aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

08/02/21
Coopération sanitaire transfrontalière Guyane française - Suriname

Mercredi 3 février s’est déroulée une rencontre par visioconférence entre les autorités sanitaires du Suriname et de la Guyane Française, ainsi qu’avec l’ambassade de France à Paramaribo. Celle-ci portait sur la situation épidémiologique et les stratégies sanitaires des deux territoires, qui partagent 600 km de frontière fluviale, ainsi un bassin de vie transfrontalier de près de 100 000 personnes.

Du côté de la Guyane Française étaient présents, Mme Clara de Bort, directrice générale de l’Agence Régionale de Santé ainsi que plusieurs experts de l’ARS, de Santé publique France, du Centre hospitalier de l’Ouest guyanais (Chog) et du Centre hospitalier de Cayenne (coordination des centres délocalisés de prévention et de soins), et de l’Institut Pasteur de Guyane.

Du côté du Suriname, étaient présents, le Ministère de la Santé, représenté par son directeur de la Santé, le Dr Rakesh Gajadhar Sukul, ainsi que plusieurs experts épidémiologistes, infectiologues, en plus du directeur du Bureau de la Santé Publique, le docteur Radjesh Ori. Le ministère des Affaires étrangères du Suriname était également représenté par l’ambassadrice Mme Miriam MacIntosh, Secrétaire permanente.

Les deux délégations ont présenté leurs situations épidémiologiques respectives, ainsi que leurs stratégies de surveillance des variants, en plus de leurs stratégies de vaccination. Parmi les conclusions de leurs travaux, on peut retenir :
- une dynamique épidémique très similaire entre les deux territoires, le Suriname connaissant actuellement une forte baisse de l’incidence comme sa voisine la Guyane Française ;
- une surveillance active des variants, avec des résultats pour le moment identique, aucun des deux territoires n’ayant à ce jour repéré les variants recherchés
- le recours au même vaccin Pfizer/BioNTech pour le démarrage de deux campagnes vaccinales, mais avec des volumes de livraisons, calendriers et règles de priorisation relativement différentes ;
- l’intérêt d’un document de traçabilité de vaccination remis à chaque patient pour faciliter le suivi vaccinal des populations transfrontalières.

Cette rencontre, qui fait suite à des échanges réguliers entre épidémiologistes guyanais et surinamais, a été très riche et constructive, afin d’affiner la gestion de l’épidémie et de conforter des éléments de connaissance. Les participants ont convenu de se retrouver dans les mêmes conditions au cours des prochaines semaines, avant de pouvoir reprendre des travaux de coopération en présentiel, que l’épidémie a malheureusement du interrompre.

La coopération transfrontalière avec nos amis et voisins reste essentielle afin de protéger, plus encore, nos territoires du Covid19.


On Wednesday, February 3, a videoconference meeting took place between the health authorities of Suriname and French Guiana, as well as with the French embassy in Paramaribo. This focused on the epidemiological situation and the health strategies of the two territories, which share 600 km of river border, as well as a cross-border living area of ​​nearly 100,000 people.

On the side of French Guiana were present, Mrs. Clara de Bort, Director General of the Regional Health Agency as well as several experts from the ARS, Public Health France, the West French Guiana Hospital Center (Chog) and the Cayenne Hospital Center (coordination of outsourced prevention and care centers), and the Institut Pasteur in French Guiana.

On the Suriname side, were present, the Ministry of Health, represented by its Director of Health, Dr Rakesh Gajadhar Sukul, as well as several expert epidemiologists, infectiologists, in addition to the director of the Office of Public Health, Dr Radjesh Ori. The Ministry of Foreign Affairs of Suriname was also represented by Ambassador Miriam MacIntosh, Permanent Secretary.

The two delegations presented their respective epidemiological situations, as well as their variant surveillance strategies, in addition to their vaccination strategies. Among the conclusions of their work, we can note:
- a very similar epidemic dynamic between the two territories, Suriname currently experiencing a sharp drop in incidence like its neighbor French Guiana;
- active surveillance of variants, with results for the moment identical, neither of the two territories having to date identified the variants sought
- use of the same Pfizer / BioNTech vaccine for the start of two vaccine campaigns, but with relatively different delivery volumes, schedules and prioritization rules;
- the value of a vaccination traceability document given to each patient to facilitate vaccination monitoring of cross-border populations.

This meeting, which follows regular exchanges between Guianese and Surinamese epidemiologists, was very rich and constructive, in order to refine the management of the epidemic and consolidate elements of knowledge. The participants agreed to find themselves in the same conditions over the next few weeks, before being able to resume face-to-face cooperation work, which the epidemic unfortunately had to interrupt.

Cross-border cooperation with our friends and neighbors remains essential in order to protect, even more, our territories from Covid19.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire