite jamais de propos pornographique, mais les propos racistes sont acceptés...
Tout ça à la rigueur, c'est pas grave cela ne représente pas les guyanais, mais ce que je trouve fou, c'est comment la justice a baissé la culotte et s'est laissé intimider...N'y a t il pas eu un coup de fil du sénateur maire? Lui qui s'etait demandé dans un tweet apres l'arrestion du footballeur Serge Aurier en sortie de boite de nuit, si sa couleur de peau n'avait pas été la raison principale de sa garde à vue!!! C'est sur que maintenant à Mana on a plus peur de rien

Le procureur de la République fait appel de la décision au sujet de "l'affaire Aubert" qui n'était pas conforme à son réquisitoire. La suite au prochain numéro ...
http://www.franceguyane.fr/actualite/faitsdivers/affaire-aubert-le-procureur-fait-appel-301696.php

Répondre

05/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 05/07/16

Je ne sais pas si cela vous ouvrira des horizons nouveaux, mais en principe lorsque la justice relaxe quelqu'un au bénéfice du doute, faute de preuves, cela ne signifie pas qu'elle porte une quelconque considération de culpabilité réciproque, sur la partie adverse. Et à mon sens les gendarmes ont juste été un peu naïfs en pensant qu'ils pourraient obtenir gain de cause en l'absence d'éléments à charge plus tangibles. Quant à Deschamps, à ma connaissance il n'a jamais eu affaire à la justice, que ce soit en tant que victime ou accusé. Aussi, décréter ainsi que la justice "confirme" qu'il soit raciste, relève plutôt du fantasme. Ce qui je vous le confirme, n'est pas un crime...

Peut-être y aura-t-il tout de même une justice, le Procureur a fait appel contre Rémy Aubert.

Répondre

05/07/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Gyz du 04/07/16

Je retiens votre image de siège providentiel, comparaisons très parlante. On pourrait aussi dire que la Guyane est un terrain de jeu des irresponsables, avec impunité et protection garanties, primes de plus.

Avec une telle comparaison vous entrez au club de ceux qui comprennent que les propos reprochés à R. Aubert sont certainement déplaisants mais ne sont pas dépourvus de fond, même en les mettant "dans un contexte actuel". Ses propos sont une expression imprécise d'un ressenti plus que justifié. De plus, sur le plan technique, la Guyane est moins qu'une colonie. Il valait mieux que l'avocate n'entre pas dans l'exception de vérité, ça aurait fait des vagues...
Alors, dire comme Jo que la France serait une vache à lait dans cette histoire... non mais !

Eh bien non, je ne soutiens pas les propos de M. Aubert, qui n'a que le courage de crier en meute, alcool aidant, qui plus est. De manière générale, je ne soutiens aucunement tous ces prétendus indépendantistes qui vivent au crochet d'une administration et n'ont jamais rien fait de leurs dix doigts. En ce qui concerne ce qui s'est passé à Mana, il y avait, il y a

Lire la suite

05/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 05/07/16

Je ne sais pas si cela vous ouvrira des horizons nouveaux, mais en principe lorsque la justice relaxe quelqu'un au bénéfice du doute, faute de preuves, cela ne signifie pas qu'elle porte une quelconque considération de culpabilité réciproque, sur la partie adverse. Et à mon sens les gendarmes ont juste été un peu naïfs en pensant qu'ils pourraient obtenir gain de cause en l'absence d'éléments à charge plus tangibles. Quant à Deschamps, à ma connaissance il n'a jamais eu affaire à la justice, que ce soit en tant que victime ou accusé. Aussi, décréter ainsi que la justice "confirme" qu'il soit raciste, relève plutôt du fantasme. Ce qui je vous le confirme, n'est pas un crime...

Certes, ce n'est pas un crime, mais j'ignorais que le fantasme faisait partie des outils de la justice, mais après tout pourquoi pas, cela explique certaines décisions incongrues.

Répondre

05/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 04/07/16

Puisqu'il faut vous parler plus franchement, la discrimination consistait à éliminer une "racaille" poursuivie par la justice aux ordres, qui va sans doute faire semblant de le condamner. C'est effectivement difficile d'être plus limpide que Aurier, mais finalement, vous approuvez la justice qui confirme que seuls les gendarmes et Deschamps sont racistes.
La seule victime dans cette affaire, c'est Valbuena !

Je ne sais pas si cela vous ouvrira des horizons nouveaux, mais en principe lorsque la justice relaxe quelqu'un au bénéfice du doute, faute de preuves, cela ne signifie pas qu'elle porte une quelconque considération de culpabilité réciproque, sur la partie adverse. Et à mon sens les gendarmes ont juste été un peu naïfs en pensant qu'ils pourraient obtenir gain de

Lire la suite

04/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 04/07/16

Dénoncer une discrimination, quitte à être dans l'erreur et l'excés, s'assimilerait donc en retour à une preuve de racisme avérée... Un genre de césluikidikiyé. Et cantoche serait le chef de tous ces racistes anti-blancs...C'est presque aussi limpide que du Serge Aurier.

Puisqu'il faut vous parler plus franchement, la discrimination consistait à éliminer une "racaille" poursuivie par la justice aux ordres, qui va sans doute faire semblant de le condamner. C'est effectivement difficile d'être plus limpide que Aurier, mais finalement, vous approuvez la justice qui confirme que seuls les gendarmes et Deschamps sont racistes.
La seule victime dans cette affaire, c'est Valbuena !

Répondre

04/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 04/07/16

Aurier en insultant son entraineur comme un malpropre, Debbouze sous entendant que Benzema n'est pas sélectionné parce que arabe, et Benzema l'affirme ! vous appelez ça comment ? C'est bien du racisme primaire qui s'exprime de plus en plus sans que personne ne dise rien, surtout pas les tribunaux au ordres, ne vous en déplaise !
"C’est Eric Cantona, jamais en retard pour prononcer une ânerie balancée avec ses grands airs humanistes, qui a allumé le premier foyer d’incendie, traitant Didier Deschamps de mormon et se moquant de son nom «bien français». Des arguments minables. Jamel Debbouze lui a emboîté le pas en mélangeant tout. La non-sélection de Karim Benzema, qui est un choix dicté par un problème judiciaire, c’est quand même bon de le rappeler ces derniers jours, et de Hatem Ben Arfa, qui reste un choix sportif, certes plus que discutable, du sélectionneur." (Pierre Ménès)

Dénoncer une discrimination, quitte à être dans l'erreur et l'excés, s'assimilerait donc en retour à une preuve de racisme avérée... Un genre de césluikidikiyé. Et cantoche serait le chef de tous ces racistes anti-blancs...C'est presque aussi limpide que du Serge Aurier.

Répondre

04/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 03/07/16

Aurier, Debbouze, et Benzema? En quoi seraient-ils racistes selon vos critères?

Ils ne sont évidemment pas racistes selon les critères de la justice ! Pas plus qu'un "artiste de notoriété publique" dont personne n'a entendu parler. Ce sont les gendarmes qui le sont, surtout à Mana !

Répondre

04/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de 3wap du 03/07/16

Aurier, Debbouze, et Benzema? En quoi seraient-ils racistes selon vos critères?

Aurier en insultant son entraineur comme un malpropre, Debbouze sous entendant que Benzema n'est pas sélectionné parce que arabe, et Benzema l'affirme ! vous appelez ça comment ? C'est bien du racisme primaire qui s'exprime de plus en plus sans que personne ne dise rien, surtout pas les tribunaux au ordres, ne vous en déplaise ! "C’est Eric Cantona,

Lire la suite

04/07/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Gilles Slm du 02/07/16

Oui, et comme l'état français s’assoit sur ce bout d'Amérique du Sud en le considérant comme ce siège providentiel mais indispensable, souvent en céramique, que nous utilisons le matin en général, nous avons encore bien du souci à nous faire.

Je retiens votre image de siège providentiel, comparaisons très parlante. On pourrait aussi dire que la Guyane est un terrain de jeu des irresponsables, avec impunité et protection garanties, primes de plus. Avec une telle comparaison vous entrez au club de ceux qui comprennent que les propos reprochés à R. Aubert sont certainement déplaisants mais

Lire la suite

03/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 02/07/16

Il y a des retenues que l'on peut faire et d'autres non ! Aurier, Benzema, et Debouze ne sont pas racistes ! Deschamps oui, même s'il n'a rien dit ! Citons aussi Montlouis Deva !
L'évocation du "contexte de l'époque" n'a rien de maladroit. Tout dépend du coté où cela a été dit. "sale nègre" est raciste, "sale blanc ne l'est pas, même à notre époque, cela fait partie du racisme ordinaire de nos jours, pas besoin de changer d'époque.
Et le bénéfice du doute n'est que la justification de ce racisme ordinaire, d'une justice aux ordres, qui refuse d'appeler un chat un chat, la diversité de la langue française permettant de dire les choses et leur contraire avec les mêmes mots, selon de qui il s'agit !

Aurier, Debbouze, et Benzema? En quoi seraient-ils racistes selon vos critères?

Répondre

02/07/16
Gilles Slm  (St laurent)

En réponse au message de Gyz du 01/07/16

Cette affaire est le reflet des aberrations guyanaises de toujours. Recherche d'identité perturbée par une immigration débridée, forces économiques annihilées par un modèle importé et inepte, manipulé par des individus bien plus coupables que ce fait divers.
La crispation identitaire est inévitable. La population augmente, sa précarité avec, la médiocrité règne. Le problème n'est pas tant que les Guyanais cultivent leur ressentiment vis-à-vis des autres, ce n'est qu'une réaction nourrie par l'échec sociétal qu'ils subissent bien plus qu'ils ne causent eux-mêmes. Le souci véritable est qu'ils ne comprennent pas ce qui leur arrive, du coup ils n'arrivent pas à formuler des propositions viables, se perdent dans des réclamations stériles. Les revendications de leurs élus sont souvent erronées, déplacées voire risibles, surtout en matière économique. L'horizon semble bien bouché. Dommage.

Oui, et comme l'état français s’assoit sur ce bout d'Amérique du Sud en le considérant comme ce siège providentiel mais indispensable, souvent en céramique, que nous utilisons le matin en général, nous avons encore bien du souci à nous faire.

Répondre

02/07/16
Bonpom  (Remire)

En réponse au message de Koro du 02/07/16

Il y a des retenues que l'on peut faire et d'autres non ! Aurier, Benzema, et Debouze ne sont pas racistes ! Deschamps oui, même s'il n'a rien dit ! Citons aussi Montlouis Deva !
L'évocation du "contexte de l'époque" n'a rien de maladroit. Tout dépend du coté où cela a été dit. "sale nègre" est raciste, "sale blanc ne l'est pas, même à notre époque, cela fait partie du racisme ordinaire de nos jours, pas besoin de changer d'époque.
Et le bénéfice du doute n'est que la justification de ce racisme ordinaire, d'une justice aux ordres, qui refuse d'appeler un chat un chat, la diversité de la langue française permettant de dire les choses et leur contraire avec les mêmes mots, selon de qui il s'agit !

"sale nègre" est raciste, "sale blanc ne l'est pas, même à notre époque".
La réalité n'est pas toujours aussi catégorique : on peut être condamné pour avoir traité de «sale blanc, sale Français».
«La cour a voulu donner un signal fort: c'est l'une des rares fois où le racisme est sanctionné par de la prison ferme".
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/mois-ferme-pour-du-racisme-anti-blanc.php

Répondre

02/07/16
3wap  (Montjo)

En réponse au message de Koro du 02/07/16

Il y a des retenues que l'on peut faire et d'autres non ! Aurier, Benzema, et Debouze ne sont pas racistes ! Deschamps oui, même s'il n'a rien dit ! Citons aussi Montlouis Deva !
L'évocation du "contexte de l'époque" n'a rien de maladroit. Tout dépend du coté où cela a été dit. "sale nègre" est raciste, "sale blanc ne l'est pas, même à notre époque, cela fait partie du racisme ordinaire de nos jours, pas besoin de changer d'époque.
Et le bénéfice du doute n'est que la justification de ce racisme ordinaire, d'une justice aux ordres, qui refuse d'appeler un chat un chat, la diversité de la langue française permettant de dire les choses et leur contraire avec les mêmes mots, selon de qui il s'agit !

Bizarrement, cette "justice aux ordres" et notamment la cours d'appel de Cayenne, a tout de même annulé récemment la condamnation (plutôt excessive) de cette ex candidate FN, qui avait comparé devant une caméra, l'ex ministre de la justice à un singe. Qu'en dites vous? Mème s'il n'est pas trop difficile d'envisager qu'un gugusse éméché puisse effectivement

Lire la suite

02/07/16
Koro  (Koromombo)

En réponse au message de Bonpom du 01/07/16

Dans l'article de FG : quand l'avocate dit que son client fait référence à l'histoire, c'est au sujet des termes "colonialistes" et "esclavagistes". Elle n'évoque pas (dans l'article de FG) le propos raciste "sales blancs" qu'aurait tenu M. Aubert.

Quand vous écrivez "je ne vois pas pourquoi je vais me retenir de dire "sale nègre..", utiliser l'argument du "contexte de l'époque" (qui n'a pas été évoqué par l'avocate pour cette injure) est peut être maladroit.
Vous remarquerez que M. Aubert nie les insultes de "sales blancs" car il sait (peut-être sur le conseil de son avocate) qu'il aurait plus de risques d'être condamné.

Ce n'est d'ailleurs pas ces "justifications" évoquées par l'avocate mais le bénéfice du doute qui a permis à M. Aubert d'être relaxé (les insultes orales sont souvent délicates à prouver).

Il y a des retenues que l'on peut faire et d'autres non ! Aurier, Benzema, et Debouze ne sont pas racistes ! Deschamps oui, même s'il n'a rien dit ! Citons aussi Montlouis Deva !
L'évocation du "contexte de l'époque" n'a rien de maladroit. Tout dépend du coté où cela a été dit. "sale nègre" est raciste, "sale blanc ne l'est pas, même à notre époque, cela fait

Lire la suite

02/07/16
Gyz  (Kourou)

En réponse au message de Cacahouette du 01/07/16

Encore un belle exemple de justice ,pas une demande d'excuse ,un belle exemple de ces ainées GUYANAIS ,l'avocate comprise qui soit disant s'occupe des jeunes,pour exemple je suis passé a MANA des jeunes étaient attroupés devant le chinois avec trois voitures tuning a fond,et bien trois heures après le chinois fermé toujours la ,beurré comme des coins ,SURTOUT PAS DE VAGUES

Pour ces jeunes que vous évoquez, comment pourrait-il en être autrement ?
L'avocat s'est contentée de situer les propos "dans le passé" et c'est mieux ainsi... Croyez-moi. Elle aurait pu autrement défendre son client... Croyez-moi encore.

Répondre

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire