aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

27/07/20
Lutte contre les déchets marins en Guyane

Les déchets plastiques ainsi que les filets et engins de pêche perdus ou abandonnées en mer ont un impact considérable sur les écosystèmes et organismes marins. Ils représentent une menace pour la biodiversité marine exceptionnelle de la Guyane.

Dans la continuité de la politique de lutte contre les déchets marins, le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire a lancé un appel à candidature pour des projets ayant pour objet la « Réduction de l’impact des déchets marins, y compris des filets et engins de pêche abandonnés ou perdus, sur la biodiversité marine dans les Outre-mer ». Pour la Guyane, trois projets, pilotés par la DGTM ont été retenus. Outre leurs aspects scientifiques et techniques, ces projets laissent une part très importante à la sensibilisation avec les acteurs locaux.

Le premier projet, « Des engins de pêches connectés », consiste à tester les nouvelles technologies de marquage des engins de pêche par micro-tag satellitaire. Il s’agit de concevoir et de déployer, en lien avec les acteurs locaux (professionnel de la pêche, Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins), des solutions adaptées à la Guyane pour les engins de pêche en surface et immergés, sur la base des techniques développées par l’entreprise CLS. L’objectif est de faciliter la récupération par les pêcheurs des engins de pêche perdus, afin de limiter les impacts de ces déchets sur les organismes et écosystèmes littoraux et marins. Ce projet doit permettre également de favoriser la mise en œuvre de la filière à responsabilité élargie des producteurs (REP) pour les engins de pêche. Ce projet a débuté en juillet 2020 et s’achèvera en mars 2021, l’État y participera à hauteur de 48 000 euros.

Le second projet ,« Zéro déchet marin Outre-mer », porté par la CACL prévoit des actions de sensibilisation, de mobilisation et de concertation autour de la problématique des déchets marins. Il consiste à accompagner les associations et les usagers qui organisent des ramassages de déchets, en mettant à leur disposition l’équipement nécessaire. Il vise également à sensibiliser le grand public avec des animations, des stands, une campagne d’affichage ainsi que des ateliers avec les scolaires. Enfin, une collaboration avec la filière de la pêche est prévue dans le cadre du dispositif « commerce engagé », afin d’améliorer la gestion des déchets issus de la pêche. Ce projet se déroulera sur une année entre octobre 2020 et décembre 2021. Il est financé par l ‘État à hauteur de 40 000 euros.

Le dernier projet lauréat de l’AAP est pour l’heure encore en phase de finalisation et sera dévoilé prochainement.


Plastic waste as well as fishing nets and gear lost or abandoned at sea have a considerable impact on marine ecosystems and organisms. They represent a threat to the exceptional marine biodiversity of French Guiana.

In line with the policy to combat marine litter, the Ministry of Ecological and Solidarity Transition has launched a call for applications for projects aimed at "Reducing the impact of marine litter, including nets and gear. abandoned or lost fishing grounds, on marine biodiversity in the French overseas territories ”. For French Guiana, three projects, managed by the DGTM were selected. In addition to their scientific and technical aspects, these projects leave a very important part in raising awareness with local actors.

The first project, "Connected fishing gear", consists of testing new technologies for marking fishing gear by satellite micro-tag. This involves designing and deploying, in conjunction with local stakeholders (fishing professional, Regional Committee for Maritime Fisheries and Marine Livestock), solutions adapted to French Guiana for surface and submerged fishing gear, based on techniques developed by the CLS company. The objective is to facilitate the recovery by fishermen of lost fishing gear, in order to limit the impacts of this waste on coastal and marine organisms and ecosystems. This project should also make it possible to promote the implementation of the extended producer responsibility (REP) chain for fishing gear. This project began in July 2020 and will end in March 2021, with the State contributing up to 48,000 euros.

The second project, “Zero marine waste overseas”, carried by the CACL provides for awareness-raising, mobilization and consultation actions on the issue of marine litter. It consists of supporting associations and users who organize waste pick-ups, by providing them with the necessary equipment. It also aims to raise awareness among the general public with activities, stands, a poster campaign and workshops with schoolchildren. Finally, collaboration with the fishing industry is planned as part of the "committed trade" mechanism, in order to improve the management of waste from fishing. This project will take place over one year between October 2020 and December 2021. It is funded by the State to the tune of 40,000 euros.

The latest PAA winning project is still in the finalization phase and will be unveiled shortly.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
vol 252 Ariane 5

Annonceurs

Tarifs de publicité