aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

02/02/21
Réfugiés de la pointe Buzaré : Réaction de SUD éducation

SUD éducation Guyane a appris la publication de l’arrêté préfectoral exigeant le démantèlement des installations de la pointe Buzaré et le départ sous 15 jours de ses habitants sous peine d’arrestation.
Les populations réfugiées ont fui la guerre, l'oppression et les persécutions dans l'espoir de construire une vie meilleure. Elles sont constituées de familles, comportant de nombreux enfants. SUD éducation Guyane, membre actif du Réseau éducation Sans Frontières, témoigne des efforts perpétuels des familles de réfugiés pour parvenir à scolariser leurs enfants et leur offrir, dans le cadre du respect du code de l’éducation et des droits de l’enfant, une vie la plus normale et digne possible.

Qu’adviendra-t-il de ces enfants lorsque les familles seront obligées de s’éloigner des écoles, des centres de santé, des lieux administratifs qui sont leur seul lien avec la possibilité de construire leur avenir ?
La loi française prévoit pour ces populations un lieu de vie encadré et réglementé ; pourvu d’eau, d’électricité, des moyens de pourvoir à l’hygiène totalement primordiale dans notre contexte sanitaire actuel.

Une fois de plus, SUD éducation Guyane, dénonce la volonté des autorités de ne pas permettre à ces familles de voir leurs droits respectés (Convention de Genève).
SUD éducation Guyane exige comme la loi le stipule, la création d'un centre d'accueil des demandeurs d'asiles et que ces jeunes, présents sur le territoire guyanais, puissent accéder à l’école, à la santé et la dignité !

 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire