aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

12/01/21
Les trois hôpitaux se préparent à vacciner les professionnels de santé

Un millier de doses du vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19 sont attendues aujourd’hui en Guyane. Ils commenceront à être administrés demain dans les Ehpad. Les trois centres hospitaliers ouvriront leurs centres de vaccination d’ici à la fin de la semaine, afin de pouvoir accueillir les professionnels de santé prioritaires.

Elle s’appelle Eliane. Résidente et présidente du conseil de vie sociale de l’établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) Saint-Paul, à Cayenne, elle sera, mercredi matin, la première Guyanaise à recevoir le vaccin contre le Covid-19. Dans la foulée, les autres cibles prioritaires pourront commencer à se faire vacciner : les résidents et personnels des Ehpad et unité de séjour de longue durée (USLD),  ainsi que les professionnels de santé de plus de 50 ans ou présentant des comorbidités.

Avant cela, les 975 premières doses de vaccin (1 170 si l’on tient compte de l’autorisation d’utiliser la sixième dose du flacon) sont attendues cet après-midi à l’aéroport Félix-Eboué. Après avoir rejoint un lieu de stockage sécurisé, elles pourront être distribuées, en fonction des besoins exprimés, aux Ehpad, Usld et aux trois établissements de santé publics, que ce soit pour leur médecine du travail quand ils en ont une, ou pour leur centre de vaccination qui ouvriront d’ici à la fin de la semaine.

Hier après-midi, les hôpitaux travaillaient encore sur leur mise en place. Dans la soirée, ils ont pu faire un point avec Clara de Bort, directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS), et avec les responsables des Ehpad. « Nous allons commencer la vaccination jeudi, à l’Ehpad et à la médecine du travail, explique ainsi le Dr Nicolas Vignier, du centre hospitalier de Cayenne. L’objectif est ensuite d’ouvrir le centre de vaccination au plus vite. Nous avons identifié les locaux. Notre souhait est de commencer avec deux lignes de vaccination, puis d’adapter en fonction de la demande. L’un des enjeux sera de trouver suffisamment de ressources humaines. C’est pourquoi il y aura des appels à candidature auprès de tous les professionnels de santé pour assurer des vacations. »  Il faudra aussi ajuster les plages de rendez-vous au volume de doses livrées, volume limité par les contraintes de production, mais qui va augmenter progressivement.

Le centre de vaccination sera installé dans l’ancien internat, a fait savoir Amandine Papin, Secrétaire générale du CHC, hier soir. Un médecin et deux ou trois infirmiers (IDE) devront être positionnées en fonction des demandes de rendez-vous reçues et des doses disponibles. Des agents administratifs accueilleront les professionnels souhaitant se faire vacciner, prendront les renseignements et assureront la traçabilité. Avant cela, les personnels prioritaires de l’établissement pourront se faire vacciner auprès de la médecine du travail du CHC. « Nous avons ouvert des créneaux de vaccination sur une semaine. C’est plein ! », se réjouit le Dr Vignier.

Le centre hospitalier de Kourou, pour sa part, envisage d’ouvrir son centre de vaccination trois jours par semaine, dans un premier temps. L’établissement ne dispose pas de médecine du travail mais les préparatifs du centre de vaccination avancent bon train. « Nous savons où cela sera installé et quels professionnels seront mobilisés », indique Sébastien Firroloni, directeur par intérim de l’établissement kouroucien. Les professionnels du CHK se tiennent également prêts à vacciner hors les murs, par exemple à la maison d’accueil spécialisée dès que l’établissement sera prêt à démarrer. « La MAS de Kourou a été très fortement touchée par le COVID, nos équipes savent que les résidents sont fragiles et peuvent avoir besoin de nous » précise Danielle-Marie Belgodère, directrice adjointe au CHK.

Au Chog, le centre de vaccination sera opérationnel jeudi ou vendredi. Dix-sept agents de l’établissement et onze professionnels de santé extérieurs ont d’ores et déjà pris rendez-vous. La direction et la présidence de la CME ont adressé hier soir un courrier commun à l’ensemble des personnels pour les inviter à répondre à cette offre de vaccination. « C’est essentiel quand on est professionnel de santé de se protéger et de protéger les patients » insiste Didier Guidoni, chef d’établissement.

Comment vous faire vacciner ?

♦ Quels professionnels peuvent se faire vacciner en priorité ?

  • Tous les personnels des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) et des unités de soins de longue durée (USLD);
  •  Les professionnels de la santé de plus de 50 ans et/ou présentant des comorbidités
    • Professionnels de santé quel que soit leur mode d’exercice (libéraux, territoriaux, établissements médico-sociaux, association, Education nationale, services sociaux, médecine du travail…)
    • Autres professionnels des établissements de santé, des établissements médico-sociaux et des associations
    • Les aides à domicile intervenant auprès de personnes âgées et handicapées vulnérables ;
    • Les sapeurs-pompiers.

Comment prendre rendez-vous ?

Pour bénéficier du vaccin, les professionnels doivent se signaler sans attendre auprès du centre de vaccination de leur choix, qui leur proposera un rendez-vous. Cette « réservation » est nécessaire pour que les centres sachent combien de doses ils doivent commander et combien de personnels ils doivent mobiliser. Pour contacter l’un des centres, il faut envoyer un courrier électronique à

Ces adresses sont provisoires : les trois établissements de santé doivent désigner, aujourd’hui, une plateforme de prise de rendez-vous parmi celles existant déjà sur le marché. Outre que ce mode de prise de rendez-vous sera utile pour le grand public, il permettra également de connaître les délais de rendez-vous et donc d’adapter les livraisons de doses à la demande.

A partir de la fin de la semaine, les centres de vaccinations leurs horaires et modalités de prise de rendez-vous seront accessible sur le site www.sante.fr

Puis-je aider les centres de vaccination ?

Oui ! Les professionnels de santé peuvent proposer leur aide pour participer aux vacations au sein des centres de vaccination. Avec l’accélération de l’épidémie, les nouvelles hospitalisations et admissions en réanimation vont augmenter et les professionnels des établissements de santé seront davantage sollicités. Faites-vous connaître directement auprès des centres !


A thousand doses of the Pfizer-BioNTech vaccine against Covid-19 are expected today in French Guiana. They will begin to be administered tomorrow in nursing homes. The three hospitals will open their vaccination centers by the end of the week, so that they can accommodate priority health professionals.

Her name is Eliane. Resident and president of the social life council of the Saint-Paul nursing home for dependent elderly people (Ehpad), in Cayenne, she will be, on Wednesday morning, the first Guianese woman to receive the vaccine against Covid-19. In the process, other priority targets can start to be vaccinated: residents and staff of nursing homes and long-term stay units (USLD), as well as health professionals over 50 years of age or with co-morbidities.

Before that, the first 975 doses of vaccine (1170 if we take into account the authorization to use the sixth dose of the vial) are expected this afternoon at Félix-Eboué airport. After reaching a secure storage location, they can be distributed, depending on the needs expressed, to nursing homes, uslds and three public health establishments, whether for their occupational medicine when they have one, or for their center. vaccination programs that will open by the end of the week.

Yesterday afternoon, the hospitals were still working on their establishment. In the evening, they had an update with Clara de Bort, director general of the Regional Health Agency (ARS), and with those in charge of nursing homes. "We will start the vaccination on Thursday, at the nursing home and at occupational medicine," explains Dr Nicolas Vignier, from the Cayenne hospital center. The goal is then to open the vaccination center as soon as possible. We have identified the premises. Our wish is to start with two lines of vaccination, then adapt according to demand. One of the challenges will be to find enough human resources. This is why there will be calls for applications from all health professionals to ensure vacations. It will also be necessary to adjust the meeting times to the volume of doses delivered, a volume limited by production constraints, but which will increase gradually."

The vaccination center will be installed in the old boarding school, said Amandine Papin, General Secretary of the CHC, last night. A doctor and two or three nurses (IDE) will have to be positioned according to the requests for appointments received and the available doses. Administrative agents will welcome professionals wishing to be vaccinated, take information and ensure traceability. Prior to that, the priority personnel of the establishment will be able to be vaccinated by the occupational medicine of the CHC. “We have opened up vaccination slots for a week. It's full ! ", Rejoices Dr. Vignier.

The Kourou hospital center, for its part, plans to open its vaccination center three days a week, initially. The establishment does not have occupational medicine, but preparations for the vaccination center are progressing well. "We know where it will be installed and which professionals will be mobilized," said Sébastien Firroloni, interim director of the Kouroucien establishment. The professionals of the CHK are also ready to vaccinate outside the walls, for example at the specialized reception center as soon as the establishment is ready to start. "The MAS of Kourou has been very strongly affected by COVID, our teams know that the residents are fragile and may need us" specifies Danielle-Marie Belgodère, deputy director of the CHK.

At Chog, the vaccination center will be operational Thursday or Friday. Seventeen staff from the facility and eleven external health professionals have already made appointments. The management and the presidency of the CME sent a joint letter last night to all staff inviting them to respond to this vaccination offer. "It is essential when you are a health professional to protect yourself and patients" insists Didier Guidoni, head of the establishment.

How do you get vaccinated?

♦ Which professionals can be vaccinated as a priority?

    All staff in residential facilities for dependent elderly people (Ehpad) and long-term care units (USLD);

  • Healthcare professionals over 50 and / or with co-morbidities
    •         Health professionals whatever their mode of practice (liberal, territorial, medico-social establishments, association, National education, social services, occupational medicine, etc.)
    •         Other professionals from health establishments, medico-social establishments and associations
    •         Home helpers working with vulnerable elderly and disabled people;
    •         Firefighters.

How to make an appointment?

To benefit from the vaccine, professionals must immediately report to the vaccination center of their choice, which will offer them an appointment. This “reservation” is necessary so that the centers know how many doses they must order and how many personnel they must mobilize. To contact one of the centers, send an email to :

These addresses are provisional: the three health establishments must now designate an appointment-making platform from among those already on the market. In addition to the fact that this method of making an appointment will be useful for the general public, it will also make it possible to know the appointment times and therefore to adapt the delivery of doses to demand.

From the end of the week, the vaccination centers, their schedules and appointment arrangements will be available on the site www.sante.fr

Can I help the vaccination centers?

Yes ! Health professionals can offer their help to participate in shifts in vaccination centers. With the acceleration of the epidemic, new hospitalizations and intensive care admissions will increase and professionals in health establishments will be in greater demand. Make yourself known directly to the centers!
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire