aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/09/20
Retour à la normale pour L’hôpital de Cayenne ?

Avec les baisses des hospitalisations et des admissions en réanimation pour Covid-19, les hôpitaux retrouvent une configuration proche de ce qu’elle était avant l’épidémie. Avec comme contrainte de devoir tester tous les patients entrant en hospitalisation.

S’il est un chiffre qui fait dire à Christophe Robert que le centre hospitalier de Cayenne, qu’il dirige, « revient à la vie normale », c’est le nombre de passages aux urgences. Alors qu’il s’était effondré avec le début du confinement, mi-mars, il se situe actuellement autour de 120 par jour. Accidents, rixes, mais aussi le rhume du petit dernier sont redevenus le lot quotidien des urgentistes. « Le tout en devant gérer la présence diffuse du Covid-19, insiste Christophe Robert. C’est un peu plus compliqué car toute personne qui entre en hospitalisation doit être dépistée. »

Avec le ralentissement de l’épidémie, la moindre pression sur les lits d’hospitalisation et de réanimation Covid, les hôpitaux retrouvent leur activité habituelle. Mardi matin au CHC, l’unité de soins de suite et de réadaptation (SSR), réservée aux patients infectés au Covid-19, est redevenue un service polyvalent. Cette semaine, la salle de réveil de la chirurgie, transformée elle aussi en unité Covid-19, a été remise en état. La chirurgie, déportée pour partie à la clinique Saint-Gabriel, reprend un fonctionnement normal. Aujourd’hui, les lits non-Covid enregistrent des taux d’occupation supérieurs aux lits Covid.

Dès la fin février, les centres hospitaliers avaient été encouragés à déprogrammer les activités non urgentes. En avril, l’hôpital de Cayenne avait repris ses consultations, de nombreux patients chroniques ayant abandonné leur suivi avec le confinement.Rentrée chargée dans les maternités Aujourd’hui, le niveau des consultations est « tout à fait normal », indique Christophe Robert.

Toutes les activités non-Covid n’ont pas encore repris, toutefois. Le plateau d’imagerie médicale réalise moins d’actes qu’en temps normal en raison, selon le directeur, d’une « certaine prudence de la population ». Le centre de dépistage anonyme et gratuit (CDAG) du CHC n’a pas non plus rouvert ses portes, la libre circulation n’étant pas encore possible au sein de l’établissement.

Dans les prochaines semaines, l’hôpital de Cayenne va d’abord étroitement surveiller l’impact de la rentrée, des retours depuis l’Hexagone, sur la propagation du virus. L’un de ses prochains chantiers sera d’organiser les unités de telle manière qu’elles puissent accueillir à la fois des patients non infectés au Covid-19 et des patients atteints, en chambre isolée. « C’est le but, sinon cela sera impossible à gérer », prédit Christophe Robert.


With decreases in hospitalizations and intensive care admissions for Covid-19, hospitals are returning to a configuration close to what it was before the epidemic. With the constraint of having to test all patients entering hospitalization.

If there is one figure that makes Christophe Robert say that the Cayenne hospital center, which he runs, "is returning to normal life", it is the number of emergency room visits. While it collapsed with the start of containment in mid-March, it is currently around 120 a day. Accidents, fights, but also the cold of the youngest have again become the daily lot of emergency doctors. “All while having to manage the diffuse presence of Covid-19, insists Christophe Robert. It's a bit more complicated because anyone who goes into hospital must be screened. "

With the epidemic slowing down, the less pressure on hospital beds and Covid intensive care units, hospitals are returning to their usual activity. Tuesday morning at the CHC, the follow-up care and rehabilitation unit (SSR), reserved for patients infected with Covid-19, became a multi-purpose service again. This week, the recovery room from the surgery, also transformed into a Covid-19 unit, was rehabilitated. The surgery, partially deported to the Saint-Gabriel clinic, resumed normal operation. Today, non-Covid beds have higher occupancy rates than Covid beds.

From the end of February, hospitals had been encouraged to deprogram non-emergency activities. In April, Cayenne hospital resumed its consultations, many chronic patients having abandoned their follow-up with confinement. A busy start in maternity hospitals Today, the level of consultations is "completely normal", indicates Christophe Robert.

All non-Covid activities have not yet resumed, however. The medical imaging platform performs fewer procedures than normal due, according to the director, to "a certain caution on the part of the population". The CHC's anonymous and free testing center (CDAG) has not reopened either, as free movement is not yet possible within the establishment.

In the coming weeks, Cayenne hospital will first closely monitor the impact of the re-entry, of returns from France, on the spread of the virus. One of his next projects will be to organize the units in such a way that they can accommodate both patients not infected with Covid-19 and patients with the disease, in isolated rooms. "This is the goal, otherwise it will be impossible to manage," predicts Christophe Robert.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol 16 Vega

Annonceurs

Régie publicitaire