aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

05/01/21
Démarrage de la campagne de vaccination en Guyane

Lundi 21 décembre, l’Agence européenne du médicament a autorisé la mise sur le marché du vaccin Pzifer-BioNTech contre la Covid-19. Jeudi 24 décembre, la Haute autorité de santé (HAS) rendait son avis concernant la stratégie d’utilisation du vaccin élaboré par Pzifer-BioNTech.

Depuis, l’organisation logistique se met en place sur le territoire afin de permettre la vaccination aux personnes prioritaires volontaires.

Personnes prioritaires
Lors du démarrage de la vaccination et comme ailleurs en France, des personnes seront prioritaires pour en bénéficier. Il s’agit des résidents des EHPAD, des patients de l’Unité de soins de longue durée, et de tous les professionnels de santé de Guyane de plus de 50 ans.

La stratégie vaccinale consiste à faire baisser en urgence le risque de formes graves de COVID. Les résultats des études cliniques des candidats vaccins convergent pour démontrer un fait principal : la vaccination permet de réduire massivement la mortalité due au virus et à ses formes graves.

Livraison et approvisionnement des vaccins
Les vaccins seront livrés à partir du 12 janvier et stockés dans les conditions de conservation adaptées. Les établissements assurant la vaccination pourront alors commander les doses nécessaires, qui seront livrées au fur et à mesure de la consommation.

Lorsque le vaccin sera livré à l’établissement, la vaccination des personnes volontaires sera effectuée par un médecin ou un infirmier supervisé par un médecin.

La vaccination se fera en 2 injections, espacées de 21 jours.

L’organisation détaillée sera discutée au cours de cette semaine avec les élus de Guyane et les professionnels de santé.

La stratégie vaccinale repose sur trois grands principes :
- Le libre choix : la vaccination ne sera pas obligatoire.
- La gratuité du vaccin : aucun Guyanais ne doit renoncer à se faire vacciner pour des raisons financières.
- La sécurité : la vaccination se fera dans le strict respect de toutes les règles qui encadrent l’utilisation des produits de santé dans notre pays.

Avant de recevoir le vaccin, une consultation médicale sera proposée à chaque personne, à cette occasion le médecin s’assurera :

- de son état de santé,
- de l’absence de contre-indications,
- de son consentement après l’avoir informé des bénéfices et des risques de la vaccination.

Dans les EHPAD, les familles des résidents seront associées.

La réalisation des premières vaccinations est porteuse d’espoir : celui d’en finir avec cette épidémie, rétablir le lien avec les proches, se protéger de la covid-19 et protéger les autres.

Comme cela a déjà été le cas pour de nombreuses maladies infectieuses, pour qu’un virus puisse être contrôlé voir éliminé, la vaccination est le moyen le plus fiable.


On Monday, December 21, the European Medicines Agency authorized the marketing of the Pzifer-BioNTech vaccine against Covid-19. On Thursday, December 24, the High Authority for Health (HAS) issued its opinion on the strategy for using the vaccine developed by Pzifer-BioNTech.

Since then, the logistical organization has been set up in the territory to allow vaccination for priority people who are volunteers.

Priority people
When the vaccination starts and as elsewhere in France, people will have priority to benefit from it. These are residents of EHPADs, patients in the Long-Term Care Unit, and all health professionals in French Guiana over 50 years old.

The vaccine strategy is to urgently lower the risk of severe forms of COVID. The results of clinical studies of vaccine candidates converge to demonstrate one main fact: vaccination can massively reduce mortality due to the virus and its severe forms.

Vaccine delivery and supply
The vaccines will be delivered from January 12 and stored in suitable storage conditions. The establishments providing vaccination will then be able to order the necessary doses, which will be delivered as and when they are consumed.

When the vaccine is delivered to the facility, the vaccination of volunteers will be carried out by a doctor or a nurse supervised by a doctor.

The vaccination will be done in 2 injections, spaced 21 days apart.

The detailed organization will be discussed during this week with elected officials from French Guiana and health professionals.

The vaccination strategy is based on three main principles:
- Free choice: vaccination will not be compulsory.
- Free vaccination: no one should give up being vaccinated for financial reasons.
- Safety: vaccination will be carried out in strict compliance with all the rules governing the use of health products in our country.

Before receiving the vaccine, a medical consultation will be offered to each person, on this occasion the doctor will ensure:

- his state of health,
- the absence of contraindications,
- of his consent after having informed him of the benefits and risks of vaccination.

In EHPADs, the families of residents will be involved.

The completion of the first vaccinations is a source of hope: that of ending this epidemic, reestablishing the link with loved ones, protecting oneself from covid-19 and protecting others.

As with many infectious diseases in the past, for a virus to be controlled or even eliminated, vaccination is the most reliable way.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire