aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

04/06/20
Démarrage du dépistage du Covid-19 au laboratoire du CHOG

Lundi, de premiers tests ont été effectués à l’hôpital de Saint-Laurent du Maroni. L’établissement reçoit aujourd’hui un nouvel automate ainsi que des réactifs et des écouvillons.

C’est une des heureuses nouvelles de ce début de semaine : depuis lundi, le laboratoire du Chog teste les prélèvements au Covid-19. Si le virus circule moins dans l’ouest que dans l’Île-de-Cayenne ou dans l’est, ces capacités supplémentaires étaient attendues.

Le Chog est doté d’un automate GenExpert 16. La semaine dernière, il a reçu 200 réactifs. Tout était donc en place pour commencer à tester. L’équipe du laboratoire s’est donc assurée « que la connexion informatique soit stabilisée avant de commencer les tests et nous avons souhaité accélérer le mouvement et démarrer les tests dès lundi », relate le Dr Jean-François Carod. Le responsable du laboratoire est entouré de 23 techniciens de laboratoire, 8 secrétaires médicaux, 1 cadre, 3 infirmières et deux à trois biologistes selon les périodes. Une biologiste supplémentaire, qui collabore régulièrement avec le Chog, est arrivée mardi pour une mission d’un mois.

Les capacités du Chog sont actuellement de 30 analyses par jour. Mardi, il en a effectué 18 dont deux se sont révélés positifs. Si ce chiffre vient à être dépasser, le circuit en place depuis le début de l’épidémie est toujours possible avec l’envoi des échantillons au laboratoire Carage de Kourou ou dans l’un des laboratoires de Cayenne. Les prélèvements sont effectués en majorité à l’hôpital.

« Ce chiffre est sous réserve que nous ayons les écouvillons et les réactifs, nuance toutefois le Dr Carod. C’est le facteur limitant. » Sur ce point, les moyens du Chog seront renforcés dès aujourd’hui par l’ARS : le laboratoire va recevoir un automate GenExpert 4, qui augmentera de 25 % ses capacités d’analyse, avec 400 réactifs et 1 400 écouvillons.

Le laboratoire va également recevoir un automate BD Max. « Pour l’instant, on travaille avec l’existant (…) Il servira également pour la dengue, précise Jean-François Carod. Le problème numéro 1, c’est l’épidémie de dengue qui est en phase 4. Il y a énormément de cas à Saint-Laurent du Maroni. Nous avons beaucoup plus de dengue que de Covid à l’heure actuelle. Nous avons des quartiers entiers concernés par la dengue. Toutes les familles ont plusieurs membres touchés par la dengue. » L’enjeu est donc que l’épidémie de Covid-19 ne connaisse pas une même ampleur dans l’ouest.


On Monday, the first tests were carried out at Saint-Laurent du Maroni hospital. The establishment is now receiving a new automated system as well as reagents and swabs.

This is one of the happy news of this beginning of the week: since Monday, the laboratory of the Chog tests the samples with Covid-19. If the virus circulates less in the west than in Île-de-Cayenne or in the east, these additional capacities were expected.

The Chog has a GenExpert 16 controller. Last week, it received 200 reagents. So everything was in place to start testing. The laboratory team therefore ensured "that the computer connection is stabilized before starting the tests and we wanted to speed up the movement and start the tests on Monday," says Dr. Jean-François Carod. The laboratory manager is surrounded by 23 laboratory technicians, 8 medical secretaries, 1 manager, 3 nurses and two to three biologists depending on the period. An additional biologist, who works regularly with the Chog, arrived on Tuesday for a month-long mission.

The Chog's capacities are currently 30 analyzes per day. On Tuesday, he did 18, two of which were positive. If this figure is exceeded, the circuit in place since the beginning of the epidemic is still possible with the sending of samples to the Carage laboratory in Kourou or to one of the laboratories in Cayenne. Most of the samples are taken at the hospital.

"This figure is subject to the fact that we have the swabs and reagents, however, nuance Dr. Carod. This is the limiting factor. On this point, the resources of the Chog will be reinforced today by the ARS: the laboratory will receive a GenExpert 4 automaton, which will increase its analysis capacity by 25%, with 400 reagents and 1,400 swabs.

The laboratory will also receive a BD Max machine. "For now, we are working with the existing (...) It will also be used for dengue, says Jean-François Carod. Problem number 1 is the dengue epidemic which is in phase 4. There are a lot of cases in Saint-Laurent du Maroni. We have a lot more dengue than Covid right now. We have entire neighborhoods affected by dengue. All families have several members affected by dengue fever." The challenge, then, is that the Covid-19 epidemic is not of the same magnitude in the west.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 19 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire