aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

12/12/18
CNES et Centre hospitalier de Kourou : quelles relations ?

La modification du statut du CMCK, établissement privé opéré par la Croix-Rouge devenu Centre hospitalier de Kourou, établissement public de santé, a modifié la relation entre le CNES et le centre médical.
Le CNES, établissement public, développe les activités du CSG, port spatial de l’Europe, et contribue au développement du territoire conformément aux orientations fixées par le Ministère de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, ainsi que le Ministère des outre-mer. Le Centre hospitalier de Kourou est un établissement public de santé, partie intégrante de la politique de santé de la Guyane.

Quelle était la nature des relations entre le CNES et le CMCK ?
Le centre médico-chirurgical de Kourou a été créé par le CNES en 1966. En 2004, le CMCK est placé sous la responsabilité de la Croix-Rouge, qui en devient alors l’unique opérateur. Le CNES a néanmoins poursuivi son accompagnement en versant au CMCK une contribution annuelle de 500 000 € pour ses investissements. En 2017, le CNES a doublé, de façon exceptionnelle, le soutien financier apporté à l’établissement.
Depuis le 1er janvier 2018, le CMCK est devenu le Centre Hospitalier de Kourou, un établissement public de santé, sous tutelle du Ministère des solidarités et de la santé.

Santé et Enseignement supérieur : des portefeuilles autonomes
Le Ministère de la santé prépare et met en œuvre la politique du Gouvernement dans les domaines de la solidarité, de la cohésion sociale, de la santé publique et de l’organisation du système de santé. Le CNES, quant à lui, est un établissement public à caractère industriel et commercial. Sa mission : proposer et mettre en œuvre la politique spatiale de la France au sein de l'Europe. En Guyane, il contribue au développement du territoire selon les orientations fixées par ses ministères de tutelle et oriente ses actions vers ses domaines de compétence ainsi que le développement économique du territoire.

Comment le CNES contribue-t-il au développement de la Guyane ?
En janvier 2018, le CNES s’est engagé auprès de ses ministères de tutelle à renforcer son effort en faveur de la Guyane. L’accent est mis sur la formation professionnelle et l’enseignement supérieur, définis comme des axes prioritaires pour le développement du territoire.
La contribution du CNES à la Guyane, qui a été augmentée de 10 M€ en 2018 avec la mise en place du plan Phèdre II, s’élève désormais à 50 millions d’euros sur la période 2014-2020. Cette enveloppe est allouée à des projets choisis en concertation avec l’Etat, la Collectivité territoriale de Guyane, les 22 communes, le rectorat et l’Université, chacun dans leur domaine de compétence.

Le financement des investissements du CHK, établissement public de santé, relève désormais de l’ARS, l’Agence régionale de santé, qui assure la cohérence des actions entreprises sur l’ensemble de la Guyane.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Lancement Vega 14

Annonceurs

Tarifs de publicité