aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

06/04/20
Vente alternative de produits alimentaires

Afin de lutter contre le développement du virus Covid-19, des mesures ont été prises qui rendent plus difficile l’approvisionnement en produits frais. En réponse notamment à la fermeture des marchés guyanais, un grand nombre d’initiatives de ventes alternatives se sont mises en place entre producteurs, avec les collectivités locales ou en concertation avec les services de l’État.

Certaines existaient déjà avant la crise, et se sont renforcées en augmentant leur volume et la diversité de leurs produits. Les plates-formes de collecte pour l’approvisionnement des grandes surfaces et des petits commerces collaborent d’autant plus avec les agriculteurs pour satisfaire la demande et accomplir une distribution efficace des produits locaux.

D’autres initiatives sont venues d’agriculteurs d’un même secteur géographique, regroupés afin d’optimiser la collecte et la distribution de leurs récoltes dans des circuits courts. Les démarches recensées sont variées et nombreuses : solutions de livraison à domicile, commandes de paniers solidaires, drive et possibilités de retrait en magasin. Il suffit généralement de passer commande au préalable auprès des producteurs, pour qui il est essentiel de continuer à approvisionner et à satisfaire les clients.
Cette diversification du réseau de distribution par ces modes de ventes alternatives est indispensable pour la continuité des activités agricoles et alimentaires.

A titre d’exemples, parmi les nombreuses initiatives recensées, l’équipe de l’association des « Paniers solidaires de Guyane » met en vente entre Macouria et Kourou des fruits et légumes de Matiti et Wayabo. De la même façon à Montsinnéry, les habitants peuvent passer commande par un questionnaire sur internet et récupérer leur colis dans des zones dédiées tout en respectant les gestes « barrières ». A Cayenne, Matoury et Sinnamary, les syndicats agricoles se sont mobilisés et entendus avec les maires pour organiser des ventes au déballage sur des petits points de vente. On peut citer encore les paniers pour les personnes âgées livrés par le CCAS de Macouria et enfin l’épicerie solidaire Ti-Degra à Cayenne qui assure également la livraison à domicile pour ses clients.
À noter que les ventes sur l’emplacement du marché aux poissons de Cayenne sont possibles selon les normes actuellement en vigueur et que la « halle à viande » place du Coq est ouverte depuis le mercredi 1er avril 2020.

Il existe bien d’autres initiatives, les détails et les coordonnées de tous les vendeurs de produits frais guyanais sont répertoriés dans une liste, disponible sur le site internet des services de l’État en Guyane.

Les porteurs d’initiatives encore non recensées à ce jour sont invités à se faire connaître pour que les services de la préfecture et l’interprofession des filières végétales de Guyane puissent les ajouter à la liste.


In order to combat the development of the Covid-19 virus, measures have been taken which make it more difficult to supply fresh produce. In response in particular to the closure of the Guyanese markets, a large number of alternative sales initiatives have been set up between producers, with local authorities or in consultation with government departments.

Some already existed before the crisis, and have been strengthened by increasing their volume and the diversity of their products. The collection platforms for supplying large areas and small businesses collaborate all the more with farmers to meet demand and achieve efficient distribution of local products.

Other initiatives have come from farmers in the same geographic area, grouped together to optimize the collection and distribution of their crops in short circuits. The approaches listed are varied and numerous: home delivery solutions, orders for solidarity baskets, drives and pick-up options in stores. It is generally enough to place an order in advance with producers, for whom it is essential to continue to supply and satisfy customers.
This diversification of the distribution network by these alternative sales methods is essential for the continuity of agricultural and food activities.

For example, among the many initiatives identified, the team of the association "Paniers solidaires de Guyane" sells fruit and vegetables from Matiti and Wayabo between Macouria and Kourou. In the same way in Montsinnéry, residents can order via a questionnaire on the internet and collect their parcel in dedicated areas while respecting the “barrier” gestures. In Cayenne, Matoury and Sinnamary, the agricultural unions mobilized and agreed with the mayors to organize unpacking sales at small outlets. We can also mention the baskets for the elderly delivered by the CCAS of Macouria and finally the Ti-Degra solidarity grocery store in Cayenne which also provides home delivery for its customers.
Note that sales at the Cayenne fish market are possible according to the standards currently in force and that the "meat hall" place du Coq has been open since Wednesday, April 1, 2020.

There are many other initiatives, the details and contact details of all the sellers of fresh Guianese products are listed in a list, available on the website of the State services in French Guiana.

The initiators of initiatives not yet identified to date are invited to make themselves known so that the departments of the prefecture and the interprofessional of vegetable sectors in French Guiana can add them to the list.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire