aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

08/02/21
Commerce illégal d’oiseaux chanteurs

Samedi 6 février, après plusieurs mois d’enquête, les agents de l’Office français de la biodiversité (OFB) et de la Gendarmerie Nationale ont interpelé 4 individus qui vendaient des oiseaux chanteurs sur le marché de Saint-Laurent du Maroni.

Cette enquête, dirigée par les agents de l’OFB depuis le mois de septembre, en cosaisine avec les enquêteurs de la Brigade de recherche (BR) de la Gendarmerie, a permis de mettre en évidence que ces personnes commercialisaient des oiseaux depuis plusieurs années. Une dizaine d’oiseaux étaient vendus, chaque jour de marché, entre 40 et 400 euros pièce.

Ces oiseaux étaient achetés dans différents endroits de l’Ouest Guyanais et au Suriname. Lors de l’intervention sur les marchés de Saint-Laurent du Maroni, 37 oiseaux ont été saisis par les équipes d’enquêteurs de l’OFB, de la BR et de la brigade territoriale, accompagnés par le PSIG. 34 oiseaux ont pu être relâchés directement dans leur milieu naturel.

Le commerce de la faune sauvage est la principale cause de disparition des espèces dans la nature. En Guyane, le commerce des oiseaux issu du milieu naturel est strictement interdit par l’arrêté ministériel du 25/03/2015 relatif à la protection des espèces d’oiseaux guyanais.

Les équipes de l’OFB interviennent régulièrement sur les zones de vente, qu’ils s’agissent des marchés ou sur les réseaux sociaux afin de lutter contre ces infractions et de prévenir le dommage à nature de Guyane.


On Saturday February 6, after several months of investigation, agents from the French Biodiversity Office (OFB) and the National Gendarmerie arrested 4 individuals who were selling songbirds in the Saint-Laurent du Maroni market.

This investigation, led by OFB agents since September, in co-operation with investigators from the Gendarmerie's Research Brigade (BR), revealed that these people had been marketing birds for several years. About ten birds were sold on each market day for between 40 and 400 euros each.

These birds were purchased from various places in western French Guiana and Suriname. During the intervention in the Saint-Laurent du Maroni markets, 37 birds were seized by the investigative teams of the OFB, the BR and the territorial brigade, accompanied by the PSIG. 34 birds could be released directly into their natural environment.

The wildlife trade is the main cause of species extinction from the wild. In French Guiana, the trade in birds from the natural environment is strictly prohibited by the ministerial decree of 25/03/2015 on the protection of Guianese bird species.

OFB teams regularly intervene in sales areas, whether in the markets or on social networks, in order to fight against these offenses and prevent damage to nature in French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire