aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

07/01/20
Arianespace : Contrat de lancement du satellite Euclid signé

Arianespace et l’Agence spatiale européenne (ESA) ont annoncé aujourd’hui la signature d’un contrat de services de lancement du satellite Euclid. La mission sera lancée à partir de mi-2022 depuis le Centre Spatial Guyanais (CSG), en Guyane Française et sera compatible au lancement d’Ariane 62 et de Soyuz.

Euclid est une mission d’astronomie et d’astrophysique de moyenne catégorie qui s’inscrit dans le cadre du programme scientifique « Cosmic Vision 2015-2025 » de l’ESA. Elle vise à déterminer l’histoire de l’expansion de notre Univers au cours des 10 derniers milliards d’années, en étudiant l’accélération actuelle de l’expansion cosmique alimentée par une mystérieuse composante appelée énergie noire et la croissance des structures cosmiques induite par la présence de matière noire.

À cette fin, Euclid explorera des galaxies situées à différentes distances de la Terre, dans les longueurs d'onde du visible et du proche infrarouge, sur une zone représentant plus de 35 % de la sphère céleste.

Selon la théorie de la relativité générale d’Albert Einstein, la gravité – force fondamentale qui régit l’Univers à ses plus grandes échelles – est intimement liée à la géométrie de l’espace-temps. Ainsi, la mission a été baptisée Euclid en l’honneur du mathématicien grec Euclide d’Alexandrie (~ 300 av. J.-C.), considéré comme le père de la géométrie.

Euclid sera compatible pour un lancement à bord d'Ariane 62 et de Soyuz à partir de mi-2022 depuis le CSG.

Le satellite aura une masse au décollage d’environ 2 160 kg et sera placé en orbite autour du soleil à une distance moyenne d’environ 1,5 km million de kilomètres de l’orbite de la Terre. Cette position, appelée point de Lagrange L2, est un point quasi-stable où les corps qui s’y trouvent tournent autour du Soleil en même temps que la Terre. La durée de la mission nominale sera de 6 ans.

L’ESA a sélectionné Thales Alenia Space comme maître d’œuvre du programme ainsi que pour la construction du satellite et de son module de service. Airbus Defence and Space est pour sa part en charge de la fourniture de la charge utile (PLM) contenant le télescope.

Près de 1 000 scientifiques issus de 100 instituts composent le consortium Euclid chargé de la construction des instruments et de l’exploitation des données scientifiques récoltées dans le cadre de la mission. Le consortium Euclid compte des scientifiques originaires de 13 pays d'Europe : l'Autriche, le Danemark, la France, la Finlande, l'Allemagne, l'Italie, les Pays-Bas, la Norvège, l'Espagne, la Suisse, le Portugal, la Roumanie et le Royaume-Uni. Il comprend également une équipe de scientifiques américains détachés par l’agence spatiale américaine, la NASA.

Après la signature du contrat, Günther Hasinger, Directeur de la Science et de l'Exploration à l'ESA, a déclaré : « Euclid va scruter la nature même de notre Univers, en mettant en lumière son côté obscur – les mystérieuses matière noire et énergie noire – et en s’appuyant sur les grands progrès réalisés en cosmologie au cours des dernières décennies, récemment récompensés par une part du Prix Nobel de physique de cette année. Nous sommes ravis de confirmer que le lancement d’Euclid sera effectué par un lanceur d’Arianespace. Nous nous réjouissons également de poursuivre cette collaboration avec notre partenaire responsable et fiable afin d’atteindre les objectifs ambitieux de notre programme scientifique spatial. »

Stéphane Israël, Président Exécutif d’Arianespace, a ajouté : « Six mois après avoir remporté la mission JUICE (JUpiter ICy moons Explorer), Arianespace est fière de commencer l’année 2020 en annonçant un lancement scientifique emblématique pour l’Agence spatiale européenne. Euclid doit permettre de mieux comprendre notre Univers ; lancer cette mission à bord d’une Ariane 62 ou de Soyuz constitue une nouvelle preuve de la capacité d’Arianespace à offrir aux ambitions européennes un accès indépendant à l’Espace. »


Arianespace and the European Space Agency (ESA) today announced the signing of a contract to launch the Euclid satellite. The mission will be launched from mid-2022 from the Guiana Space Center (CSG) in French Guiana and will be compatible with the launch of Ariane 62 and Soyuz.

Euclid is a medium-class astronomy and astrophysics mission that is part of ESA’s "Cosmic Vision 2015-2025" scientific program. It aims to determine the history of the expansion of our Universe over the last 10 billion years, by studying the current acceleration of cosmic expansion fueled by a mysterious component called dark energy and the growth of cosmic structures induced by the presence of dark matter.

To this end, Euclid will explore galaxies located at different distances from Earth, in the visible and near infrared wavelengths, over an area representing more than 35% of the celestial sphere.

According to Albert Einstein's theory of general relativity, gravity - the fundamental force that governs the Universe at its largest scales - is intimately linked to the geometry of space-time. Thus, the mission was named Euclid in honor of the Greek mathematician Euclid of Alexandria (~ 300 BC), considered to be the father of geometry.

Euclid will be compatible for launch aboard Ariane 62 and Soyuz from mid-2022 from the CSG.

The satellite will have a takeoff weight of approximately 2,160 kg and will be placed in orbit around the sun at an average distance of approximately 1.5 km million kilometers from Earth’s orbit. This position, called the Lagrange point L2, is a quasi-stable point where the bodies therein rotate around the Sun at the same time as the Earth. The duration of the nominal mission will be 6 years.

ESA selected Thales Alenia Space as prime contractor for the program as well as for the construction of the satellite and its service module. Airbus Defense and Space is responsible for providing the payload (PLM) containing the telescope.

Nearly 1,000 scientists from 100 institutes make up the Euclid consortium responsible for the construction of the instruments and the exploitation of the scientific data collected as part of the mission. The Euclid consortium includes scientists from 13 European countries: Austria, Denmark, France, Finland, Germany, Italy, the Netherlands, Norway, Spain, Switzerland, Portugal, Romania and the United Kingdom. It also includes a team of American scientists seconded from the US space agency, NASA.

After signing the contract, Günther Hasinger, Director of Science and Exploration at ESA, said: "Euclid will scrutinize the very nature of our Universe, highlighting its dark side - the mysterious dark matter and dark energy - and building on the great advances made in cosmology in recent decades, recently awarded a share of this year's Nobel Prize in physics. We are pleased to confirm that the launch of Euclid will be carried out by an Arianespace launcher. We also look forward to continuing this collaboration with our responsible and reliable partner in order to achieve the ambitious goals of our space science program. "

Stéphane Israël, Executive Chairman of Arianespace, added: "Six months after winning the JUICE (JUpiter ICy moons Explorer) mission, Arianespace is proud to start 2020 with the launch of an iconic scientific launch for the European Space Agency. Euclid should allow us to better understand our Universe; launching this mission aboard an Ariane 62 or Soyuz is further proof of Arianespace’s ability to offer European ambitions independent access to Space. "
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol 251 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité