aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

03/12/19
La DG ARS signe les contrats de progrès du plan Eau-Dom

Le 3 décembre 2019, la directrice générale de l’ARS Guyane a cosigné les contrats de progrès du plan Eau-Dom de 8 communes de Guyane (Saint-laurent-Du-Maroni, Iracoubo, Awala, Sinnamary, Kourou, Saint-Elie) et communautés de commune de la CACL et CCDS.

Elle rappelle à cette occasion, que l’accès à l’eau potable, à l’assainissement et l’amélioration de l’hygiène générale qui en découle, ont un impact en santé publique bien supérieur à l’amélioration des structures de soins.

Elle souligne que la région connaît encore malheureusement régulièrement des foyers de cas de typhoïde. Cette année, par exemple, on compte une 20aine de cas sur le Maroni. Le défaut d’accès à l’eau et à l’assainissement est aussi responsable d’épidémies de maladies diarrhéiques. Plusieurs jeunes enfants du Maroni ont été hospitalisés ces deux derniers mois dans ce contexte. Diverses autres maladies et épidémies sont liées en Guyane au déficit d’installations d’eau et  d’assainissement : parasitoses intestinales diverses, cryptosporidiose, hépatites A, etc. Des communes du littoral sont également régulièrement concernées par ce sujet.

L’ARS élabore actuellement, avec ses partenaires, un plan pour lutter contre les parasitoses digestives.

Les missions de l’ARS en matière d’eau de consommation sont de : contrôler la qualité des eaux distribuées (contrôle sanitaire), l’instruction des procédures d’autorisation des ouvrages de captage et des usines de traitement, de protection des captages ou encore la gestion des maladies entériques.

L’ARS soutient les collectivités de Guyane dans cette démarche de progrès en faveur de la santé des guyanais.


On December 3, 2019, the Director General of ARS Guyane co-signed the progress contracts for the Eau-Dom plan of 8 towns of French Guiana (Saint-Laurent-Du-Maroni, Iracoubo, Awala, Sinnamary, Kourou, Saint-Elie). and communities of communes of CACL and CCDS.

On this occasion, it recalls that access to drinking water, sanitation and the improvement of general hygiene that results from it have a public health impact that is much higher than the improvement of health care structures.

She pointed out that the region unfortunately still regularly has outbreaks of typhoid cases. This year, for example, there are about 20 cases on the Maroni. The lack of access to water and sanitation is also responsible for epidemics of diarrheal diseases. Several young Maroni children have been hospitalized in the last two months in this context. Various other diseases and epidemics are linked in French Guiana to the lack of water and sanitation facilities: various intestinal parasitoses, cryptosporidiosis, hepatitis A, etc. Coastal municipalities are also regularly concerned by this subject.

The ARS is currently developing, with its partners, a plan to fight against digestive parasitosis.

The missions of the ARS in terms of drinking water are to: control the quality of the water distributed (sanitary control), the instruction of the procedures of authorization of the works of catchment and the factories of treatment, protection of catchments or still the management of enteric diseases.

The ARS supports the communities of Guyana in this process of progress in favor of the health of the French Guianese.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire