aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

14/11/15
Des réactions en Guyane,
suite aux attentats du 13 novembre à Paris

La réaction de Rodolphe Alexandre, président de Région
Mesdames, Messieurs, Mes chers concitoyens,
J’ai, comme tout un chacun, pris connaissance avec effroi et consternation de l’attaque perpétrée par un groupe terroristes à Paris, dont le bilan, encore provisoire, s’élève à 120 morts et plusieurs dizaines de blessés... lire la suite (pdf)


SNIES - UNSA Education Guyane
Nous nous réveillons ce matin après une nuit de terreur, de massacre à Paris et en région Parisienne. Pour toutes les collègues qui auront des jeunes ou de la famille ou autre qui sont concernés, nous adressons notre solidarité . nous vous souhaitons beaucoup de courage.


Réaction du recteur de l'acamédie de la Guyane, Philippe Lacombe
Faisant suite aux évènements tragiques du vendredi 13 novembre, le Recteur de l’académie de la Guyane, Philippe LACOMBE, exprime toute son émotion et son indignation face à ces actes de barbarie absolue. Il a une pensée particulière pour toutes les familles touchées par ce drame. Des directives ont été transmises aux chefs d’établissement et aux directeurs d’école afin d’assurer l’accueil et l’accompagnement des équipes et des élèves, dès la première heure de classe le lundi 16 novembre.
Tous les personnels médico-sociaux sont mobilisés pour répondre aux besoins qui seront dictés par les circonstances.


Réaction du Mouvement Union Guyane
Le mouvement  Union Guyane et sa tete de liste Muriel Icare Nourel se joint aux douleurs de toutes les familles des victimes suite à ces fusillades et explosions‎ perpétrées à Paris ce jour.
L'État français doit  etre ferme et reagir de manière radicale. Nous sommes horrifiés, meurtris et  apeurés que cela ne surviennent sur notre territoire‎ de Guyane. L état français se doit de  sécuriser l ensemble de l outre mer français. Nous réclamons  le contrôle aux barrages et mettre en veille permanente les cellules anti-terroristes en Guyane. La situation géographique guyanaise et ses frontières naturelles engendrent un contrôle  encore plus important. Nous le réclamons, nous l exigeons.


Réaction de Chantal Berthelot, députée de la Guyane
Chantal BERTHELOT, Députée de la Deuxième Circonscription de Guyane compatit pleinement à la douleur des familles et des  victimes des actes de guerre perpétrés sur le sol national.  Elle tient à leur exprimer son plus profond soutien. Elle condamne fermement ces actes de barbarie. La Nation Française est touchée, les Guyanais sont meurtris.                       
Nous nous devons de rester unis, forts et  solidaires.
Chantal BERTHELOT se rendra au Congrès convoqué par le Président de la République ce lundi 16 novembre. Elle prendra part aux décisions relatives aux mesures d’exception que la France doit prendre. L’Humanité tout entière doit se battre pour la paix.


Réaction de François Ringuet, maire de Kourou et président de la CCDS
Je suis profondément choqué et attristé par les attentats qui ont frappé la capitale française la nuit dernière. Toutes mes pensées vont aux victimes, à leurs proches et aux Guyanais qui
auraient pu être touchés par ce drame d’une horreur innommable. 
J’adresse également mon soutien à l’équipe de football d’Iracoubo, présente au Stade de France lors de l’une des attaques, et qui a pu regagner son hôtel en sécurité. 

Second communiqué de François Ringuet, au nom de la CCDS
Solidarité et rassemblement face à l’horreur du fanatisme... Lire (pdf)


Réaction de Antoine Karam, sénateur de la Guyane
Mesdames, Messieurs,
Le Sénateur Antoine KARAM a appris avec beaucoup de tristesse et d’effroi les attentats terroristes sans précédent qui ont frappé l’agglomération parisienne ce vendredi.
Dix mois après les attentats meurtriers de Charlie Hebdo, le terrorisme a de nouveau frappé en France.  Je condamne ce nouvel attentat terroriste. Je pense aux victimes de cet acte barbare et à leurs familles. L’état d’urgence a été décrété et des moyens sans précédents ont été déployés dans tout le pays pour prévenir toute autre action.
Je sais le courage et l’efficacité des services de police et de renseignement qui font un travail remarquable. J’en appelle à l’esprit de responsabilité et d’unité autour du Président de la République, du gouvernement et de nos différents services spécialisés.
Je répondrai présent à l’appel de François Hollande. Je serai donc à Paris ce lundi aux côtés de mes collègues réunis en Congrès, pour rassembler la nation dans cette épreuve. 


Réaction de Gilles Adelson, maire de Macouria
Les mots ne seront jamais assez forts et pourtant ce sont eux qui nous lient.
C'est avec stupéfaction que, comme tout citoyen, j'ai pris connaissance de l'ampleur des événements qui se sont déroulés ce vendredi à Paris.
Ma première pensée va évidemment à toutes ces victimes innocentes, fauchées par un abominable hasard alors qu'ils ne pensaient qu'à vivre, écouter de la musique, voir un match de football, prendre un verre entre amis.
Je ne peux également pas oublier, dans un tel moment, tous les guyanais qui, comme moi, ont des proches qui travaillent ou étudient en Ile de France.
A tous je les assure de mon soutien en ce moment de tension extrême.
Nous devons tous prendre conscience de l'importance de cette situation qui nous concerne tous, malgré l'éloignement géographique.
Notre combat est avant tout celui de la démocratie, de la liberté d'expression, et nous ne devrons pas céder face à cette guerre sournoise et lâche, la cohésion de notre société est à ce prix.
Aujourd'hui je suis Parisien, nous sommes tous parisiens, je suis Français, nous sommes tous français.


Réaction de Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de Cayenne
Marie-Laure Phinéra-Horth, maire de la Ville de Cayenne, très touchée par le drame survenu hier dans l'hexagone, condamne avec force les attaques terroristes sur le sol français, et compatit pleinement à la douleur de la nation tout entière.
Le maire informe ses administrés que les drapeaux de l'hôtel de ville seront en berne durant trois jours en signe de deuil, et reste à la disposition de toute famille cayennaise qui serait concernée par ce drame.


L’Apel, la FCPE et la PEEP expriment leur douleur face aux terribles attentats.
Ces attaques, en ciblant des lieux de spectacle ou de sport, ont particulièrement touché la jeunesse de notre pays.
Nous sommes unis contre la haine, la violence et la barbarie.
Face à ces actes  abominables, nos trois fédérations de parents  d'élèves expriment leur solidarité à toutes les victimes et à leurs familles et leur présentent toutes leurs condoléances.
Nous sommes convaincus que seules l'union et la fraternité nous permettront de faire face à cette démonstration de haine.
Liberté, égalité, fraternité sont les valeurs que nous partageons et que nous ne cessons de porter dans notre action quotidienne au côté des parents et au service des élèves. Ces actes barbares ne leur porteront pas atteinte.
Ce lundi, nous envoyons nos enfants à l’école comme à notre habitude car la vie doit continuer. Et à midi, nous nous sommes rassemblés par la pensée en respectant une minute de silence.
Nous tenons également à remercier par avance les enseignants pour le temps d'échange qu'ils ne manqueront pas d'avoir avec nos enfants. Il viendra opportunément compléter le dialogue déjà entamé en famille pour répondre aux nombreuses interrogations de nos enfants. 


 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire