aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

20/10/16
Un point sur le Zika en Guyane

Virus Zika : En Guyane, le pic épidémique est passé mais la mobilisation continue

Le préfet de Guyane a acté le 18 octobre 2016 la fin de la phase épidémique de Zika pour l’ensemble de la  Guyane, même si le virus circule toujours.

La décision de la préfecture de Guyane fait suite à l’avis du Comité d’Expert des Maladies Infectieuses et Emergentes.

La mobilisation des autorités, des professionnels de santé et de la population locale, la surveillance, les moyens de diagnostic en laboratoire, la communication à propos des risques, ainsi que les mesures de lutte contre l’infection ont permis d’endiguer progressivement l’épidémie.

Les secteurs de l’Ouest et de Kourou ont été les premiers à voir le nombre de cas en forte baisse début septembre.

Seuls 20 nouveaux malades ont été recensés par les professionnels de Guyane du              26 septembre au 2 octobre, contre environ 500 cas hebdomadaires recensés lors du début du pic épidémique en avril 2016.

Ces chiffres encourageants représentent une étape importante dans l’effort des autorités sanitaires locales pour gagner la bataille contre le virus Zika.

Pour mémoire, depuis le début de l’épidémie en Guyane en janvier 2016, 9 790 personnes ont présenté des symptômes évocateurs de la maladie. 1 105 femmes enceintes en Guyane ont été contaminées par le virus.

La mobilisation contre Zika continue.

La semaine dernière, la Direction générale de la santé a souligné que le passage sous le seuil épidémique ne signifie pas que la circulation du virus Zika s’est arrêtée. La vigilance est donc toujours nécessaire, notamment pour les personnes à risque comme les femmes enceintes et les patients souffrant de maladies chroniques graves.

Les autorités sanitaires recommandent de maintenir les mesures de protection contre les piqûres de moustique :

-       Porter des vêtements longs et couvrants,

-       Utiliser des produits répulsifs adapté

-       Protéger les berceaux et poussettes par des moustiquaires,

-       Respecter les mesures de protection collective, en veillant notamment à l’élimination des gites larvaires autour du domicile.

En plus de ces mesures de protection, il est recommandé pour les femmes enceintes d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant la durée de la grossesse en utilisant des préservatifs. Le suivi renforcé des femmes enceintes est toujours en vigueur.

Source : Agence Régionale de Santé

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire