aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

30/12/19
Focus sur le Caurale soleil

Cet oiseau, dont le nom courant, Caurale soleil, fait référence tout à la fois à son allure générale mi râle mi héron qu’à son plumage chatoyant, est un hôte des criques guyanaises sachant se rendre extrêmement discret.

Bien que de taille moyenne, 48 cm, il a un plumage cryptique lui permettant de se fondre dans son milieu de vie. Observé à de très rares occasions sur le territoire de la réserve Trésor, au cours de manœuvres de navigation très lentes, il est vu le long des berges des petites criques qui se jettent dans l’Orapu.
C’est lors de ses activités de pêche qu’il se laisse le plus facilement surprendre. Arpentant les berges peu profondes en quête de poisson à capturer, il chasse à la manière des hérons tête penchée vers l’avant puis lorsqu’il est tout près de la proie convoitée se projette subitement vers l’avant, son bec pointu lui servant de harpon.

Il est réputé pour le spectacle qu’il offre lorsqu’il déploie frontalement les plumes tant de ses ailes que de sa queue. Cela augmente son envergure mais a surtout pour conséquence d’exposer ses grands panneaux châtains ainsi que de grands ocelles blancs. Ce comportement ne serait pas une parade liée à la séduction mais plutôt un avertissement contre d’autres prétendants ou intrus de passage. Les taches blanches bien exhibées auraient un effet intimidant rendant le mâle le mieux doté le maître du lieu.

Cette espèce est intégralement protégée. Elle figure à l’article 3 de l’arrêté de protection du 25 mars 2015 fixant la liste des oiseaux représentés dans le département de la Guyane protégés sur l’ensemble du territoire et les modalités de leur protection.

Photographié par Sébastien Barrioz

Retrouvez plus d'informations ici.
 


This bird, whose common name, Caurale soleil, refers at the same time to its general look half rattle half heron as to its shimmering plumage is a host of Franch Guianese coves knowing how to make itself extremely discreet. Although of average size, 48 cm, it has cryptic plumage allowing it to blend into its living environment. Observed on very rare occasions in the territory of the Trésor reserve, during very slow navigation maneuvers, it is seen along the banks of small creeks which flow into the Orapu. It is during his fishing activities that he is most easily surprised. Striding along the shallow banks in search of fish to catch, it hunts like herons, head leaning forward, then when it is very close to the coveted prey suddenly projects itself forward, its pointed beak serving it as harpoon.

It is renowned for the spectacle it offers when it unfolds the feathers of its wings and tail from the front. This increases its size but above all has the consequence of exposing its large chestnut panels as well as large white eyepieces. This behavior would not be a display linked to seduction but rather a warning against other pretenders or passing intruders. The well displayed white spots would have an intimidating effect making the best endowed male the master of the place.

This species is fully protected. It appears in article 3 of the protection decree of March 25, 2015 setting the list of birds represented in the department of French Guiana protected throughout the territory and the terms of their protection.

Photographed by Sébastien Barrioz

Find more here.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol 251 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité