aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

09/01/19
Arianespace lancera le premier nanosatellite industriel français

Arianespace et le CNES annoncent la signature du contrat de services de lancement du premier nanosatellite industriel français ANGELS (ARGOS Néo on a Generic Economical and Light Satellite).
Financé et développé par l’agence spatiale française CNES et par NEXEYA (groupe industriel innovant qui intervient principalement sur les marchés de la Défense, de l’Aéronautique, du Spatial, de l’Energie, du Ferroviaire et de l’Automobile), ANGELS (ARGOS Néo on a Generic Economical and Light Satellite) sera lancé en 2019 en tant que charge utile auxiliaire avec les satellites COSMO- SkyMded Second Generation (CSG1) et CHEOPS, depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG) à bord d’un lanceur Soyuz.

L’instrument miniaturisé ARGOS Néo embarqué sur ANGELS sera dix fois plus petit que l’instrument équivalent de génération précédente. Il permettra de collecter et localiser les signaux et messages de faible puissance des 20 000 balises ARGOS actuellement en opération autour du globe. Les équipes projet ANGELS (CNES et NEXEYA) et ARGOS Néo (CNES, Thales Alenia Space, et Syrlinks) ont travaillé ensemble à la réalisation de ce projet spatial français.

Le nanosatellite ANGELS, incluant son dispositif de séparation, aura une masse au décollage d’environ 30 kg et sera positionné sur une orbite héliosynchrone à une altitude supérieure à 500 km.

Après la signature de ce contrat, Marie-Anne Clair, Directrice des Systèmes orbitaux du CNES, a déclaré : « Le CNES s’est attaché à miniaturiser depuis de nombreuses années déjà, avec notamment les programmes de mini-satellites Proteus et micro-satellites Myriade. ANGELS amplifie ce mouvement et ouvre dans le monde du newspace la voie des nanosatellites opérationnels à l’industrie française. »

Stéphane Israël, Président Exécutif d’Arianespace, a déclaré : « Avec ce nouveau contrat, Arianespace est fière de se voir confier par le CNES le lancement d’ANGELS. Sur le segment très dynamique des petits satellites, lancer ce premier nanosatellite industriel français témoigne de la disponibilité des offres d’Arianespace et de sa capacité à s’adapter aux évolutions du marché. »

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancement 2018
Lancement 2018
Lancement Soyus VS20

Annonceurs

Tarifs de publicité