aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

23/11/19
Mise en service d'AUPLATA MINING GROUP

La société Auplata Mining Group, opérateur minier présent depuis 2004 en Guyane, a été autorisée par arrêté préfectoral du 18 novembre 2015 à exploiter une unité de petite taille de lixiviation des minerais d’or classée ICPE sur le site de Dieu-Merci. Cette technique est la seule permettant de rendre soluble l’or et d’autoriser son exploitation. La construction de l’unité est finalisée et la société a recruté et formé le personnel. Une fois l’unité en production, le site représentera 75 emplois directs, dont 80 % d’emplois locaux.

Les services instructeurs de la Direction de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement de Guyane ont assuré un suivi précis du projet. Quatre contre-expertises ont notamment été conduites afin d’assurer la mise en œuvre dans les meilleures conditions socio-économiques et environnementales possibles et de renforcer les mesures de protection du milieu. Afin de prendre en compte l’ensemble de ces éléments, un arrêté préfectoral complémentaire a été élaboré et signé ce jour par le Préfet de Guyane.

Cette unité a vocation, dans un premier temps, à traiter des résidus miniers issus de la mine de Dieu-Merci pour récupérer l’or restant et permettre une remise en état pérenne du site minier. Cette action s’inscrit dans une logique d’économie circulaire et de réhabilitation de l’espace naturel.

La reprise de l’exploitation primaire, si elle intervient, se fera dans un deuxième temps après dépôt d’une demande  d’autorisation assujettie à étude d’impact auprès du préfet de Guyane.

La société Auplata est engagée dans une démarche de mine responsable. Le procédé employé permet d’extraire plus de 90 % de l’or contenu dans le minerai contre environ 25 % par procédé gravimétrique. Cette technologie sera opérée selon les meilleures pratiques et répond à toutes les exigences environnementales afférentes aux installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE). La société s’est également engagée à assurer un taux de reforestation jusqu’à 100% alors que la norme légale est de 30 %.

« Nous accompagnons le développement socio-économique du territoire, mais nous restons très vigilants sur le respect du milieu et des contrôles réguliers seront menés sur les opérations minières par des experts indépendants et par les autorités de l’État » a précisé le Préfet de Guyane, Monsieur Marc Del Grande.
 


The company Auplata Mining Group, mining operator present since 2004 in Guyana, was authorized by a prefectural decree of November 18, 2015 to operate a small unit leaching gold ore classified ICPE on the site of Dieu-Merci. This technique is the only way to make the gold soluble and allow its exploitation. The construction of the unit is finalized and the company has recruited and trained the staff. Once the unit is in production, the site will represent 75 direct jobs, 80% of which are local jobs.

The instructor services of the French Environment, Planning and Housing Department of Guiana provided precise monitoring of the project. Four counter-appraisals were conducted to ensure implementation in the best possible socio-economic and environmental conditions and to strengthen environmental protection measures. In order to take into account all these elements, a complementary prefectural decree was drawn up and signed today by the Prefect of Guyana.

This unit is intended, initially, to treat mine tailings from the mine of Dieu-Merci to recover the remaining gold and allow a long-term restoration of the mine site. This action is part of a logic of circular economy and rehabilitation of the natural area.

The resumption of the primary exploitation, if it intervenes, will be done in a second time after depositing an application for authorization subjected to study of impact with the prefect of French Guiana.

Auplata is committed to a responsible mine approach. The process used can extract more than 90% of the gold contained in the ore against approximately 25% by gravimetric process. This technology will be operated according to best practices and meets all environmental requirements related to classified installations for the protection of the environment (ICPE). The company is also committed to ensuring a rate of reforestation up to 100% while the legal standard is 30%.

"We support the socio-economic development of the territory, but we remain very vigilant about respect for the environment and regular controls will be conducted on mining operations by independent experts and by state authorities," said the Prefect of Guyana , Mr Marc Del Grande.

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2019
Lancements 2019
Vol 250 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité