aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

24/07/20
L'offre de soins se renforce à Maripasoula

Les dernières données épidémiologiques confirment une installation de l’épidémie sur le fleuve Maroni, et notamment à Maripasoula. Au 18 juillet 2020, 132 cas de Covid-19 avaient déjà été confirmés dans la commune de Maripasoula dont plus de 80% depuis fin juin. En moyenne, 40 cas sont confirmés chaque semaine depuis 3 semaines. L’incidence glissante sur 7 jours s’élève au 17 juillet à 356 cas pour 100 000 habitants. A titre d’exemple, cette incidence est de 247 pour 100 000 à Saint-Laurent et 229 pour 100 000 à Cayenne. Entre le 18 juin et le 16 juillet, le CDPS de Maripasoula a dépisté 270 personnes et parmi elles 102 étaient positives soit un taux de positivité de 38% sur cette période. Ce taux de positivité élevé est par ailleurs en augmentation depuis 3 semaines. Du 23 au 29 juin, il s’élevait à 30% (18/61) puis 44% (35/80) du 30 juin au 6 juillet et enfin à 63% (42/67) du 7 au 13 juillet.

Dans une telle situation, il est essentiel de repérer les personnes malades, les dépister, les isoler et les suivre médicalement en particulier les personnes vulnérables. Plusieurs mesures ont donc été mises en place.

Renfort en personnel : Les effectifs de professionnels de santé en renfort ont été augmentés, pour intervenir au plus près des populations, augmenter le nombre de tests et assurer les prises en charge.

Renfort en biologie : Un automate de biologie a été transféré de Saint-Georges à Maripasoula. Celui-ci permet de compléter l’offre de dépistage en apportant une réponse urgente (en une heure) pour des échantillons en petit nombre, dans les situations qui le nécessitent à savoir :

- Dépistage de personnes résident dans des zones éloignées du bourg, afin que celles-ci puissent immédiatement disposer du résultat avant de repartir chez elles le cas échéant;
- Dépistage de patients ou parturientes justifiant médicalement d’un transfert sur le CH de Cayenne, pour appliquer les précautions d’usage lors du transport en cas de positivité;
- Dépistage des soignants à risque (symptomatiques ou sujets contact), afin de réduire la durée de l’éviction au travail si le résultat s’avère négatif;
- Dépistage des soignants en fin de mission, avant leur retour sur le littoral.

Pour l’ensemble des autres indications, les prélèvements en grand nombre continueront d’être analysés dans les laboratoires.

Renfort en capacité d’accueil : Le CDPS s’est préparé et organisé depuis plusieurs mois en structurant une filière COVID et une filière non COVID, tant en consultation que dans les zones d’hébergement des patients mis en observation.

Pour faire face à l’augmentation prévisible du nombre de patients COVID à surveiller médicalement, tout en préservant l’offre de soins non COVID, une extension temporaire du CDPS est envisagée. Une réunion technique se déroulera sur place ce jeudi, en présence du directeur interministériel de crise, de la DG d’ARS et du Sous-préfet de l’Ouest pour stabiliser le scenario retenu.

Renfort en vecteur aérien : Afin de garantir les soins nécessaires aux malades, des vecteurs aériens sont engagés par le biais d’acteurs de l’État, le Samu, la Sécurité civile, la Gendarmerie nationale et les Forces armées de Guyane, ainsi que par des acteurs privés.

Ces moyens aériens permettent des évacuations sanitaires d’urgence ou préventives de l’intérieur des terres vers les différents centres hospitaliers, de jours comme de nuits. L’aérodrome de Maripasoula est accessible à l'ensemble de la flotte guyanaise, son offre de possibilités est de fait optimale.


The latest epidemiological data confirms an outbreak of the epidemic on the Maroni River, and in particular in Maripasoula. As of July 18, 2020, 132 cases of Covid-19 had already been confirmed in the town of Maripasoula, more than 80% of which since the end of June. On average, 40 cases have been confirmed every week for the past 3 weeks. The 7-day rolling incidence as of July 17 stands at 356 cases per 100,000 population. For example, this incidence is 247 per 100,000 in Saint-Laurent and 229 per 100,000 in Cayenne. Between June 18 and July 16, the CDPS of Maripasoula screened 270 people and among them 102 were positive, i.e. a positivity rate of 38% over this period. This high positivity rate has also been increasing for the past 3 weeks. From June 23 to 29, it was 30% (18/61) then 44% (35/80) from June 30 to July 6 and finally to 63% (42/67) from July 7 to 13.

In such a situation, it is essential to identify sick people, screen them, isolate them and follow them medically, in particular vulnerable people. Several measures have therefore been put in place.

Reinforcement of personnel: The number of health professionals in reinforcement has been increased, to intervene as close as possible to the populations, to increase the number of tests and to ensure care.

Reinforcement in biology: A biology automaton has been transferred from Saint-Georges to Maripasoula. This makes it possible to complete the screening offer by providing an urgent response (within one hour) for samples in small numbers, in situations that require it, namely:

- Screening of people living in remote areas of the village, so that they can immediately have the result before returning home if necessary;
- Screening of patients or parturients medically justifying a transfer to the Cayenne hospital, to apply the usual precautions during transport in case of positivity;
- Screening of caregivers at risk (symptomatic or contact subjects), in order to reduce the duration of eviction from work if the result is negative;
- Screening of caregivers at the end of the mission, before their return to the coast.

For all other indications, large numbers of samples will continue to be analyzed in laboratories.

Reinforcement in reception capacity: The CDPS has prepared and organized itself for several months by structuring a COVID sector and a non-COVID sector, both in consultation and in the accommodation areas for patients under observation.

To cope with the foreseeable increase in the number of COVID patients to be medically monitored, while preserving the offer of non-COVID care, a temporary extension of the CDPS is being considered. A technical meeting will take place on site this Thursday, in the presence of the interministerial crisis director, the DG of ARS and the Sub-prefect of the West to stabilize the selected scenario.

Aerial vector reinforcement: In order to guarantee the necessary care for the sick, aerial vectors are engaged through State actors, the Samu, Civil Security, the National Gendarmerie and the Armed Forces of French Guiana, as well as by private actors.

These air assets allow emergency or preventive medical evacuations from the interior of the land to the various hospitals, day or night. The Maripasoula aerodrome is accessible to the entire Guianese fleet, its range of possibilities is in fact optimal.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité