aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

05/05/20
Accompagnement à l'écriture avec Rose MARTINE

Le théâtre de l’Entonnoir travaille depuis 19 ans à l’émergence d’artistes et à la proposition d’actions de territoire pour une culture pour tous, pour chacun partagée. Le 11 mai est une date qui pose bien des questions sur ce que nous pourrons faire, sur la nouvelle vie que nous allons mener « avec le virus » , et qui est marquée par plus de 50 jours de confinement.

ALORS ECRIVONS !

Principes de participation
1. C’est un accompagnement à l’écriture à distance proposé par le Théâtre de l’Entonnoir : toute personne qui s’inscrit sera accompagnée par l’artiste Rose MARTINE
2. C’est gratuit et ouvert à toute personne résidant en Guyane ( à partir de 10 ans)
3. Les formes d’écrits sont libres , mais le thème est lié au confinement
3.Pour s’inscrire : envoyer nom, prénom , âge et coordonnées ( mail + téléphone) à entonnoirtheatre@orange.fr ou whattssap sur +5940694419276
4. l’accompagnent est individuel et collectif
5. le temps collectif : un RDV d’une heure chaque jour ( whatssapp) avec Rose Martine, artiste. ( nous vous donnerons des coordonnées dédiées)
6. le temps individuel pour amorcer l’écriture, réécrire ... discuter pour débloquer
7. Le théâtre de l’entonnoir proposera ensuite une valorisation : mise en voix, impression...
8. inscriptions à partir du 4 mai 2020
9. Accompagnement à l’écriture du 11 mai au 15 juin 2020

Rose MARTINE est une jeune artiste Guyanaise diplômée du Conservatoire National Supérieur D’art Dramatique de Paris , comédienne, dramaturge et metteur en scène, qui travaille régulièrement avec le Théâtre de l’Entonnoir.

Votre production , accompagnement de Rose :
« Cela peut prendre la forme de lettres, de dialogues, de poèmes, de discours, d’analyses, de dessins, de BD... Il faut se dire que toutes les formes sont possibles, tant qu’elles permettent de s’exprimer. Si vous avez envie, mais que vous ne savez pas sous quelle forme démarrer le travail d’écriture , on peut démarrer ensemble.
Sinon, vous écrivez, envoyez, on en discute et on avance. On peut aussi faire des écritures communes.

Tout est permis, tant que cela a un lien avec le confinement- déconfinement, avec cette nouvelle vie »

Thèmes et questionnements qui peuvent guider votre réflexion :
• Le confinement se vit ou se survit-il ?
• Quels sont les mots qui définissent le confinement actuel de chacun ?
• Dans quel état est-ce que ça nous met ?
• Qu'est-ce qu’on comprend de la situation dans laquelle on se trouve ?
• S’y sent-t-on bien ? Mal ? Et autour de nous ? Qu'est-ce que ça change ?
• Ça a arrangé ou dégradé notre quotidien ?
• Comment voit-on les choses ?
• Qu'est-ce qu'on a lu ? Entendu ? Regardé ? Ou qu'est-ce qui nous a regardé ? (Oui parfois on se regarde mutuellement et ça n'avance pas : les devoirs, les familles, la télévision, la vaisselle... ?)
• Comment se sent-t-on ?
• Notion du temps qui passe.
• De quoi a-t-on peur ? De quoi rêve- t-on (présent) ? De quoi rêve-t-on pour après ?
• C'est quoi après ? Après quoi ?
• Ce confinement, est-ce une bouffée d'air pour notre corps ou une asphyxie ? Et pour notre âme ?
• Comment aimer pendant le confinement ?
• Voir, ne pas voir, chercher à voir, espérer voir, supporter, l’être aimé.
• Est-ce que le confinement tue l’amour ? Et la naissance de l’amour pendant le
confinement ?
• Et le désir ? Et le plaisir ?
• Est-ce qu’on doit commencer/continuer à s’occuper de soi ? Se faire beau/ belle ? S’occuper de sa forme physique. De son “Summer body”.
• On en est où au niveau de la balance ? Est-ce le poids du confinement ou celui des bons petits plats ? Peut-être qu’on s’en fout, non ?
• Doit-on avoir de la culpabilité plus que le reste de l’année (de ne rien faire, de manger, de boire plus, d’être grincheux) ? Ou est-ce normal de se sentir différent ?
• A-t-on envie d’être plus rebelles que d’habitude ? Braver les interdits ? Sortir sans avoir besoin de rien (rien de plus que de l’air) ? Voir des amis, la famille. Faire la fête...
• Et les relations familiales ? À l’intérieur de la maison et à l’extérieur ?
• Est-ce qu’il y a plus de disputes ? Comment règle-t-on les soucis ? Avec des mots, des coups, des cris ?
• Est-ce qu’on se sent seul ? Mal-aimé ?
• Qu'est-ce qui peut nous faire mal, pendant ce confinement ?
• Et la mort ? Oublie-t-on l’omniprésence de la mort ? Est-ce qu’on a peur de la mort ?

Contact :

THEATRE DE l’ENTONNOIR, KOUROU
direction artistique ; Isabelle NIVEAU
coordonnées : entonnoirtheatre@orange.fr , 06 94 41 92 76


The funnel theater has been working for 19 years for the emergence of artists and the proposal of territorial actions for a culture for everyone, for everyone shared. May 11 is a date that asks a lot of questions about what we can do, about the new life we ​​are going to lead "with the virus", and which is marked by more than 50 days of confinement.

THEN WRITE!

Principles of participation
1. This is a distance writing support offered by the Théâtre de l'Entonnoir: anyone who signs up will be accompanied by the artist Rose MARTINE
2. It is free and open to anyone residing in French Guiana (from 10 years old)
3. The forms of writing are free, but the theme is linked to confinement
3.To register: send name, first name, age and contact details (email + phone) to entonnoirtheatre@orange.fr or whattssap on +5940694419276
4. support is individual and collective
5. collective time: an appointment of one hour each day (whatssapp) with Rose Martine, artist. (we will give you dedicated contact details)
6. individual time to start writing, rewriting ... discussing to unlock
7. The theater of the funnel will then offer a valuation: voice, impression ...
8. registrations from May 4, 2020
9. Writing support from May 11 to June 15, 2020

Rose MARTINE is a young Guyanese artist graduated from the National Conservatory of Dramatic Art in Paris, actress, playwright and director, who regularly works with the funnel theater.

Your production, accompaniment of Rose:
"It can take the form of letters, dialogues, poems, speeches, analyzes, drawings, comics ... It must be said that all forms are possible, as long as they allow expression . If you want, but you don't know how to start writing, we can start together.
Otherwise, you write, send, discuss it and move on. We can also do common scriptures.

Anything goes, as long as it has a connection with containment, with this new life ”

Themes and questions that can guide your thinking:
• Is containment lived or does it survive?
• What are the words that define everyone's current confinement?
• In what state does it put us?
• What do we understand from the situation we find ourselves in?
• Do you feel good there? Wrong ? And around us? What does it change ?
• Has it improved or degraded our daily lives?
• How do we see things?
• What did we read? Heard? Looked ? Or what looked at us? (Yes sometimes we look at each other and it does not progress: homework, families, television, dishes ...?)
• How do you feel?
• Concept of passing time.
• What are we afraid of? What do we dream of (present)? What do we dream of for next?
• What is it after? After what ?
• Is this confinement a breath of air for our body or asphyxiation? And for our soul?
• How to love during confinement?
• To see, not to see, to seek to see, to hope to see, to support, to be loved.
• Does containment kill love? And the birth of love during
confinement ?
• What about desire? And the pleasure ?
• Should we start / continue to take care of ourselves? To make yourself beautiful? Take care of your physical condition. From his “Summer body”.
• Where are we on the scale? Is it the weight of containment or that of good little dishes? Maybe we don't care, right?
• Should we be more guilty than the rest of the year (doing nothing, eating, drinking more, being cranky)? Or is it okay to feel different?
• Do we want to be more rebellious than usual? Braving the taboos? Going out without needing anything (nothing more than air)? See friends, family. To party...
• What about family relationships? Inside the house and outside?
• Are there more arguments? How do you deal with concerns? With words, blows, cries?
• Do we feel alone? Unloved ?
• What can hurt us during this confinement?
• And the dead ? Do we forget the omnipresence of death? Are we afraid of death?

Contact :

THEATER OF THE FUNNEL, KOUROU
artistic direction ; Isabelle LEVEL
contact details: entonnoirtheatre@orange.fr, 06 94 41 92 76

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire