aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

05/02/19
Agonie de la filière pêche de St Georges

Depuis 2012, Monsieur ROSE Joel, président de l’association TORCHE, aujourd’hui décédé, avait régularisé la situation administrative des marins pêcheurs et des bateaux de SAINT GEORGES.

En ce qui concerne les embauches de marins pêcheurs.
Jusqu’au 31 décembre 2017, les armateurs à la pêche de SAINT GEORGES recrutaient, pour remplacer les marins partants, des marins pêcheurs brésiliens. Pour cela, ils suivaient la filière administrative requise en guyane pour l’embauche d’un étranger. (OFFI, puis préfecture pour demande titre de séjour).

En ce qui concerne les dérogations de capitaine,
La direction de la mer tolérait des dérogations de « patron » d’embarcation de pêche pour les marins pêcheurs justifiant de six mois effectifs de pêche en mer en qualité de marin pêcheur.

Depuis le 1er janvier 2018,
Mise en place de l’application des lois européennes, nous ne pouvons plus « recruter » de marins brésiliens pour Remplacer les marins qui partent. La loi européenne nous impose de recruter des marins européens, titulaire d’une formation maritime agréée ; mais, aucun marin européen, titulaire d’une formation maritime n’accepte de travailler sur les
bateaux de pêche (canots créoles) de SAINT GEORGES.
De ce fait, à cause de « l’europe », nous n’avons plus que très peu d’équipage pour travailler sur nos bateaux, et faute d’équipage, nos bateaux s’arrêtent les uns après les autres.

En ce qui concerne les dérogations de patron de bateau :
Les lois européennes imposent aux candidats patron d’être titulaire d’une V A E, (examen de validation des acquis par l’expérience et d’être titulaire de titre maritime de formations agréés).
Mais, des marins pêcheurs titulaire de ces titres de formation, ne peuvent bénéficier de la VAE faute d’ancienneté dans la profession.
Conséquences : A ce jour, la moitié de la flotte de SAINT GEORGES est immobilisé au port, quant aux bateaux actifs, ils sont tous en infraction faute de dérogations.

CONCLUSION :
A cause de l’Europe, la filière pêche de SAINT GEORGES est à ce jour à l’agonie.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol 247 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité