aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/02/20
Surveillance de la qualité des eaux côtières au large de la Guyane

Un peu avant la fin de l’année 2019, l’équipe « EDYLIC» du laboratoire LEEISA de Cayenne a mené une mission au large des Iles du Salut avec la Marine Nationale.  Pour la première fois en Guyane, un instrument permettant la mesure de plusieurs paramètres physico-chimiques vient d’être déployé sous la surface de l’eau.  Revivez cet événement en images.

Tamara Croizeau, scientifique de l’USR LEEISA a embarqué à bord de la Caouanne – bâtiment de surveillance de pêche illicite de la Marine Nationale – afin de déposer une sonde marine à quelques mètres des côtes des célèbres Iles du Salut. Cet instrument de mesure est maintenant relié par une chaîne à un corps mort reposant sous une dizaine de mètres de la surface.

Bien que déjà utilisé ailleurs dans le monde, ce dispositif de mesure est un élément inédit pour les sciences marines sur le territoire Guyanais. Pour les trois prochaines années, la sonde permettra de surveiller la qualité de l’eau en mesurant plusieurs éléments tels que : l’oxygène dissout, la fluorescence de la matière organique dissoute, la chlorophylle a, la salinité, la turbidité et la température.

Avec l’objectif de créer une grande base de données, ces mesures seront utilisées afin de mieux définir la qualité des eaux côtières Guyanaises et leur variabilité inter et intra annuelle. Dans un premier temps, les scientifiques relèveront les données tous les quinze jours afin de vérifier la viabilité des informations avant d’allonger ce temps à une relève mensuelle, voire bi-mensuelle. Ces informations seront ensuite exploitées par plusieurs équipes de recherche en Guyane et sur l’hexagone.

Ces mesures sont réalisées grâce à une étude menée dans le cadre de la DCE (Directive Cadre Européenne sur l’eau) visant à caractériser, par télédétection de la couleur de l’eau et mesures in situ, la qualité (biogéochimie) des masses d’eau côtières et de transition (estuaires).

Cette étude est co-financée par l’AFB, l’Office de l’eau de Guyane, la DEAL, et est réalisée par une équipe du CNRS regroupant des chercheurs de l’UMR LOG et de l’USR LEEISA.

Débuté en septembre 2019 elle s’étend sur 3 ans. Cette mission est l’occasion pour le CEBA de rappeler sa volonté de s’investir plus encore dans les recherches marines à l’occasion de son renouvellement 2020 – 2024.


Shortly before the end of 2019, the "EDYLIC" team from the LEEISA laboratory in Cayenne led a mission off the Salvation Islands with the French Navy. For the first time in French Guiana, an instrument allowing the measurement of several physico-chemical parameters has just been deployed below the surface of the water. Relive this event in pictures.

Tamara Croizeau, a scientist at USR LEEISA, has embarked on board the Caouanne - an illegal fishing surveillance vessel for the French Navy - in order to drop a marine probe a few meters from the coast of the famous Salvation Islands. This measuring instrument is now connected by a chain to a dead body lying under ten meters from the surface.

Although already used elsewhere in the world, this measurement device is a unique element for marine sciences in French Guiana. For the next three years, the probe will monitor water quality by measuring several elements such as: dissolved oxygen, fluorescence of dissolved organic matter, chlorophyll a, salinity, turbidity and temperature.

With the aim of creating a large database, these measures will be used to better define the quality of Guianese coastal waters and their inter and intra annual variability. Initially, the scientists will collect the data every two weeks to check the viability of the information before extending this time to monthly or even bi-monthly readings. This information will then be used by several research teams in French Guiana and in France.

These measurements are carried out thanks to a study carried out within the framework of the DCE (European Framework Directive on water) aiming to characterize, by remote sensing of the color of the water and in situ measurements, the quality (biogeochemistry) of the masses d coastal and transitional water (estuaries).

This study is co-funded by the AFB, the French Guiana Water Office, the DEAL, and is carried out by a CNRS team of researchers from the UMR LOG and the USR LEEISA.

Started in September 2019, it spans 3 years. This mission is an opportunity for CEBA to reiterate its desire to invest even more in marine research on the occasion of its renewal from 2020 to 2024.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité