aller au menu  |  aller au contenu

connexion  |  inscription

Infos citoyennes

11/02/21
Pêche illégale: déroutement d'un navire vénézuélien

Sous l’autorité du préfet de Guyane, délégué du gouvernement pour l’action de l’État en mer (AEM), les services de l’État ont mené une opération conjointe de contrôle des pêches dans les eaux françaises au large de la Guyane, du 8 au 10 février 2021. Cette opération a permis le repérage et le déroutement d’un navire battant pavillon vénézuélien, ainsi que la saisie et la vente des produits de sa pêche.

Dans un premier temps, une opération aéromaritime de lutte contre la pêche illégale (LCPI) menée dans la zone économique exclusive française, combinant l’emploi d’un avion CASA et du patrouilleur « Antilles-Guyane » (PAG) « La Résolue » des forces armées en Guyane (FAG), a permis de surprendre en flagrant délit de pêche illégale, à 70 nautiques des côtes de la Guyane, le « CAYO NORTE », navire de 16 mètres de long, ne disposant pas d’une licence de pêche de l’Union européenne l’autorisant à exercer son activité dans les eaux sous juridiction française.

Le déroutement du navire contrevenant vers Kourou, ordonné par la direction générale des territoires et de la mer (DGTM), s’est traduit par l’audition libre de son capitaine par les gendarmes maritimes, qui s’est vu remettre une convocation par officier de police judiciaire (COPJ) à l’issue, mais également par la saisie de la tonne de vivaneau présente dans ses cales et des apparaux de pêche.

Après une inspection sanitaire ayant permis de juger de la qualité des produits de la pêche saisis, ceux-ci ont été mis en vente aux enchères au marché d’intérêt régional (MIR) à Cayenne.

Les FAG, la DGTM (service en charge de la coordination du contrôle des pêches, unité littorale des affaires maritimes, gendarmes maritimes, service en charge de l’alimentation), le bureau en charge de l’action de l’État en mer, le centre national de surveillance des pêches (CNSP – Etel), et le Parquet du tribunal judiciaire de Cayenne ont travaillé en étroite collaboration à la réalisation de cette opération, révélatrice de la volonté constante des services de l’État en Guyane de faire respecter la souveraineté de la France dans la totalité de son espace maritime et d’assurer la préservation de ses ressources halieutiques.

Depuis le 1er janvier 2021, ce sont ainsi près de 20 tonnes de poissons qui ont déjà été saisies à la suite d’opérations de contrôle des pêches menées en Guyane.


Under the authority of the Prefect of French Guiana, government delegate for State action at sea (AEM), the State services carried out a joint operation to control fisheries in French waters off the coast of the French Guiana, from February 8 to 10, 2021. This operation made it possible to locate and divert a vessel flying the Venezuelan flag, as well as the seizure and sale of its fishing products.

Initially, an air-sea operation to combat illegal fishing (LCPI) carried out in the French exclusive economic zone, combining the use of a CASA aircraft and the “Antilles-French Guiana” (PAG) “La Résolue” patrol vessel. of the armed forces in French Guiana (FAG), allowed to surprise in the act of illegal fishing, 70 nautical miles from the coast of French Guiana, the "CAYO NORTE", a 16-meter-long vessel, not having a European Union fishing license authorizing it to exercise its activity in waters under French jurisdiction.

The diversion of the offending vessel to Kourou, ordered by the Directorate General of Territories and the Sea (DGTM), resulted in the free hearing of its captain by the maritime gendarmes, who was given a summons by an officer judicial police (COPJ) at the end, but also by the seizure of the ton of snapper present in its holds and fishing gear.

After a health inspection which made it possible to judge the quality of the seized fishery products, they were put up for auction at the regional market of interest (MIR) in Cayenne.

The FAGs, the DGTM (service in charge of coordinating fisheries control, coastal maritime affairs unit, maritime gendarmes, service in charge of food), the office in charge of State action at sea, the National Fisheries Monitoring Center (CNSP - Etel), and the Prosecutor's Office of the Cayenne Judicial Court worked in close collaboration to carry out this operation, revealing the constant desire of the State services in French Guiana to enforce the sovereignty of France in the whole of its maritime space and to ensure the preservation of its halieutic resources.

Since January 1, 2021, nearly 20 tonnes of fish have already been seized following fisheries control operations in French Guiana.
 

Raccourcis  




passer une petite annonce



passer une annonce de covoiturage





passer une annonce d’emploi












associations, postez vos actualités


participez au courrier des lecteurs

La Guyane c’est ici 

La qualité de l’Air avec
ATMO


 

Photothèque

Lancements 2020
Lancements 2020
Vol Soyuz 25

Annonceurs

Régie publicitaire