aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/05/20
Réouverture progressive des crèches

Ce jeudi 07 Mai 2020, se tenait, sous la présidence d’Audrey Marie, vice-présidente en charge de la petite enfance, une rencontre réunissant les deux fédérations des gestionnaires de crèches, le directeur de la CAF ainsi qu’un représentant de l'Etat. Il s’agissait de la deuxième dédiée depuis le début de la crise sanitaire.

Au cours de cette réunion, l’ensemble de ces acteurs de la petite enfance ont pu se positionner sur la reprise progressive des modes d’accueil de la petite enfance sur le territoire.

Qu’en ressort-il ? :

Des conditions de sécurité sanitaires devant être réunies :

Sur la base du guide national diffusé ce 07 Mai 2020, la réouverture des crèches s’organisera, à partir du 11 mai 2020, de manière progressive et selon les capacités organisationnelles de chaque établissement, en respectant strictement les consignes sanitaires :
- port obligatoire du masque pour les professionnels, respect des gestes barrières,
- protocole de désinfection régulière,
- organisation de l'accueil des enfants par groupes de 10 dans des locaux différents,

Tout cela faisant l'objet d'un protocole pour chaque crèche qui pourra être adressé aux PMI pour avis.

Une priorité accordée à l’accueil des enfants de professionnels indispensables à la gestion de l'épidémie :
Le guide ministériel indique que les demandes d’accueil doivent être examinées en priorité pour les enfants des professionnels indispensables à la gestion de l'épidémie :
- personnels des établissements de santé et services et établissements médico sociaux – dont personnels des crèches -,
- professionnels de santé libéraux,
- personnels de l'ASE et de la PMI,
- services de l'Etat chargés de la gestion de la crise,
- professionnels et bénévoles des filières de dépistage ;
- professionnels des établissements d'enseignement ouverts ;
- couples d'actifs dont l'un des deux parents ne peut pas télétravailler ;
- familles monoparentales

Compte tenu des contraintes d'accueil, Rodolphe Alexandre, président de la Collectivité Territoriale de Guyane, a saisi le gouvernement en faveur d’une prise en compte des surcoûts mais également sur les mesures de soutien financier prévues pour empêcher la disparition d’établissements. La CTG entend, aux côtés de la CAF, veiller à ce que la Guyane ne perde aucune place de crèche, un enjeu important au regard du contexte socio-démographique du territoire.


This Thursday, May 07, 2020, was held, under the chairmanship of Audrey Marie, vice-president in charge of early childhood, a meeting bringing together the two federations of nursery managers, the director of CAF as well as a representative of the 'State. It was the second dedicated since the start of the health crisis.

During this meeting, all of these early childhood actors were able to position themselves on the gradual resumption of childcare arrangements in the territory.

What comes out of it?

Health security conditions to be met:
On the basis of the national guide distributed on May 07, 2020, the reopening of the crèches will be organized, from May 11, 2020, gradually and according to the organizational capacities of each establishment, strictly respecting the health guidelines:
- compulsory wearing of a mask for professionals, respect for barrier gestures,
- regular disinfection protocol,
- organization of childcare in groups of 10 in different rooms,

All this is the subject of a protocol for each crèche which can be sent to PMIs for advice.

A priority given to the reception of the children of professionals essential to the management of the epidemic:
The ministerial guide indicates that the requests for reception must be examined in priority for the children of professionals essential to the management of the epidemic:
- staff of health establishments and medico-social establishments - including nursery staff -,
- liberal health professionals,
- ASE and PMI staff,
- State services responsible for managing the crisis,
- professionals and volunteers in the screening sectors;
- professionals from open educational establishments;
- working couples where one of the two parents cannot telework;
- single-parent families

Given the constraints of reception, Rodolphe Alexandre, president of the Collectivity Territoriale of French Guiana, approached the government in favor of taking into account the additional costs but also on the financial support measures planned to prevent the disappearance of establishments . The CTG intends, alongside the CAF, to ensure that French Guiana does not lose any place in a crèche, an important issue in view of the socio-demographic context of the territory.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité