aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

04/12/19
Conférence régionale des acteurs de l’eau : 8 contrats signés

La 3ème conférence des acteurs régionale de l’eau, qui s’est déroulée le 3 décembre 2019 en préfecture, a été l’occasion de faire le point sur la mise en œuvre du plan eau DOM en Guyane et surtout de signer les premiers contrats de progrès par les collectivités concernées :

la CACL, Saint Laurent du Maroni, la CCDS pour l’assainissement non-collectif, Kourou, Sinnamary, Iracoubo, Saint Elie et Awala Yalimapo,

Et :

L’État, la CTG, les financeurs (AFB, AFD, la Banque des territoires, l’Office de l’Eau de Guyane et les autres institutions parties-prenantes (Comité de l’eau et de la biodiversité, Agence Régionale de la Santé).


Le préfet de la région Guyane Marc Del Grande, signataire des contrats, a indiqué que les contrats de progrès permettront de mettre en œuvre des actions indispensables aux renforcements des capacités techniques, financières et organisationnelles des services publics d’eau potable et d’assainissement. Ils devraient créer des conditions plus favorables au transfert de compétences eau potable et assainissement des 3 EPCI concernés (CCEG, CCDS, CCOG) au plus tard en 2026.

Ces contrats de progrès (2020-2024), élaborés par des bureaux d'études mandatés par l'AFD et l'AFB, en étroite collaboration avec les élus et techniciens des collectivités, comportent notamment des objectifs d’amélioration des performances techniques et financières, des indicateurs d'évaluation, et les opérations prioritaires d’investissement structurées en tranches annuelles des services d’eau potable et d’assainissement.

Contexte :

Un plan d’action pour les services d’eau potable et d’assainissement spécifique à l’Outre-Mer, le « plan eau DOM », a été annoncé en mai 2016 par les Ministères chargés de l’environnement, de la santé, des outre-mer, l’Agence française de développement et la Caisse des Dépôts.

Ce plan vise, sur 10 ans, à mettre à niveau les services à l’usager, améliorer la gestion des eaux usées et assurer la soutenabilité des services d’eau et maîtriser les prix. Il s’adresse à toutes les collectivités gestionnaires de service public de l’eau potable et assainissement de ces territoires. Il introduit une démarche d’amélioration des services publics d’eau potable et d’assainissement des collectivités, dans des contrats de progrès.

La 1ère conférence régionale des acteurs de l’eau à la CTG, sous co-Présidence du Préfet et du Président de la CTG organisée en juin 2017 avait adopté dans un document stratégique, les orientations et un programme d’actions du plan eau DOM en Guyane. La 2ème conférence de décembre 2018 a validé le calendrier d’élaboration des contrats de progrès pour l’année 2019.


The 3rd conference of the regional actors of the water, which took place on December 3rd, 2019 in prefecture, was the occasion to take stock on the implementation of the water plan DOM in French Guiana and especially to sign the first contracts progress made by the communities concerned:

the CACL, Saint Laurent du Maroni, the CCSD for non-collective sanitation, Kourou, Sinnamary, Iracoubo, Saint Elie and Awala Yalimapo,

And:

The State, the CTG, the financers (AFB, AFD, the Territorial Bank, the Guyana Water Authority and the other stakeholder institutions (Committee on Water and Biodiversity, Regional Agency of the Health).

The prefect of the French Guiana region Marc Del Grande, signatory of the contracts, said that the progress contracts will make it possible to implement essential actions to reinforce the technical, financial and organizational capacities of the public services of drinking water and sanitation. They should create more favorable conditions for the transfer of drinking water and sanitation skills of the 3 EPCIs concerned (CGC, CCDS, CCOG) by 2026 at the latest.

These progress contracts (2020-2024), drawn up by consulting firms mandated by AFD and AFB, in close collaboration with elected representatives and technicians of local authorities, include objectives to improve technical and financial performance. , evaluation indicators, and priority investment operations structured into annual tranches of drinking water and sanitation services.

Context:

An action plan for drinking water and sanitation services specific to overseas territories, the "DOM water plan", was announced in May 2016 by the Ministries of Environment, Health, Overseas Territories, the French Development Agency and Caisse des Dépôts.

This plan aims, over 10 years, to upgrade services to the user, improve wastewater management and ensure the sustainability of water services and control prices. It is intended for all public authorities managing public water and sanitation services in these territories. It introduces an approach to improve public drinking water and community sanitation services, in progress contracts.

The 1st regional conference of water stakeholders at the CTG, under the co-presidency of the Prefect and the President of the CTG organized in June 2017 had adopted in a strategic document, the orientations and a program of actions of the water plan DOM in French Guiana. The 2nd conference of December 2018 validated the timetable for drawing up progress contracts for the year 2019.

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 255 Ariane 5

Annonceurs

Régie publicitaire