aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

04/12/20
Pollution historique sur une mine d’or : la société GOLD’OR condamnée

Ce vendredi 04 décembre à 8h, la chambre détachée du tribunal correctionnel de Saint-Laurent-du-Maroni a condamné la société GOLD’OR à une amende de 100 000 euros avec sursis pour l’ensemble des faits de pollution qui lui sont reprochés, notamment la pollution sur sa mine d’or en alluvionnaire par rejet volontaire. Les associations de protection de la nature, France Nature Environnement et Guyane Nature Environnement, étaient parties civiles au procès.

Pour rappel, en juillet 2018, les agents de l’ONF ont constaté une pollution record au niveau de la crique Kokioko, sur la commune de Mana, où se situe une mine d’or artisanale détenue par la société GOLD’OR gérée par la famille OSTORERO. Le taux prélevé de matières en suspension était 4 800 fois supérieur à la norme autorisée qualifiant ainsi cette pollution d’historique.

Le Tribunal a aujourd’hui sanctionné ces faits de pollution en condamnant la société minière à une amende de 100 000 euros avec sursis et 1 euro symbolique au titre du préjudice écologique, une première en Guyane. Il lui a été notamment reproché le fait d’avoir volontairement ouvert les digues engendrant un déversement important de boue dans le cours d’eau asphyxiant ainsi tous les organismes vivants présents.
Face à cette pollution massive constatée sur plusieurs kilomètres, les associations de protection de l’environnement en appelaient à un respect strict de la réglementation en vigueur et se sont donc constituées parties civiles. Elles ont pu obtenir réparation du préjudice subi, à l’instar de l’ONF également partie civile au procès.

Cette condamnation est d’autant plus importante qu’elle met en relief la négligence vis-à-vis de la protection de l’environnement des gérants, la famille OSTORERO, également à l’origine du projet Espérance avec une de leurs autres sociétés minières, la Compagnie Minière Espérance. « On parle tout de même d’un Montagne d’Or bis en partenariat avec la multinationale américaine Newmont. Il semble aujourd’hui inconcevable que l’on puisse accepter un projet de méga-mine très polluant à des gérants peu regardants surles normes environnementales sur leur mine en activité. » déclare Manouchka PONCE, coordinatrice de Guyane Nature Environnement.

Les associations se félicitent ainsi d’une telle décision qui reste historique en matière d’extraction aurifère en Guyane et espère que celle-ci restera dissuasive vis-à-vis des risques que font encourir une telle activité sur les milieux naturels en Amazonie.


This Friday, December 04 at 8 a.m., the detached chamber of the Saint-Laurent-du-Maroni criminal court sentenced the company GOLD'OR to a suspended fine of 100,000 euros for all of the pollution charges alleged against it, in particular pollution on its alluvial gold mine by deliberate discharge. The nature protection associations, France Nature Environnement and Guyane Nature Environnement, were civil parties to the lawsuit.

As a reminder, in July 2018, ONF officers observed record pollution at Kokioko creek, in the town of Mana, where an artisanal gold mine is located owned by the company GOLD'OR managed by the OSTORERO family. The level of suspended solids collected was 4,800 times higher than the authorized standard, thus qualifying this historic pollution.

The Court has today sanctioned these acts of pollution by condemning the mining company to a suspended fine of 100,000 euros and symbolic 1 euro for ecological damage, a first in French Guyana. He was criticized in particular for having intentionally opened the dikes causing a significant spill of mud into the stream, thus suffocating all living organisms present.
Faced with this massive pollution observed over several kilometers, environmental protection associations called for strict compliance with the regulations in force and therefore became civil parties. They were able to obtain compensation for the damage suffered, like the NFB, which was also a civil party to the trial.

This condemnation is all the more important as it highlights the negligence towards the protection of the environment of the managers, the OSTORERO family, also at the origin of the Espérance project with one of their other mining companies. , the Compagnie Minière Espérance. "We are still talking about a Montagne d´Or bis in partnership with the American multinational Newmont. It now seems inconceivable that we can accept a highly polluting mega-mine project from managers who pay little attention to the environmental standards of their operating mine. »Declares Manouchka PONCE, coordinator of Guyane Nature Environnement.

The associations therefore welcome such a decision, which remains historic in gold mining in French Guiana, and hope that it will remain dissuasive with regard to the risks that such activity poses to natural environments in the Amazon.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2021
Lancements 2021
Vol 18 Véga

Annonceurs

Régie publicitaire