aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

24/03/20
Les écoles de formation en travail social se mobilisent

Face à la crise sanitaire inédite que traverse notre pays, tous les acteurs incontournables à la continuité de la vie, des soins et des relations, continuent de se mobiliser par exception au principe de confinement. De la même manière que les personnels de santé ou du maintien des produits de première nécessité, les étudiants, les formateurs et tous les professionnels du social et du médico-social, se mobilisent pour soutenir et accompagner les personnes les plus vulnérables. Des milliers de structures d’accueil assurent au jour le jour, du mieux qu’ils le peuvent, avec des problèmes de continuité de service immenses, les réponses aux premiers besoins, des personnes dont ils ont la charge et fragilisées un peu plus par la conjoncture : bébés, enfants, jeunes, familles, adultes, personnes handicapées, personnes âgées, accueillies en établissement ou à leur domicile.

Saluons le courage et la détermination de tous ces acteurs, salariés, apprentis, bénévoles et étudiants volontaires, qui agissent modestement au quotidien, pour que, malgré les difficultés, soit contenue la dégradation des situations qui dépendent entièrement de leur capacité à prendre soin d’eux.

Parmi eux, les équipes des établissements de formation en travail social (EFTS) se sont immédiatement mobilisés, pour non seulement assurer la continuité pédagogique des formations et des stages de leurs 100 000 étudiants et stagiaires, ce qui est leur première responsabilité, mais aussi pour répondre le mieux et le plus vite possible à des demandes de personnels et de volontaires, dont ils étaient assaillis.

La continuité pédagogique des formations a été installée à distance, via des plateformes en ligne, déjà existantes ou créées en un temps record, pour permettre aux étudiants de poursuivre leur formation, dans ses contenus et ses périodes de stage, autant que cela était possible sans risque. Tout en fermant les écoles, les établissements de formation en travail social se sont organisés avec leurs personnels, pour que le lien entre élèves et employeurs, soit assuré.

Dans le même temps, les équipes des EFTS ont mis en place, en lien avec le gouvernement et en partenariat avec les services de l’Etat et des collectivités locales, ainsi que les réseaux associatifs, un recensement local des étudiants volontaires et des besoins des structures d’accueil.

En une semaine, de nombreux étudiants en travail social se sont déjà portés volontaires sur tout le territoire. La mise en relation avec les employeurs demandeurs, tant sur des postes éducatifs, que pour des tâches du quotidien, se met en place un peu partout sur le territoire national métropolitain et ultramarin, à partir des centres de formation (cf. site de l’UNAFORIS, pour repérer les établissements de formation du réseau UNAFORIS qui participent à cet élan).

Autant d’engagements modestes et courageux, qui participent de l’élan national de solidarité, tout en contribuant à éviter que le tissu de l’action sociale et du lien social au quotidien, déjà si difficiles à construire et à maintenir en temps normal, tienne et assure aux personnes concernées toute l’attention, le respect et le soutien dont ils ont tant besoin pour traverser cette période qui accentue leur dépendance et les risques pour eux.

"Nous nous attacherons bien sûr, à ce que ces participations volontaires de nos étudiants, à l’instar des stages de terrain, puissent être capitalisées et valorisées dans le cadre de leur cursus de formation, malmené par la conjoncture, et qu’elles soient pris en compte dans l’octroi des diplômes qui les clôtureront, dans les mois qui viennent."

Pour les soutenir, ils appellent de leurs vœux, qu’outre la reconnaissance du courage de toutes ces personnes :
- Des moyens soient attribués aux structures d’accueil pour qu’elles puissent indemniser / rémunérer et protéger le volontariat ainsi mis à leur disposition,
- Un soutien effectif aux écoles pour qu’elles puissent continuer d’investir et d’innover durablement dans leurs pratiques pédagogiques,
- La poursuite de la structuration d’une solidarité organisée et durable, mobilisable en cas de crise et reconnue, de type « réserve sociale volontaire », au service de la santé psychique, sociale de nos concitoyens, comme elle l’est aujourd’hui pour la santé physique.

"Nous continuerons, forts de nos partenariats de longue date avec tous les acteurs de la solidarité, localement et nationalement, et en lien avec la plateforme à contribuer coûte que coûte, à ce que les étudiants volontaires et personnes les plus vulnérables ne soient pas oubliées des mesures exceptionnelles mises en place et que les moyens donnés par les pouvoirs publics soient à la hauteur des enjeux de la situation.

Et nous continuerons de mobiliser les forces, intelligences et engagements, pour continuer d’organiser, de former et de protéger nos étudiants et stagiaires dans cette conjoncture, intervenants sociaux de demain qui se mobilisent aujourd’hui.
"


Faced with the unprecedented health crisis in our country, all the key players in the continuity of life, care and relationships, continue to mobilize by exception to the principle of confinement. In the same way as health and maintenance staff for basic necessities, students, trainers and all social and medico-social professionals are mobilized to support and accompany the most vulnerable people. Thousands of reception centers provide day to day, as best they can, with immense problems of continuity of service, the answers to the first needs, of the people in their charge and weakened a little more by the economic situation: babies, children, young people, families, adults, disabled people, elderly people, accommodated in institutions or at their homes.

We salute the courage and determination of all these actors, employees, apprentices, volunteers and student volunteers, who act modestly on a daily basis, so that, despite the difficulties, the deterioration of the situations which depend entirely on their ability to take care of is contained. them.

Among them, the teams of social work training establishments (EFTS) immediately mobilized, not only to ensure the educational continuity of the training and internships of their 100,000 students and trainees, which is their primary responsibility, but also to respond as quickly and as well as possible to requests for staff and volunteers, of which they were assailed.

The educational continuity of training was installed remotely, via online platforms, already existing or created in record time, to allow students to continue their training, in its content and internship periods, as much as possible without risk. While closing the schools, the social work training establishments organized themselves with their staff, so that the link between pupils and employers was ensured.

At the same time, the EFTS teams have set up, in conjunction with the government and in partnership with state and local government services, as well as associative networks, a local census of student volunteers and the needs of reception structures.

In one week, many social work students have already volunteered throughout the territory. Getting in touch with requesting employers, both in educational positions and for everyday tasks, is being set up almost everywhere in the national metropolitan and ultramarine territory, from training centers (see website of the UNAFORIS, to identify training establishments in the UNAFORIS network that are participating in this effort).

So many modest and courageous commitments, which contribute to the national impulse of solidarity, while helping to prevent the fabric of social action and social bond in everyday life, already so difficult to build and maintain in normal times, keep and assure the people concerned all the attention, respect and support they so badly need to get through this period which increases their dependence and the risks for them.

"We will of course endeavor to ensure that these voluntary participations by our students, like field internships, can be capitalized on and valued as part of their training curriculum, which has been badly affected by the economic situation, and that they be taken into account in the awarding of diplomas which will close them in the coming months. "

To support them, they are calling for the recognition of the courage of all these people:
- Resources are allocated to the reception structures so that they can compensate / remunerate and protect the volunteering thus made available to them,
- Effective support for schools so that they can continue to invest and innovate sustainably in their teaching practices,
- The continuation of the structuring of an organized and lasting solidarity, mobilizable in the event of a crisis and recognized, of the “voluntary social reserve” type, at the service of the mental and social health of our fellow citizens, as it is today for physical health.

"We will continue, strong from our long-standing partnerships with all the actors of solidarity, locally and nationally, and in connection with the platform to contribute at all costs, so that the student volunteers and the most vulnerable people are not forgotten exceptional measures put in place and that the means given by the public authorities are up to the challenges of the situation.

And we will continue to mobilize the forces, intelligences and commitments, to continue to organize, train and protect our students and trainees in this conjuncture, social workers of tomorrow who are mobilizing today. "

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité